Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Angua
Doyen

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Angua le Lun 14 Mar 2011 - 19:47
Je ne reviendrai pas sur ce qui a été dit au sujet de la charge de travail (TZR, après 7 ans de collège uniquement, j'ai cette année un CS de 6 heures en lycée), mais personnellement, je vis mal le lycée. C'est davantage lié à l'établissement (grosse désorganisation et absence chronique de l'administration, lycée poubelle du coin...), et il est impossible de généraliser mais malgré le plaisir que je prends à préparer mes cours et parfois en classe:
- des élèves très, très, trèèèèèèèèèèès faibles (j'ai une 1ere ES), là pour des raisons d'effectifs (il ne faut pas surcharger les STG), avec de grosses lacunes en langue française, qui ont du mal à comprendre les textes et s'exprimer à l'écrit;
- l'impression d'envoyer ces élèves au casse-pipe. Un tiers peut-être (je suis large) réussira sans souci au bac, mais les autres... et surtout, les autres après? Rien que sur cette année, j'ai vu passer une élève de 4 à 6 de moyenne. elle s'investit beaucoup, en veut, mais... sauf coup de bol, elle échouera au bac. Ah oui, c'est vrai, elle voulait aller en STG, mais bon, il y avait déjà trop de monde.
- un grand écart permanent entre le niveau général et ce qui leur sera demandé à l'examen. D'un côté, les bosseurs qui percutent (un tout peit tiers), de l'autre, les bosseurs ou pas totalement largués à qui il faut expliquer le moindre mot de vocabulaire si je ne veux pas leur parler hébreux.
- l'AP... et la vaste impression de fumisterie dont je ne parviens pas à me défaire.

Ceci dit, pour en discuter avec d'autres collègues TZR, et/ou en CS, et ici, je sais que ce n'est pas ainsi dans tous les lycées... mais au fond, je préfère les mômes de ZEP, RAR & Co, aussi épuisants soient-ils.

PS: C'est mon 3e remplacement dans ce lycée depuis que je suis TZR, et je n'en connais aucun autre. Rien que pour ça, je brûlerais bien le rectorat!
avatar
ysabel
Devin

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par ysabel le Lun 14 Mar 2011 - 19:47
Comme je ne supporte pas les petits Suspect je ne suis pas maternelle pour 2 sous alors quand un 6ème ne sait pas tracer son tableau ou ne sait pas quoi faire quand il arrive en bas de sa feuille, je pars en hurlant ! affraid

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Sandyrina
Habitué du forum

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Sandyrina le Lun 14 Mar 2011 - 19:49
ah oui....le coup du tableau, je vois....me célèbre (je dois écrire ce qu'il y a au tableau? On doit écrire en vert nous aussi madaaaaaaame?)

avatar
roxanne
Devin

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par roxanne le Lun 14 Mar 2011 - 20:04
Mon rêve est de retourner en lycée (où j'ai enseigné quand j'étais tzr) .Cependant , les 3° quand ils sont sympas et d'un niveau correct , c'est très bien aussi.j'aime bien le programme ...
avatar
Sandyrina
Habitué du forum

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Sandyrina le Lun 14 Mar 2011 - 20:08
Ce n'est pas faux...je trouve d'ailleurs que les programmes sont assez proches de la Seconde (enfin, je suis novice en matière de programme de lycée!)
avatar
pimousse
Habitué du forum

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par pimousse le Mar 15 Mar 2011 - 15:30
@Angua a écrit:Je ne reviendrai pas sur ce qui a été dit au sujet de la charge de travail (TZR, après 7 ans de collège uniquement, j'ai cette année un CS de 6 heures en lycée), mais personnellement, je vis mal le lycée. C'est davantage lié à l'établissement (grosse désorganisation et absence chronique de l'administration, lycée poubelle du coin...), et il est impossible de généraliser mais malgré le plaisir que je prends à préparer mes cours et parfois en classe:
- des élèves très, très, trèèèèèèèèèèès faibles (j'ai une 1ere ES), là pour des raisons d'effectifs (il ne faut pas surcharger les STG), avec de grosses lacunes en langue française, qui ont du mal à comprendre les textes et s'exprimer à l'écrit;
- l'impression d'envoyer ces élèves au casse-pipe. Un tiers peut-être (je suis large) réussira sans souci au bac, mais les autres... et surtout, les autres après? Rien que sur cette année, j'ai vu passer une élève de 4 à 6 de moyenne. elle s'investit beaucoup, en veut, mais... sauf coup de bol, elle échouera au bac. Ah oui, c'est vrai, elle voulait aller en STG, mais bon, il y avait déjà trop de monde.
- un grand écart permanent entre le niveau général et ce qui leur sera demandé à l'examen. D'un côté, les bosseurs qui percutent (un tout peit tiers), de l'autre, les bosseurs ou pas totalement largués à qui il faut expliquer le moindre mot de vocabulaire si je ne veux pas leur parler hébreux.
- l'AP... et la vaste impression de fumisterie dont je ne parviens pas à me défaire.

Ceci dit, pour en discuter avec d'autres collègues TZR, et/ou en CS, et ici, je sais que ce n'est pas ainsi dans tous les lycées... mais au fond, je préfère les mômes de ZEP, RAR & Co, aussi épuisants soient-ils.

PS: C'est mon 3e remplacement dans ce lycée depuis que je suis TZR, et je n'en connais aucun autre. Rien que pour ça, je brûlerais bien le rectorat!

Je suis d'accord. Il y a lycée et lycée.
Mon lycée est une cité scolaire (lycée technique + lycée pro + lycée général), sans TL, sans 1èreL, avec des BTS.
Les élèves peuvent être vraiment faibles (là j'ai des géni-méca en 1ère, et mes 6e analysaient mieux une fable de LF qu'eux, c'est dire ! - quant aux secondes, la moitié des secondes sont composées d'élèves qui iront en STI).
Je trouve les secondes plutôt pénibles (réputés bavards quelle que soit la classe, dans ce lycée) et donc ils peuvent fatiguer autant que des collégiens.
L'enseignement en BTS, pour moi, ce n'est absolument pas de la littérature. ça ne correspond pas à ma formation je trouve, ni à ce qui me plaît.
Du coup, je ne me vois déjà pas finir ma carrière dans ce lycée-là.
Le gros avantage du lycée par contre, c'est qu'il n'y a presque pas de réunions futiles ou alors elles ne sont pas obligatoires. Et sinon, gros avantage de mon établissement, c'est l'équipement matériel (videoprojecteur et ordinateur avec connexion internet dans toutes les salles) ; c'est beaucoup plus confortable de faire cours dans ces conditions.
avatar
Angua
Doyen

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Angua le Mar 15 Mar 2011 - 15:43
@pimousse a écrit:
Le gros avantage du lycée par contre, c'est qu'il n'y a presque pas de réunions futiles ou alors elles ne sont pas obligatoires. Et sinon, gros avantage de mon établissement, c'est l'équipement matériel (videoprojecteur et ordinateur avec connexion internet dans toutes les salles) ; c'est beaucoup plus confortable de faire cours dans ces conditions.

Pour reprendre ce que tu disais en ouverture de ta réponse... il y a lycée et lycée sur la question! Peu de choses fonctionnent dans mon lycée, et pourtant, on en brasse de l'air en réunion, on en brasse... No

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
Invité
Invité

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Invité le Mar 15 Mar 2011 - 17:30
Ce qui est bizarre, c'est que depuis que j'enseigne, je passe du lycée au collège, et réciproquement.
Or je ne travaille pas plus quand j'enseigne à des lycéens. Je m'épanouis plus (doux euphémisme) ; j'ai beaucoup moins de problèmes d'autorité (même face à des STG ou à des 2des en lycée zone violence, ça allait...) ; je lis plus (parce que les échanges en salle des profs sont plus stimulants) ; mais je ne passe pas plus de temps à corriger (mais j'ai tendance à plus donner d'interros au collège, vu que ça calme les fauves.).
J'aime même faire cours aux BTS et la liberté qu'on a en BTS, hormis quant à la méthodologie.
J'avais pensé à postuler en IUT.
Invité
Invité

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Invité le Mar 15 Mar 2011 - 17:36
Je retournerais volontiers dans le lycée Clair Violence zone sensible où j'étais l'an dernier, malgré les tags, les casquettes et les inconnus entrant parfois dans ma salle, s'il était près de chez moi.
Là, dans un collège normal, j'ai des envies de démission, de mutation, de m'en aller loin de là...Le pire, c'est que c'est le cas dans tous les collèges que je traverse.
Le médecin-conseil du rectorat m'a donné le conseil : "Devenez TZR !" Mais si c'est pour être TZR en collège, non merci !
avatar
Xana
Niveau 9

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Xana le Mar 15 Mar 2011 - 18:55
Lornet a écrit:
Là, dans un collège normal, j'ai des envies de démission, de mutation, de m'en aller loin de là...Le pire, c'est que c'est le cas dans tous les collèges que je traverse.
Le médecin-conseil du rectorat m'a donné le conseil : "Devenez TZR !" Mais si c'est pour être TZR en collège, non merci !
J'éprouve la même envie de fuir des collèges où j'ai travaillé jusqu'à présent, bien qu'ils soient tous des établissements sans problèmes. Je ne pense qu'à enseigner de nouveau au lycée (mais pas zone violence, tout de même!). Et non, TZR, ce n'est pas une solution. Depuis toujours TZR, j'ai obtenu deux fois un an dans des lycées à plus de 50km de chez moi, un mois dans un lycée de rêve pas loin mais tous mes autres remplacements en collège. Si en plus de déprimer à cause du collège, tu dois angoisser de ne pas savoir où tu vas, qui tu vas rencontrer l'année / le mois / la semaine prochain(e)...
InvitéePh
Esprit sacré

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par InvitéePh le Mar 15 Mar 2011 - 20:13
Je n'ai pas lu toutes les réponses donc je m'excuse si je fais redite!
Alors, j'ai bossé en lycée ma première année, puis en lycée pro puis en collège: je préfère nettement le collège!
Oui, en lycée, on approfondit plus... mais... je doute quand même: il y a beaucoup de classes en difficultés.
Beaucoup de travail de méthodologie.
Beaucoup de temps de correction.
Ce qui est plaisant, c'est la préparation: l'analyse de texte, c'est très sympa.

Mais en collège, c'est tellement plus ludique, plus varié. J'aime beaucoup la dynamique des collégiens, même dans l'établissement réputé difficile où je bosse. Ils sont volontaires, encore "frais".

Bizarrement, j'ai l'impression que c'est au lycée qu'ils ont la mentalité "ado": "ouahh, il a répondu ça: trop laid! Trop la honte!" Et vas-y que je me gomine la mèche... C'est lourd!
Invité24
Bon génie

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Invité24 le Mar 15 Mar 2011 - 20:16
Comment as-tu débarqué en lycée pro? heu
et c'était bien ça?

des fois, je me dis que le pro, quand on est passionné du métier, ça doit être le top.
InvitéePh
Esprit sacré

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par InvitéePh le Mar 15 Mar 2011 - 20:22
TZR la première année, envoyée en lycée pro avec cap et bep: j'ai adoré. J'avais le choix de rester à l'année ou partir en décembre, je suis restée.
Invité24
Bon génie

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Invité24 le Mar 15 Mar 2011 - 20:23
c'était des cap bep quoi?
InvitéePh
Esprit sacré

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par InvitéePh le Mar 15 Mar 2011 - 20:26
Et puis c'est hyper varié: j'avais des peintres, très faibles mais studieux, qui en voulaient. Des métaliers, qui se trainaient des bagages monstrueux, des histoires dignes de séries tv: là, tu es un peu "psy" (triples guillemets), des géomètres et des métiers de l'architecture: là, assez bon niveau.
Le programme était très souple en cap, très libre. En bep, ça ressemblait au collège-3ème.
Il ya plein d'initiatives de faites, beaucoup de travail avec les collègues. Et une ambiance beaucoup plus cool, beaucoup moins guindée.
InvitéePh
Esprit sacré

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par InvitéePh le Mar 15 Mar 2011 - 20:27
Je viens de lire ta question: CAP peinture, CAP métaliers
BEP géomètres, BEP TAH (métiers de l'archi et de l'habitat).
avatar
Sandyrina
Habitué du forum

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Sandyrina le Mer 16 Mar 2011 - 9:17
Je passe de temps en temps pour voir ce que l'on me répond et franchement: un gros MERCI à vous.
C'est sûr je ne pensais pas qu'il pouvait y avoir autant d'arguments (qu'ils soient pour ou contre l'enseignement au lycée). C'est très intéressant...en gros, le public joue beaucoup....imaginons, une classe intéressée et pas trop en difficulté et voilà le paradis qui s'annonce....cependant, c'est vrai aussi pour le collège..arrrrggggghhh, on n'en sortira jamais. Conclusion: je vais faire mes voeux et prendrai ce qu'on me donnera ! Laughing
avatar
pimousse
Habitué du forum

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par pimousse le Mer 16 Mar 2011 - 11:59
phedre034 a écrit:Je n'ai pas lu toutes les réponses donc je m'excuse si je fais redite!
Alors, j'ai bossé en lycée ma première année, puis en lycée pro puis en collège: je préfère nettement le collège!
Oui, en lycée, on approfondit plus... mais... je doute quand même: il y a beaucoup de classes en difficultés.
Beaucoup de travail de méthodologie.
Beaucoup de temps de correction.
Ce qui est plaisant, c'est la préparation: l'analyse de texte, c'est très sympa.

Mais en collège, c'est tellement plus ludique, plus varié. J'aime beaucoup la dynamique des collégiens, même dans l'établissement réputé difficile où je bosse. Ils sont volontaires, encore "frais".

Bizarrement, j'ai l'impression que c'est au lycée qu'ils ont la mentalité "ado": "ouahh, il a répondu ça: trop laid! Trop la honte!" Et vas-y que je me gomine la mèche... C'est lourd!

Moi aussi je trouve le collège très sympa, parce que ludique et varié !
Mais le lycée, je trouve ça quand même moins crevant au final. Quoique 2 heures de secondes ça vaut presque 2 heures de 6e Razz .
avatar
Sandyrina
Habitué du forum

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Sandyrina le Mer 16 Mar 2011 - 12:05
Ah boooon ??? à ce point ???
InvitéePh
Esprit sacré

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par InvitéePh le Mer 16 Mar 2011 - 20:47
Sauf qu'ils demandent pas où il faut écrire quand ils ont terminé leurs feuilles!
Invité
Invité

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Invité le Mer 16 Mar 2011 - 21:03
Ce qui est dommage, c'est qu'on n'enseigne pas là où on est le plus apte à enseigner.
Personnellement, le collège me fatigue, m'ennuie, et je n'ai pas d'autorité.
L'année dernière, dans un lycée zone violence, je gérais des classes de 2de très difficiles avec les félicitations du CPE, qui se demandait comment je faisais.
Je préférerais savoir gérer une classe de 6e : c'est moins dur d'obtenir une mutation en collège. Alors je supporte des classes de 6e. Je ne sais pas si ça devrait être ludique mais pour eux, ça l'est. Je n'aurais pas pu être professeur des écoles.
Et manque de bol : à chaque fois que j'arrive dans un collège, on me file des 6e pour que je fasse mes preuves alors que je préférerais des 4e-3e. Je ne peux pas faire mes preuves avec des 6e...
Contenu sponsorisé

Re: Passer du collège au lycée: un fossé pour le prof ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum