Les femmes et l'éducation au Vietnam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les femmes et l'éducation au Vietnam

Message par John le Dim 20 Mar 2011 - 20:58

http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?page=newsdetail&newsid=70717

Des réalisations encourageantes des femmes dans l'éducation - 20/03/2011

De 2006 à 2010, les activités en faveur du progrès des femmes et l'égalité des sexes dans le secteur de l'éducation ont été largement appliquées, avec des réalisations encourageantes. La création des documents juridiques favorise la scolarisation des garçons, ainsi que des filles.

Au cours de ces cinq dernières années, le nombre d'enseignantes occupant des postes de direction a sensiblement augmenté. Concrètement, le ministère de l'Éducation et de la Formation compte une vice-ministre, deux chefs et sept chefs adjointes de département, ainsi que 11 directrices des Services. Et la plupart de ces derniers comptent dans leurs rangs une directrice adjointe. Dans les écoles, la proportion de directrices et directrices adjointes est d'environ 45%. Il y a trois rectrices universitaires.

Le contingent d'enseignantes a connu une forte hausse. Fin 2009, le pays disposait de plus de 814.500 enseignantes sur un total de plus d'un million, soit 74,8% des postes. Dans les universités, la gente féminine était de 46,67%. Le contingent d'enseignantes titulaires d'un diplôme postuniversitaire occupe 43,8% du total, avec plus de 200 professeurs, près de 1.400 docteurs et plus de 7.700 agrégés. Particulièrement, le taux de professeurs féminins est passé de 10,7% en 2002 à 16,3% en 2009.

Beaucoup d'enseignantes et emplo-yées dans le secteur éducationnel se sont vues remettre par le Parti et l'État des prix et titres honorifique comme "Héros du travail", "Soldat d'émulation dans l'œuvre de Renouveau", "Prix Kovalevskaïa - distinction pour les femmes scien- tifiques", etc.

Dans les régions lointaines et montagneuses, ledit ministère et les autorités locales ont renforcé les investissements dans la construction des logements en faveur des institutrices, ainsi que le transfert des enseignantes vers les régions deltaïques après trois années de travail. Plus de 90% des enseignantes en difficulté ont bénéficié de prêts dans le cadre des programmes de lutte contre la pauvreté.

Investir pour l'avenir

Après plusieurs années de réalisation des politiques relatives à la promotion de l'égalité des sexes, les familles, surtout dans les régions rurales et montagneuses, et la société facilitent la scolarisation des enfants, essentiellement des filles. Des écoles primaires ont été construites dans les hameaux et des collèges sont aujourd'hui présents dans la commune.
Le nombre de filles scolarisées augmente de plus en plus. Selon les données statistiques de 2009, le taux de scolarisation des filles en maternelle était de 47,66% ; de 47,9% à l'école primaire ; de 48,46% au collège et de 52,6% au lycée.

Actuellement, la totalité des provinces et villes répondent aux normes nationales sur la généralisation de l'enseignement primaire. Dans le delta du fleuve Rouge, la partie Nord du Centre et le Nam Bô oriental, la proportion des élèves scolarisés en général et celle des filles en particulier qui entrent en 6e classe est désormais conforme aux critères définis par le ministère de l'Éducation et de la Formation. Ce taux oscille entre 75% et 90% dans les régions en difficulté et celles peuplées par les ethnies minoritaires. Au moins 45% des nouveaux étudiants arrivant dans les écoles professionnelles et universités sont des filles. En outre, plus de 35% des filles sont titulaires d'un diplôme postuniversitaire.
L'égalité des sexes est non seulement un objectif important de développement, mais encore un préalable pour achever les autres objectifs.

Après dix ans de réalisation de la stratégie nationale pour le progrès des femmes, le rôle et la position dans la société des Vietnamiennes se sont affirmés de plus en plus. D'après Suzzette Mitchell, représentante en chef du Fonds des Nations unies pour le développement de la femme au Vietnam, "les idées préconçues de la société sont une des causes qui mettent un frein à la réalisation de l'égalité des sexes dans le secteur éducatif".

L'homme est considéré comme le pilier de la famille, un représentant, et a le droit de décider des grandes questions de la famille. Les affaires ménagères et le soin familial sont considérés comme une "mission" de la femme. Ce qui limite les occasions d'étude des filles et empêche la participation aux activités sociales des femmes.

Afin de garantir l'égalité des sexes dans le secteur éducatif, une des mesures lancées par le Comité pour le progrès des femmes du ministère de l'Éducation et de la Formation est de mettre l'accent sur la communication à propos de la Loi sur l'égalité des sexes. En outre, les mouvements "L'éducation va de pair avec le fait de bien s'occuper de sa famille", "Femme créative", "Édification de la famille culturelle"..., seront enseignés dans les écoles.

Hoàng Giang/CVN
20/3/2011

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum