une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Azad le Sam 26 Mar 2011 - 14:21

La question a surement été posée, mais mes recherches ont été infructueuses.

Comment être clair, intransigeant mais en même temps sans agressivité face à une élève amoureuse de vous ?

Autant en collège, c'était très facile parce que je voyais clairement qu'il ne s'agissait que d'un béguin (d'autant qu'elles n'osaient jamais se déclarer), autant en lycée, je trouve ça plus délicat. Auriez-vous une formule consacrée toute prête à me refiler Smile ?

Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par invitéW le Sam 26 Mar 2011 - 14:28

tout dépend de la façon dont cet amour est déclaré.
Moi j'ai eu droit à une lettre laissée sur mon bureau en fin de court (que j'ai transmis directement à une CPE, on est jamais trop prudent avec ce genre de choses).

Je l'ai pris entre 4 yeux à la fin du court suivant en lui disant en gros qu'elle devait se faire une raison, qu'il y avait plein de garçons de son age qui s'intéressaient surement à elle...
Qu'elle ne devait se faire aucune idée fausse sur une éventuelle réciprocité, ...

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par thrasybule le Sam 26 Mar 2011 - 14:34

J'en aavais parlé dans un topic, et 'élève a réussi à avoir mon nouveau numéro et ça continue, de manière moins régulière mais c'est vraiment casse-bonbons
http://www.neoprofs.org/t25187-probleme-epineux-que-je-n-arrive-pas-a-resoudre?highlight=epineux

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par frankenstein le Sam 26 Mar 2011 - 14:42

C'est souvent traité ce thème... Rolling Eyes


_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Jane le Sam 26 Mar 2011 - 14:48

Ca m'est arrivé 2 fois, au temps de ma jeunesse et de ma beauté Wink de la part d'élèves de 3°. J'ai remis les lettres (et copies des mails) aux CPE et CDE et je les ai laissés se dépatouiller. J'ai décliné poliment les "opportunités" qui m'étaient offertes auprès des intéressés en leur proposant de s'intéresser plutôt aux gentilles petites filles de leur âge avec quelques témoins pouvant certifier que j'étais définitivement insensibles à leurs charmes adolescents.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Azad le Sam 26 Mar 2011 - 15:28

Merci pour ces avis. C'est bête, mais je n'ai jamais pensé en parler à la direction.... la gêne sans doute...

Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Azad le Sam 26 Mar 2011 - 15:40

Thrasy, je viens de parcourir ton topic, que je ne connaissais pas... Suis content que mon cas ne sois pas aussi terrible, l'élève en question n'a pas l'air particulièrement "fragile" psychologiquement. C'est vrai que ça complique la tache et j'espère que ça s'est arrangé de ton côté... Rolling Eyes

Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Igniatius le Sam 26 Mar 2011 - 16:27

Eh bien il faut profiter de la situation, non ?


_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Fourseasons le Sam 26 Mar 2011 - 18:16

@Igniatius a écrit:Eh bien il faut profiter de la situation, non ?


:mitrailler:

Heureusement qu'on sait que tu n'es pas sérieux Igniatius Wink


Sois très clair Joel et préviens l'administration pour te protéger.

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Provence le Sam 26 Mar 2011 - 18:19

Salut, j'm'appelle Roger. Si j'peux aider... pingouin


Plus sérieusement, comment sais-tu que l'élève est amoureuse de toi? Est-ce qu'elle te l'a dit, t'a laissé une lettre? Ou l'as-tu deviné?

Comme Loïse, je te conseillerais d'être très clair vis-à-vis de la gamine. Tu peux aussi en parler au CPE.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Abraxas le Sam 26 Mar 2011 - 18:23

Je vous trouve bien catégorique, les un(e)s et les autres. Traiter une passion (parce que c'est en général de cet ordre, sous la forme obsessionnelle) comme une affaire de police, c'est d'un délicat…
Et en cas de réciprocité, vous faites comment ?
Putain, Gabrielle Russier est encore morte pour rien !

Enfin, mes élèves sont majeures, c'est déjà ça, et ma seule règle, c'est qu'il ne se passe jamais rien (qu'il ne s'est jamais rien passé) avec une étudiante que j'ai. Après… J'ai assez longtemps enseigné en fac pour savoir que ça arrive, ces choses-là — et je suis sûr qu'il y en a quelques-un(e)s qui pourraient raconter des choses intéressantes là-dessus, n'est-ce pas (qui ouvre un topic "Avez-vous flashé sur ou couché avec un prof pendant vos études ?")… Lisez ou relisez Bélard et Loïse, de Jean Guerreschi.Ou Lolita, pendant que vous y êtes. Entre autres. Il y a une littérature assez abondante sur le sujet.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Fourseasons le Sam 26 Mar 2011 - 18:24

@Provence a écrit:Salut, j'm'appelle Roger. Si j'peux aider... pingouin


Plus sérieusement, comment sais-tu que l'élève est amoureuse de toi? Est-ce qu'elle te l'a dit, t'a laissé une lettre? Ou l'as-tu deviné?

Comme Loïse, je te conseillerais d'être très clair vis-à-vis de la gamine. Tu peux aussi en parler au CPE.

Oui ? Tu as déjà parlé de ca avec la gamine ou pas encore ?

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par invitéW le Sam 26 Mar 2011 - 18:30

@Abraxas a écrit:Je vous trouve bien catégorique, les un(e)s et les autres. Traiter une passion (parce que c'est en général de cet ordre, sous la forme obsessionnelle) comme une affaire de police, c'est d'un délicat…
Et en cas de réciprocité, vous faites comment ?
Putain, Gabrielle Russier est encore morte pour rien !

Enfin, mes élèves sont majeures, c'est déjà ça, et ma seule règle, c'est qu'il ne se passe jamais rien (qu'il ne s'est jamais rien passé) avec une étudiante que j'ai. Après… J'ai assez longtemps enseigné en fac pour savoir que ça arrive, ces choses-là — et je suis sûr qu'il y en a quelques-un(e)s qui pourraient raconter des choses intéressantes là-dessus, n'est-ce pas (qui ouvre un topic "Avez-vous flashé sur ou couché avec un prof pendant vos études ?")… Lisez ou relisez Bélard et Loïse, de Jean Guerreschi.Ou Lolita, pendant que vous y êtes. Entre autres. Il y a une littérature assez abondante sur le sujet.

Vous avez peut-être affaire à des élèves majeures, ici il s'agit d'élèves mineures, la problématique est différente.
Un prof peut se retrouver un garde à vue pour pas grand chose si ça tourne mal. Alors, oui, il faut mieux se couvrir !

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par nuages le Sam 26 Mar 2011 - 18:58

Joel , je te conseillerais simplement d'être clair et ferme avec l'adolescente . Je crois que dans ta présentation tu as indiqué que tu avais de jeunes enfants. Peut-être que si cette adolescente savait que tu as une vie familiale , elle ne donnerait pas suite.
Quand il ne s'agit pas de cas pathologiques comme l'adepte de Thrasybule je ne trouve pas nécessaire d'en parler dans l'établissement , par simple respect pour la sensibilité de l'adolescente, si elle ne va pas très loin

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Igniatius le Sam 26 Mar 2011 - 19:00

être adepte de thrasybule est en effet en soi une pathologie sérieuse.

pauvre enfant.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Igniatius le Sam 26 Mar 2011 - 19:03

Will.T a écrit:
@Abraxas a écrit:Je vous trouve bien catégorique, les un(e)s et les autres. Traiter une passion (parce que c'est en général de cet ordre, sous la forme obsessionnelle) comme une affaire de police, c'est d'un délicat…
Et en cas de réciprocité, vous faites comment ?
Putain, Gabrielle Russier est encore morte pour rien !

Enfin, mes élèves sont majeures, c'est déjà ça, et ma seule règle, c'est qu'il ne se passe jamais rien (qu'il ne s'est jamais rien passé) avec une étudiante que j'ai. Après… J'ai assez longtemps enseigné en fac pour savoir que ça arrive, ces choses-là — et je suis sûr qu'il y en a quelques-un(e)s qui pourraient raconter des choses intéressantes là-dessus, n'est-ce pas (qui ouvre un topic "Avez-vous flashé sur ou couché avec un prof pendant vos études ?")… Lisez ou relisez Bélard et Loïse, de Jean Guerreschi.Ou Lolita, pendant que vous y êtes. Entre autres. Il y a une littérature assez abondante sur le sujet.

Vous avez peut-être affaire à des élèves majeures, ici il s'agit d'élèves mineures, la problématique est différente.
Un prof peut se retrouver un garde à vue pour pas grand chose si ça tourne mal. Alors, oui, il faut mieux se couvrir !


Tu m'étonnes !

Même avec mes anciennes élèves charmantes qui sont désormais en prépa et que je revois occasionnellement, j'avais peur d'être trop proche : je cherche tjrs à maintenir une distance suffisante dans ce genre de relations, car j'ai l'impression que, même si je ne suis plus leur prof, j'aurais l'impression de "profiter" de ma position.
D'autant qu'elles n'avaient pas le moral, et me demandaient conseil : l'équilibre est est parfois périlleux, surtout avec des jeunes filles en pleurs.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Edgar le Sam 26 Mar 2011 - 19:04

Les parois de ma vie sont lisses,
Je m'y accroche mais je glisse,
Lentement vers ma destinée,
Mourir d'aimer.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par thrasybule le Sam 26 Mar 2011 - 19:12

@Igniatius a écrit:être adepte de thrasybule est en effet en soi une pathologie sérieuse.

pauvre enfant.
un symptome redoutable dont les effets resistent aux travaux des chercheurs les plus illustres!allors gniagnia quels symptomes as tu apres consultation frenetique du topic ldj?des adeptes en lice?

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Igniatius le Sam 26 Mar 2011 - 19:14

c'est un intérêt purement esthétique, bien entendu.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Azad le Sam 26 Mar 2011 - 20:17

Pour répondre à Ignatius et Abraxas. Même si nous n'avions pas 15 ans d'écart, même si elle était majeure, même si je n'étais pas prof, je ne crois pas qu'il se passerait grand chose. Une fan de Lady Gaga, pour moi c'est rédhibitoire. Disqualification immédiate....

D'autres me demandent si elle s'est déclarée. Pas vraiment. Elle ne m'a encore rien dit, mais elle vient systématiquement me voir en fin d'heure, et comme je les ai souvent avant la récré, elle peut passer dix minutes à me poser des questions au départ liées au cours, mais avec moi, ça dérive assez vite sur des situations de la vie courante. Elle me dit aussi qu'elle aime beaucoup mes cours, qu'avec moi elle comprend bien, qu'elle aime le français. Bon, je sais que je suis fort, mais quand même, Smile y a des limites.

Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par lerocher le Sam 26 Mar 2011 - 20:22

Jamais eu ce genre de problème , ouf! Faut dire que physiquement je ne dois pas correspondre aux fantasmes de ces demoiselles, et intellectuellement je ne dois pas être un phare...donc je suis peinard!
Wink!

lerocher
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Azad le Sam 26 Mar 2011 - 20:32

@nuages a écrit:Joel , je te conseillerais simplement d'être clair et ferme avec l'adolescente . Je crois que dans ta présentation tu as indiqué que tu avais de jeunes enfants. Peut-être que si cette adolescente savait que tu as une vie familiale , elle ne donnerait pas suite.
Quand il ne s'agit pas de cas pathologiques comme l'adepte de Thrasybule je ne trouve pas nécessaire d'en parler dans l'établissement , par simple respect pour la sensibilité de l'adolescente, si elle ne va pas très loin

C'est le mauvais point, elle est au courant, et elle m'a même dit que c'était super que j'aie pris un congé parental (les élèves étaient tous au courant grâce au pp de la classe, merci...).

lerocher : très drôle ! Je suis pourtant moins Brad Pitt que certains rouleurs de mécaniques de la classe ou du lycée, alors je ne sais pas.... Je crois que ça a commencé tout bêtement par un temps que j'avais pris pour elle pour l'aider à comprendre pourquoi elle s'était vautrée à un devoir...

Azad
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par Abraxas le Dim 27 Mar 2011 - 1:39

Si j'avais dû parler à l'administration de toutes les gamines qui venaient faire du lèche-bureau à la fin du cours… C'est d'un classique !
Attendez au moins qu'elle vous envoie des poèmes "à la Gaga" — et puis vous nous en ferez part, à nous…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par User5899 le Dim 27 Mar 2011 - 1:48

@Abraxas a écrit:Je vous trouve bien catégorique, les un(e)s et les autres. Traiter une passion (parce que c'est en général de cet ordre, sous la forme obsessionnelle) comme une affaire de police, c'est d'un délicat…
Et en cas de réciprocité, vous faites comment ?
Putain, Gabrielle Russier est encore morte pour rien !

Enfin, mes élèves sont majeures, c'est déjà ça, et ma seule règle, c'est qu'il ne se passe jamais rien (qu'il ne s'est jamais rien passé) avec une étudiante que j'ai. Après… J'ai assez longtemps enseigné en fac pour savoir que ça arrive, ces choses-là — et je suis sûr qu'il y en a quelques-un(e)s qui pourraient raconter des choses intéressantes là-dessus, n'est-ce pas (qui ouvre un topic "Avez-vous flashé sur ou couché avec un prof pendant vos études ?")… Lisez ou relisez Bélard et Loïse, de Jean Guerreschi.Ou Lolita, pendant que vous y êtes. Entre autres. Il y a une littérature assez abondante sur le sujet.
Si je ne me trompe pas, Abraxas, Gabrielle Russier et son élève étaient tous deux amoureux, non ? Ce n'est pas la même chose que recevoir des avances de la part d'un(e) élève et n'y pas être sensible. Par ailleurs, aujourd'hui, s'il y a une littérature abondante sur le sujet, il y a aussi une présomption automatique de culpabilité. Donc, je formule moi aussi le conseil à Joël : Parlez-en à la vie scolaire ou à la direction, ne restez pas seul face à ce qui *peut* devenir un problème.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: une question aux profs hommes (aux femmes aussi, mais c'est quand même pas pareil)

Message par User5899 le Dim 27 Mar 2011 - 1:51

Aliks a écrit:Les parois de ma vie sont lisses,
Je m'y accroche mais je glisse,
Lentement vers ma destinée,
Mourir d'aimer.
Qui a pastiché ainsi Lorenzaccio ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum