Des entretiens de carrière pour faciliter la mobilité, qu'ils disent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des entretiens de carrière pour faciliter la mobilité, qu'ils disent...

Message par Invité le Lun 7 Mar 2011 - 12:20

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2011/03/07_EntretienCarriere.aspx

j'attends toujours.
Quand on voit que certains dans la hiérarchie pédagogique ne supportent pas de voir un PLP enseigner en collège, que la seule proposition de la cellule "carrière" à ceux qui veulent quitter l'enseignement c'est de démissionner ou de passer les concours... je suis dépitée.

Lire ça me fait rire jaune:

Ce qui fonde ces entretiens, c'est la valeur présupposée de mobilité.
Jusqu'alors la mobilité n'était envisagée que comme un moyen, elle
n'était pas une valeur. Dans la forme nouvelle d'évaluation des
enseignants, la mobilité est posée comme une problématique de carrière.
Que l'enseignant souhaite changer à l'intérieur du métier ou à
l'extérieur, qu'il souhaite rester là où il est, tout est orienté vers
ce problème, même si ce n'est pas le sien.

C'est à une mutation considérable à laquelle ces entretiens invitent. Jusqu'alors l'institution n'offrait pas ouvertement la perspective d'un changement de métier, posé en tant que valeur.

Et comme tout ça est finalement d'une grande rigidité, je m'attends au pire. Flexibilité, annualisation, contractualisation...
L'article le dit très bien, d'ailleurs puisqu'il se demande si ce n'est pas une mobilité vers le chômage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des entretiens de carrière pour faciliter la mobilité, qu'ils disent...

Message par lene75 le Lun 7 Mar 2011 - 14:50

Ce qui est bien, c'est qu'à l'EN tout est toujours fait à l'envers : la mobilité a une valeur en soi, on se demandera plus tard pour quoi faire ; on ne se demande pas à quels besoins pourraient répondre les TIC mais ce qu'on pourrait bien faire pour caser des TIC dans nos cours coûte que coûte (quitte même à diminuer la qualité du cours, c'est pas grave...).

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des entretiens de carrière pour faciliter la mobilité, qu'ils disent...

Message par Reine Margot le Lun 7 Mar 2011 - 21:42

surtout que cette mobilité d'une part ne sera pas à l'initiative des profs et dans leur intérêt mais en fonction des besoins, et d'autre part la mobilité c'est bien mais des postes il y en a bien peu et ce dans tous les ministères, alors...en effet ça contribue uniquement à fragiliser nos statuts.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des entretiens de carrière pour faciliter la mobilité, qu'ils disent...

Message par CarmenLR le Lun 7 Mar 2011 - 22:15

et avec ce calcul quand même incroyable pour le café pédagogique : 9 heures d'enseignement = 9 heures de travail


CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des entretiens de carrière pour faciliter la mobilité, qu'ils disent...

Message par InvitéPa le Ven 11 Mar 2011 - 12:03

Lorica a écrit:http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2011/03/07_EntretienCarriere.aspx


C'est à une mutation considérable à laquelle ces entretiens invitent. Jusqu'alors l'institution n'offrait pas ouvertement la perspective d'un changement de métier, posé en tant que valeur.

Et comme tout ça est finalement d'une grande rigidité, je m'attends au pire. Flexibilité, annualisation, contractualisation...
L'article le dit très bien, d'ailleurs puisqu'il se demande si ce n'est pas une mobilité vers le chômage.

Absolument et le pire c'est le mécanisme mis en oeuvre pour que le prof soit responsable de son propre malheur.

"Mais ce qui est indiqué, c'est une forte incitation à aborder les thèmes du changement. Non seulement le chef d'établissement ou l'inspecteur conduit l'entretien, mais encore il « partage » les diagnostics et les projets de carrière. Autrement dit, c'est le supérieur hiérarchique qui valide, en « s'attachant aux faits », les aspirations de l'enseignant.

Mais pas de prescription ! Cette mobilité est de la seule responsabilité de l'enseignant. On connaît bien ce genre de dérive qui conduit le sujet à se trouver lui-même responsable de ses propres difficultés. L'entretien, tout empreint d'un style patelin, invite à changer.
Quand France-Télécom est devenue Orange, des techniciens ont fini par « souhaiter » leur mobilité, leurs souhaits étant bien guidés par l'encadrement."

InvitéPa
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum