Registres en images

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Registres en images

Message par Azad le Ven 25 Mar 2011 - 17:41

Bonjour,

Dans le cadre d'une fiche que je voulais mettre sur mon blog pour mes élèves, je cherchais des images (fixes ou mobiles) comme exemples pour illustrer des registres....
Exemples : le passage de la séparation de Charlot et du kid pour le pathétique, Les glaneuses de millet pour le registre réaliste, un extrait de Gotlib pour le comique (notamment la parodie).

Je manque d'idée sur l'ironique (une image publicitaire peut être ?), le satirique, le tragique, le didactique (un schéma peut être... mais lequel), le polémique...

Vos idées sont les bienvenues... veneration

EDIT: mais au fait... c'est dans les nouveaux programmes ou pas ? J'entends tout et son contraire... heu
avatar
Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par nuages le Ven 25 Mar 2011 - 17:54

j'ai fait un petit récapitulatif illustré assez simple qui ressemble un peu à ça , je peux te l'envoyer en fichier joint si tu veux y jeter un coup d'oeil, indique-moi à quelle adresse en MP
avatar
nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par Violet le Ven 25 Mar 2011 - 17:57

Serait-il possible de l'avoir également ? Embarassed
avatar
Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par nuages le Ven 25 Mar 2011 - 18:03

@Violet a écrit:Serait-il possible de l'avoir également ? Embarassed
bien sûr, je te l'envoie tout de suite
avatar
nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par Violet le Ven 25 Mar 2011 - 18:06

Merci beaucoup. veneration
avatar
Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par Azad le Ven 25 Mar 2011 - 18:19

mp envoyé Smile
avatar
Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par nuages le Ven 25 Mar 2011 - 18:54

fichiers envoyés à l'amateur de cinéma coréen
avatar
nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par Azad le Sam 26 Mar 2011 - 16:13

Smile

Je suis en train d'y travailler, merci encore.

Suis embêté pour l'ironie... certains manuels le voient comme un registre, d'autres non... heu
avatar
Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par nuages le Sam 26 Mar 2011 - 18:43

joel a écrit:Smile
Suis embêté pour l'ironie... certains manuels le voient comme un registre, d'autres non...

ne t'embête pas avec des classements trop stricts, le plus important est que l'élève saisisse les intentions de l'auteur...j'irai voir ton blog quand tu l'auras mis à jour
avatar
nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par Lo le Sam 17 Sep 2011 - 19:10

nuages je débarque, mais est-ce que ton offre tient toujours pour la fiche?

_________________
"Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres
D'être parmi l'écume inconnue et les cieux!"

MALLARME, Brise Marine

__________________________________________________________
2011-2012: 1ère en français et latin, Terminale en latin et grec
2010-2011: Une 5ème et deux 3ème en français, tous les niveaux du collège en latin.
2009-2010: 4ème en français, 2nde en latin.
avatar
Lo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par nuages le Sam 17 Sep 2011 - 19:52

il semblerait que les registres ne soient plus à l'ordre du jour dans les programmes 2011 ...et leurs appellations sont de plus en plus contestées


Dernière édition par nuages le Dim 18 Sep 2011 - 9:45, édité 1 fois
avatar
nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par ysabel le Sam 17 Sep 2011 - 20:18

@Azad a écrit:Bonjour,

Dans le cadre d'une fiche que je voulais mettre sur mon blog pour mes élèves, je cherchais des images (fixes ou mobiles) comme exemples pour illustrer des registres....
Exemples : le passage de la séparation de Charlot et du kid pour le pathétique, Les glaneuses de millet pour le registre réaliste, un extrait de Gotlib pour le comique (notamment la parodie).

Je manque d'idée sur l'ironique (une image publicitaire peut être ?), le satirique, le tragique, le didactique (un schéma peut être... mais lequel), le polémique...

Vos idées sont les bienvenues... veneration

EDIT: mais au fait... c'est dans les nouveaux programmes ou pas ? J'entends tout et son contraire... heu

les registres ne sont plus dans les nouveaux programmes - enfin, disons qu'ils n'existent plus pour eux-mêmes comme dans les programmes Viala.

Sinon, pour le registre épique, un extrait d'Apoclaypse now, l'attaque du village avec les hélicoptères et en musique la chevauchée des Walkyries


_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par User5899 le Dim 18 Sep 2011 - 1:26

@nuages a écrit:
joel a écrit:Smile
Suis embêté pour l'ironie... certains manuels le voient comme un registre, d'autres non...

ne t'embête pas avec des classements trop stricts, le plus important est que l'élève saisisse les intentions de l'auteur...j'irai voir ton blog quand tu l'auras mis à jour
Ou, plus simplement, les intentions du texte ? Car est-on certain que ce que nous lisons est toujours intention de l'auteur ? Quand j'étais étudiant, on nous interdisait cette expression, je pense qu'on avait raison.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par Thalia de G le Dim 18 Sep 2011 - 7:00

Azad, le registre réaliste n'existe pas
- Les registres. Une lecture attentive du programme 2001 (seconde et première) permettrait peut-être d’en recenser six : le comique, le tragique, le polémique, l’épique, le lyrique, l’élégiaque. La recension dans les manuels situerait le nombre du côté de la douzaine. Tout y devient registre, l’ironie et le réalisme, l’élégiaque – qui en est bien un - et l’épidictique, le polémique et l’oratoire. Le champ d’extension des registres s’avère quasi infini. L’examen de cette même notion sur quelques sites internet signalés par un moteur de recherche à l’entrée «registres littéraires » fait osciller le nombre entre 13 et … 33 : à côté des « registres » communs à tous, on trouve entre autres et par ordre alphabétique l’absurde, le badinage, la diatribe, la dérision, la fantaisie verbale, la réfutation et le sublime. En l’absence de recherche universitaire qui fasse le point, il faut admettre que ce terme, fort commode, synonyme grosse modo de tonalités, n’est jamais défini selon des critères convaincants : est- il même défini, autrement que par cet énoncé emprunté aux documents d’accompagnement : les registres seraient ces «attitudes qui correspondent à des façons fondamentales de ressentir »). Les enseignants sont perplexes, désorientés et cherchent vainement une référence.
Sur le plan de la simplification didactique, quels sont les « registres » les plus opératoires, les plus pragmatiquement utiles ? Il est très difficile, reconnaissons- le, de cerner la notion de «registre ». Tout registre – nous semble-t- il - est lié à l’effet à produire et se situe au croisement d’un genre premier privilégié, de thèmes qui lui sont propres, souvent même de topoi, de procédés singuliers récurrents. Quatre critères articulés donc : un effet visé, un genre «premier », des thèmes singuliers, des procédés spécifiques. Le registre est atemporel : il parcourt la littérature et l’art universels et ne saurait donc se confondre avec un mouvement. Le réalisme n’est pas un registre, comme on le voit trop souvent dans les cahiers de textes, pas davantage le symbolisme. Le comique en revanche constitue bel et bien un registre : l’effet à produire est explicite, les thèmes (situations / fonction du langage) apparaissent aisés à recenser, les procédés bien connus, le genre premier (la comédie) où il s’incarne s’avère facile à définir en seconde.
Le tragique, l’épique obéissent sans difficulté à ces critères de classification, ainsi que le fantastique, le pathétique, le lyrique et l’élégiaque. Avons-nous besoin en classe de plus de sept registres, pléiade pertinente pour aider à définir les tonalités et les effets des textes littéraires ? On pourrait y ajouter le burlesque (le contre épique). Cette liste sera, parions-le, remise en cause ; du moins permet-elle de limiter la notion et les dégâts, en n’autorisant pas l’entrée de prétendus registres qui doivent tout à l’énonciation (l’ironie) ou à l’histoire d’un genre (l’éloge, le pamphlet,) ou à un mouvement (le réalisme). On a lu dans un cahier de textes qu’il y avait un « registre classique » dont on a attendu vainement la définition. Et le programme ne clarifie pas les choses en évoquant à propos de l’argumentation le registre « polémique ». Il est indispensable que l’institution – les corps d’inspection, les responsables en Lettres de la formation initiale et continue, des serveurs académiques – unissent leurs efforts pour faire de cette « perspective littéraire » un objet aux contours et aux contenus mieux définis. L’apport des universitaires s’avérerait en ce domaine, comme dans bien d’autres, très précieux.
Voir en particulier le passage en gras.
Jean Jordy, IG de lettres, rapport sur le programme de français de 2001 (qui introduit les registres).

Voir le topic http://www.neoprofs.org/t37638-les-nouveaux-programmes-lettres-en-lycee

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par Azad le Dim 18 Sep 2011 - 9:42

@ysabel a écrit:

les registres ne sont plus dans les nouveaux programmes - enfin, disons qu'ils n'existent plus pour eux-mêmes comme dans les programmes Viala.

Je sais, oui, c'était pour mes élèves de l'an dernier. Il faudra que je mette à jour mon article sur la question... mais je n'ai pas encore réfléchi au comment. Je vais voir cet extrait d'Apocalypse now, merci du tuyau. topela

Pour le registre/tonalité/intention (rayez la mention inutile) réaliste... je ne sais pas trop quoi en penser. Bien sur que le réalisme est un mouvement, mais j'ai envie de dire : "et alors ?"

"Le comique en revanche constitue bel et bien un registre : l’effet à produire est explicite, les thèmes (situations / fonction du langage) apparaissent aisés à recenser, les procédés bien connus, le genre premier (la comédie) où il s’incarne s’avère facile à définir en seconde." => pour moi le registre/ la tonalité / l'intention du texte réaliste est tout aussi clair.
avatar
Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par nuages le Dim 18 Sep 2011 - 9:51

je vais tout simplement bannir le mot registre (qui était d'ailleurs assez difficile à définir pour les élèves) et parler de roman réaliste, de scène comique, de poème lyrique etc...
avatar
nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par ysabel le Dim 18 Sep 2011 - 10:07

@Azad a écrit:
@ysabel a écrit:

les registres ne sont plus dans les nouveaux programmes - enfin, disons qu'ils n'existent plus pour eux-mêmes comme dans les programmes Viala.

Je sais, oui, c'était pour mes élèves de l'an dernier. Il faudra que je mette à jour mon article sur la question... mais je n'ai pas encore réfléchi au comment. Je vais voir cet extrait d'Apocalypse now, merci du tuyau. topela

Pour le registre/tonalité/intention (rayez la mention inutile) réaliste... je ne sais pas trop quoi en penser. Bien sur que le réalisme est un mouvement, mais j'ai envie de dire : "et alors ?" j'utilise tout simplement le terme "effets de réel" qui sert depuis une éternité...

"Le comique en revanche constitue bel et bien un registre : l’effet à produire est explicite, les thèmes (situations / fonction du langage) apparaissent aisés à recenser, les procédés bien connus, le genre premier (la comédie) où il s’incarne s’avère facile à définir en seconde." => pour moi le registre/ la tonalité / l'intention du texte réaliste est tout aussi clair.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par ysabel le Dim 18 Sep 2011 - 10:09

@nuages a écrit:je vais tout simplement bannir le mot registre (qui était d'ailleurs assez difficile à définir pour les élèves) et parler de roman réaliste, de scène comique, de poème lyrique etc...

alors je vais continuer à l'utiliser car j'ai peur qu'au bac, on retrouve encore ces questions à la c*** : quel est le registre dominant de ce corpus ?

dans les commentaires où LA, j'ai toujours écrit : une scène comique, un poème lyrique etc.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par Azad le Dim 18 Sep 2011 - 10:31

@ysabel a écrit:
@nuages a écrit:je vais tout simplement bannir le mot registre (qui était d'ailleurs assez difficile à définir pour les élèves) et parler de roman réaliste, de scène comique, de poème lyrique etc...

alors je vais continuer à l'utiliser car j'ai peur qu'au bac, on retrouve encore ces questions à la c*** : quel est le registre dominant de ce corpus ?

dans les commentaires où LA, j'ai toujours écrit : une scène comique, un poème lyrique etc.

Complètement d'accord, d'ailleurs beaucoup de mes collègues l'utilisent sans trop se poser de questions (c'est pas une critique, hein...).
avatar
Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par ysabel le Dim 18 Sep 2011 - 10:38

@Azad a écrit:
@ysabel a écrit:
@nuages a écrit:je vais tout simplement bannir le mot registre (qui était d'ailleurs assez difficile à définir pour les élèves) et parler de roman réaliste, de scène comique, de poème lyrique etc...

alors je vais continuer à l'utiliser car j'ai peur qu'au bac, on retrouve encore ces questions à la c*** : quel est le registre dominant de ce corpus ?

dans les commentaires où LA, j'ai toujours écrit : une scène comique, un poème lyrique etc.

Complètement d'accord, d'ailleurs beaucoup de mes collègues l'utilisent sans trop se poser de questions (c'est pas une critique, hein...).

l'utliser à la place de tonalité n'est pas un pb, du moment qu'on n'en fait pas un fourre-tout et un but en soi.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par User5899 le Dim 18 Sep 2011 - 11:52

@Azad a écrit:
@ysabel a écrit:

les registres ne sont plus dans les nouveaux programmes - enfin, disons qu'ils n'existent plus pour eux-mêmes comme dans les programmes Viala.

Je sais, oui, c'était pour mes élèves de l'an dernier. Il faudra que je mette à jour mon article sur la question... mais je n'ai pas encore réfléchi au comment. Je vais voir cet extrait d'Apocalypse now, merci du tuyau. topela

Pour le registre/tonalité/intention (rayez la mention inutile) réaliste... je ne sais pas trop quoi en penser. Bien sur que le réalisme est un mouvement, mais j'ai envie de dire : "et alors ?"

"Le comique en revanche constitue bel et bien un registre : l’effet à produire est explicite, les thèmes (situations / fonction du langage) apparaissent aisés à recenser, les procédés bien connus, le genre premier (la comédie) où il s’incarne s’avère facile à définir en seconde." => pour moi le registre/ la tonalité / l'intention du texte réaliste est tout aussi clair.
Peut-on travailler sur des notions avec "pour moi" en préalable ? Si nous étions universitaires, sans doute. Mais ce n'est guère le cas...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Registres en images

Message par Azad le Dim 18 Sep 2011 - 13:16

Je voulais dire par là que pour enseigner une notion, il faut y trouver un minimum de logique et fournir aux élèves des points d'ancrage clairs auxquels se raccrocher. Si le prof ne les voit pas lui-même, il peut encore moins les transmettre...

J'ai par exemple toujours refusé de parler d'énoncé coupé/ancré... n'en voyant pas l'intérêt ni la logique, je ne me sens pas capable de transmettre cette notion.
avatar
Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum