Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Patate
Fidèle du forum

questions aux instits du CP

par Patate le Sam 26 Mar 2011 - 22:25
Bonjour,

Je lisais le fil "apprentissage des sons" et je me posais une question: est-ce que ça vous dérange (vous, les instits de CP!) de voir arriver en début d'année quelques enfants qui savent déjà lire?
J'imagine que ça doit être assez difficile à gérer pour vous: ces élèves là vont s'ennuyer pendant que vous verrez le b-a ba avec les autres. Est-ce que ceux qui ont donné comme conseil de "laisser traîner le Bosher" enseignent en CP?

Mon fils est en petite section de maternelle, adore les lettres, connaît toutes les lettres mais pas en cursive, fait semblant de lire le soir (en fait il lit les lettres), arrive à lire vraiment (en raisonnant par son) des mots comme papa, ou barbapapa, ou "le", "la" et me demande souvent "de le faire lire" = de lui expliquer pourquoi b-a-r-b-a-p-a-p-a fait barbapapa.
Mais volontairement je ne le pousse pas, je n'ose pas me procurer le bosher,
1) parce que de toute façon en ce moment j'ai plus urgent à faire (situation familiale difficile)
2) et même si je n'avais pas plus urgent à faire: je me demande si ça ne compliquerait pas sa scolarité ensuite, du moins en maternelle et en CP?

Je ne sais pas si mon post est maladroit, mais en gros, j'ai toujours été persuadée qu'il fallait laisser la lecture à l'année du CP; or finalement, je vois que pas mal d'instits conseillent, si l'enfant est partant, de l'initier un peu avant. Mais ensuite, ces enfants ne risquent-ils pas de s'ennuyer au CP?
avatar
Eloah
Neoprof expérimenté

Re: questions aux instits du CP

par Eloah le Sam 26 Mar 2011 - 22:28
Je rebondis sur ce que dit Patate (et j'espère ne pas être maladroite) mais je me demande si ça a vraiment un sens de brûler les étapes ... 😕
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: questions aux instits du CP

par frimoussette77 le Sam 26 Mar 2011 - 22:28
Bah moi je ne voulais pas frustrer mon fils, il était prêt, il avait envie, c'est que c'était le bon moment pour lui. Cette année,il ne s'ennuie pas dans sa bonne classe de Cp.
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: questions aux instits du CP

par frimoussette77 le Sam 26 Mar 2011 - 22:30
@Eloah a écrit:Je rebondis sur ce que dit Patate (et j'espère ne pas être maladroite) mais je me demande si ça a vraiment un sens de brûler les étapes ... 😕
Tu ne brûles pas les étapes, c'est juste que l'étape apprentissage de la lecture intervient avant l'entrée au cp.
Chez nous la méthode utilisée est semi globale, fiston lisait au début au lieu d'apprendre par coeur un texte Rolling Eyes
avatar
doublecasquette
Devin

Re: questions aux instits du CP

par doublecasquette le Sam 26 Mar 2011 - 22:30
J'en ai deux cette année, très bons lecteurs depuis la rentrée (sur six).
Comme j'ai un CP/CE1, ils lisent avec les CE1 alors qu'ils font tout le reste avec les CP (écriture, exercices de français, maths).
J'en ai souvent eu un ou deux qui n'avaient pas tout à fait le niveau pour lire avec les plus grands. Dans ces cas-là, je faisais deux niveaux à l'intérieur de mon CP, pour la lecture uniquement.
Si tout allait globalement plus vite, je faisais un niveau de moins en moins intermédiaire entre le CP et le CE1 et le faisais passer au CE2 en fin d'année, s'il avait rattrapé le niveau des CE1.
avatar
Provence
Enchanteur

Re: questions aux instits du CP

par Provence le Sam 26 Mar 2011 - 22:32
Mon neveu a appris à lire tout seul, en observant son grand frère au CP. Je connais un certain nombre d'enfants qui ont su lire avant d'entrer à la grande école. C'est sans doute plus fréquent qu'on ne le pense.
avatar
Barnafée la Patouille
Neoprof expérimenté

Re: questions aux instits du CP

par Barnafée la Patouille le Sam 26 Mar 2011 - 22:34
Je ne pourrais pas donner de réponse à ta question, n'étant pas PE, mais je me pose les mêmes questions que toi. En fin de PS, mon fils réclamait tous les jours que je lui apprenne à lire et me disait beaucoup s'ennuyer à l'école. Je n'ai pas trop su répondre à sa demande, mais il connaissait toutes les lettres et écrivait déjà beaucoup.
Cette année, en MS, il a changé de maîtresse, il travaille beaucoup avec les GS et ne s'ennuie plus. Il ne sait pas encore lire, mais connaît certaines syllabes. Du coup, je crains aussi qu'il sache lire avant l'entrée au CP.
J'attends impatiemment les réponses des PE!
frankenstein
Vénérable

Re: questions aux instits du CP

par frankenstein le Sam 26 Mar 2011 - 22:35
S'il est prêt, bah oui, il faut qu'il lise. Quant au risque qu'il s'ennuie au CP, franchement, non. Je n'ai quasiment jamais rencontré ce comportement (ou alors il y avait d'autres problèmes sous-jacents). Au contraire, les élèves qui lisent ont un rôle moteur pour la classe ! professeur Puis il y a toujours quelque chose à faire ! idee

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé

Re: questions aux instits du CP

par Dinaaa le Sam 26 Mar 2011 - 22:56
Mon fils savait globalement lire en Mai-Juin dernier, avant d'entrer en CP donc, mais ça ne lui a posé aucun pbl, il ne s'est pas ennuyé.
C'est un garçon plutôt réservé en classe (en plus d'être l'aîné et d'avoir donc une certaine pression sur les épaules - toute la famille ayant passé l'été à lui seriner "tu vas rentrer au CP, c'est du sérieux la grande école, c'est plus la maternelle !") donc je crois que ça l'a aidé à prendre confiance en lui, ça a facilité le passage "à la grande école".

Et sa soeur, qui est en PS, saura lire bien avant la fin de la GS. Elle déchiffre a peu près comme ton fils et écrit très bien toutes les majuscules. Faut dire qu'elle fait les devoirs de CP tous les soirs avec nous ! Wink
avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: questions aux instits du CP

par Vudici le Sam 26 Mar 2011 - 23:02
Mes fils lisaient tous deux en entrant au CP, mais l'aîné n'écrivait pas, donc avait encore largement de quoi s'occuper. Le plus jeune avait de grandes conversations avec son crayon. Aucune des deux institutrices ne s'est plainte, que du contraire.

_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés
avatar
Duplay
Expert

Re: questions aux instits du CP

par Duplay le Sam 26 Mar 2011 - 23:29
Personnellement, je suis en général contre l'idée de brûler les étapes ou de pousser des petits, sachant qu'ils ont déjà par ailleurs tant de choses à découvrir. L'époque de la maternelle est un moment privilégié pour apprendre à se servir de ses dix doigts dans toutes les activités possibles, depuis le modelage, la manipulation de perles, le dessin, le coloriage...

MAIS un mauvais départ dans l'apprentissage de la lecture peut laisser des séquelles, même chez un enfant qui quitte le CP en sachant à peu près lire : pour l'orthographe, pour la compréhension fine des textes, pour le plaisir de lire...

Pour celui qui est assuré que son enfant bénéficiera au CP d'une méthode de lecture à départ syllabique (ou graphémique), il n'est pas besoin d'anticiper. Sauf si l'enfant manifeste de manière appuyée son désir d'apprendre à lire.

En revanche, si l'on n'a aucune certitude sur la méthode qui sera utilisée au CP (ou que l'enfant demande à apprendre à lire) il est plus prudent d'assurer ses arrières et de prendre quelques précautions. Dans ce cas, l'idée n'est pas de faire tout le travail du CP à la maison, mais juste de mettre en place quelques bases solides et surtout de bons réflexes :

- combinatoire sur les sons simples (pas la peine de travailler sur les sons complexes, comme ça il en restera pour l'école)
- lecture de ce qui est écrit et non de ce que l'on imagine être écrit (pour éviter la lecture-devinette).

Pour ce faire -même si je suis une adepte de la Boscher- je préfère les Alphas, qui permettent de mettre en place de bons réflexes sans avoir l'air d'y toucher, ce qui permet d'une part d'éviter à l'enfant un éventuel conflit de loyauté et, d'autre part, de ne pas complètement déflorer le sujet. Officiellement, votre enfant aura juste joué...

J'ai chaque année dans ma classe un ou deux élèves qui arrivent en sachant déjà lire, plus quelques uns qui commencent à déchiffrer. Ce n'est pas un problème, car ils ont bien d'autres choses à apprendre au CP en début d'année, comme leurs camarades, et en particulier ce que je considère comme l'apprentissage le plus important et le plus difficile pour ce niveau : l'écriture. Par ailleurs, à partir de janvier, la majeure partie de la classe est prête à attaquer la lecture courante, donc la question de l'écart ne se pose plus.

Pour ce qui me concerne en tant que parent, sachant que ma marmaille aurait droit à une méthode à départ global, j'avais pris les devants (sans aller trop loin). Grand bien m'en a pris ! Mais j'ai quand même cru mourir à plusieurs reprises, lors des premières semaines, au moment des devoirs...

affraid aal furieux aal aal


A partir du moment où vous aurez juste donné à votre enfant de quoi le protéger, vous pourrez avoir l'esprit tranquille. Et votre enfant pourra sereinement profiter de tout ce que sa maîtresse lui apportera par ailleurs. Wink
avatar
Provence
Enchanteur

Re: questions aux instits du CP

par Provence le Sam 26 Mar 2011 - 23:39
Mowgli a écrit:

Pour ce qui me concerne en tant que parent, sachant que ma marmaille aurait droit à une méthode à départ global, j'avais pris les devants (sans aller trop loin). Grand bien m'en a pris ! Mais j'ai quand même cru mourir à plusieurs reprises, lors des premières semaines, au moment des devoirs...

affraid aal furieux aal aal


Comment as-tu géré cela, si ce n'est pas indiscret?
avatar
Duplay
Expert

Re: questions aux instits du CP

par Duplay le Sam 26 Mar 2011 - 23:41
@Provence a écrit:
Comment as-tu géré cela, si ce n'est pas indiscret?

Tu parles du pré-apprentissage maison ou des premiers devoirs ?
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: questions aux instits du CP

par Rikki le Sam 26 Mar 2011 - 23:44
En tant qu'instit de CP, les gamins qui savent lire ne me compliquent pas la vie.

Maintenant, j'ai peu de recul. C'est mon deuxième CP.

L'année dernière, dans mon double-niveau, j'avais en septembre deux lectrices. Je leur donnais des exercices supplémentaires en tout début d'année. Après, quand j'ai eu la moitié des enfants vraiment lecteurs (vers janvier), je me suis débarrassée de l'une d'elles, fourguée au CE1 (c'est maintenant la meilleure de sa classe en CE2, elle a appris à lire toute seule, aucune intervention familiale, elle n'est pas scolaire, mais doit être un peu surdouée – mais comme c'est une famille africaine pauvre, la mère ne s'en rend pas vraiment compte).

Les autres, je les ai gardés, et ils ont fait de l'expression écrite, de la lecture courante, ils ont beaucoup dessiné, et fait toutes les pages du fichier que j'avais l'année dernière. Ils sont bons élèves en CE1 cette année et tout va bien.

Cette année, j'ai un CP trèèèèèès faible, avec à la base seulement 4 bons élèves. Personne ne savait lire en arrivant. Du coup, je n'ai pas différencié, et tout le monde est content. J'ai maintenant une dizaine de lecteurs à peu près "courants", et le reste de déchiffreurs.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Provence
Enchanteur

Re: questions aux instits du CP

par Provence le Sam 26 Mar 2011 - 23:46
Mowgli a écrit:
@Provence a écrit:
Comment as-tu géré cela, si ce n'est pas indiscret?

Tu parles du pré-apprentissage maison ou des premiers devoirs ?

Des premiers devoirs.
Yolatengo
Habitué du forum

Re: questions aux instits du CP

par Yolatengo le Dim 27 Mar 2011 - 0:08
@Rikki a écrit:(vers janvier), je me suis débarrassée de l'une d'elles, fourguée au CE1

Une question intéressée : pourquoi en janvier? Ma fille a été fourguée aussi en CE1 fin janvier et j'avoue que j'ai été (je suis toujours) un peu inquiète parce que je me dis qu'elle a quand même manqué un peu plus de quatre mois de CE1 en plus de l'année de CP incomplète.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: questions aux instits du CP

par Rikki le Dim 27 Mar 2011 - 0:13
@Yolatengo a écrit:
@Rikki a écrit:(vers janvier), je me suis débarrassée de l'une d'elles, fourguée au CE1

Une question intéressée : pourquoi en janvier? Ma fille a été fourguée aussi en CE1 fin janvier et j'avoue que j'ai été (je suis toujours) un peu inquiète parce que je me dis qu'elle a quand même manqué un peu plus de quatre mois de CE1 en plus de l'année de CP incomplète.

Pour ta fille : je ne sais pas.

Pour mon élève : c'est assez simple, il y a eu un round d'observation. Ensuite, je me suis rendue compte qu'elle décrochait petit à petit. Je ne fais pas sauter une classe à un gamin qui apprend encore au niveau où il est. Mais là, la petite régressait. Donc, problème. De plus, il m'a fallu le temps (en gros, le mois de décembre) pour avoir l'avis du réseau (psy, maîtresse E) et de la maîtresse de CE1.

En fait, ce qui m'a décidée, c'est que j'avais un CP / CE2, et qu'elle répondait souvent aux questions que je posais au CE2 !

Pour ta fille, ne t'inquiète pas, on a tellement de bâtons dans les roues de nos jours pour faire passer un gamin, que si l'instit le fait, c'est qu'elle a une bonne raison. De plus, la pédagogie, c'est l'art de répéter 1000 fois la même chose : elle aura encore 999 fois l'occasion d'entendre, dans sa scolarité, ce qu'elle aurait dû entendre au premier trimestre de CE1 !
avatar
Duplay
Expert

Re: questions aux instits du CP

par Duplay le Dim 27 Mar 2011 - 0:13
@Provence a écrit:
Mowgli a écrit:
@Provence a écrit:
Comment as-tu géré cela, si ce n'est pas indiscret?

Tu parles du pré-apprentissage maison ou des premiers devoirs ?

Des premiers devoirs.

L'ai-je géré ? heu

Dès la première lecture en devoir, j'ai eu le plaisir de constater que le réflexe devinette avait été installé (ou plutôt réactivé, merci les programmes de maternelle !). J'ai respiré un grand coup, et pas moufté sur le moment*. Le lendemain, idem. Le troisième jour, j'ai pété un cable ! :colere: Et après j'ai eu honte. pale

*
Spoiler:
C'est mon paquet de clopes qui a morflé quand les devoirs ont été terminés ! Ainsi que les bouteilles d'apéro !

Ensuite, j'ai décidé d'expédier le temps des devoirs et j'ai fait apprendre les passages à lire par coeur, comme une poésie. Parallèlement, lorsque nous avions un moment, j'ai terminé l'apprentissage des graphèmes de manière détournée, en faisant de petites dictées. Au retour des vacances de Toussaint, le problème était réglé (la lecture courante était en place).

En fait, ce qui a été le plus éprouvant pour moi dans cette histoire, ce n'est pas tant les devoirs de mini-Mowgli (qui s'en débrouillait bien) que le fait de penser à tous les pauvres gosses qui n'avaient pas des parents enseignants ou qui n'avaient pas été préparés... et à leur famille. Quel calvaire cela a dû être chaque soir !





Dernière édition par Mowgli le Dim 27 Mar 2011 - 0:46, édité 2 fois
Yolatengo
Habitué du forum

Re: questions aux instits du CP

par Yolatengo le Dim 27 Mar 2011 - 0:21
@Rikki a écrit:
@Yolatengo a écrit:
@Rikki a écrit:(vers janvier), je me suis débarrassée de l'une d'elles, fourguée au CE1

Une question intéressée : pourquoi en janvier? Ma fille a été fourguée aussi en CE1 fin janvier et j'avoue que j'ai été (je suis toujours) un peu inquiète parce que je me dis qu'elle a quand même manqué un peu plus de quatre mois de CE1 en plus de l'année de CP incomplète.

Pour ta fille : je ne sais pas.

Pour mon élève : c'est assez simple, il y a eu un round d'observation. Ensuite, je me suis rendue compte qu'elle décrochait petit à petit. Je ne fais pas sauter une classe à un gamin qui apprend encore au niveau où il est. Mais là, la petite régressait. Donc, problème. De plus, il m'a fallu le temps (en gros, le mois de décembre) pour avoir l'avis du réseau (psy, maîtresse E) et de la maîtresse de CE1.

En fait, ce qui m'a décidée, c'est que j'avais un CP / CE2, et qu'elle répondait souvent aux questions que je posais au CE2 !

Pour ta fille, ne t'inquiète pas, on a tellement de bâtons dans les roues de nos jours pour faire passer un gamin, que si l'instit le fait, c'est qu'elle a une bonne raison. De plus, la pédagogie, c'est l'art de répéter 1000 fois la même chose : elle aura encore 999 fois l'occasion d'entendre, dans sa scolarité, ce qu'elle aurait dû entendre au premier trimestre de CE1 !

Ok merci.
L'instit m'avait un peu tenu le même discours disant que ma fille se mettait en retrait et participait de moins en moins.
Et pour la répétition, c'est vrai que les premières leçons de grammaire que j'ai vues, je venais de les revoir quelques mois plus tôt avec mes sixièmes Smile
avatar
Amaliah
Empereur

Re: questions aux instits du CP

par Amaliah le Dim 27 Mar 2011 - 11:34
Mon fils savait lire début juillet avant de rentrer au CP, mais la maîtresse en avait 8 sur 26 qui savaient lire couramment. Dès le début de l'année elle a différencié les devoirs, les lecteurs par exemple avaient le Gafi CP-CE1 et les questions à faire par écrit tandis que les non-lecteurs n'avaient que le Bulle. Au fur et à mesure elle a intégré les enfants qui savaient lire et maintenant elle en a qui n'ont que Bulle, d'autres qui en sont au début /au milieu ou à la fin de Gafi et d'autres qui ont fini Gafi et à qui elle a donné Ralette! Une sacrée gymnastique pour la maîtresse! veneration

Mon fils a appris avec non pas la méthode Boscher (que je trouve peu attrayante du point de vue de la mise en page) mais avec Daniel et Valérie et au CP, il a du temps pour apprendre d'autres choses, bien écrire, l'orthographe...
avatar
Lysimaque
Habitué du forum

Re: questions aux instits du CP

par Lysimaque le Dim 27 Mar 2011 - 12:36
Bon, alors ma propre expérience avec ma fille dans un CP Ribambelle.

Avant son entrée au CP, elle commençait à déchiffrer des mots simples. Elle avait compris le principe de la combinatoire.
Au CP, voilà que la maîtresse exige que les mots soient reconnus par cœur.
Ma fille a une excellente mémoire, mais reconnaître un mot comme une image, elle en est incapable.
Premières lectures le soir : ma fille lisait tout en regardant le plafond.
Il y avait aussi des exercices à refaire avec des étiquettes. Là c'était plus dur.
L'apprentissage du code : c'était un son par semaine. Pas plus. "Sinon qu'est-ce que je vais faire au troisième trimestre ?" dixit la maîtresse.

Au bout d'un moment, j'en ai eu vraiment assez. D'autant que j'enseignais en CE1 dans la même école et que je ne pouvais que constater les difficultés en lecture de mes élèves qui avaient appris avec la même méthode.
J'ai alors décidé de tout reprendre moi-même. Au lieu des lectures par cœur, j'ai pris le BM. J'ai aussi repris l'écriture et la formation des lettres. Ma collègue avait, comment dire, une façon un peu originale de leur apprendre à former les lettres.
C'était difficile pour moi et pour ma fille. Étant dans la même école, j'ai enduré les reproches et les regards de travers de mes collègues.
Un jour ma collègue a même dit à ma fille qui savait déjà assez bien lire: "Si tu sais déjà tout tu n'as qu'à sortir." :shock:

Aujourd'hui, ma fille a changé d'école. Elle sait lire et adore écrire. Le CE1 se passe très bien. Je ne regrette pas ce que j'ai fait.

J'ajoute tout de même que ma collègue était une enseignante consciencieuse persuadée d'employer les bonnes méthodes, celles-là même qui nous sont conseillées à l'IUFM et par tous les conseillés pédagogiques. D'ailleurs l'inspectrice elle-même était satisfaite du choix de Ribambelle. Les enseignants spécialisés pourtant débordés par le nombre de non lecteurs n'y trouvaient rien à redire non plus.
Si les enfants n'apprennent pas c'est à cause : "des parents qui ne font pas leur boulot, ou du vécu de l'enfant ou de la monoparentalité, ou de facteurs psychologiques, ou... Tout ce que vous voulez sauf la méthode de lecture qui jamais ne doit être mise en cause.
avatar
Provence
Enchanteur

Re: questions aux instits du CP

par Provence le Dim 27 Mar 2011 - 12:47
Cet aveuglement volontaire est effrayant.
avatar
Duplay
Expert

Re: questions aux instits du CP

par Duplay le Dim 27 Mar 2011 - 13:14
Le témoignage de Lysimaque confirme que ça peut être très très éprouvant d'avoir son enfant dans un CP conforme aux dogmes des "penseurs" et conseillers quand on enseigne soi-même sur ce niveau avec des méthodes "hérétiques".

Très difficile de faire en sorte d'agir sans mettre son enfant en porte-à-faux, de ne pas mettre en cause la collègue, de ne pas choquer les autres enseignants... On peut y arriver, mais pffffffffffff !

C'est encore pire quand l'enfant a un de carafon, et qu'il se fait un plaisir de faire bisquer maman (papa aussi à l'occasion, mais avec maman, c'est tellement plus divertissant !) sur ce sujet sensible.

Quant à l'écriture, n'en parlons pas... Aaaaaaaaaaaaaaargh.... aal aal aal




Et je confirme ce que dit Lysimaque : le plus désespérant dans cette histoire, c'est que les collègues ne ménagent ni leur temps, ni leurs efforts. On ne peut vraiment pas leur reprocher de s'en f !
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: questions aux instits du CP

par Rikki le Dim 27 Mar 2011 - 14:14
Ma chère collègue, qui envoie chaque année au RASED une demi-douzaine de gamins non lecteurs, dont elle en fait passer 2 ou 3 au CE1 totalement non lecteurs à la fin de l'année, a été encensée par l'inspecteur, qui lui a proposé de devenir formatrice.

Là, elle vient de revenir enthousiaste de 15 jours de stage sur l'apprentissage de la lecture au CP, où elle a visité des classes magnifiques d'IMF gé-ni-ales !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Amaliah
Empereur

Re: questions aux instits du CP

par Amaliah le Dim 27 Mar 2011 - 14:15
Qu'est-ce que ça veut dire IMF?
Contenu sponsorisé

Re: questions aux instits du CP

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum