Ambiguïté participe présent / adjectif verbal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ambiguïté participe présent / adjectif verbal

Message par lapetitemu le Sam 26 Mar 2011 - 19:49

En dictée à mes 4e, ma remplaçante a donné un texte dans lequel se trouve la phrase suivante :
"Au bout d’un moment, il en sortit, les cheveux dégoulinant de mousse".

Apparemment, plusieurs élèves (je ne sais pas le nombre exact, ni si ce sont plutôt les bons ou les mauvais) ont accordé "dégoulinant", le prenant pour un adjectif.

Le problème, c'est que je suis incapable d'expliquer pourquoi ce ne serait pas un adjectif ! Pour ma part, je "sens" bien que la présence du complément "de mousse" joue là-dessus, dans la mesure où, si on mettait au féminin, on pourrait écrire "les boucles dégoulinantes" mais pas "les boucles dégoulinantes de mousse".
Mais quelle règle, accessible à des 4e, explique cela ?

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguïté participe présent / adjectif verbal

Message par V.Marchais le Sam 26 Mar 2011 - 20:18

Le participe présent est une forme verbale invariable qui peut régir tous les compléments usuels du verbe. Aussi, quand on voit une forme en -ant suivie d'un COD, par exemple, on est sûr que c'est un participe présent.
Ex : Mon cousin connaissant bien la région, il nous a préparé un itinéraire sur mesure.
L'adjectif verbal dérive du verbe mais a une pleine valeur d'adjectif : il ne peut régir aucun complément du verbe. Il s'accorde comme tout adjectif avec le nom qu'il qualifie. En l'absence de complément, pas toujours évident de trancher. Le test du féminin est assez probant, en général :
Les plantes poussant dans cette région peuvent être dangereuses. / *
Les plantes poussantes dans cette région peuvent être dangereuses.

Mais dans le cas que tu cites, on peut très bien parler d'une chevelure dégoulinante de mousse. Les adjectifs aussi peuvent recevoir des compléments. Ici, rien ne permet de trancher. Je ne vois pas d'autres solution que d'admettre les deux réponses.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguïté participe présent / adjectif verbal

Message par lapetitemu le Sam 26 Mar 2011 - 20:26

Très bien, c'est ce que j'ai fini par décider de toute façon !

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguïté participe présent / adjectif verbal

Message par nuages le Dim 27 Mar 2011 - 15:48

pour moi dans l'exemple cité "les cheveux dégoulinant de mousse" il s'agit d'une forme verbale qui ne s'accorde pas car on pourrait dire qu'ils sont en train de dégouliner, ce n'est pas un qualificatif permanent ; mais je suis d'accord pour dire que souvent la nuance est très subtile entre adjectif et forme verbale

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguïté participe présent / adjectif verbal

Message par V.Marchais le Dim 27 Mar 2011 - 15:49

En quoi la permanence est-elle un critère ? Je ne comprends pas. Des cheveux humides, c'est éphémère aussi, pourtant humide est un adjectif.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguïté participe présent / adjectif verbal

Message par nuages le Dim 27 Mar 2011 - 16:14

@V.Marchais a écrit:En quoi la permanence est-elle un critère ? Je ne comprends pas. Des cheveux humides, c'est éphémère aussi, pourtant humide est un adjectif.
en fait je me suis mal exprimée en parlant de permanence, il me semble simplement que "dégoulinant" de mousse désigne directement une action en train de se dérouler, ce qui n'est pas le cas d"humides" plutôt descriptif , mais bon, on va sûrement trouver encore des contre exemples et il y a des fautes plus flagrantes à corriger dans les copies!

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguïté participe présent / adjectif verbal

Message par V.Marchais le Dim 27 Mar 2011 - 22:41

Pour vérifier si une forme en -ant peut être considérée comme un adjectif verbal, il suffit d'essayer de la placer en attribut, fonction que peuvent admettre la plupart des adjectifs.
Cela n'exclut pas la description d'états qui correspondraient à un procès en cours : des joues ruisselantes de sueur, ce sont bien des joues en train de ruisseler, il n'en demeure pas moins qu'on décrit leur état et qu'on peut écrire : ces joues sont ruisselantes de sueur.
De même, on peut dire : ses cheveux sont dégoulinants de mousse.
Contrairement à, par exemple, à : * Ces plantes sont poussantes dans cette région.

On ne peut donc exclure l'adjectif verbal, pour la phrase qui nous intéresse. Mais ce test ne suffit pas à réduire l'ambiguïté entre les deux formes. Je plaide donc pour la tolérance à la correction.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum