Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par John le Dim 6 Mar 2011 - 21:36

Des enseignants interpellent leur ministre sur les suicides dans l'éducation
Le 24/02/2011 à 18:52

Les enseignants du lycée Charles Tellier de Condé-sur-Noireau (Calvados) ont annoncé jeudi avoir interpellé leur ministre sur le suicide chez lui d'un collègue, dans un courrier mentionnant d'autres cas récents en Basse-Normandie, un autre suicide et une tentative, selon Sud.

"Mon long passage dans l'Education nationale n'a rien cassé (excepté moi). mes colères n'ont rien changé, je n'ai plus de force. Alors je pars", a écrit Bruno Simon, 49 ans, avant de se donner la mort le 11 février, selon les enseignants qui citent ce passage dans leur lettre au ministre Luc Chatel.

Les enseignants ont envoyé à l'AFP une copie de leur courrier, dans lequel ils demandent au ministre son "appui" pour "une réflexion commune sur le mal-être dans notre institution".

Selon un des enseignants, le reste de la lettre du défunt lue aux obsèques par la compagne du professeur décédé "met clairement en cause l'institution. Ce n'était pas quelqu'un de dépressif".

Interrogé par l'AFP, une porte-parole du rectorat a confirmé avoir entendu parler du suicide de l'enseignant de Condé-sur-Noireau mais a renvoyé à sa hiérarchie, non joignable dans l'immédiat, pour plus de commentaires.

Selon Michel Lelarge de Sud, un autre enseignant travaillant ou habitant à Donville, qui jouxte Granville (Manche), s'est suicidé "il y a environ deux semaines", a priori pas sur son lieu de travail, et ses proches ont évoqué aux obsèques des raisons professionnelles. "Cela a été évoqué en comité d'hygiène et sécurité départemental", a ajouté M. Lelarge.

Par ailleurs, "il y a 10 jours, une agent de service d'un lycée de Caen s'est retrouvée entre la vie et la mort pendant 24 heures après une tentative de suicide chez elle. Je la connais, elle avait évoqué d'importants problèmes avec la hiérarchie" dont le comportement avec elle n'a pas été respectueux, a-t-il affirmé.

"En juin 2010, nous avons demandé des statistiques au rectorat sur les suicides. On nous a répondu qu'on ne nous donnerait pas de noms", a-t-il ajouté.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par John le Dim 6 Mar 2011 - 21:41

Deux professeurs se sont donné la mort en Basse-Normandie depuis janvier 2011. Le débat sur les conditions de travail est relancé.
« Depuis début janvier, dans la seule académie de Caen, plusieurs personnes - enseignants ou personnels - ont mis fin à leurs jours ou ont tenté de le faire. » En s'adressant dans une lettre au ministre de l'Éducation, Luc Chatel, les enseignants du lycée Charles-Tellier de Condé-sur-Noireau (Calvados) évoquent le suicide d'un collègue début février. Mais aussi le décès, mi-janvier, d'un instituteur de la région de Granville (Manche) et la tentative de suicide d'un agent de service d'un lycée caennais qui avait évoqué « d'importants problèmes avec la hiérarchie », selon Michel Lelarge, un représentant du syndicat Sud.

Les enseignants savent bien qu'« il est nécessaire de faire la part des choses, dans un tel drame, entre le travail et la vie privée », tempère Jean-Marie Thomine, assistant social des personnels dans le Calvados. Le ministère de l'Éducation nationale indique : « Sans qu'il soit possible d'établir un lien avec les conditions de travail, 52 suicides ont été recensés entre 2008 et 2009 sur une population de 850 000 enseignants, soit 6 suicides pour 100 000 enseignants. »

En 2001, toujours selon la même source, cette proportion était de 30 pour 100 000 chez les policiers. Des chiffres que les syndicats demandent sur le plan local « depuis des années, mais sans succès », regrette Sylvian Mary, secrétaire départemental de la FSU dans le Calvados.

Le rectorat« ne nie pas le malaise »

Au-delà des drames qui touchent des familles et des équipes, les enseignants s'interrogent sur les suppressions de postes, le sens de leur travail, l'évolution de leur métier, les tâches administratives toujours plus lourdes... « On nous demande la culture de la performance, avec moins de monde, moins de matériel. Ce n'est pas valorisant », remarque un enseignant de la Manche. Il reconnaît les difficultés de la profession « à s'adapter dans la morosité ambiante » et « un besoin de vider son sac avec, parfois, de l'agressivité dans les réunions internes ».

Le rectorat de Caen « ne nie pas le malaise », mais ne fait pas d'autre commentaire. Au ministère de l'Éducation, qui emploie près de 2 800 assistants sociaux, on rappelle que les comités d'hygiène et de sécurité vont bientôt se saisir des conditions de travail et des risques psychosociaux. Quelque 80 médecins prévention devraient être recrutés. Luc Chatel s'exprimerait sur ce malaise des enseignants dans les prochains jours.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par Héliandre le Dim 6 Mar 2011 - 21:43

Je pense que plusieurs d'entre nous pourraient souhaiter se joindre à cette interpellation.

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par Loubdalou le Dim 6 Mar 2011 - 21:47

J'ajouterai que l'IA de l'académie de Caen soutient le fait que les CDE doivent donner leur note administrative par le biais d'un entretien contradictoire. Concrètement, il est normal que le CDE casse longuement le prof, que le prof démonte point par point ces horreurs, puis que le CDE sorte comme si de rien n'était un rapport très élogieux, pré-rempli.
C'est le cas dans mon établissement, en plus d'autres faits étranges, les délégués syndicaux sont allés à l'IA, l'IA a soutenu le CDE.
Alors un seul prof, encore plus facile à casser ! Quand l'IA soutient les techniques managériales héritées du néo-libéralisme... pale

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par Edgar le Dim 6 Mar 2011 - 21:49

Au delà de ces vraiment très tristes histoires, je pense de toutes façons que le sujet de la consultation proposée est aujourd'hui une question cruciale et urgente, et je ne parle pas du tout pour moi.

J'espère juste que ce fil ne va pas dériver encore sur les CDI aux 3/4 des 8/7 de points retraites augmentés des coefficients indiciels iso 749 avec bénéfice posthume de la hors-classe pour prouver qu'il n'y a vraiment aucun problème dans l'EN mais qu'il n'y a que des fâcheux incapables de voir leurs privilèges royaux.

Bien à vous


Dernière édition par Aliks le Dim 6 Mar 2011 - 21:53, édité 2 fois

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par olive-in-oil le Dim 6 Mar 2011 - 21:51

Il n'y aura jamais de consultation nationale sur le sujet : le bilan serait trop unanime !

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par CarmenLR le Dim 6 Mar 2011 - 23:13

Information relayée, me semble-t-il, uniquement dans Ouest France (http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Suicide-d-enseignants-malaise-a-l-ecole-_3636-1707742_actu.Htm?xtor=RSS-4&utm_source=RSS_MVI_ouest-france&utm_medium=RSS&utm_campaign=RSS), alors que pourtant rappelle l'article : "Le rectorat ne 'nie pas le malaise'."

Omerta, une fois de plus ? Pas de vagues ?

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par John le Dim 6 Mar 2011 - 23:14

Ouest France et Europe 1, je crois.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par Jane le Lun 7 Mar 2011 - 6:20

Ben oui quoi, enfin ! l'EN ce n'est pas France Telecom ! on y est si heureux qu'il ne faut surtout pas en parler !

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par roxanne le Lun 7 Mar 2011 - 10:11

France Télécom , ça a mis du temps avant qu'il y ait réaction....Arrêtons toujours ces comparaisons et soyons solidaires, c'est le monde du travail en général qui va mal..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par Jane le Lun 7 Mar 2011 - 10:20

Euh, c'était ironique là ! Loin de moi l'idée qu'à France Telecom c'est mieux (ou pire), mais il me semble que l'exemple de France Telecom, l'inertie qu'on a opposé à la vague de suicides devrait justement servir (d'exemple, justement) plutôt que continuer à faire semblant de croire que dans l'EN tout va pour le mieux.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par roxanne le Lun 7 Mar 2011 - 10:26

oUI j'ai compris après coup...Mon mec travaille dans une filiale d'un très grand groupe et dernièrement ils ont réuni les cadres pour un grand séminaire "comment vous sentez-vous au travail ? " preuve que les entreprises sont plus vigilantes maintenant -ou ne veulent pas avoir une mauvaise image médiatique -.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par Jane le Lun 7 Mar 2011 - 12:08

Espérons qu'ils décident de faire (et surtout que ça serve à quelque chose) Descartes

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite à des suicides, les enseignants du lycée Charles Tellier (Calvados) réclament à Luc Châtel une "réflexion commune sur le mal-être" des personnels de l'Education.

Message par InvitéPa le Lun 7 Mar 2011 - 21:46

@John a écrit:
Le rectorat« ne nie pas le malaise »

Au-delà des drames qui touchent des familles et des équipes, les enseignants s'interrogent sur les suppressions de postes, le sens de leur travail, l'évolution de leur métier, les tâches administratives toujours plus lourdes... « On nous demande la culture de la performance, avec moins de monde, moins de matériel. Ce n'est pas valorisant », remarque un enseignant de la Manche. Il reconnaît les difficultés de la profession « à s'adapter dans la morosité ambiante » et « un besoin de vider son sac avec, parfois, de l'agressivité dans les réunions internes ».

Le rectorat de Caen « ne nie pas le malaise », mais ne fait pas d'autre commentaire. Au ministère de l'Éducation, qui emploie près de 2 800 assistants sociaux, on rappelle que les comités d'hygiène et de sécurité vont bientôt se saisir des conditions de travail et des risques psychosociaux. Quelque 80 médecins prévention devraient être recrutés. Luc Chatel s'exprimerait sur ce malaise des enseignants dans les prochains jours.

Bien évidemment je salue l'initiative des collègues.
La réponse des institutions est bien maigre.
80 médecins prévention pour quoi faire?
J'ai des doutes sur la sincérité de Chatel. cf: Olivier Labouret, La dérive idéologique de la psychiatrie. No

InvitéPa
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum