Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Finrod
Expert

Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Finrod le Sam 12 Mar 2011 - 18:44
Bonjour,

Je voudrais savoir si quelqu'un aurait des informations sur cette nouvelle spécialité que j'ai entrevue dans la réforme ?

Connaissez vous des endroits, où malgré les suppression de postes, on se prépare à ouvrir une nouvelle spécialité en S ?

Merci d'avance Smile
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Ruthven le Sam 12 Mar 2011 - 19:19
C'est le bordel pour la mise en place de la Première, tu ne crois pas qu'ils sont déjà au courant pour la Terminale ! Là encore, il va y avoir une belle bataille pour savoir qui va récupérer les heures, les matheux, les physiciens, les SI ou les GI ...

[J'ai eu des cours d'informatique au lycée assuré par des profs d'anglais, et on ne peut pas dire qu'il m'en reste grand chose (j'ai même arrêté l'option à la fin de la Première)].

Pour les programmes, ils vont paraître bientôt avec les autres programmes de spé.
avatar
Finrod
Expert

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Finrod le Sam 12 Mar 2011 - 21:11
Nous on s'est pas battu, pas entre nous en tout cas. Il y a des gens qui partait à la retraite, des gens qui voulaient partir, des TZR que l'on ne renouvellera pas. Et un type qui se fait avoir... (moi)

Il y a même un type qui veut partir (et qui aurait pu le faire à ma place) mais qui ne peut pas car dans le département où il veut aller, dans sa matière, il y a une file d'attente pour rentrer de 4 personnes en carte scolaire avec plus de 1500 points...

Soit, je me doutais que ne rien trouver sur le net n'étais pas bon signe.
e1654d
Niveau 6

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par e1654d le Dim 13 Mar 2011 - 14:09
Je suis agrégé de math option info et j'ai assisté à une conférence sur ce sujet. Voici des extraits de la lettre que j'ai écrite à la Société des Agrégés (c'est un résumé-commentaire de la conférence) ; cela serait intéressant pour moi d'obtenir des informations "du front" (je suis en report de stage, je n'ai encore jamais enseigné).
J'ai assisté aujourd'hui à une conférence sur le
futur enseignement de spécialité « Informatique et Sciences numériques »
en Terminale S. [...]

La volonté des informaticiens de créer un enseignement d'informatique en
secondaire n'est pas nouvelle. Elle est issue d'un triple constat, que
je partage :
- les outils informatiques (les ordinateurs, mais pas seulement) sont
désormais omniprésents dans notre société, et il revient au système
d'enseignement de donner aux élèves les outils intellectuels pour
évoluer dans cet environnement ;
- l'informatique théorique (notamment la logique ou la théorie des
langages formels, qui sont à l'interface avec les mathématiques et la
philosophie) fait partie de la culture humaniste qui doit être transmise
aux élèves ;
- l'absence d'enseignement d'informatique avant le baccalauréat impose
aux formations du supérieur de démarrer depuis zéro : ainsi, les élèves
de l'X abordent, au cours de la même année d'enseignement, la théorie
des distributions en mathématiques, mais seulement les rudiments de
l'algorithmique en informatique.

Le conférencier a participé à l'élaboration du programme de l'enseignement de
spécialité ISN. Je n'ai pas eu accès au texte du programme qui sera
prochainement mis en consultation, mais les grandes lignes qu'il nous a
exposées me laissent penser que la rédaction de ce programme a été
l'occasion d'une réflexion bienvenue, et apparemment assez réussie, sur
la nature de l'informatique et l'articulation de ses différents
concepts. La relative nouveauté de cette réflexion serait due,
précisément, à l'absence d'un enseignement autonome de l'informatique
hors du supérieur.

La note correspondant à la discipline ISN pour le baccalauréat serait
obtenue par l'évaluation d'un «mini-projet» réalisé par un petit groupe
d'élèves. Il s'agit d'une méthode d'évaluation très répandue dans
l'enseignement de l'informatique dans le supérieur, mais dont il est
douteux qu'elle puisse être appliquée à des élèves de terminale. La
chose ne ressemblerait-elle pas plus ou moins à un TPE bis spécialisé ?
Nous connaissons bien les problèmes et les risques de dérive liés à ce
type d'évaluation : ils sont navrant s'agissant d'une épreuve « bonus »
comme le TPE ; s'agissant d'un enseignement de spécialité, ils sont
susceptibles de constituer une rupture de l'égalité des candidats. La
solution d'un examen sur table accompagné d'un TP, comme cela se
pratique en Sciences physiques, aurait été rejetée par le ministère pour
des raisons budgétaires.

De plus, la question des professeurs qui seront amenés à enseigner cette
nouvelle discipline est très floue. Comme à son habitude, le ministère
veut mettre en œuvre sa réforme le plus vite possible, ce qui implique
une organisation au pas de charge. Il est, semble-t-il, prévu que des
enseignants actuellement en poste (en mathématiques, physique ?)
reçoivent une certification complémentaire sur la base d'une formation
continue d'environ 200 heures. Cette formation serait organisée de
manière « déconcentrée » par les Académies : elle risque ainsi de
différer selon les régions, et par suite l'évaluation également. Tout
indique que le ministère n'accordera pas de décharge horaire aux
collègues qui seraient volontaires pour la suivre. Il a été indiqué que
pour l'avenir, des discussions sont en cours pour la création d'une
option Informatique au … CAPES (!) de mathématiques et de physique.

En conclusion, si l'introduction de l'Informatique comme discipline
autonome me parait devoir être envisagée avec grand intérêt, par son
mode d'évaluation et par le mode de formation de ses enseignants, la
spécialité ISN risque de faire de l'Informatique une « sous-discipline »
et de porter atteinte au caractère national du diplôme du baccalauréat.
De plus, elle représente un danger pour l'Agrégation, en créant le
précédent d'un enseignement de spécialité de Terminale qui ne serait
jamais dispensé par des agrégés dans cette discipline.

L'établissement d'un enseignement de spécialité d'Informatique en
Terminale ne doit-il pas aller de pair avec la création d'une agrégation
pour cette discipline ? La Société dispose-t-elle d'informations à
propos de la spécialité ISN ? A-t-elle eu l'occasion de débattre ou de
prendre position sur ces questions ? [...]


Dernière édition par e1654d le Dim 13 Mar 2011 - 14:40, édité 1 fois
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Ruthven le Dim 13 Mar 2011 - 14:28
@e1654d a écrit:Je suis agrégé de math option info et j'ai assisté à une conférence sur ce sujet. Voici des extraits de la lettre que j'ai écrite à la Société des Agrégés (c'est un résumé-commentaire de la conférence) ; cela serait intéressant pour moi d'obtenir des informations "du front" (je suis en report de stage, je n'ai encore jamais enseigné).
J'ai assisté aujourd'hui à une conférence sur le
futur enseignement de spécialité « Informatique et Sciences numériques »
en Terminale S. [...]

La volonté des informaticiens de créer un enseignement d'informatique en
secondaire n'est pas nouvelle. Elle est issue d'un triple constat, que
je partage :
- les outils informatiques (les ordinateurs, mais pas seulement) sont
désormais omniprésents dans notre société, et il revient au système
d'enseignement de donner aux élèves les outils intellectuels pour
évoluer dans cet environnement ;
- l'informatique théorique (notamment la logique ou la théorie des
langages formels, qui sont à l'interface avec les mathématiques et la
philosophie) fait partie de la culture humaniste qui doit être transmise
aux élèves ;
- l'absence d'enseignement d'informatique avant le baccalauréat impose
aux formations du supérieur de démarrer depuis zéro : ainsi, les élèves
de l'X abordent, au cours de la même année d'enseignement, la théorie
des distributions en mathématiques, mais seulement les rudiments de
l'algorithmique en informatique.

Le conférencier a participé à l'élaboration du programme de l'enseignement de
spécialité ISN. Je n'ai pas eu accès au texte du programme qui sera
prochainement mis en consultation, mais les grandes lignes qu'il nous a
exposées me laissent penser que la rédaction de ce programme a été
l'occasion d'une réflexion bienvenue, et apparemment assez réussie, sur
la nature de l'informatique et l'articulation de ses différents
concepts. La relative nouveauté de cette réflexion serait due,
précisément, à l'absence d'un enseignement autonome de l'informatique
hors du supérieur.

La note correspondant à la discipline ISN pour le baccalauréat serait
obtenue par l'évaluation d'un «mini-projet» réalisé par un petit groupe
d'élèves. Il s'agit d'une méthode d'évaluation très répandue dans
l'enseignement de l'informatique dans le supérieur, mais dont il est
douteux qu'elle puisse être appliquée à des élèves de terminale. La
chose ne ressemblerait-elle pas plus ou moins à un TPE bis spécialisé ?
Nous connaissons bien les problèmes et les risques de dérive liés à ce
type d'évaluation : ils sont navrant s'agissant d'une épreuve « bonus »
comme le TPE ; s'agissant d'un enseignement de spécialité, ils sont
susceptibles de constituer une rupture de l'égalité des candidats. La
solution d'un examen sur table accompagné d'un TP, comme cela se
pratique en Sciences physiques, aurait été rejetée par le ministère pour
des raisons budgétaires.

De plus, la question des professeurs qui seront amenés à enseigner cette
nouvelle discipline est très floue. Comme à son habitude, le ministère
veut mettre en œuvre sa réforme le plus vite possible, ce qui implique
une organisation au pas de charge. Il est, semble-t-il, prévu que des
enseignants actuellement en poste (en mathématiques, physique ?)
reçoivent une certification complémentaire sur la base d'une formation
continue d'environ 200 heures. Cette formation serait organisée de
manière « déconcentrée » par les Académies : elle risque ainsi de
différer selon les régions, et par suite l'évaluation également. Tout
indique que le ministère n'accordera pas de décharge horaire aux
collègues qui seraient volontaires pour la suivre. Il a été indiqué que
pour l'avenir, des discussions sont en cours pour la création d'une
option Informatique au … CAPES (!) de mathématiques et de physique.

En conclusion, si l'introduction de l'Informatique comme discipline
autonome me parait devoir être envisagée avec grand intérêt, par son
mode d'évaluation et par le mode de formation de ses enseignants, la
spécialité ISN risque de faire de l'Informatique une « sous-discipline »
et de porter atteinte au caractère national du diplôme du baccalauréat.
De plus, elle représente un danger pour l'Agrégation, en créant le
précédent d'un enseignement de spécialité de Terminale qui ne serait
jamais dispensé par des agrégés dans cette discipline.

C'est intéressant comme information ; mais présentée ainsi, cette option va à coup sûr donner le coup de grâce à l'option mathématique, déjà qu'elle ne fait pas le poids face aux points très largement distribués en SVT et Physique ; s'il y a une autre option avec un mode d'évaluation type TPE, le vivier va encore s'assécher.

Par ailleurs, crois-tu qu'une option découverte en Terminale seulement à 2h par semaine peut donner des bases suffisantes sur lesquelles pourrait s'appuyer le supérieur ? Ne vaudrait-il pas mieux une formation mathématique un peu plus approfondie ?


e1654d
Niveau 6

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par e1654d le Dim 13 Mar 2011 - 14:51
Sur la spécialité math : je n'avais pas du tout pensé à cela ; mais je ne pense pas que les élèves vont se jeter sur une spécialité "toute nouvelle" : ce n'est pas très sécurisant, dans la perspective du bac.

Sur le contenu : l'argument développé est que si la boucle for est traitée en terminale, on n'aura pas à le faire à la fac ou en prépa ; mais bien entendu, pour eux, cette spécialité n'est qu'un début : les programmes évoqués dépassent largement 2 heures par semaine pendant un an. Une réflexion intéressante a été menée sur ce que pourrait être l'enseignement de l'informatique en primaire et en collège. Je suis d'ailleurs d'avis qu'il aurait fallu commencer par là, et non par la terminale.

Bien entendu, se pose la question de savoir où on prend les heures-élèves, mais ne perdons pas de vue que l'Informatique (en tant que science) peut également éclairer d'autres réflexions : ainsi, la nécessité de respecter la grammaire apparait de manière éclatante lorsqu'on est face à un compilateur, et cela permet de réfléchir à ce qu'est un langage.

Notez que le conférencier s'est montré très critique du B2I, en ce qu'il ne traite que de compétences techniques éparpillées entre de multiples disciplines. Je ne lui ai pas demandé sa position sur le SCC…
avatar
Igniatius
Guide spirituel

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Igniatius le Dim 13 Mar 2011 - 15:28
Tes deux derniers paragraphes expliquent pourquoi cette option n'est pas prête de voir le jour sous la forme que tu souhaites : tout programme d'enseignement) trop théorique est banni actuellement des réformes, et si les gens "sérieux" veulent promouvoir l'info en critiquant le B2I, ils sont mal barrés, malheureusement.

Le problème des heures me paraît déjà réglé : tu n'es pas sans savoir que les nouveaux programmes de lycée font la part belle à "l'algorithmique" en l'incluant dans les programmes de maths.
Leur nouveau dada est même risible quand on lit les programmes officiels : chaque commentaire de notion se termine par "et l'algorithmique est le cadre naturel pour illustrer cette notion" ; ça faisait 40 ans qu'on enseignait sans, mais bon...

En tant que discipline à part entière, cela me paraît très intéressant, rien que pour donner les bases, ce qui rendrait l'algorithmique utilisable par les maths au sens "outil".
Acutellement, nous faisons du sous-enseignement, d'abord parce qu'aucun de nous n'est spécialiste (bcp n'en ont jamais fait pdt leurs études, moi j'aimais bcp mais cela a correspondu à quelques dizaines d'heures en prépa, licence et maîtrise) et ensuite parce que nous ne faisons pas de maths pdt ces séances info : le niveau des élèves est trop faible pour effectuer des activités intéressantes.
Il vaudrait mieux utiliser les heures de maths pour rattraper le retard accumulé en primaire et lycée, et que l'enseignement d'informatique soit complémentaire, comme tu le souhaites.

Mais il ne faut pas croire au Père Noël !

En revanche, il me paraît essentiel que les informaticiens fassent entendre avec force leur point de vue : l'algorithmique est une discipline à part entière, qui n'a pas à être intégré dans un cours de maths.
Les IPR essaient de nous faire désespérément avaler que l'informatique dans les nouveaux programmes, c'est faire des maths : quand on voit que bcp ne savent pas additionner deux fractions, on se pose des questions sur la pertinence d'algorithmes effectuant la réduction au même dénominateur (particulièrement peu intéressants informatiquement).

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
e1654d
Niveau 6

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par e1654d le Dim 13 Mar 2011 - 15:45
Cela rejoint ce que je dis à mes collègues (enseignants-chercheurs en info) : tout cela est bel et bon, mais quelque peu « lunaire », vu la situation actuelle dans le secondaire.

Mais ils sont tellement contents que leur discipline apparaisse en tant que telle dans le secondaire que j'éprouve des difficultés à les convaincre. Votre dernier paragraphe est probablement une bonne approche.
Filnydar
Niveau 9

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Filnydar le Dim 13 Mar 2011 - 16:02
Qui était le conférencier ?
e1654d
Niveau 6

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par e1654d le Dim 13 Mar 2011 - 16:54
Gilles Dowek, directeur scientifique adjoint de l'INRIA. Je précise que mon résumé a été fait sans prise de note, et est donc transmis « sauf erreur ou omission », comme on dit.
avatar
Igniatius
Guide spirituel

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Igniatius le Dim 13 Mar 2011 - 17:08
@e1654d a écrit:Cela rejoint ce que je dis à mes collègues (enseignants-chercheurs en info) : tout cela est bel et bon, mais quelque peu « lunaire », vu la situation actuelle dans le secondaire.

Mais ils sont tellement contents que leur discipline apparaisse en tant que telle dans le secondaire que j'éprouve des difficultés à les convaincre. Votre dernier paragraphe est probablement une bonne approche.


je crois que tu as mis le doigt dessus le problème : j'aimerais bien que les informaticiens mettent leur nez dans les programmes de maths actuellement au lycée, et qu'ils disent clairement ce qu'ils en pensent d'un point de vue disciplinaire.
J'ai la quasi-certitude que ce que nous faisons est un non-sens, car nous ne sommes pas vraiment capables de faire un cours construit concernant l'algorithmique, mais j'aimerais des avis d'experts.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Aranel53
Niveau 10

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Aranel53 le Mer 16 Mar 2011 - 22:07
Le projet de programme sur cette section vient de sortir :

http://media.eduscol.education.fr/file/consultation/88/1/terminale_projet_prog_2011_ISN_S_170881.pdf

Apparemment, les enseignants de math, de STI et de sciences physiques pourront dispenser cet enseignement. Une formation sera mise en place donnant lieu à une certification académique d'après l'inspectrice.

_________________
« Comme le feu de la pierre ne sort, Sans la frapper du fer par violence : Semblablement sans faire grand effort, La Vérité ne sort en évidence. »
Guillaume De La Perrière, 1553.
avatar
Igniatius
Guide spirituel

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Igniatius le Mer 16 Mar 2011 - 22:50
intéressant.

je suivrais bien cette formation si elle est solide, car les notions abordées nécessitent du sérieux : je reste sceptique quant à leur capacité à trouver suffisamment de profs de maths, STI et PC compétents.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
marc44
Niveau 9

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par marc44 le Mer 16 Mar 2011 - 23:25
@e1654d a écrit:Sur la spécialité math : je n'avais pas du tout pensé à cela ; mais je ne pense pas que les élèves vont se jeter sur une spécialité "toute nouvelle" : ce n'est pas très sécurisant, dans la perspective du bac.

Sur le contenu : l'argument développé est que si la boucle for est traitée en terminale, on n'aura pas à le faire à la fac ou en prépa ; mais bien entendu, pour eux, cette spécialité n'est qu'un début : les programmes évoqués dépassent largement 2 heures par semaine pendant un an. Une réflexion intéressante a été menée sur ce que pourrait être l'enseignement de l'informatique en primaire et en collège. Je suis d'ailleurs d'avis qu'il aurait fallu commencer par là, et non par la terminale.


En tant que prof d'université en informatique, je soutiens cette proposition ! En effet, il faut enseigner l'informatique au lycée, pour libérer à l'université des créneaux dans l'emploi du temps pour apprendre
à écrire et faire quelques calculs.
avatar
Igniatius
Guide spirituel

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Igniatius le Mer 16 Mar 2011 - 23:35
@marc44 a écrit:
@e1654d a écrit:Sur la spécialité math : je n'avais pas du tout pensé à cela ; mais je ne pense pas que les élèves vont se jeter sur une spécialité "toute nouvelle" : ce n'est pas très sécurisant, dans la perspective du bac.

Sur le contenu : l'argument développé est que si la boucle for est traitée en terminale, on n'aura pas à le faire à la fac ou en prépa ; mais bien entendu, pour eux, cette spécialité n'est qu'un début : les programmes évoqués dépassent largement 2 heures par semaine pendant un an. Une réflexion intéressante a été menée sur ce que pourrait être l'enseignement de l'informatique en primaire et en collège. Je suis d'ailleurs d'avis qu'il aurait fallu commencer par là, et non par la terminale.


En tant que prof d'université en informatique, je soutiens cette proposition ! En effet, il faut enseigner l'informatique au lycée, pour libérer à l'université des créneaux dans l'emploi du temps pour apprendre
à écrire et faire quelques calculs.


ta remarque, dans laquelle je crois déceler une certaine ironie, explique pourquoi je ne crois pas au sérieux de cet enseignement.
Pourtant, ça a l'air acté, non ?

C'est de plus en plus dingue !

Ceci dit, il faut que vous, les profs d'info "sérieux", alliez dire à l'inspection de maths que l'algorithmique n'est absolument pas essentielle en ce moment, étant donné la catastrophe du niveau en maths.
Ils nous bassinent avec les logiciels de calcul formel et ceux de géométrie dynamique, qui rendent caducs l'enseignement du calcul...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
marc44
Niveau 9

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par marc44 le Mer 16 Mar 2011 - 23:40
@Igniatius a écrit:
En revanche, il me paraît essentiel que les informaticiens fassent entendre avec force leur point de vue : l'algorithmique est une discipline à part entière, qui n'a pas à être intégré dans un cours de maths.
Les IPR essaient de nous faire désespérément avaler que l'informatique dans les nouveaux programmes, c'est faire des maths : quand on voit que bcp ne savent pas additionner deux fractions, on se pose des questions sur la pertinence d'algorithmes effectuant la réduction au même dénominateur (particulièrement peu intéressants informatiquement).

L'INRIA fait du lobbying pour l'info au lycée depuis des années. En plus, leur lobbying s'est bien moqué des historiens à qui on prenait des heures... et l'INRIA est un institut chouchou de Pécresse... bref.
Mais à l'INRIA, personne ne fait cours à des élèves normaux, tous les jours.

Je dirais qu'un peu d'algorithmique classique, mise en oeuvre sur des scénarios assez faciles à comprendre, ferait une bonne base. Par exemple : rechercher le chemin le plus court dans un graphe (pas besoin de savoir que ça s'appelle un graphe) dans un scenario de transport ou de réseaux sociaux. Pas besoin de faire des choses sophistiquées (surtout pas prouver formellement que le programme est correct etc...). Utiliser un langage où on n'ajoute pas de difficulté "système" au problème algorithmique (privilégier un langage facile genre python ou octave (clone matlab) ou ce genre). Choisir de l'interprété et pas du compilé. Choisir un langage où les messages d'erreur sont faciles à exploiter pour corriger les erreurs. Choisir un langage où la gestion de la mémoire et les types de variables ne sera pas une source de problème, car ce sont des questions inintéressantes pour des débutants.


avatar
John
Médiateur

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par John le Mer 16 Mar 2011 - 23:41
Euh... y a pas "construire un site" (autre qu'un blog...) doté de telle et telle particularité (code, intranet...) dans le programme d'informatique ?

Je ne suis pas spécialiste, mais... heu

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Igniatius
Guide spirituel

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Igniatius le Mer 16 Mar 2011 - 23:55
@marc44 a écrit:
@Igniatius a écrit:
En revanche, il me paraît essentiel que les informaticiens fassent entendre avec force leur point de vue : l'algorithmique est une discipline à part entière, qui n'a pas à être intégré dans un cours de maths.
Les IPR essaient de nous faire désespérément avaler que l'informatique dans les nouveaux programmes, c'est faire des maths : quand on voit que bcp ne savent pas additionner deux fractions, on se pose des questions sur la pertinence d'algorithmes effectuant la réduction au même dénominateur (particulièrement peu intéressants informatiquement).

L'INRIA fait du lobbying pour l'info au lycée depuis des années. En plus, leur lobbying s'est bien moqué des historiens à qui on prenait des heures... et l'INRIA est un institut chouchou de Pécresse... bref.
Mais à l'INRIA, personne ne fait cours à des élèves normaux, tous les jours.

Je dirais qu'un peu d'algorithmique classique, mise en oeuvre sur des scénarios assez faciles à comprendre, ferait une bonne base. Par exemple : rechercher le chemin le plus court dans un graphe (pas besoin de savoir que ça s'appelle un graphe) dans un scenario de transport ou de réseaux sociaux. Pas besoin de faire des choses sophistiquées (surtout pas prouver formellement que le programme est correct etc...). Utiliser un langage où on n'ajoute pas de difficulté "système" au problème algorithmique (privilégier un langage facile genre python ou octave (clone matlab) ou ce genre). Choisir de l'interprété et pas du compilé. Choisir un langage où les messages d'erreur sont faciles à exploiter pour corriger les erreurs. Choisir un langage où la gestion de la mémoire et les types de variables ne sera pas une source de problème, car ce sont des questions inintéressantes pour des débutants.



mais pas en prenant des heures de maths, on est d'accord ?

parce que l'algorithme d'optimisation de chemin dans un graphe, avec mes élèves de seconde dont un quart confond les opérations élémentaires entre elles, je te jure que c'est mission impossible, sauf pour les meilleurs, comme d'hab'...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Igniatius
Guide spirituel

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Igniatius le Mer 16 Mar 2011 - 23:56
@John a écrit:Euh... y a pas "construire un site" (autre qu'un blog...) doté de telle et telle particularité (code, intranet...) dans le programme d'informatique ?

Je ne suis pas spécialiste, mais... heu

bah si, justement : écrire en html, j'ai cru voir cela.

T'as besoin d'une mise à niveau pour ton forum ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
marc44
Niveau 9

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par marc44 le Jeu 17 Mar 2011 - 0:20

J'ai regardé le pdf plus haut avec le programme proposé. C'est assez proche de programmes élaborés pour l'université, pour les non informaticiens (mais déjà à bac+2). J'ai participé à quelques commissions nationales sur le sujet, qui m'ont fait bien rigoler, tellement c'était loin du terrain.

Le programme est énorme, ça cherche à tout faire, il faut je pense 150h-200h d'enseignement pour qu'il en reste quelque chose dans les esprits. Pour beaucoup de sujets évoqués là, ce qui va entrer par une oreille va sortir par l'autre, si on veut tout couvrir. Il y a plein de questions qu'on est obligé de passer sous silence en enseignant nombre de ces points, sous peine d'ouvrir des grosses boites à problèmes non gérables en lycée. Il en résulte un enseignement que je crains un peu "bidonné".

J'ai trouvé de nombreux exemples d'activités que j'enseigne moi-même en TP et dont j'ai vraiment l'impression que soit on l'enseigne sérieusement (c.a.d. qu'il faut le volume horaire), soit on laisse tomber - à moins de croire à la "sensibilisation" (sorte d'enseignement consistant à susciter des sentiments favorables dont on espère qu'ils créeront des vocations).

La sélection des sous-parties de l'informatique à traiter me paraît intéressante, bien faite, l'ensemble est sympathique, mais l'ampleur du projet me paraît assez délirante, et je serais bien triste que cela serve à créer de gentils petits citoyens numériques formatés. Il faut absolument tailler dans les branches.

Entre nous, je mettrais bien de l'histoire géo à la place. Si vous vous laissez faire, les trucs "professionnalisants" vont tout vous bouffer....
avatar
John
Médiateur

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par John le Jeu 17 Mar 2011 - 0:21
Ignatius, il suffit de savoir écrire en html pour créer par exemple un site disposant d'un intranet ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
marc44
Niveau 9

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par marc44 le Jeu 17 Mar 2011 - 0:24
intranet : site web interne à une boite (donc avec restrictions d'accès). C'est orthogonal à l'histoire de html.
avatar
John
Médiateur

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par John le Jeu 17 Mar 2011 - 0:25
Ben oui : donc ça nécessite des connaissances bien au-delà de la simple écriture html (si j'ai bien compris)

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Nielsen Rika Bell
Niveau 7

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Nielsen Rika Bell le Jeu 17 Mar 2011 - 9:18
Connaître le HTML pour construire un site web, c'est comme savoir taper sur un clavier pour faire de la bureautique.

Tout dépend de ce que vous voulez faire avec l'intranet. Pour de l'échange de fichiers et quelques pages d'accueil-infos statiques, il ne faut pas beaucoup de connaissances.

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...
seawet
Niveau 3

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par seawet le Jeu 17 Mar 2011 - 10:21
La répartition de cet "enseignement" entre matheux et physiciens risque fort de donner lieu à de grands moments de solidarité transdisciplinaire tant la concurrence est d'ores et déjà organisée par l'institution ...

Le niveau réel d'enseignement sera également intéressant à observer dans une classe soumise à l'étroite férule des Inspections, garantes du laxisme dans la distribution très généreuse et concurrentielle des points à l'examen final.

Je me rappelle, avec une once de nostalgie, cet espace de liberté que constituait l'enseignement de MPI en seconde. Un enseignement "luxueux" d'une centaine d'heures dans l'année, largement ignoré des CE qui confondaient le M de "mesures" avec "mathématiques". J'avoue que j'ai largement utilisé cette confusion pour pratiquer un enseignement dense où, enfin, les mathématiques formaient un tout avec la physique, y compris dans un volet de programmation/algorithmique (comprendre et réaliser en papier/crayon un algorithme de compression de Huffman par exemple).

On a vu d'ailleurs avec quel soin l'institution a établi le bilan de cet enseignement. C'était plutôt un dépôt de bilan ...
Contenu sponsorisé

Re: Nouvelle spécialité informatique en S ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum