Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Docteur OX le Sam 5 Mar 2011 - 16:07

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/03/05/eduquer-au-xxie-siecle_1488298_3232.html

Un peu long à lire (il faut bien digérer tout ce qui est dit) mais...vraiment, très, très, très intéressant.

Le texte intégral en pdf:

http://www.institut-de-france.fr/education/serres.pdf

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par MHG le Sam 5 Mar 2011 - 18:36

Merci pour les liens. C'est du grand Serres !

MHG
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par V.Marchais le Sam 5 Mar 2011 - 19:17

Ouaip. Je trouve au contraire qu'il a fait mieux. Ce discours donne dans la fascination du jeune, du nouveau. Je n'ai pas le temps d'entrer dans le détail, mais beaucoup d'assertions me semblent très critiquables. "Les connaissances sont partout, accessibles à tous" (en substance). C'est très relatif. Les connaissances sont accessibles a celui qui a reçu une très bonne formation de base, qui est capable de lire correctement, trier, sélectionner l'information, la mettre en relation... Cela suppose déjà de bonnes connaissances de base, notamment dans la maîtrise de la langue, cette connaissance fondamentale que l'école peine tant à transmettre. Et c'est cette non maîtrise qui fait obstacle à l'utilisation de cet immense réseau de connaissance. Ce qui me conforte dans mon idée que l'essentiel n'est pas la maîtrise des 2I mais bien celle de la langue. S'émerveiller sur l'inventivité de ces jeunes qui envoient des SMS avec adresse ne résout pas le problème de la transmission d'une langue capable de tout dire, tout comprendre.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Thalie le Sam 5 Mar 2011 - 20:11

@V.Marchais a écrit:Ouaip. Je trouve au contraire qu'il a fait mieux. Ce discours donne dans la fascination du jeune, du nouveau. Je n'ai pas le temps d'entrer dans le détail, mais beaucoup d'assertions me semblent très critiquables. "Les connaissances sont partout, accessibles à tous" (en substance). C'est très relatif. Les connaissances sont accessibles a celui qui a reçu une très bonne formation de base, qui est capable de lire correctement, trier, sélectionner l'information, la mettre en relation... Cela suppose déjà de bonnes connaissances de base, notamment dans la maîtrise de la langue, cette connaissance fondamentale que l'école peine tant à transmettre. Et c'est cette non maîtrise qui fait obstacle à l'utilisation de cet immense réseau de connaissance. Ce qui me conforte dans mon idée que l'essentiel n'est pas la maîtrise des 2I mais bien celle de la langue. S'émerveiller sur l'inventivité de ces jeunes qui envoient des SMS avec adresse ne résout pas le problème de la transmission d'une langue capable de tout dire, tout comprendre.

+1. M'a énervée avec son Poucet, Poucette. Il y a toutefois des choses intéressantes dans le début de l'article sur une nouvelle civilisation "hors sol", déterritorialisée, sans passé.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par La Jabotte le Sam 5 Mar 2011 - 21:43

Oui, il fait des constats très pertinents et les analyse, et puis ensuite cela devient moins logique, il ne prend pas en compte tous les éléments.
Je rejoins moi aussi Véronique :
tout est accessible, oui... mais tous y ont-ils vraiment accès ? (Dans le sens le plus complet de accès.)

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Y@nn le Dim 6 Mar 2011 - 12:23

J'ai bien aimé ce texte. D'une certaine façon, il est attendrissant.

Au fait, c'est peut-être ça l'enjeu de l'éducation aujourd'hui : donner un véritable accès à ce qui est accessible.
À mettre en relation avec cette interview d'U. Eco.

Y@nn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Aurore le Dim 6 Mar 2011 - 12:35

@Y@nn a écrit:J'ai bien aimé ce texte. D'une certaine façon, il est attendrissant.

Au fait, c'est peut-être ça l'enjeu de l'éducation aujourd'hui : donner un véritable accès à ce qui est accessible.
À mettre en relation avec cette interview d'U. Eco.

Ah ! Je m'attendris et m'émerveille... Laughing
Et si d'aventure ce qui est "véritablement accessible" n'avait toujours pas d'accès ? Devrait-on alors "rendre accessible" l'accessible qui avait été rendu "véritablement accessible" mais qui ne l'est pas devenu pour autant pour des raisons obscures ??? Razz
C'est comme avec "apprendre à apprendre...à apprendre".
De l'art de faire compliqué quand on peut faire simple...
Et faire travailler les élèves, c'est quand qu'on s'y met ??? humhum
Peut-on encore se payer le luxe de disserter doctement sur les manières de "rendre un contenu accessible" à propos d'un élève qui passe des heures et des heures devant les écrans et n'en f... pas une ramée ? Voilà une question bien concrète...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Y@nn le Dim 6 Mar 2011 - 12:49

Aurore, c'est toujours un plaisir de se hasarder sur ce forum et de t'y rencontrer.

Je veux bien que ma formule ne soit pas très heureuse ; elle a été rédigée à la va-vite, mais elle s'éclaire peut-être à la lumière de l'article cité. En gros, si internet démocratise l'accès au savoir, il faut encore être capable de le comprendre, de ne pas le prendre pour argent comptant, ou encore de vérifier, croiser les sources, etc.

Il ne s'agit pas de faire compliqué ! Et je ne vois pas ce qui empêcherait les élèves de travailler. Et le fait que les élèves regardent ceci ou cela sur leur télé ou leur ordinateur n'a rien à voir avec le propos.

Y@nn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Aurore le Dim 6 Mar 2011 - 12:55

@Y@nn a écrit:Aurore, c'est toujours un plaisir de se hasarder sur ce forum et de t'y rencontrer.

Je veux bien que ma formule ne soit pas très heureuse ; elle a été rédigée à la va-vite, mais elle s'éclaire peut-être à la lumière de l'article cité. En gros, si internet démocratise l'accès au savoir, il faut encore être capable de le comprendre, de ne pas le prendre pour argent comptant, ou encore de vérifier, croiser les sources, etc.

Il ne s'agit pas de faire compliqué ! Et je ne vois pas ce qui empêcherait les élèves de travailler. Et le fait que les élèves regardent ceci ou cela sur leur télé ou leur ordinateur n'a rien à voir avec le propos.
Le plaisir est partagé ! yesyes
Je ne vois aucun inconvénient à ce que les élèves utilisent les nouvelles technologies ou Internet, à condition que les objectifs restent ambitieux. Or, trop souvent les sciences de l'éducation ravalent les contenus et les objectifs de l'enseignement au rang d'accessoires et ne se préoccupent que des moyens, appelés de manière ronflante "ingénierie pédagogique".

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Iphigénie le Dim 6 Mar 2011 - 12:58

si internet démocratise l'accès au savoir,
je n'ai pas l'impression que ce soit le sentiment d'Eco:internet rend la diffusion des erreurs beaucoup plus facile que celle de la vérité. C'est justement là la grande erreur que l'on a faite avec l'apparition d'internet:croire que ce serait un outil de diffusion du savoir. Au contraire,il a accentué la "ségrégation" entre ceux qu'Eco appellent les "riches "et les "pauvres."(divites spiritu,of corse)

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Aurore le Dim 6 Mar 2011 - 13:49

@iphigénie a écrit:
si internet démocratise l'accès au savoir,
je n'ai pas l'impression que ce soit le sentiment d'Eco:internet rend la diffusion des erreurs beaucoup plus facile que celle de la vérité.C'est justement là la grande erreur que l'on a faite avec l'apparition d'internet:croire que ce serait un outil de diffusion du savoir.Au contraire,il a accentué la "ségrégation" entre ceux qu'Eco appellent les "riches "et les "pauvres."(divites spiritu,of corse)
+1000 !

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Reine Margot le Dim 6 Mar 2011 - 13:52

il suffit de voir les élèves cliquer comme des fous et être incapables de lire un article jusqu'au bout, ou alors faire un copier-coller...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Aurore le Dim 6 Mar 2011 - 14:12

marquisedemerteuil a écrit:il suffit de voir les élèves cliquer comme des fous et être incapables de lire un article jusqu'au bout, ou alors faire un copier-coller...
Déjà, il faut qu'ils puissent aller au bout de l'article et qu'ils en comprennent les grandes lignes. Et ce n'est pas gagné : près d'un tiers des élèves entrant en 6e éprouvent des difficultés en lecture ! Et ce sont les chiffres officiels !
http://media.education.gouv.fr/file/etat20/37/7/EE_2010_difficultes_lecture_6e_160377.pdf
A noter la progression catastrophique en à peine 10 ans. Les programmes de primaire et la loi de 89 sur "l'élève au centre" n'y seraient-ils pas pour quelque chose ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Y@nn le Dim 6 Mar 2011 - 14:15

Mais les erreurs se sont toujours diffusées très facilement. Ça avait déjà commencé avec l'apparition de l'imprimerie. C'est le dada d'U. Eco : en bibliophile qu'il est, il collectionne les livres faux, pleins de contre-vérités, de mensonges... Il y a quelque temps, il donnait l'exemple d'un incunable, le Malleus maleficarum, un manuel pour les inquisiteurs et chasseurs de sorcières, relié avec un Moïse cornu...

Pour en revenir à Internet, c'est vrai que ce réseau n'a rien arrangé ! Il faut donc apprendre à filtrer les sources de renseignement et les comparer. Ça peut se faire dès le collège.

De toute façon, pour accéder à la vérité, il faut savoir ce qui est faux. Pour comprendre Galilée, il faut connaître Ptolémée !

Y@nn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Y@nn le Dim 6 Mar 2011 - 14:16

marquisedemerteuil a écrit:il suffit de voir les élèves cliquer comme des fous et être incapables de lire un article jusqu'au bout, ou alors faire un copier-coller...
Les élèves sont souvent de piètres lecteurs, quel que soit le support (livre, ordinateur, tablette... ), et ils sont encore plus mauvais en informatique.

Y@nn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Y@nn le Dim 6 Mar 2011 - 14:19

@Aurore a écrit:A noter la progression catastrophique en à peine 10 ans. Les programmes de primaire et la loi de 89 sur "l'élève au centre" n'y seraient-ils pas pour quelque chose ?
Je ne sais pas. Bien sûr que cette idée d'élève au centre est aberrante, mais je reste persuadé que le problème numéro 1 est le peu de temps que les enfants et leurs parents sont prêts à accorder au temps scolaire, cela dans une société du divertissement, du caprice consumériste.

Y@nn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par frankenstein le Dim 6 Mar 2011 - 14:20

Personnellement, j'aime bien M.Serres (entre autres, au moins il soulève de bonnes questions) mais là, je n'adhère pas à son enthousiasme; par exemple:

L'INDIVIDU

Mieux encore, les voilà devenus tous deux des individus. Inventé par saint Paul, au début de notre ère, l'individu vient de naître ces jours-ci. De jadis jusqu'à naguère, nous vivions d'appartenances : français, catholiques, juifs, protestants, athées, gascons ou picards, femmes ou mâles, indigents ou fortunés… nous appartenions à des régions, des religions, des cultures, rurales ou urbaines, des équipes, des communes, un sexe, un patois, la Patrie. Par voyages, images, Toile et guerres abominables, ces collectifs ont à peu près tous explosé.
Ceux qui restent s'effilochent. L'individu ne sait plus vivre en couple, il divorce ; ne sait plus se tenir en classe, il bouge et bavarde ; ne prie plus en paroisse ; l'été dernier, nos footballeurs n'ont pas su faire équipe ; nos politiques savent-ils encore construire un parti plausible ou un gouvernement stable ? On dit partout mortes les idéologies ; ce sont les appartenances qu'elles recrutaient qui s'évanouissent.

Cet nouveau-né individu, voilà plutôt une bonne nouvelle. A balancer les inconvénients de ce que l'on appelle égoïsme par rapport aux crimes commis par et pour la libido d'appartenance – des centaines de millions de morts –, j'aime d'amour ces jeunes gens.

Cela dit, reste à inventer de nouveaux liens. En témoigne le recrutement de Facebook, quasi équipotent à la population du monde. Comme un atome sans valence, Petite Poucette est toute nue. Nous, adultes, n'avons inventé aucun lien social nouveau. L'entreprise généralisée du soupçon et de la critique contribua plutôt à les détruire.

Rarissimes dans l'histoire, ces transformations, que j'appelle hominescentes, créent, au milieu de notre temps et de nos groupes, une crevasse si large et si évidente que peu de regards l'ont mesurée à sa taille, comparable à celles visibles au néolithique, à l'aurore de la science grecque, au début de l'ère chrétienne, à la fin du Moyen Age et à la Renaissance.

Sur la lèvre aval de cette faille, voici des jeunes gens auxquels nous prétendons dispenser de l'enseignement, au sein de cadres datant d'un âge qu'ils ne reconnaissent plus : bâtiments, cours de récréation, salles de classes, amphithéâtres, campus, bibliothèques, laboratoires, savoirs même… cadres datant, dis-je, d'un âge et adaptés à une ère où les hommes et le monde étaient ce qu'ils ne sont plus.


Franchement, ce n'est pas ce que je constate... Descartes angedemon

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par frankenstein le Dim 6 Mar 2011 - 14:22

@Y@nn a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:il suffit de voir les élèves cliquer comme des fous et être incapables de lire un article jusqu'au bout, ou alors faire un copier-coller...

Les élèves sont souvent de piètres lecteurs, quel que soit le support (livre, ordinateur, tablette... ), et ils sont encore plus mauvais en informatique.
Meilleurs que leurs parents qui ne l'utilisaient pas. Laughing

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Aurore le Dim 6 Mar 2011 - 15:43

@Y@nn a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:il suffit de voir les élèves cliquer comme des fous et être incapables de lire un article jusqu'au bout, ou alors faire un copier-coller...
Les élèves sont souvent de piètres lecteurs, quel que soit le support (livre, ordinateur, tablette... ), et ils sont encore plus mauvais en informatique.
Eh bien faisons en sorte qu'ils lisent mieux. Par exemple, en proscrivant les méthodes mixtes (je ne parle même pas de la globale pure furieux ) et en rétablissant les heures perdues en français en primaire comme au collège - alors qu'on est précisément en train de faire le contraire !
Et ne fois de plus, ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Pour maîtriser correctement l'outil informatique, il faut être un bon lecteur, alors que l'inverse... Descartes
On parle bien du reste d'outil informatique : ce n'est qu'un moyen, certes utile. Mais il ne fait sûrement pas partie des savoirs fondamentaux que l'école doit inculquer aux élèves en priorité. Donner une importance exagérée à l'informatique (notamment dans le cadre de cette c...ie qu'est le socle), c'est verser dans une dérive utilitariste extrêmement dangereuse. Et plus largement je doute que l'école soit le meilleur endroit pour enseigner l'informatique aux élèves. Il faudrait au contraire la recentrer sur ses missions premières qu'elle a déjà tant de mal à remplir...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Aurore le Dim 6 Mar 2011 - 15:55

@Y@nn a écrit:
@Aurore a écrit:A noter la progression catastrophique en à peine 10 ans. Les programmes de primaire et la loi de 89 sur "l'élève au centre" n'y seraient-ils pas pour quelque chose ?

Je ne sais pas. Bien sûr que cette idée d'élève au centre est aberrante, mais je reste persuadé que le problème numéro 1 est le peu de temps que les enfants et leurs parents sont prêts à accorder au temps scolaire, cela dans une société du divertissement, du caprice consumériste.
L'un va avec l'autre. Si les parents ne suivent plus, c'est aussi parce que l'école a faibli depuis des années dans ses moyens, ses exigences et ses objectifs : programmes allégés, pédagogies hasardeuses (notamment dès la maternelle !), application des cycles à l'école primaire (voilà une réforme dramatique !), suppression du redoublement et passage automatique en classe supérieure s'il y a pression des parents, laxisme au niveau de la discipline, "hétérogénéité" des niveaux... Les parents d'aujourd'hui sont les enfants des réformes des années 80 et 90, ne l'oublions pas !
Oui, l'évolution de la société vers le consumérisme existe. Maintenant, c'est la réaction face à ce mouvement qui constitue la différence fondamentale entre les "camps" qui s'affrontent dans le domaine de l'éducation. On prend acte, on cautionne, on s'adapte et on suit le sens du courant, ou bien on résiste ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par V.Marchais le Dim 6 Mar 2011 - 16:37

@Y@nn a écrit:
@Aurore a écrit:A noter la progression catastrophique en à peine 10 ans. Les programmes de primaire et la loi de 89 sur "l'élève au centre" n'y seraient-ils pas pour quelque chose ?

Je ne sais pas. Bien sûr que cette idée d'élève au centre est aberrante, mais je reste persuadé que le problème numéro 1 est le peu de temps que les enfants et leurs parents sont prêts à accorder au temps scolaire, cela dans une société du divertissement, du caprice consumériste.

Ca, ça me paraît indéniable. C'est justement pour cela qu'il faut batailler pour que l'école impose ce temps.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par V.Marchais le Dim 6 Mar 2011 - 16:39

C'est ce que dit Aurore (j'ai répondu avant d'avoir lu tout le fil) : tant que l'école s'obstine à éliminer l'effort du champ de la vie de l'élève (pas de devoirs, pédagogies ludiques, etc.), elle cautionne la facilité.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Aurore le Dim 6 Mar 2011 - 17:18

@V.Marchais a écrit:C'est ce que dit Aurore (j'ai répondu avant d'avoir lu tout le fil) : tant que l'école s'obstine à éliminer l'effort du champ de la vie de l'élève (pas de devoirs, pédagogies ludiques, etc.), elle cautionne la facilité.
topela

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Reine Margot le Dim 6 Mar 2011 - 19:12

@Y@nn a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:il suffit de voir les élèves cliquer comme des fous et être incapables de lire un article jusqu'au bout, ou alors faire un copier-coller...

Les élèves sont souvent de piètres lecteurs, quel que soit le support (livre, ordinateur, tablette... ), et ils sont encore plus mauvais en informatique.

de manière générale ils se débrouillent pour l'utilisation de base ( se connecter, surfer sur le web, utiliser bcdi) quand même...le problème c'est que, comme les films, ils ne voient pas ça comme du travail, donc à limiter...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres

Message par Igniatius le Dim 6 Mar 2011 - 21:26

@Y@nn a écrit:Mais les erreurs se sont toujours diffusées très facilement. Ça avait déjà commencé avec l'apparition de l'imprimerie. C'est le dada d'U. Eco : en bibliophile qu'il est, il collectionne les livres faux, pleins de contre-vérités, de mensonges... Il y a quelque temps, il donnait l'exemple d'un incunable, le Malleus maleficarum, un manuel pour les inquisiteurs et chasseurs de sorcières, relié avec un Moïse cornu...

Pour en revenir à Internet, c'est vrai que ce réseau n'a rien arrangé ! Il faut donc apprendre à filtrer les sources de renseignement et les comparer. Ça peut se faire dès le collège.

De toute façon, pour accéder à la vérité, il faut savoir ce qui est faux. Pour comprendre Galilée, il faut connaître Ptolémée !
Pas le moins du monde : la théorie scientifique de Galilée se suffit à elle-même.
En revanche, l'aspect historique de la recherche de la vérité est en effet intéressant, cela fait tjrs relativiser les certitudes que l'on peut avoir dans les "nouvelles" théories scientifiques.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum