Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par John le Mer 23 Mar 2011 - 0:00

Eric Marty étudie Sade au 20e :

Éric Marty, Pourquoi le XXe siècle a-t-il pris Sade au sérieux ?

Paris : Editions du Seuil, coll. "Fiction &Cie", 2011

EAN13 : 9782021031027

« Pourquoi le XXe siècle a-t-il pris Sade au sérieux ? » Cette question a la force de l'évidence. Elle n'a pourtant jamais été posée aussi clairement et ouvertement que dans ce livre qui explore un des fétiches philosophiques et politiques majeurs de la Modernité dont les noms sont Adorno, Klossowski, Bataille,Blanchot, Foucault, Lacan, Deleuze, Sollers, Barthes... ou encore Pasolini avec son terrible et magnifique Salò ou les 120 journées de Sodome.

Chacun de ces penseurs, écrivains ou artistes a fait de Sade un personnage fondamental de son aventure intellectuelle qui fut aussi une aventure personnelle. Le temps est venu d'interroger cette fascination ambiguë qui nous concerne profondément, et peut-être plus que jamais.

Les Liaisons paraissent en Pléïade :

Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses
Edition de Catriona Seth

Paris : Gallimard, coll. "Bibliothèque de la Pléiade", 2011.

EAN 9782070119370. - 1040 p.

Prix 49,50EUR ( 42EUR jusqu'au 30 juin 2011)

Il y a des livres attendus. Les Liaisons dangereuses, en 1782, n'est pas de ceux-là. L'auteur, un officier d'artillerie, n'a guère de réputation dans le monde des Lettres. Son libraire prévoit un tirage convenable, mais prudent : 2000 exemplaires. Le roman sort en mars. On se l'arrache. On le dénonce, on l'admire, on le dénonce en l'admirant. C'est « le mécanisme même de la scélératesse développée dans tous ses ressorts ». Chacun fait des « applications » : de quel libertin réel ce « délicieux infâme » de Valmont est-il le portrait ? L'auteur n'est pas épargné : « Parce qu'il a peint des monstres, on veut qu'il en soit un. » Le libraire, lui, ordonne une réimpression. Cela ne fait que commencer.

Il est difficile de cerner les raisons d'un succès. À écouter les premiers lecteurs, celui des Liaisons tiendrait en partie à l'ambiguïté du livre. L'auteur est-il lui-même un Valmont de garnison, ou a-t-il au contraire fait oeuvre morale en dénonçant les mauvaises moeurs ? Vaine question : Laclos a très habilement décentré la question morale. Et puis, quand on aurait expliqué les motifs du succès, que dire de sa durée ? Les livres à la mode se démodent ; pas les Liaisons. Très vite, les héros se mettent à vivre dans l'imaginaire du public. Bientôt, ils montent sur le théâtre. Marie-Antoinette chante Les Adieux de la présidente de Tourvel, romance. Les imitations, suites ou « suppléments » fleurissent. Les rumeurs circulent. On aurait interdit la vente de l'ouvrage. Mais la première condamnation attestée ne date que de 1823 : la Restauration n'a pas apprécié cette peinture de la société d'Ancien Régime. Plus tard, la critique marxiste verra dans le roman le pamphlet politique d'un homme déçu par l'aristocratie.

Des écrivains, Baudelaire, Gide, Suarès, Giraudoux, Malraux, apportent leur pierre à l'édifice. Et des illustrateurs : à chacun sa lecture, du néoclassicisme aux éclairages les plus crus. On continue à s'emparer des héros de Laclos pour leur faire vivre d'autres aventures. Chez Pascal Quignard, Merteuil exilée rencontre Jane Austen. Certaines incarnations font date. Jeanne Moreau est aussi inoubliable au cinéma en 1959 (Les Liaisons dangereuses 1960 de Roger Vadim, dialogues de Roger Vailland) qu'au théâtre en 2007 (Quartett de Heiner Müller, 1982). Il y aura d'autres pièces, d'autres films, d'autres actrices (Glenn Close) regardées par d'autres écrivains (Philippe Sollers), deux cents ans après une Révolution dont l'oeuvre de Laclos aurait été l'une des « causes secrètes ».

On peut désormais tout savoir des Liaisons sans avoir lu le roman. Mais on peut aussi le lire : après tout, c'est l'un des plus grands livres qui soient. Il est publié ici d'après une édition rare, datée de 1787 et sans doute préparée par Laclos lui-même. Suit un éventail de réactions, de critiques, d'adaptations, de continuations et d'images qui retracent, de 1782 à nos jours, l'extraordinaire destin des Liaisons dangereuses.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par Abraxas le Mer 23 Mar 2011 - 5:41

C'est curieux : Laclos éait déjà en Pléiade — édition Versini, pas mal faite, ma foi. Je ne saisis pas bien l'intérêt d'en faire une autre.
Quant à la destinée de sade, au fil des lectures contemporaines, voir, en solde,

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par JPhMM le Mer 23 Mar 2011 - 6:58

@Abraxas a écrit:C'est curieux : Laclos éait déjà en Pléiade — édition Versini, pas mal faite, ma foi. Je ne saisis pas bien l'intérêt d'en faire une autre.
J'avoue que je ne comprends pas non plus.
D'ailleurs le n°6 ancien était "Œuvres complètes", le n°6 nouveau est "Les Liaisons dangereuses"... humhum

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par Ruthven le Mer 23 Mar 2011 - 7:57

@Abraxas a écrit:C'est curieux : Laclos éait déjà en Pléiade — édition Versini, pas mal faite, ma foi. Je ne saisis pas bien l'intérêt d'en faire une autre.

Apparemment, d'après ce que j'ai lu, ils ont voulu ajouter un long dossier sur la réception du texte.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par cavecattum le Mer 23 Mar 2011 - 8:32

Dites, que valent à ce sujet les essais d'Annie Le Brun? Certains m'ont dit que c'était bien, d'autres verbeux et creux...

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par Abraxas le Mer 23 Mar 2011 - 9:27

Soudain un bloc d'abîme est très bien. Elle-même est une femme remarquable — elle ne tient à la vie que par son amour de Sade, et sa répulsion du monde contemporain.
Mais le livre précité donne une biblio complète, avec tous les extraits significatifs, sur la fortune critique de Sade depuis le début XIXème — et l'avènement, fin XIXème, des notions simultanées de sadisme et de masochisme. Je m'étais bien amusé.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par cavecattum le Mer 23 Mar 2011 - 13:41

Merci Abraxas, je vais me laisser tenter par celui-là alors. Les livres des dégoûtés du monde contemporain ont toute mon affection!

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par John le Mer 23 Mar 2011 - 14:05

Pour Annie Le Brun, il vaut mieux se procurer la réédition chez Gallimard que d'acheter l'édition chez Pauvert : elle coûte deux fois moins cher et elle est complétée par "Les châteaux de la subversion", un autre essai important d'Annie Le Brun :



Voici rassemblés deux ouvrages majeurs qui aident à redéfinir ce qu'est la littérature. Dans Les châteaux de la subversion, Annie Le Brun explore les paysages imaginaires du roman noir de la fin du dix-huitième siècle et dévoile ce qui s'est mis en place à travers leur inquiétante dramaturgie. Sans doute n'aimons-nous que les énigmes. " Faut-il donc que les formes, les lieux, les êtres qui nous retiennent le plus, soient ceux qui livrent le moins leur secret et masquent le mieux le cours de notre vie ? Comme si chaque séduction se déployait en écran où reviendraient toujours se jouer, en se jouant de nous, nos rares raisons d'exister. " De fait, le roman noir, cette aberrante muraille d'ombre barrant le paysage des Lumières, pose encore des questions que notre époque ne veut pas ou ne sait pas poser. Echappant au temps qui les a vus naître, ces livres, inactuels comme la nuit d'où ils viennent, n'ont cessé de dériver au-devant de l'avenir. Ainsi est-ce de leur décor, dont le romantisme va émerger, que Sade prend possession, tout s'en distinguant absolument. Car, contrairement à ce que la plupart ont pensé, ce n'est pas une philosophie, ni un discours et encore moins une écriture que le marquis a inventés, mais un nouvel espace mental. Véritable " bloc d'abîme " qui, échappant toujours aux commentaires et interprétations qui se succèdent depuis son apparition, garde intacte sa violence poétique originaire, pour n'en pas finir de menacer les édifices de la raison raisonnante jusque dans leur fondement. En le révélant dans sa lumière propre, Annie Le Brun nous le découvre, tel qu'en lui-même enfin...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par cavecattum le Mer 23 Mar 2011 - 18:14

Merci de l'info John!

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par John le Lun 9 Juil 2012 - 20:38

Dominique Dussidour s'intéresse aux lieux d'emprisonnement de Sade :
http://remue.net/spip.php?rubrique535

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par User5899 le Lun 9 Juil 2012 - 21:22

@Abraxas a écrit:C'est curieux : Laclos éait déjà en Pléiade — édition Versini, pas mal faite, ma foi. Je ne saisis pas bien l'intérêt d'en faire une autre.
Quant à la destinée de sade, au fil des lectures contemporaines, voir, en solde,
Tiens, cher Abraxas, je me suis toujours demandé pourquoi les trois Pléiade de la Recherche ont été refaits par un autre en quatre. Vous savez ça, vous ? Je n'ai jamais racheté la nouvelle.Je devrais ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par Abraxas le Lun 9 Juil 2012 - 22:04

Je crois qu'ils ont en fait modifié la pagination en fonction de l'insertion des paperolles — en Notes.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par User5899 le Lun 9 Juil 2012 - 23:12

@Abraxas a écrit:Je crois qu'ils ont en fait modifié la pagination en fonction de l'insertion des paperolles — en Notes.
Ah, d'accord. Ils auraient pu tenter de reconstituer les paperolles en papier bible plié diable

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sade et Choderlos de Laclos à l'honneur !

Message par Abraxas le Mar 10 Juil 2012 - 4:56

Sinon, on trouve ça en soldes :



Et ça aussi :


Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum