Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
guiz
Habitué du forum

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par guiz le Dim 27 Mar 2011 - 20:16
Je débarque avec mes questions de bleue.

Vous voulez dire quoi par "corps unique de la maternelle à l'Université"?
En quoi consiste les réformes des lycées et de l'enseignement professionnel?

Oui, ce sont des questions d'un bleu plutôt marine, abyssal...

avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Daphné le Dim 27 Mar 2011 - 21:12
@lalilala a écrit:question bête, je le reconnais : j'y pensais tout à l'heure car j'ai vu qu'un de mes copains de fac s'occupait des mutations pour un autre syndicat que le mien dans ma nouvelle académie..Razz
l'année dernière on m'avait aussi conseillé le SAGES en plus de mon syndicat (c'est quelqu'un de mon syndicat qui me l'avait conseillé)
Ah bon, Le SAGEs n'a pas d'élu, aucune représentativité.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par V.Marchais le Dim 27 Mar 2011 - 22:05
Personnellement, ça me semble difficile aussi, le choix d'un syndicat.
Non que je penserais qu'ils se ressemblent tous. En fait, je sais très bien à quels syndicats je ne voudrais surtout pas adhérer, parce que je suis en désaccord total avec les idées générales qu'ils défendent (en particulier leur tendance à un pédagogisme lénifiant, suivez mon regard...). Mais après, ça se complique.

Le syndicat des idées duquel je me sens le plus proche, et auquel j'ai longtemps adhéré, n'est JAMAIS présent dans les manifs - en fait, je ne le vois jamais dans la contestation. C'est bien de proposer, mais quand tout le monde s'en fout et continue de brader l'éduc'nat, il y a un moment où il faudrait peut-être passer à l'action ? J'ai fini par me lasser d'un syndicat qui ne se bat qu'à grands coups de courriers. On n'est pas chez Amnisty. J'ai cherché plus combatif.

J'en ai trouvé un autre qui l'est très, combatif. Ils condamnent tout ce que je condamne, militent, se bougent, ont de gros et beaux ballons rouges dans les défilés, un folklore qu'on sent bien rôdé... En fait, ils sont tellement jamais d'accord avec rien ni personne que, quand manif il y a, une fois sur deux, ils manifestent un autre jour pour bien montrer qu'ils ne sont pas d'accord avec la mollesse des autres syndicats. Manifester chacun dans son coin, quel super-concept... Je n'ai toujours pas renouvelé ma cotis chez eux, je me tâte. Y aurait que les idées, je vous dis, pas de soucis - mais il y a aussi les actes.

Pas envie d'adhérer à un groupuscule sans représentativité.
Quant à rejoindre le syndicat majoritaire pour "le faire évoluer de l'intérieur", j'ai de sérieux doutes, expérience de proches à l'appui...

J'attends, j'attends... je sens que je vais encore prendre ma carte qq part par défaut. Pffff !
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par User5899 le Dim 27 Mar 2011 - 23:25
@Ruthven a écrit:
Cripure a écrit:Drôle de question. Pour moi, c'est exactement comme si vous me disiez que vous voulez acheter des fringues, mais que comme tous les magasins sont les mêmes, vous voulez que je vous le choisisse. S'ils sont tous pareils, selon vous, c'est que vous vous êtes renseignés sur eux, non ? Je ne comprends pas.
En tout cas, SNALC, SNES, SGEN, SUD, CGT sont des syndicats avec de l'audience, ils ont des pages internet, et vous vous ferez une bonne idée d'eux comme ça.

Sans oublier FO et l'UNSA ...
FO, oui. L'autre, mon clavier brûle si je tape les lettres et mon disque dur se formate tout seul. Very Happy
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par User5899 le Dim 27 Mar 2011 - 23:33
guizmogirl a écrit:Je débarque avec mes questions de bleue.

Vous voulez dire quoi par "corps unique de la maternelle à l'Université"?
Certains considèrent que les différents corps de fonctionnaires (professeurs des écoles, certifiés, agrégés, maîtres de conférences, professeurs d'université) ne devraient pas exister car nous faisons tous le même métier. C'est donc une revendication de base pour eux.
En quoi consistent les réformes des lycées et de l'enseignement professionnel?

Non, j'y arriverai pas, ce n'est pas la peine que j'essaie.
avatar
Duplay
Expert

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Duplay le Dim 27 Mar 2011 - 23:42
Cripure a écrit:
guizmogirl a écrit:Je débarque avec mes questions de bleue.

Vous voulez dire quoi par "corps unique de la maternelle à l'Université"?
Certains considèrent que les différents corps de fonctionnaires (professeurs des écoles, certifiés, agrégés, maîtres de conférences, professeurs d'université) ne devraient pas exister car nous faisons tous le même métier. C'est donc une revendication de base pour eux.
En quoi consistent les réformes des lycées et de l'enseignement professionnel?

Non, j'y arriverai pas, ce n'est pas la peine que j'essaie.


lol!
avatar
zina
Habitué du forum

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par zina le Dim 27 Mar 2011 - 23:48
@Gryphe a écrit:
@zina a écrit:+1000
Sûre ? J'ai l'impression que tu ne parles pas de la même chose que Daphné.

- Tu écris que ta première préoccupation concerne, disons, les affectations.
- Daphné évoque en priorité les orientations syndicales concernant la politique éducative et les "réformes" en cours.

Les deux peuvent aller de pair (par exemple pour les affectations de professeurs stagiaires).
Mais j'ai l'impression que les deux sont parfois un peu disjoints.
C'est-à-dire qu'au quotidien, les gens sont souvent à la recherche d'un syndicat qui les "défende", notamment au niveau des affectations, mais ce n'est pas forcément lié avec les positions du syndicat en matière de politique éducative au sens large.

Le problème, c'est que pour choisir en toute connaissance de cause, il faut déjà être un minimum au courant de tous ces enjeux de l'éducation.

A vrai dire et sans faire de pub, je trouve que la fréquentation régulière d'un bon forum permet de repérer ces enjeux et les positions des syndicats par rapport à tout ça.

Évidemment, il faut aussi croiser avec les publications et les sites des syndicats en question.

Pour avoir déjà changé deux fois de syndicat (une fois parce que, justement, j'avais commencé à mieux comprendre ces différents enjeux et à me faire une opinion personnelle, une deuxième fois pour cause de changement de métier), je trouve que la question n'est pas si simple.
J'ai voulu dire que Daphné pose les bonnes questions pour faire son choix parmi les différents syndicats.
frankenstein
Vénérable

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par frankenstein le Lun 28 Mar 2011 - 1:00
Cripure a écrit:
@Ruthven a écrit:
Cripure a écrit:Drôle de question. Pour moi, c'est exactement comme si vous me disiez que vous voulez acheter des fringues, mais que comme tous les magasins sont les mêmes, vous voulez que je vous le choisisse. S'ils sont tous pareils, selon vous, c'est que vous vous êtes renseignés sur eux, non ? Je ne comprends pas.
En tout cas, SNALC, SNES, SGEN, SUD, CGT sont des syndicats avec de l'audience, ils ont des pages internet, et vous vous ferez une bonne idée d'eux comme ça.

Sans oublier FO et l'UNSA ...
FO, oui. L'autre, mon clavier brûle si je tape les lettres et mon disque dur se formate tout seul. Very Happy







_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
guiz
Habitué du forum

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par guiz le Lun 28 Mar 2011 - 8:10
Merci pour tes réponses Cripure Smile

P.s: tant que ça pour les réformes?! Je ferai des recherches.

Édit: ah ben voilà, je viens de réaliser que l'intitulé de notre journée de formation aujourd'hui est "les réformes"...

_________________
“You know when you've found it, that's something I learned, coz' you feel it when they take it away” ...
avatar
dorémy
Esprit éclairé

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par dorémy le Ven 7 Sep 2018 - 18:48
Bonjour,
Je fais remonter ce topic ! Ca m'étonne d'ailleurs qu'il n'y ai pas plus récent sur le sujet...
La question est donc la même : je souhaite me syndiquer mais je ne sais pas où !

Vos réponses ont peut être évoluées depuis 2011, avec les divers positionnements des syndicats face aux propositions de nos deux derniers ministres.
On souhaite anticiper dans notre collège les abus de la hiérarchie, on aura sans doute besoin d'être soutenus et épaulés lors d'heures syndicales. On se trouve dans le sud de l'académie de Clermont (plus de renseignement par MP si besoin).
Belle fin de journée et bon week end !
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Lefteris le Ven 7 Sep 2018 - 19:11
@dorémy a écrit:Bonjour,
Je fais remonter ce topic ! Ca m'étonne d'ailleurs qu'il n'y ai pas plus récent sur le sujet...
La question est donc la même : je souhaite me syndiquer mais je ne sais pas où !

Vos réponses ont peut être évoluées depuis 2011, avec les divers positionnements des syndicats face aux propositions de nos deux derniers ministres.
On souhaite anticiper dans notre collège les abus de la hiérarchie, on aura sans doute besoin d'être soutenus et épaulés lors d'heures syndicales. On se trouve dans le sud de l'académie de Clermont (plus de renseignement par MP si besoin).
Belle fin de journée et bon week end !
Tu me fais découvrir ce fil, tiens. Il se trouve que j'avais un passé syndical avant de devenir enseignant et que par élimination, je savais où aller. Je n'ai d'ailleurs pas été déçu. Mais je donne des pistes pour choisir plutôt que de donner directement un nom.  

Il y a deux grandes catégories de syndicats : ceux qui sont dans la ligne de la défense des intérêts matériels et moraux de leur mandants, et donc s'opposent souvent,  et ceux qui par une autre tradition (issue de l'Eglise, dans la ligne de l'encyclique Rerum novarum)  sont pour la fusion des syndicats dans la société et leur assignent un rôle d'accompagnement.  Je laisse soin aux intervenants de donner les noms des uns et des autres en ce qui concerne l'EN .  Very Happy

Une fois cette grande division opérée, on peut distinguer les confédérés et les catégoriels. Les confédérés  inscrivent l'action de leur fédération professionnelle dans un contexte social professionnel et économique plus vaste, les actions catégorielles s'inscrivent dans l'interpro. Les catégoriels  ou corporatifs (et non "corporatistes", malgré l'usage, le corporatisme ayant plutôt le sens de syndicat "incorporé" à la société, et l'accompagnant) se centrent uniquement sur leur profession, voir le statut d'un seul corps.

Enfin, il y a le degré d'indépendance par rapport aux partis politiques. Là encore, certains sont dans l'esprit de la charte d'Amiens, fondatrice du syndicalisme indépendant des partis ,  d'autres sont très nettement en lien avec certains d'entre eux.

Voilà déjà quelques éléments de choix.

Si un syndicat te convient ainsi qu'à tes collègues par ses orientations, et s'il n'est pas représenté dans ton établissement, aucun problème, que quelqu'un se retrousse les manches et crée une section. Si le siège du syndicat professionnel est trop loin, l'Union départementale ou locale, qui regroupe l'interpro (si le syndicat est confédéré) vous aidera pour des locaux, du matériel, des tracts...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
Will.T
Prophète

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Will.T le Ven 7 Sep 2018 - 19:18
Il y a pas mal de topics sur ce sujet, dans la rubrique syndicats... http://www.neoprofs.org/f139-syndicats-et-vie-syndicale
avatar
Will.T
Prophète

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Will.T le Ven 7 Sep 2018 - 19:21
@dorémy a écrit:Bonjour,
Je fais remonter ce topic ! Ca m'étonne d'ailleurs qu'il n'y ai pas plus récent sur le sujet...
La question est donc la même : je souhaite me syndiquer mais je ne sais pas où !

Vos réponses ont peut être évoluées depuis 2011, avec les divers positionnements des syndicats face aux propositions de nos deux derniers ministres.
On souhaite anticiper dans notre collège les abus de la hiérarchie, on aura sans doute besoin d'être soutenus et épaulés lors d'heures syndicales. On se trouve dans le sud de l'académie de Clermont (plus de renseignement par MP si besoin).
Belle fin de journée et bon week end !

En resumé l'unsa et le sgen sont d'accord avec tout que pont le ministère. L'unsa syndique la majorité des chefs.

Les autres sont plus ou moins contre tout ce que pont le ministere.
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par pseudo-intello le Ven 7 Sep 2018 - 19:44
Je suis adhérente à FO, parce que je suis en accord avec la logique de ce syndicat : l'importance du statut (garantie collective de nos droits), revendications fondées sur la défense de mes intérêts matériels et moraux (j'aime enseigner, d'ans l'absolu, mais je suis comme tout le monde : si je travaille, c'est avant tout pour remplir mon assiette, et plus le temps passe, ils il devient difficile de mettre du beurre dans les épinards). Je sais que ce n’est pas le cas de tous les syndicats. Un ami m'a vanté le SG**-**DT parce que, disait-il, "c'est le seul syndicat qui fait des propositions pédagogiques" ; euh, peut-être; mais la pédagogie, je maîtrise (c'est un peu mon métier), je n'ai pas besoin que mon syndicat s'en mêle (sauf pour soutenir ma liberté pédagogique). En revanche, j'ai besoin de lui pour réclamer le dégel du point d'indice, la suppression de la carence, une protection face à la charge de travail qui augmente constamment (notamment à cause des lubies soutenues par certains autres "syndicats"), des droits clairs garantis par un statut protecteur.

Ce syndicat est souvent dénigré aprce qu'il est systématiquement en désaccord avec ce que le ministère propose, mais étant donné ce que propose le ministère, j'espère bien.

On l'accuse de jouer les Cassandre, assez régulièrement, mais en fin de compte, il s'avère que Cassandre avait vu juste ! Par exemple, nous avons été critiqués pour la soi-disant "intox" sur les 1607 heures quand PeillonHamonBelkacem œuvraient pour imposer le nouveau statut (celui qui nous a ôté plein de droits et ajouté plein de devoirs) à toute force. On nous assurait que "FO exagère et raconte n'importe quoi, comme d'habitude, qu'il n'est absolument pas question de 1607 heures, blablabla... ben depuis qu'il est passé, ce statut, on en entend parler, des 1607 heures ! C'est souvent un peu comme ça.

Il y a quelques autre syndicats que j'apprécie globalement (malgré des couacs plutôt récentes qui me gênent quand même), dont un est très représenté sur ce forum, donc je pense que tu en entendras parler.

Il y a le SNES, qui est gros, si gros que j'aurais du mal à le qualifier parce qu'il est très gros, si gros et tentaculaire que j'ai du mal à le qualifier. Mais globalement, je le trouve très irrégulier, en tout cas, d'une mollesse condamnable sous les années Hollande, mais comme il est très gros, justement, j'ai l'impression que d'une académie à l'autre, ça peut varier pas mal. Dans mon coin, il n'est pas terrible (sous l'ancien statut, épaulée par FO, ma contestation de CSD illégal a été réglée en quatre mois et sans besoin d'avocat, alors qu'exactement en même temps, un de mes collègues SNES a mis un an et quatre mois à obtenir le même résultat, mais en ayant payé des honoraires d'avocat, et en ayant agi seul, car le SNES ne voulait pas s'occuper de ce genre de cas). Sur certains sujet, ils sont très bien. J'ai l'impression que c'est un peu la pochette surprise.

Il y en a deux que je déconseille tout particulièrement, c'est le SG**-**DT, qui me fait davantage penser à une association de parents ou à un think-tank du ministère, et l'autre cité un peu plus haut, dont on ne doit pas taper le nom, parce qu'il brûle les claviers, qu'il formate les PC et qu'il pue de la bouche.


Dernière édition par pseudo-intello le Ven 7 Sep 2018 - 20:17, édité 2 fois
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Madame_Prof le Ven 7 Sep 2018 - 19:53
Euh, petite erreur dans le début de ton dernier paragraphe pseudo-intello !!! Razz

_________________
2017-2019 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par pseudo-intello le Ven 7 Sep 2018 - 20:04
Ah, merci.

Je plaide coupable et demande des circonstances atténuantes pour mon pauvre petit cerveau malmené par une semaine de rentrée. Laughing
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Madame_Prof le Ven 7 Sep 2018 - 20:07
@pseudo-intello a écrit:Ah, merci.

Je plaide coupable et demande des circonstances atténuantes pour mon pauvre petit cerveau malmené par une semaine de rentrée. Laughing

Je ne sais pas ce que tu as édité ?

Je parle du "conseille" (déconseille ?!)

(Je suis moi-même au bout du rouleau )


Dernière édition par Madame_Prof le Ven 7 Sep 2018 - 21:22, édité 1 fois

_________________
2017-2019 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par pseudo-intello le Ven 7 Sep 2018 - 20:17
Ah oui. Fatiguée, décidément. Laughing
avatar
Lowpow29
Niveau 10

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Lowpow29 le Ven 7 Sep 2018 - 21:54
@pseudo-intello a écrit:
Il y en a deux que je déconseille tout particulièrement, c'est le SG**-**DT, qui me fait davantage penser à une association de parents ou à un think-tank du ministère, et l'autre cité un peu plus haut, dont on ne doit pas taper le nom, parce qu'il brûle les claviers, qu'il formate les PC et qu'il pue de la bouche.

Personnellement, j'ai l'expérience inverse, c'est le SGEN qui m'aide et me soutient depuis plusieurs années à toute heure du jour et de la nuit (je caricature), en semaine aussi bien qu'en week-end ou en vacances, sur des sujets souvent pointus, n'hésitant pas à se déplacer du jour au lendemain ou à appeler là-haut pour recadrer.
Alors que le SNES, auquel j'ai adhéré seulement à Versailles, m'a toujours laissée toute seule, me disant pour les muts que je n'avais "qu'à me pacser avec une connaissance".
Bref, je crois que c'est vraiment une histoire de personnes avant tout, l'histoire de tel syndicat aide ou n'aide pas.
Ensuite, si j'allais dans un syndicat qui correspond à mes convictions politiques, ça serait un syndicat qui en l'occurrence n'a d'élu nulle part et est extrêmement mal vu par l'administration. Donc quand tu veux exercer un rapport de force, c'est moyen.

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Lefteris le Ven 7 Sep 2018 - 22:45
@Lowpow29 a écrit:

Bref, je crois que c'est vraiment une histoire de personnes avant tout, l'histoire de tel syndicat aide ou n'aide pas.
Ensuite, si j'allais dans un syndicat qui correspond à mes convictions politiques, ça serait un syndicat qui en l'occurrence n'a d'élu nulle part et est extrêmement mal vu par l'administration. Donc quand tu veux exercer un rapport de force, c'est moyen.
Non, pas d'accord.  C'est une histoire de personne au niveau local, à la limite : le représentant est sympa, il règle des problèmes perso au coup par coup. Là, on peut trouver oiu non dans tous les syndicats. Mais les orientations des syndicats, leur histoire,  qui ils soutiennent et ce qu'ils soutiennent, ce qu'ils votent dans les instances représentatives, c'est fondamental. Le pathos qu'on vit en ce moment, on le doit en  grande partie aux syndicats qui ont voté le chèque en blanc de la "refondation"  ( lequel à permis l'avalanche de décrets pondus par la bande à Robine) , ont participé directement à des programmes ignobles, ont refusé de se battre pour les conditions salariales; ont plié le genou pour le PPCR et l'évaluation, et ainsi de suite.
Un syndicat n'est pas -ou ne devrait pas être -  une amicale que l'on choisit en fonction de la bonne tête des copains, mais un outil de  l'intérêt collectif, avec des orientations, une histoire, des principes.
Là, on parle de deux syndicats qui ont tiré dans le dos des troupes, pour des raisons politiciennes, ou idéologiques, ou d'intérêts d'appareils - voire personnels- dans la course aux places.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par pseudo-intello le Ven 7 Sep 2018 - 23:52
@Lowpow29 a écrit:
Bref, je crois que c'est vraiment une histoire de personnes avant tout, l'histoire de tel syndicat aide ou n'aide pas.
Au niveau local, très local, admettons.
Mais chaque adhésion locale participe au financement du syndicat national. Celui qui pond cette vidéo immonde sur la critique de l'école qui exclut" :


Celui qui défend la disparition de l'option de langues anciennes et leur remplacement par les EPIs :


Qui pond des analogies hasardeuses pour tenter de masquer son manque d'arguments, dans une critique des syndicats plus caricaturale qu'un sketch des Inconnus :


Je n'ai pas cherché à déterrer le reste, notamment des vidéos d'enseignants tellement épanouis dans le métier qu'on se demande bien pourquoi ils se syndiquent, puisque dans leur bonheur éclatant, ils n'ont aucune revendication...
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Presse-purée le Sam 8 Sep 2018 - 21:05
Le plus rigolo avec la seconde vidéo, c'est que c'est le SGEN, entre autres, qui a défendu la transformation du latin en option à la fin des années 1960. Donc, la nana se plaint d'un truc qui vient de chez elle.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Ha@_x le Sam 8 Sep 2018 - 21:21
Elles sont à la fois hilarantes et complètement nazes les vidéos du SGEN....j'adore ces syndicats qui ont une armée de profs permanents/déchargés qui doivent meubler leur temps...
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Ha@_x le Sam 8 Sep 2018 - 21:28
@Lefteris a écrit:C'est une histoire de personne au niveau local, à la limite : le représentant est sympa, il règle des problèmes perso au coup par coup. Là, on peut trouver oiu non dans tous les syndicats.

Souvent constaté aussi, certains jeunes collègues se sont syndiqués, "par affect", dans des syndicats improbables (je ne vais pas donner "ma" liste de syndicats improbables, elle est longue), parce que localement, le ou la collègue était efficace et faisait le boulot...
Enfin pourquoi se syndiquer ? Pour les mutations ? Choisissez un bon gros syndicat co-gestionnaire avec des élus...
Vous voulez lutter ? Ben c'est ailleurs que ça se passe. Désolé.
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Ha@_x le Sam 8 Sep 2018 - 21:36
@Pseudo-intello a écrit:et l'autre cité un peu plus haut, dont on ne doit pas taper le nom, parce qu'il brûle les claviers, qu'il formate les PC et qu'il pue de la bouche.

Le S...C ?

avatar
Lowpow29
Niveau 10

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Lowpow29 le Sam 8 Sep 2018 - 21:49
@Ha@_x a écrit:Elles sont à la fois hilarantes et complètement nazes les vidéos du SGEN....j'adore ces syndicats qui ont une armée de profs permanents/déchargés qui doivent meubler leur temps...

Waouh... Le SGEN est minoritaire donc il n'a pas une armée de permanents/déchargés, non... Ces moyens sont donnés en fonction des voix aux élections et du nombre d'adhérents, entre autres, donc on est encore loin de l' "armée", rassure-toi ! Vive la désinformation...

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
Contenu sponsorisé

Re: Se syndiquer, oui mais où ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum