Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par lalilala le Mer 23 Mar - 8:35

effectivement, profite bien! Smile
Moi aussi je pensais pouvoir finir mon M2 l'année dernière (il me restait le mémoire à faire) mais je n'ai pas réussi...je pense aussi que parler d'enseignement supérieur aux formateurs n'est pas toujours très bien vu (ils peuvent très bien voir ça comme du "de toute façon le secondaire, je m'en tape")
Certains arrivent à concilier études et stage.

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par cavecattum le Mer 23 Mar - 8:42

Il faudra la jouer fine avec les formateurs, alors Very Happy
As-tu terminé ton M2 cette année? enfin, je veux dire , es-tu en train de le terminé, ou as-tu laissé ca de côté pour l'instant?

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par lalilala le Mer 23 Mar - 8:49

Oui voilà, il faut rester discret pendant le stage Wink

Non je n'ai pas pu me réinscrire en début d'année (j'ai dû déménager, j'ai eu deux taxes d'habitation à payer + les impôts sur le revenus de mon copain à avancer et du coup je n'ai pas pu sortir 500 euros en plus pour la fac....et puis cette année, mon objectif, c'est d'être titularisée, le reste peut attendre. Ma directrice de recherches a quitté la fac cette année, je vais être obligée de changer de sujet...)

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par cavecattum le Mer 23 Mar - 8:55

Ok. C'est bête, et tu n'es pas la première ici à raconter ainsi un abandon des études sup'....Ce qui m'interpelle, c'est que je m'étais quand même dirigée vers cette carrière parce que je pensais - naïvement peut-être- qu'elle permettait la poursuite d'études sup et qu'elle autorisait d'étudier longtemps, longtemps...Mais je me suis trompée, c'est héritière que j'aurais du faire!

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par Ergo le Mer 23 Mar - 10:09

C'est peut-être lié à l'année de stage mais...j'ai fait mon M2 tout en passant le capes et j'ai réussi l'un et l'autre. Je pensais que j'aurais le temps cette année de faire thèse et stage, même sans inscription officielle en thèse.
Mouarf, la bonne blague.
(Bon faut dire aussi que j'ai envoyé valdinguer les manuels, ça n'aide pas. Laughing)

Je pourrais continuer la recherche cette année (sans le dire aux inspecteurs), mais très honnêtement si je le faisais, ce serait au détriment des cours des élèves...donc là, il arrive un moment où malgré tout, je préfère mettre mon avenir universitaire entre parenthèses pour un an et assurer des cours les moins mauvais possibles. Les parents me soutiennent et tout, mais justement, ils savent que je suis stagiaire (par le journal j'imagine) et je me vois mal arriver avec des cours réduits parce que j'ai préféré la thèse. (En plus, il y a pas mal de profs parmi les parents d'élèves - ce sont ceux qui me manifestent le plus de marques de soutien, mais ce sont aussi les plus à mêmes d'avoir un regard critique sur mes cours.)

Mais comme je disais avant, le fait d'être toujours en contact avec ma directrice de recherches, d'autres de mes enseignants de fac et d'aller régulièrement à la fac pour des conférences, ça permet de garder un lien (dans les deux sens: leur rappeler que j'existe et me rappeler, moi, pourquoi j'ai fait tout ça l'année dernière).
Après, il y a sûrement des gens qui arrivent à mener les deux de front, mais bon, après la prépa, la double licence, le master 1 + Angleterre, le master 2 + capes, j'en ai ma claque des doubles inscriptions. ^^

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par William le Mer 23 Mar - 11:06

Cavecattum, si je puis te donner un conseil avec ma toute minuscule expérience, ne prends pas trop cette année de stage à la légère sous prétexte que d'autres cieux plus motivants et plus gratifiants t'attendent. Faire un cours par dessus la jambe, c'est faire un cours mauvais. Et faire un cours mauvais c'est, sauf si tu as des petits choux bien disciplinés, l'assurance de te foirer pendant une heure parce que les élèves te feront bien sentir que ton cours est naze. Se foirer pendant une heure, où t'arrives pas à avoir le silence voire où tu dois gérer de graves indisciplines parce que les élèves trouvent ton cours mauvais, c'est PRISE DE TETE. Que tu juges ta fonction importante ou non dans l'immédiat, tu ne peux être insensible à l'image de "mauvais prof" que te renvoient les élèves. Et se prendre la tête, c'est ruminer, gamberger, se remettre en question, bref tout ce qu'il ne faut pas pour faire une thèse sereinement.

Je dis ça car je me reconnais parfaitement dans ton discours (qui était le mien il y a encore 8 mois) et j'ai bien changé d'avis là-dessus du fait des petites heures de vacation que j'ai décroché cette année pour préparer l'agrèg (des élèves dont je me tape grave, un statut de vacataire (donc de sous-merde) avec le salaire quiva avec, un edt très léger, des cours d'un niveau abyssalement bas comparé à ce que j'étudie pour mon concours, la priorité absolue donnée à mon concours etc..) Et bien malgré tout ça, j'ai eu des moments de pas bien, de doutes etc..qui m'ont un peu gêné dans ma préparation. Je m'apprête à passer une année éprouvante l'année prochaine, et je ne pense pas que prendre cela à la légère soit la bonne solution ou alors tu as une carapace en béton armé. Ne méprise pas trop cette année de stage, tu risques un (très) vilain retour de bâton pour ton moral, ton bien-être et tes certitudes.

ps: tu veux faire une thèse sur quoi ?

William
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par Marie Laetitia le Mer 23 Mar - 11:21

@cavecattum a écrit:

Laetitia, la seule raison pour laquelle je n'y pense pas , c'est que mon directeur ne m'en a pas parlé. Bête comme je suis, j'imagine que c'est parce qu'il ne l'envisage pas pour moi...Mais je me trompe sans doute. Peut-être surtout qu'il ne pense rien tant que je ne lui en parle pas.
Je le vois dans deux jours, je lui en toucherai deux mots pour voir...et si j'ose pas je lui écrirai un mail.
Dis, je suis une grosse curieuse, quelle est ta période? Moderne, contemp., médiévale?

Histoire moderne (c'est marqué dans mon résumé de profil à gauche Laughing et sur mon blog j'annonce aussi la couleur) !

ET si tu n'es pas héritière tu peux tjrs épouser un héritier rentier. J'en connais un, si tu veux.

Bon, je n'en voudrais pas pour mari, mais enfin...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par cavecattum le Mer 23 Mar - 12:02

Si tu n'en veux pas pour mari, alors moi non plus - doit y'avoir un vice caché! Very Happy
Pour ta spécialité, j'ai du avoir la berlue, c'était effectivement bien visible!

William, merci de ton témoignage! Je pense que c'est assez éclairant sur ce qui m'attend...Après, je suis de nature impatiente, et je voudrais que tout se mette en place assez vite. C'est pour ça que cette année de stage si éprouvante a priori me gêne. Mais il faudra que je mette de l'eau dans mon vin.
Je vais faire une thèse en littérature comparée. En fait je la fais déjà, puisque je travaille cette année sur le sujet. Je pense d'ailleurs que je vais mettre les bouchées doubles pour l'avancer un maximum cette année, je suis déjà à huit heures par jour, je vais essayer de retrouver un rythme d'agreg...Mais comme Ergo, j'ai déjà tellement donné durant les années passées, je travaille tout le temps, je me demande où se situera le point de fission...Je n'ai plus qu'a prier le dieu du hasard pour qu'il m'octroie un poste tranquille, on en est tous là.


cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par Parenthèse le Mer 23 Mar - 13:04

En ce qui me concerne, c'est l'année de préparation au CAPES qui a été très dure. J'étais à l'IUFM du lundi matin au mercredi soir, et je bossais dans une boutique du jeudi matin au dimanche soir pour payer mes études...J'ai lâché le boulot 3 semaines avant les oraux. Je me suis bien pourri la santé, j'ai mis 3 mois à me rendre compte que mes règles s'étaient totalement déréglées et que j'étais extenuée. Alors l'année de stage (ancienne formule, heureusement) m'a parue bien cool. Malgré les 5h de route 2 jours par semaine pour aller à la formation.

Parenthèse
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par Mamz'elle le Mer 23 Mar - 16:44

AUCUN ! C'était hors de question !
Ne pas faire de vague... C'est ce que tout le monde préconise mais je ne m'y tiens pas....

_________________
"Le sommet de la courbe du raté" ; "Comment faire un bout de chemin en société ? En baisant la gueule des débiles..."

Mamz'elle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par freche le Mer 23 Mar - 18:16

@cavecattum a écrit:Il faudra la jouer fine avec les formateurs, alors Very Happy
As-tu terminé ton M2 cette année? enfin, je veux dire , es-tu en train de le terminé, ou as-tu laissé ca de côté pour l'instant?

Pas seulement avec les formateurs, mais avec les élèves qui ne seront pas dupes et qui te le feront sentir si tu ne t'investis pas. Je suis assez choquée de ton raisonnement, le fait d'enseigner n'est pas nécessairement une vocation, mais un minimum d'amour propre et de considération pour les élèves est indispensable. En tout cas, j'espère que ma fille qui entre en première n'aura pas de stagiaire comme toi. C'est aussi ça qui fait la réputation de feignant qu'on se traine un peu partout.

Il y a deux ans j'ai eu un stagiaire qui travaillait quand ses compétitions d'arts martiaux lui en laissaient le temps. Je peux te dire que je n'ai pas été tendre avec lui (et son titulaire en responsabilité non plus d'ailleurs) parce que je pense avant tout aux gamins qui vont se trainer un tel boulet pendant 40 ans ou plus.
Autre exemple, une amie dont la fille a eu en première une prof de français qui annonçait qu'il n'y aurait pas de bac blanc, et qu'elle n'avait pas trop le temps de corriger les copies car elle faisait sa thèse. On s'en fiche de sa thèse, elle est payée pour enseigner. Point. Si elle veut du temps, elle se met en dispo pour terminer. Prof n'est pas une activité complémentaire des loisirs ou de la thèse, c'est un métier.

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par cavecattum le Mer 23 Mar - 18:32

@freche a écrit:
@cavecattum a écrit:Il faudra la jouer fine avec les formateurs, alors Very Happy
As-tu terminé ton M2 cette année? enfin, je veux dire , es-tu en train de le terminé, ou as-tu laissé ca de côté pour l'instant?

Pas seulement avec les formateurs, mais avec les élèves qui ne seront pas dupes et qui te le feront sentir si tu ne t'investis pas. Je suis assez choquée de ton raisonnement, le fait d'enseigner n'est pas nécessairement une vocation, mais un minimum d'amour propre et de considération pour les élèves est indispensable. En tout cas, j'espère que ma fille qui entre en première n'aura pas de stagiaire comme toi. C'est aussi ça qui fait la réputation de feignant qu'on se traine un peu partout.

Il y a deux ans j'ai eu un stagiaire qui travaillait quand ses compétitions d'arts martiaux lui en laissaient le temps. Je peux te dire que je n'ai pas été tendre avec lui (et son titulaire en responsabilité non plus d'ailleurs) parce que je pense avant tout aux gamins qui vont se trainer un tel boulet pendant 40 ans ou plus.
Autre exemple, une amie dont la fille a eu en première une prof de français qui annonçait qu'il n'y aurait pas de bac blanc, et qu'elle n'avait pas trop le temps de corriger les copies car elle faisait sa thèse. On s'en fiche de sa thèse, elle est payée pour enseigner. Point. Si elle veut du temps, elle se met en dispo pour terminer. Prof n'est pas une activité complémentaire des loisirs ou de la thèse, c'est un métier.

Je te choque, je suis une glandeuse, je manque d'amour-propre ( affraid )je suis un potentiel "boulet", ta fille perdrait la moitié de son extraordinaire potentiel - je suppose- si elle tombait sur une stagiaire telle que moi! Parle-t-on bien de moi?
Ces jugements à l'emporte-pièce, ces exemples ridicules ne t'honorent pas Freche...Je vais éviter de dire ce que j'en pense. Mais je trouve particulièrement inélégant de relever des propos qui sont pour l'essentiel des prospections, des supputations sur l'avenir, voire des exutoires à une angoisse...et de m'en tenir rigueur. Je suis pour le moment présumée innocente, et je n'ai encore fait aucun dégât dans une classe quelconque, puisque je n'enseigne pas encore!

Et non, pour moi, le professorat dans le secondaire n'est pas une fin en soi, je n'ai pas honte de le dire...








cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par freche le Mer 23 Mar - 19:21

@cavecattum a écrit:
Je te choque, je suis une glandeuse, je manque d'amour-propre ( affraid )je suis un potentiel "boulet", ta fille perdrait la moitié de son extraordinaire potentiel - je suppose- si elle tombait sur une stagiaire telle que moi! Parle-t-on bien de moi?
Ces jugements à l'emporte-pièce, ces exemples ridicules ne t'honorent pas Freche...Je vais éviter de dire ce que j'en pense. Mais je trouve particulièrement inélégant de relever des propos qui sont pour l'essentiel des prospections, des supputations sur l'avenir, voire des exutoires à une angoisse...et de m'en tenir rigueur. Je suis pour le moment présumée innocente, et je n'ai encore fait aucun dégât dans une classe quelconque, puisque je n'enseigne pas encore!

Et non, pour moi, le professorat dans le secondaire n'est pas une fin en soi, je n'ai pas honte de le dire...


Non, ma fille ne perdrait pas son potentiel (je ne pense pas avoir cité ce terme), et mes exemples ne sont pas ridicules, ils sont réels. Des stagiaires, j'en ai depuis plusieurs années, des consciencieux et des moins sérieux, et il est vrai que la question que je me pose à chaque fois, c'est "avec quelques années d'expérience, est-ce que j'aimerais que mon enfant l'ai comme prof ?" La réponse a été une fois non, pour l'exemple que j'ai donné.

Que le secondaire ne soit pas une fin en soi, pas de problème, mais quand tu es payée pour un travail, tu le fais. Pour moi, la thèse est difficilement compatible avec l'enseignement à temps plein fait sérieusement.



freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par cavecattum le Mer 23 Mar - 19:31

Je crois que tu ne saisis pas ce qui me pose problème dans ton intervention, disons, légèrement insultante et pontifiante: où diable ai-je dit que je comptais ne pas exercer sérieusement ce métier pour lequel je serai payée?

Ah, oui, je vois. J'ai dit que je comptais en faire le minimum en tant que prof pour pouvoir faire de la recherche à côté.
Si tu me connaissais, tu saurais que chez moi le minimum est loin d'être celui auquel tu penses!
C'est aberrant, voir comique, de trouver quelqu'un qui me trouve des qualités de désinvolture et de non-sérieux! Parce que ce serait plutôt l'inverse en réalité...
Et puis alors, les parents, c'est déjà pénible, mais les parents-profs-tuteurs, quelle engeance! Very Happy

Edit: et puis alors, si ce n'est pas compatible avec une thèse, on n'en fait tout simplement pas? C'est idiot! Il y a des tas de gens sur ce sites qui ont fait une thèse en enseignant, ou tout autre activité chronophage, et qui seront ravis d'apprendre qu'ils n'ont pas fait leur métier sérieusement durant ce temps!
Evil or Very Mad

Et maintenant, retour au véritable sujet, les "sacrifices des stagiaires", ce que tu n'es pas, je pense.


Dernière édition par cavecattum le Mer 23 Mar - 19:59, édité 2 fois

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par Ragnetrude le Mer 23 Mar - 19:48

J'ai l'impression qu'on s'éloigne un peu du sujet...
Personnellement j'ai sacrifié le peu de confiance en moi que j'avais acquis en ayant le capes...
une bonne part de ma vie sociale.
le plaisir de prendre le temps pour cuisiner des bons petits plats tous les jours...
Beaucoup d'heures de sommeil !!
Mais bon, je me dis que l'année prochaine j'aurai moins de pression. Et du travail d'avance. Et que je louperai moins ma rentrée avec les classes.

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par freche le Mer 23 Mar - 20:06

@cavecattum a écrit:Et maintenant, retour au véritable sujet, les "sacrifices des stagiaires", ce que tu n'es pas, je pense.

ce que je ne suis plus, mais que je fus, et ce que sera mon cher et tendre à la prochaine rentrée... comme toi...

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par cavecattum le Mer 23 Mar - 20:10

Allez, faisons la paix...je tiens pas cinq minutes en ayant écrit des choses désagréables...Mais il fallait que je défende mon honneur, et ce que tu dis ne me correspond tellement pas que je ne suis même pas vexée.
Freche:
fleurs

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par William le Mer 23 Mar - 20:44

@cavecattum a écrit:

Edit: et puis alors, si ce n'est pas compatible avec une thèse, on n'en fait tout simplement pas? C'est idiot! Il y a des tas de gens sur ce sites qui ont fait une thèse en enseignant, ou tout autre activité chronophage, et qui seront ravis d'apprendre qu'ils n'ont pas fait leur métier sérieusement durant ce temps!
Evil or Very Mad


Je crois que ce que veux dire Freche, et que je t'ai déjà indiqué dans un de mes post, est qu'on ne peut pas faire une année de stage disons "décente" si on n'y est pas à 100 voire 120 %.
Faire une thèse nécessite un environnement intellectuel stimulant, du temps pour organiser sa pensée et faire ses recherches, de la sérénité, du repos bref..autant de choses sur lesquelles tu peux faire une croix l'an prochain, surtout si, comme tu dis, ton minimum est déjà bien trempé Very Happy

Pour ma part, je n'ai toujours pas abandonné l'idée d'en faire une un jour, mais plus tard, dans qques années quand j'estimerai être assez aguerri dans mon métier pour pouvoir y consacrer du temps. Et pis regarde l'âge des profs de fac nouvellement recrutés, 30-35 ans, fais le calcul Wink

Life is not that short !

Au fait, as-tu déjà été confrontée à des morveux et morvelles de 14 ans tout plein d'hormones pour qui les nouvelles groles de Jessy dans "Plus belle la vie" sont infiniment plus intéressantes à commenter que la splendide verve baudelairienne ? Very Happy

ps: j'arrête le hs après promis. J'ai un pote qui s'est exclamé quand il a eu son capes: "je viens de gagner au millionaire à vie, cdi, vacances etc..." Il s'est barré 2 mois aux states, est revenu juste la veille de sa rentrée et a attaqué comme ça, sans s'être jamais au juste questionné sur cette chose pas si naturelle que ça qu'est l'enseignement. Il a cette année une tête de cadavre, il ne fait plus rien d'autre que bosser, n'a aucun équilibre de vie, est passablement dégoûté et se questionne d'autant plus qu'il sait qu'il est dans un établissement facile..Le millionaire à vie est loin, très loin

Loin de moi l'idée de te comparer à mon pote mais juste pour te dire que l'année prochaine, sauf circonstances exceptionnelles, ça va être tendu. pale

William
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par William le Mer 23 Mar - 20:46

(fin du message)...si tu prends la chose trop à la légère.

William
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par lalilala le Mer 23 Mar - 20:56

des messages ont été effacés? je ne comprends pas tout...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par cavecattum le Mer 23 Mar - 21:14

A vrai dire, Lalilala, non aucun n'ont été effacés, et je ne comprends rien moi-même.
William, je comprends bien ce que tu dis, encore une fois. Après, je me fais peut-être des illusions sur mes capacités, mais je continue de croire que c'est possible de concilier thèse et enseignement, sans en desservir un des deux. Ce sur quoi je me base pour le dire? Des témoignages précis de gens qui l'ont fait. Des exsangues, il y en a. Mais pas que.
Et oui, je connais les enfants et les ados. J'ai même travaillé avec des jeunes psychotiques, je mesure donc avec précision le genre d'épuisement nerveux que peux entraîner l'enseignement.

Et puis j'en ai marre. Je ne comprends toujours pas ce que j'ai dit de si terrible?? Serait-ce tabou aujourd'hui de penser que l'année de stage c'est pas le bagne? On me disait déjà ça des grandes prépas, et j'ai pas trouvé ça si terrible...

Bonne soirée à tous, je m'en retourne thésouiller, parce que je perds un de ces temps ici moi!

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par freche le Mer 23 Mar - 22:26

@William a écrit:
Je crois que ce que veux dire Freche, et que je t'ai déjà indiqué dans un de mes post, est qu'on ne peut pas faire une année de stage disons "décente" si on n'y est pas à 100 voire 120 %.
Faire une thèse nécessite un environnement intellectuel stimulant, du temps pour organiser sa pensée et faire ses recherches, de la sérénité, du repos bref..autant de choses sur lesquelles tu peux faire une croix l'an prochain, surtout si, comme tu dis, ton minimum est déjà bien trempé Very Happy

Pour ma part, je n'ai toujours pas abandonné l'idée d'en faire une un jour, mais plus tard, dans qques années quand j'estimerai être assez aguerri dans mon métier pour pouvoir y consacrer du temps. Et pis regarde l'âge des profs de fac nouvellement recrutés, 30-35 ans, fais le calcul Wink

Life is not that short !

J'ai probablement été maladroite mais tu as bien compris mon propos, et je pense que d'avoir des enfants a passablement modifié ma vision du monde en général et de l'école en particulier.
Je n'aime pas être fâchée non plus, donc aaz
PS : la vision que j'ai de la thèse doit être très différente : pendant la mienne, j'étais au labo 39h par semaine, ce n'était absolument pas envisageable de travailler à côté.

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par cavecattum le Jeu 24 Mar - 8:11

Merci Freche.
J'ai moi-même été maladroite, j'ai eu l'impression d'être considérée comme une jeune désinvolte par quelqu'un de plus âgé, mère, tutrice...J'ai comme certains élèves quelques problèmes avec l'autoritéRolling Eyes

Je n'ai pas une vision très différente de la thèse, que ce soit en lettres ou sciences ne change rien à l'affaire ( on ne va pas lancer un débat science dures / sciences molles maintenant!) : il faut travailler beaucoup ( là je travaille depuis 6h du matin par ex...)
Voici ma réflexion: Certains professeurs ont des familles nombreuses, une vie privée compliquée, des activités associatives, préparent l'agrégation interne des années de suite parfois. Tout cela leur prends du temps et pour autant ils sont bons professeurs.
Durant les années à venir, il y aura pour moi: la thèse (c'est un peu un enfant) et le travail, rien d'autre. Mon compagnon est dans le même cas que moi, thésard - et comédien certains soirs de surcroît. Nous ne nous consacrons pas beaucoup de temps mais nous savons pourquoi, c'est un choix réfléchi.
En gros, j'ai prévu de sortir la tête du guidon vers mes trente ans.
Avant, ce sera une vie ascétique. Il n'y a rien de désinvolte la dedans.

Pour le travail à fournir durant l'année de stage, il faut savoir que: j'ai des profs de lettres dans mon entourage qui m'aideront pour les cours. J'ai accumulé depuis deux ans des cours tout prêts que je récupère auprès d'élèves de mes cours particuliers, sur certains sites bien faits, et j'ai moi-même commencé à bâtir des cours à partir d'oeuvres de mon corpus, de mon programme d'agreg, de mes cours de prépa...
Pour le choc face au classe, c'est bien simple: j'ai déjà travaillé avec des jeunes. Je ne me fais aucune illusion sur ce point.
Voyez, rien de vraiment par dessus-la jambe dans ma démarche!
Bonne journée à tous!

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par lalilala le Jeu 24 Mar - 9:31

être prof est une chose, être stagiaire en est une autre...c'est particulier, t'es prise pour une gamine qui a absolument tout à apprendre, et peu importe ton parcours ou ce que tu as pu faire avant.... On te met la pression pour n'importe quoi...l'année dernière j'ai bossé comme une malade et je suis quand même passée pour une glandeuse, je n'ai même pas compris pourquoi...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par cavecattum le Jeu 24 Mar - 9:38

Ben, si j'en crois les réactions recueillies ici, je veux bien te croire Lalilala. Et ça, ça ne va pas me plaire! J'ai pour ma part suffisamment travaillé et vécu avant de prendre fonction pour ne pas avoir à supporter ce genre d'attitude de la part de personnes qui en leur temps n'en avaient peut-être pas fait autant... Déformation professionnelle des tuteurs?

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sacrifices avez-vous fait durant l'année de stage?

Message par lalilala le Jeu 24 Mar - 9:43

J'ai eu du mal à rentrer dans le moule l'année dernière...je comprends bien ce que tu dis, j'étais habituée à travailler seule, avec mes méthodes qui marchaient bien sans que personne ne me demande quoi que ce soit et puis du jour au lendemain, j'ai eu l'impression de retourner au collège et d'être devenue complètement idiote et nulle...Dès que je proposais un truc (à ma tutrice) on me répondait que c'était mauvais, que ça n'allait pas, qu'il fallait que je change un truc, etc. Même pour le malheureux "mémoire" de 20 pages que j'ai dû écrire on m'a embêtée (sur la méthode, sur la biblio) alors que des mémoires et dossiers, j'en avais déjà fait un paquet sans problème à la fac...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum