retour en classe de deux perturbatrices

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par hussareak le Ven 25 Mar 2011 - 0:15

@Brontë a écrit:Certains réagissent très mal lorsqu'on leur montre de l'intérêt...

Ils sont fort peu nombreux et quand on a l'assentiment des autres on peut travailler. On laisse alors ces réfractaires tranquilles jusqu'à ce qu'ils changent d'avis. Les autres s'occuperont de les calmer en période de "tension".

hussareak
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par hussareak le Ven 25 Mar 2011 - 0:16

@Brontë a écrit:
@hussareak a écrit:
Cripure a écrit:Donc, si je vous suis bien, c'est la même chose
- de marquer par une réponse institutionnelle que les insultes sont inacceptables (encore n'y a-t-il pas eu de réponse judiciaire à ce comportement que vous eussiez pu qualifier de "non civique")
- et de pousser à la faute une personne qui n'a rien à se reprocher pour s'en débarrasser ?
On n'est plus dans la mauvaise foi, là, on est dans l'imposture, la malhonnêteté intellectuelle crasse. Pour tout dire, à mon avis, vous êtes un recteur.
Brisons là.


C'est exactement le raisonnement des partisans de la peine de mort.

Tuer un innocent est un crime inqualifiable

Exécuter un coupable est tout à fait légitime puisqu'il s'est mal conduit mal

pour moi un crime est un crime

Le niveau d'incivilité d'un élève ne peut justifier qu'un agent de l'état se mette hors la loi. J'ai lu aussi dans ce forum plusieurs enseignants qui trouveraient légitime de frapper un élève qui les aurait insulté.....

Ca vous ennuie qu'un prof puisse penser comme moi?

J'ai beau chercher, je ne vois pas où vous avez lu cela dans les propos de Cripure... heu

cripure explique que le mobing est inqualifiable quand il concerne les salariés mais justifié quand il concerne les élèves agités (c'est écrit dans la citation)

hussareak
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Brontë le Ven 25 Mar 2011 - 0:20

"de marquer par une réponse institutionnelle que les insultes sont inacceptables" ne me paraît pas être du mobing !

Quant à laisser les mômes tranquilles s'ils ne veulent pas bosser, je n'y crois pas une minute. Vraiment, tu as des mômes totalement hermétiques qui restent silencieux en classe ? Une heure silencieux, sans jamais en arriver à la confrontation ? Une heure, pour quelqu'un qui ne fait rien, c'est trèèèèèèèèèèèèèès long et il y a toujours un ou deux gugusses dans la classe pour servir d'auditoire ou de relance...

_________________
Professeur contractuelle en Lettres Modernes
4 ans de CFA privés (Lettres/ H-G)
4 ans en collège (Lettres)

Brontë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par hussareak le Ven 25 Mar 2011 - 0:48

@Brontë a écrit:"de marquer par une réponse institutionnelle que les insultes sont inacceptables" ne me paraît pas être du mobing !

Quant à laisser les mômes tranquilles s'ils ne veulent pas bosser, je n'y crois pas une minute. Vraiment, tu as des mômes totalement hermétiques qui restent silencieux en classe ? Une heure silencieux, sans jamais en arriver à la confrontation ? Une heure, pour quelqu'un qui ne fait rien, c'est trèèèèèèèèèèèèèès long et il y a toujours un ou deux gugusses dans la classe pour servir d'auditoire ou de relance...

Si les insultes sont provoquées par l'attitude du prof la réponse institutionnelle s'apparente à du mobing

Les vrais réfractaires ne sont pas si nombreux, en tous les cas en lycée il faut toujours interpreter la présence d'un élève comme un volonté de travail (il n'est plus obligé d'aller à l'école). Au collège c'est plus complexe mais ils sont moins compliqués à convaincre.

Je maintien aussi qu'un élève qui perturbe dans un cours et pas un autre c'est qu'il est mal géré par l'enseignant du cours où il perturbe.

Donc au final des élèves qui perturbent tous les cours et qui ne sont gérés par aucun enseignant sont vraiment très peu nombreux.

hussareak
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Invité5 le Ven 25 Mar 2011 - 1:09

@hussareak a écrit:
@Brontë a écrit:"de marquer par une réponse institutionnelle que les insultes sont inacceptables" ne me paraît pas être du mobing !

Quant à laisser les mômes tranquilles s'ils ne veulent pas bosser, je n'y crois pas une minute. Vraiment, tu as des mômes totalement hermétiques qui restent silencieux en classe ? Une heure silencieux, sans jamais en arriver à la confrontation ? Une heure, pour quelqu'un qui ne fait rien, c'est trèèèèèèèèèèèèèès long et il y a toujours un ou deux gugusses dans la classe pour servir d'auditoire ou de relance...

Si les insultes sont provoquées par l'attitude du prof la réponse institutionnelle s'apparente à du mobing

Les vrais réfractaires ne sont pas si nombreux, en tous les cas en lycée il faut toujours interpreter la présence d'un élève comme un volonté de travail (il n'est plus obligé d'aller à l'école). Au collège c'est plus complexe mais ils sont moins compliqués à convaincre.

Je maintien aussi qu'un élève qui perturbe dans un cours et pas un autre c'est qu'il est mal géré par l'enseignant du cours où il perturbe.

Donc au final des élèves qui perturbent tous les cours et qui ne sont gérés par aucun enseignant sont vraiment très peu nombreux.


Mais bien sûr Brontë : tu as empêché l'élève de se gratter les testicules, et donc à cause de toi, douleur dans cette partie du corps. Tu es responsable donc tu te prends ton "elle me casse les c***lles connasse". QED ! blablabla mobing blablabla Twisted Evil

hussareak, qu'en est-il des élèves qui s'amusent à tester et pousser à bout certains profs (les nouveaux arrivants par exemple...), est-ce que l'enseignant est responsable?

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par hussareak le Ven 25 Mar 2011 - 1:29

@Tinkerbell a écrit:hussareak, qu'en est-il des élèves qui s'amusent à tester et pousser à bout certains profs (les nouveaux arrivants par exemple...), est-ce que l'enseignant est responsable?

Ceux qui n'aiment pas être testés par des ados boutonneux et pas toujours fins fallait pas faire prof désolé. les classe pleines de jeunes motivés polis et travailleurs ça court pas les colleges et les LP. Si t'as pas de patience, t'es pas fait pour le boulot.

J'ai horreur de conduire ça m'endort, donc j'ai pas fait chauffeur de car , c'est pas de la faute du chauffeur si c'est mortel d'ennui mais ça n'excusera pas celui qui ira au fossé parcequ'il s'est endormi.


hussareak
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Invité5 le Ven 25 Mar 2011 - 1:37

@hussareak a écrit:
@Tinkerbell a écrit:hussareak, qu'en est-il des élèves qui s'amusent à tester et pousser à bout certains profs (les nouveaux arrivants par exemple...), est-ce que l'enseignant est responsable?

Ceux qui n'aiment pas être testés par des ados boutonneux et pas toujours fins fallait pas faire prof désolé. les classe pleines de jeunes motivés polis et travailleurs ça court pas les colleges et les LP. Si t'as pas de patience, t'es pas fait pour le boulot.

J'ai horreur de conduire ça m'endort, donc j'ai pas fait chauffeur de car , c'est pas de la faute du chauffeur si c'est mortel d'ennui mais ça n'excusera pas celui qui ira au fossé parcequ'il s'est endormi.


La patience a ses limites...

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Reine Margot le Ven 25 Mar 2011 - 7:12

@hussareak a écrit:
@Tinkerbell a écrit:hussareak, qu'en est-il des élèves qui s'amusent à tester et pousser à bout certains profs (les nouveaux arrivants par exemple...), est-ce que l'enseignant est responsable?

Ceux qui n'aiment pas être testés par des ados boutonneux et pas toujours fins fallait pas faire prof désolé. les classe pleines de jeunes motivés polis et travailleurs ça court pas les colleges et les LP. Si t'as pas de patience, t'es pas fait pour le boulot.

J'ai horreur de conduire ça m'endort, donc j'ai pas fait chauffeur de car , c'est pas de la faute du chauffeur si c'est mortel d'ennui mais ça n'excusera pas celui qui ira au fossé parcequ'il s'est endormi.


oui, donc une conception totalement différente du métier, où on joue plus le rôle de gardien de zoo, que de transmetteur de connaissances quoi...avec toutes les conséquences de rabaissement de la fonction que cela implique, pour la société. une société qui fait de ses profs des éducateurs censés tout subir des élèves ne peut pas aller loin, comme le dit Platon...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Reine Margot le Ven 25 Mar 2011 - 7:18

@hussareak a écrit:

Je maintien aussi qu'un élève qui perturbe dans un cours et pas un autre c'est qu'il est mal géré par l'enseignant du cours où il perturbe.

Donc au final des élèves qui perturbent tous les cours et qui ne sont gérés par aucun enseignant sont vraiment très peu nombreux.

ah ben moi dans les 22 établissements où j'ai travaillé il y avait régulièrement plusieurs élèves dans chaque classe qui étaient remarqués soit par plusieurs soit par tous les profs. je suis PP d'une classe où nous avons un gamin qui pose problème dans toutes les disciplines. et ça arrive tout le temps. quand j'ai des soucis avec tel élève, généralement les autres profs ne sont pas étonnés de la part du gamin.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par hussareak le Ven 25 Mar 2011 - 8:43

marquisedemerteuil a écrit:[oui, donc une conception totalement différente du métier, où on joue plus le rôle de gardien de zoo, que de transmetteur de connaissances quoi...avec toutes les conséquences de rabaissement de la fonction que cela implique, pour la société. une société qui fait de ses profs des éducateurs censés tout subir des élèves ne peut pas aller loin, comme le dit Platon...

Et on dit que je suis prétentieux....

Vous n'etes pas gardienne de zoo, dois-je comprendre que vous refusez le statut d'etre humain à certain de vos élèves? Ce sont quoi? des singes?

Ca vous rabaisse de vous occuper de certains élèves, voius etes trop bien pour eux, normal qu'en retour certains réagissent.

Moi je les respecte, je ne m'estime pas supérieur mais seulement plus instruit, très rare sont ceux qui n'obéïssent pas, j'ai des marques de déférence y compris des plus durs.


hussareak
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Celeborn le Ven 25 Mar 2011 - 9:00

Ma collègue vous avait, me semble-t-il, demandé de modérer vos propos sur un autre sujet.
Or vous recommencez exactement la même chose ici, Hussareak.
Ban de 2 jours, le temps que vous retrouviez vos esprits et votre aménité.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Reine Margot le Ven 25 Mar 2011 - 12:34

@hussareak a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:[oui, donc une conception totalement différente du métier, où on joue plus le rôle de gardien de zoo, que de transmetteur de connaissances quoi...avec toutes les conséquences de rabaissement de la fonction que cela implique, pour la société. une société qui fait de ses profs des éducateurs censés tout subir des élèves ne peut pas aller loin, comme le dit Platon...

Et on dit que je suis prétentieux....

Vous n'etes pas gardienne de zoo, dois-je comprendre que vous refusez le statut d'etre humain à certain de vos élèves? Ce sont quoi? des singes?

Ca vous rabaisse de vous occuper de certains élèves, voius etes trop bien pour eux, normal qu'en retour certains réagissent.

Moi je les respecte, je ne m'estime pas supérieur mais seulement plus instruit, très rare sont ceux qui n'obéïssent pas, j'ai des marques de déférence y compris des plus durs.


Je réponds tout de même: vous confondez les élèves et leur comportement. Il ne s'agit pas de refuser certains élèves mais de ne pas accepter certains comportements. Ne devriez-vous pas tenir un discours où on dissocie les élèves de leurs actes?

Et je parle de définition du métier: penser qu'on est là pour gérer des comportements inacceptables, c'est avoir une définition du métier où le prof est là pour "garder" les élèves, mais ne leur transmet rien ou peu de choses. il leur apprend le respect, à se tenir en classe, mais peu de savoirs.

Le terme de "gardien de zoo" ne visait pas les élèves mais la conception du métier de professeur.

Sinon je suis d'accord avec vous pour dire que ces élèves ont aussi droit à une scolarité. Mais dans des structures adaptées; encadrés par des éducateurs formés pour cela.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Pili le Ven 25 Mar 2011 - 12:41

marquisedemerteuil a écrit:
Et je parle de définition du métier: penser qu'on est là pour gérer des comportements inacceptables, c'est avoir une définition du métier où le prof est là pour "garder" les élèves, mais ne leur transmet rien ou peu de choses. il leur apprend le respect, à se tenir en classe, mais peu de savoirs.

Mais pourtant Marquise concrètement, ça fait malheureusement partie de notre métier, et je suis la 1ère à le déplorer Embarassed Le prof qui ne ferait que transmettre ses savoirs, au quotidien, ça n'existe plus... Evil or Very Mad

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Lt-Dan le Ven 25 Mar 2011 - 12:44

J'ai l'impression que c'est un provocateur plus qu'un vrai prof ... A mon avis il faudrait arrêter de lui répondre

Lt-Dan
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Reine Margot le Ven 25 Mar 2011 - 12:46

@Pili a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
Et je parle de définition du métier: penser qu'on est là pour gérer des comportements inacceptables, c'est avoir une définition du métier où le prof est là pour "garder" les élèves, mais ne leur transmet rien ou peu de choses. il leur apprend le respect, à se tenir en classe, mais peu de savoirs.

Mais pourtant Marquise concrètement, ça fait malheureusement partie de notre métier, et je suis la 1ère à le déplorer Embarassed Le prof qui ne ferait que transmettre ses savoirs, au quotidien, ça n'existe plus... Evil or Very Mad

dans la réalité des faits on le fait, mais on ne devrait pas.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Reine Margot le Ven 25 Mar 2011 - 12:46

@Lt-Dan a écrit:J'ai l'impression que c'est un provocateur plus qu'un vrai prof ... A mon avis il faudrait arrêter de lui répondre

c'est aussi ce que je pense, mais bon des profs qui pensent ainsi, ça existe. Rolling Eyes

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Pili le Ven 25 Mar 2011 - 12:48

marquisedemerteuil a écrit:
@Pili a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
Et je parle de définition du métier: penser qu'on est là pour gérer des comportements inacceptables, c'est avoir une définition du métier où le prof est là pour "garder" les élèves, mais ne leur transmet rien ou peu de choses. il leur apprend le respect, à se tenir en classe, mais peu de savoirs.

Mais pourtant Marquise concrètement, ça fait malheureusement partie de notre métier, et je suis la 1ère à le déplorer Embarassed Le prof qui ne ferait que transmettre ses savoirs, au quotidien, ça n'existe plus... Evil or Very Mad

dans la réalité des faits on le fait, mais on ne devrait pas.

et oui, je sais bien !
Mais si on se dit que la seule chose que l'on va faire de notre journée va être ...enseigner, transmettre...on va droit dans le mur! et on ne peut résister dans cette jungle

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Lt-Dan le Ven 25 Mar 2011 - 12:54

Je suis curieux de savoir, ce genre de prof arrivent à s'en sortir ?

Lt-Dan
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Reine Margot le Ven 25 Mar 2011 - 12:54

oui c'est vrai. mais c'est parce qu'on a laissé faire cet état de choses... pour moi la volonté de donner à ces élèves une scolarité dans les mêmes conditions que les autres est compréhensible, mais cela a abouti à ce que l'éducatif rogne de plus en plus sur la transmission, et à des comportements inacceptables chez les élèves (qui savent qu'ils ont le temps de faire craquer les adultes avant d'être vraiment renvoyés).

de plus, le rôle accru dans parents depuis plusieurs décennies n'est pas pour rien dans cette évolution.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Reine Margot le Ven 25 Mar 2011 - 12:56

@Lt-Dan a écrit:Je suis curieux de savoir, ce genre de prof arrivent à s'en sortir ?

Tout dépend de ce qu'on appelle s'en sortir, des exigences de chacun. Hussareak dit avoir des bavardages en cours, et avoir récolté un certain nombre d'insultes, et cela lui convient, donc...

mais je pense qu'on a tous des difficultés à des niveaux divers. et il y a plein de choses qui jouent (public, administration, parents...)


Dernière édition par marquisedemerteuil le Ven 25 Mar 2011 - 12:57, édité 1 fois

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Pili le Ven 25 Mar 2011 - 12:56

marquisedemerteuil a écrit:oui c'est vrai. mais c'est parce qu'on a laissé faire cet état de choses... pour moi la volonté de donner à ces élèves une scolarité dans les mêmes conditions que les autres est compréhensible, mais cela a abouti à ce que l'éducatif rogne de plus en plus sur la transmission, et à des comportements inacceptables chez les élèves (qui savent qu'ils ont le temps de faire craquer les adultes avant d'être vraiment renvoyés).

de plus, le rôle accru dans parents depuis plusieurs décennies n'est pas pour rien dans cette évolution
.

Exact !

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Pili le Ven 25 Mar 2011 - 12:58

[quote="marquisedemerteuil"]
@Lt-Dan a écrit:Je suis curieux de savoir, ce genre de prof arrivent à s'en sortir ?

Tout dépend de ce qu'on appelle s'en sortir, des exigences de chacun. Hussareak dit avoir des bavardages en cours, et avoir récolté un certain nombre d'insultes, et cela lui convient, donc...

[quote]

Pas d'accord là...C'est une vision réductrice je pense Marquise Wink

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par User5899 le Ven 25 Mar 2011 - 22:08

@hussareak a écrit:
Cripure a écrit:Donc, si je vous suis bien, c'est la même chose
- de marquer par une réponse institutionnelle que les insultes sont inacceptables (encore n'y a-t-il pas eu de réponse judiciaire à ce comportement que vous eussiez pu qualifier de "non civique")
- et de pousser à la faute une personne qui n'a rien à se reprocher pour s'en débarrasser ?
On n'est plus dans la mauvaise foi, là, on est dans l'imposture, la malhonnêteté intellectuelle crasse. Pour tout dire, à mon avis, vous êtes un recteur.
Brisons là.


C'est exactement le raisonnement des partisans de la peine de mort.

Tuer un innocent est un crime inqualifiable

Exécuter un coupable est tout à fait légitime puisqu'il s'est mal conduit mal

pour moi un crime est un crime

Le niveau d'incivilité d'un élève ne peut justifier qu'un agent de l'état se mette hors la loi. J'ai lu aussi dans ce forum plusieurs enseignants qui trouveraient légitime de frapper un élève qui les aurait insulté.....

Ca vous ennuie qu'un prof puisse penser comme moi?
Vous commentez mon propos par des propos qui n'ont rien à voir. Le niveau de l'honnêteté ne progresse guère.
Edit : écrit avant lecture du ban provisoire pour notre recteur. Je supprime ma dernière phrase.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Dhaiphi le Ven 25 Mar 2011 - 22:20

marquisedemerteuil a écrit:Sinon je suis d'accord avec vous pour dire que ces élèves ont aussi droit à une scolarité. Mais dans des structures adaptées; encadrés par des éducateurs formés pour cela.

Oui, voilà, dans une région riante et lointaine au nord de l'Amérique du Sud par exemple. Il doit bien rester les vestiges de quelques bâtiments que l'on pourrait remettre en état... Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par User5899 le Ven 25 Mar 2011 - 23:09

@Dhaiphi a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Sinon je suis d'accord avec
vous pour dire que ces élèves ont aussi droit à une scolarité. Mais
dans des structures adaptées; encadrés par des éducateurs formés pour
cela.

Oui, voilà, dans une région riante et lointaine au
nord de l'Amérique du Sud par exemple. Il doit bien rester les vestiges
de quelques bâtiments que l'on pourrait remettre en état... Wink
En général, Dhaiphi, les gens qui parlent comme vous n'ont plus d'élèves et font de la formation Very Happy

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour en classe de deux perturbatrices

Message par Reine Margot le Sam 26 Mar 2011 - 9:14

[quote="Pili"][quote="marquisedemerteuil"]
@Lt-Dan a écrit:Je suis curieux de savoir, ce genre de prof arrivent à s'en sortir ?

Tout dépend de ce qu'on appelle s'en sortir, des exigences de chacun. Hussareak dit avoir des bavardages en cours, et avoir récolté un certain nombre d'insultes, et cela lui convient, donc...



Pas d'accord là...C'est une vision réductrice je pense Marquise Wink

je voulais dire que Hussareak ne pouvait après ces constats '(bavardages, insultes) se permettre de juger ses collègues et donner des leçons...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum