Phobie scolaire de l'enseignant

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Phobie scolaire de l'enseignant

Message par damebonheur le Ven 18 Mar 2011 - 15:30

Bonjour à tous,

je suis remplacante non titulaire depuis 2008 et j'ai fait, l'année passée ce qu'on appel un "burn-out". J'étais alors enceinte et littéralement épuisée de mon remplacement long dans un établissement de ville plutôt tranquille.
Depuis ce moment là, je n'arrive plus à remettre les pieds dans un établissement.
J'ai pourtant besoin de travailler et mes recherches dans le privé demeurent infructueuses.
Je ne me plais pas dans l'enseignement que j'avais idéalisé je pense.
J'avais étudié pour ça à la base mais mes débuts dans l'enseignement supérieur m'ont déçu et j'avais, à l'époque, repoussé l'échéance de l'enseignement et des concours en pensant que je manquais de maturité.
Mais aujourd'hui, après avoir connu des conditions de travail formidables dans le privé, après avoir eu de très bons salaires et après avoir enseigné en tant que remplaçante, je constate que ma discipline m'ennuie, les élèves me fatiguent, le statut de remplaçant est profondément ingrat.
Pourtant j'aimerais dépasser tout cela pour retravailler et me débarrasser de ce sentiment d'échec.
Je ne comprends pas ce qu'il m'arrive....
Je suis une personne normalement sociable, je n'ai jamais connu de problèmes professionnels (du moins avant d'enseigner) et voilà que je pleure comme une gamine quand je dois aller en classe. Je fais de vraies crises de panique.
Avez vous entendu parler de la phobie scolaire chez l'enseignant? Comment dépasser ça??
J'habite près de mon ancien lycée et quand je vois mes anciens élèves passer dans la rue, ça me donne de l'urticaire! Pourtant, prit individuellement, ils n'étaient pas monstrueux....
Je me demande si je fais de la phobie scolaire (crise de panique, impossibilité à rationnaliser) ou si juste......Je ne suis vraiment pas faite pour ce métier.....

Votre avis sera le bienvenu....

Ps: je m'occupe de mon tibou qui vient de se réveiller et j'irai me présenter Smile

damebonheur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par John le Ven 18 Mar 2011 - 15:34

Je ne me plais pas dans l'enseignement que j'avais idéalisé je pense.
Je me demande si je fais de la phobie scolaire (crise de panique, impossibilité à rationnaliser) ou si juste......Je ne suis vraiment pas faite pour ce métier.....
A mon avis,quelle que soit la réponse à la seconde question, la solution est tout de même que tu changes de voie au plus vite :/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Dinaaa le Ven 18 Mar 2011 - 17:24

J'ai connu un jeune collègue, stagiaire en HG, qui est resté 1 semaine (à la rentrée), puis a tout bonnement démissionné : il était malade rien qu'à l'idée de mettre les pieds au collège.
Désolée pour toi, j'espère que tu trouveras une meilleure voie pour t'épanouir !

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Rikki le Ven 18 Mar 2011 - 17:30

Je connais une dame comme ça qui a passé le concours d'instit. Elle a démissionné le soir de son premier jour de classe ! J'ai trouvé ça un peu rapide, mais sans doute vaut-il mieux le faire vite que de se pourrir la vie pendant des mois pour se retrouver en dépression. Tout le monde n'est pas fait pour ce métier, c'est clair !

Mon mari avait passé le concours de l'Ecole Normale en fin de Troisième (c'était dans l'autre siècle...). Il a eu une bourse pour faire son lycée, et intégré l'EN automatiquement après son bac. Tout est bien allé jusqu'à ce qu'on l'envoie en stage en école : là, il a découvert que pour rien au monde il ne ferait ce métier !

Ca a été très galère pour lui pendant plusieurs années pour trouver sa voie, d'autant plus qu'il était obligé d'entrer dans la fonction publique ou de rembourser 20 000 francs de l'époque, somme énorme.

Au final, il a fait un Institut Régional d'Administration, une carrière en ministère, et maintenant, il est détaché dans le privé, fait un job très intéressant... et gagne 2 fois et demi mon salaire. Alors, peut-être que finalement, il y a gagné, à ne pas être bien en classe ! Wink

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par damebonheur le Ven 18 Mar 2011 - 20:34

Merci pour vos réponses.
En postant ce sujet je me rends bien compte que je ne suis pas faite pour ce métier.
Mais je souffre beaucoup de ce constat et j'envie les personnes capables de faire le deuil d'une vie professionnelle tant espérée.
Comme tu l'as dit rikki, il y a une vie ailleurs, je le sais bien mais je me demandais s'il n'y avait pas une solution à ce qui me rend, disons le.., malade quand je vais en cours....
A vos réponses, je devine que non.
En même temps, c'est si complexe tout ça....
Fin de la conversation, il faut que j'assume ce constat et que je me tourne vers une autre voie.
Un grand merci à vous tous qui enseignez avec succès auprès de nos enfants qui ne sont pas toujours faciles, comme vous le savez! Wink

damebonheur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par lulucastagnette le Ven 18 Mar 2011 - 20:37

Tu angoisses à l'idée que le cours se passe mal ? Tu as peur d'être débordée ? Ou rien que l'idée d'aller en cours, même avec des classes avec lesquelles ça roule, te mine ?

As-tu envisagé d'en parler avec un psy ?

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par damebonheur le Ven 18 Mar 2011 - 21:02

Oui lulucastagnette justement, j'y ai pensé!
J'ai eu assez peu de renseignements sur ce qui m'arrive mais je crois comprendre qu'il y a de l'anxiété là dessous...Pourtant, ça ne me fait pas ça dans un autre contexte professionnel.
A vrai dire, tout se passait bien jusqu'au début de ma grossesse qui m'a vraiment vidée et là, j'ai craqué, je ne supportais plus rien, j'arrivais en cours sans aucune énergie ni motivation.
J'ai fini par me mettre en arrêt afin de ne pas pénaliser mes élèves et en pensant qu'un peu de distance et de repos m'aiderait mais non....
Aujourd'hui, je suis allée faire un tour dans mon prochain collège et je me suis sentie très mal physiquement, j'étais paniquée!

Mais comprendre pourquoi....Ca fait des mois que je cherche, je ne parviens toujours pas à comprendre.
Mon conjoint me dit que je m'investis trop, que j'attends trop et que je suis trop exigeante... Peut-être, je ne sais pas.
Pourtant mes élèves m'apprécient, j'ai droit à des petits mots d'amour, des grands merci.... Mais après combien d'effort, de patience, de déceptions encaissées?......

damebonheur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Kaia le Ven 18 Mar 2011 - 21:03

Bonsoir,
J'ai vécu la même chose que toi.
Visite chez le psy pour me rendre compte que je n'étais pas une incapable et que c'était le burn-out à cause de mes conditions de travail (TZR, record de 13 établissements en 1 an non stop).
Boule au ventre le matin, pleurs et crises d'angoisse alors que les élèves étaient sympas même en ZEP difficile
J'essayais d'être au top alors que ce n'est pas possible quand on vous appelle le jour pour le lendemain, qu'on ne respecte pas vos droits (pas d'affectation hors-zone, délai pédagogique non respecté, pas accueilli dans l'établissement...) etc...
Maintenant je sais que je suis "pas mal" comme prof et je continue car j'aime mon métier !
Une fois que tu auras repris confiance, entame ta reconversion si tu te rends bien compte qu'enseigner n'est pas pour toi !
Courage !

Kaia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par nuages le Ven 18 Mar 2011 - 21:36

cela existe vraiment. J'ai eu une collègue comme ça, elle était prise de tremblements quand elle entrait dans une classe et se mettait à bégayer, elle avait la phobie des élèves (qui en profitaient) , elle a eu un congé longue maladie puis un aménagement thérapeutique de son service (transformé en soutien individuel), elle a pris sa retraite anticipée . Son angoisse était loin d'être feinte. Je crois que ce doit être très dur à vivre et qu'il ne faut pas persister à enseigner quand cela devient un supplice physique et mental.

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par VOILA le Ven 18 Mar 2011 - 21:59

Attends Attends, je crois que c'est la grossesse qui t'a tuée...
Moi aussi, enceinte, ce fut très dure, fatigue constante, sans énergie. Et puis, quand l'enfant est là, il faut bien s'en occuper, le métier d'enseignant est différent quand on est enceinte ou maman.
Donc, demande à travailler à temps partiel si tu veux te redonner une nouvelle chance. Bon courage !

VOILA
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Invité14 le Ven 18 Mar 2011 - 22:07

je n'ai jamais fait de burn out,ni de dépression mais mes débuts ayant été très très difficiles (chahut, attaques de parents d'élèves, de directeur...) j'ai toujours eu une appréhension le matin quand je vais bosser. : "que va t il se passer aujourdhui?"
Parfois, j'ai envie de pleurer, de partir loin .
Mais elle s'est beaucoup estompée cette année.
Cela va mieux car j'ai pris confiance en moi.

Je te conseille d'aller en parler à un psy. Je l'ai fait mais un peu tard et c'est difficile d'en trouver un qui comprennent nos soucis, nous les profs.

En tout cas la phobie scolaire , elle existe bien et pas que chez nos élèves!

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par lene75 le Sam 19 Mar 2011 - 16:27

D'accord avec VOILA : la grossesse et la reprise avec un petit bébé sont des moments particulièrement éprouvants (j'en sais quelque chose !). Lâche du lest côté boulot, attends d'être en meilleure forme physique (je suis sûre que tu es crevée), prends du temps pour toi et pour ton petit bout, fais passer ta vie familiale avant ta vie professionnelle, et demande-toi seulement après tout ça et en te laissant un peu de temps si ça va toujours aussi mal.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Kaia le Sam 19 Mar 2011 - 16:52

+ 1000 !!

Kaia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par damebonheur le Sam 19 Mar 2011 - 21:46

Merci à tous, vos messages me rassurent beaucoup.
J'ai pensé aussi que ma grossesse avait été le déclencheur de cette sensibilité particulière.
J'ai tout de même décidé de me jeter à l'eau lundi.
Je n'anticipe pas, je ne me mets pas la pression et je verrai bien comment ça se passe.... aal

damebonheur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Kaia le Lun 21 Mar 2011 - 13:50

pompom

Kaia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par lene75 le Lun 21 Mar 2011 - 14:22

Lundi c'est aujourd'hui ? Des nouvelles ?

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par haria le Lun 21 Mar 2011 - 14:23

Un conseil : fuis ce métier avant que cela ne te gâche complètement la vie ! Tu n'es pas faite pour ça, tu n'aimes pas ce job, ne t'accroche pas à des rêves d'amélioration. Tu seras toujours mal. Mais faire le point avec un psy pour ne pas rester sur un échec et rebondir, oui !

haria
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Dhaiphi le Lun 21 Mar 2011 - 16:56

@haria a écrit:Un conseil : fuis ce métier avant que cela ne te gâche complètement la vie ! Tu n'es pas faite pour ça, tu n'aimes pas ce job, ne t'accroche pas à des rêves d'amélioration. Tu seras toujours mal.

Je ne suis pas certain que ce soit le conseil de quelqu'un qui l'apprécie beaucoup ce métier, me trompe-je ? Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Reine Margot le Lun 21 Mar 2011 - 20:59

oui et non, c'est un métier qu'on ne peut pas faire dans la souffrance...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Dhaiphi le Lun 21 Mar 2011 - 22:01

marquisedemerteuil a écrit:oui et non, c'est un métier qu'on ne peut pas faire dans la souffrance...

Faut-il encore s'entendre sur le mot "souffrance" car je l'ai rarement exercé dans des conditions "sereines".

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Reine Margot le Lun 21 Mar 2011 - 22:02

la souffrance je dirais c'est quand on ne trouve plus de sens au métier qu'on exerce.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Dhaiphi le Mar 22 Mar 2011 - 20:56

marquisedemerteuil a écrit:la souffrance je dirais c'est quand on ne trouve plus de sens au métier qu'on exerce.

Il est vrai qu'il n'est pas facile de donner un sens à ce métier quand 5 élèves sur 25 seulement te montrent qu'il en a un et qu'ils tirent quelques profits de ta présence.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par damebonheur le Mar 22 Mar 2011 - 21:16

Bonsoir à tous! Je viens vous donner quelques nouvelles.

Je ne sais toujours pas comment j'ai fait, mais je suis allée en cours lundi et aujourd'hui.
C'était la course, pas de clés, pas de matériel, pas d'emploi du temps, pas de listes d'appel, pas de.... bref, rien! Et tout pour commencer sous les meilleurs auspices!

Pourtant, lundi soir, je suis rentrée chez moi heureuse.
J'étais heureuse d'avoir passé de bons moments avec les élèves même si certains bien sûr cherchent à profiter de mon pauvre petit statut de remlaçante! Razz
Mais dans l'ensemble.....Bien!

Bon alors j'ai tout de même mal aux machoires, aux épaules, au dos, aux muscles (moi, crispée?) mais je suis vivante.

Je me suis retrouvée dans un état un peu double en classe, j'ai tapé du poing à la première tentative de chahut ou manque de respect tout en restant accessible et souriante.
Quel tour de force! Je suis contente!
Bon il faut admettre que je suis dans des établissements faciles....

Voilà, pour le reste, je crois qu'il est encore trop tôt pour se prononcer.
Mais je suis contente d'avoir osé remettre les pieds à l'école, j'ai fait face à ma peur.
C'est déjà bien je crois.

damebonheur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par lulucastagnette le Mar 22 Mar 2011 - 21:22

Je suis bien contente pour toi ! yesyes

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phobie scolaire de l'enseignant

Message par Reine Margot le Mar 22 Mar 2011 - 21:25

yesyes

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum