torture et humilation...

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

torture et humilation...

Message par roxanne le Mer 30 Mar 2011 - 10:28

Non ces mots ne désignent pas ce qui peut arriver aux prisonniers politiques dans certaines contrées lointaines et peu démocratiques mais à nos élèves quand ils sont co,frontés à .....leurs devoirs !!!!Et ça ne vient pas d'un obscur ou illustre pédogo mais d'un contrendu du "contrat d'objectifs" pondu par mes collègues qui se précipitent dans ces groupes de "discussions" et qui l'écrivent noir sur blanc sans sourciller...Torture et humilation , rien que ça....
Mais le jour où ces gamins devenus adultes seront incapables d'écrire une lettre, ou de comprendre un texte simple et devront obéir aux ordres d'un chefaillon, ne seront-ils pas torturés ou humilés ?

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par cavecattum le Mer 30 Mar 2011 - 11:02

Ben alors on va pouvoir sortir la gégène en cours et les faire chanter nus sur leurs tables les élèves. Quitte à les torturer et les humilier, autant y aller franchement! Les devoirs, ça fait petit joueur...

L'EN, ou la Tour de Londres.

Signé: Un bourreau d'enfant.

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Kroko le Mer 30 Mar 2011 - 11:07

ah oui, j'ai un élève de 1ere qui m'a expliqué qu'il était un NeXclave. (j'ecris comme il me l'a prononcé ...
ben oui, on lui demande de faire ses devoirs et du travail à la maison ...

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Jane le Mer 30 Mar 2011 - 11:23

Moi j'vous dis qu'ils peuvent pas travailler la semaine, ces pov'ti'n'enfants ! Mes 3° m'ont très sérieusement expliqué qu'en rentrant le soir ils n'avaient jamais le temps d'apprendre leurs leçons ni de faire leurs devoirs. Le temps qu'ils rentrent chez eux, il est 6h voire 6h30 (on finit à17h30, il leur faut beaucoup de temps pour rentrer). Bien sûr, il faut goûter, puis se détendre un peu à l'ordinateur. Ca les conduit jusqu'à 7h / 7h30. Puis c'est l'heure de la douche, qu'ils prennent jusqu'au moment de manger. Enfin, et c'est bien connu, les 3° se couchent à 20h30 tant ils ont travaillé dur pendant les cours.
Alors du coup, ils travaillent comme des fous le mercredi et le ouikende. D'où leur sentiment d'être débordés.
Laughing

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par DH le Mer 30 Mar 2011 - 11:29

Je vais m'abstenir de commenter cette histoire de torture et d'humiliation. Surtout quand on vient de lire le post d'audrey sur la petite à laquelle elle fait cours.

J'vous jure :colere:

_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par totoro le Mer 30 Mar 2011 - 11:35

@Jane a écrit:Moi j'vous dis qu'ils peuvent pas travailler la semaine, ces pov'ti'n'enfants ! Mes 3° m'ont très sérieusement expliqué qu'en rentrant le soir ils n'avaient jamais le temps d'apprendre leurs leçons ni de faire leurs devoirs. Le temps qu'ils rentrent chez eux, il est 6h voire 6h30 (on finit à17h30, il leur faut beaucoup de temps pour rentrer). Bien sûr, il faut goûter, puis se détendre un peu à l'ordinateur. Ca les conduit jusqu'à 7h / 7h30. Puis c'est l'heure de la douche, qu'ils prennent jusqu'au moment de manger. Enfin, et c'est bien connu, les 3° se couchent à 20h30 tant ils ont travaillé dur pendant les cours.
Alors du coup, ils travaillent comme des fous le mercredi et le ouikende. D'où leur sentiment d'être débordés.
Laughing

Remarque, c'est ce que je faisais... jusqu'à ce que j'aie une vie sociale le week-end!

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Ruthven le Mer 30 Mar 2011 - 11:46

@roxanne a écrit:Non ces mots ne désignent pas ce qui peut arriver aux prisonniers politiques dans certaines contrées lointaines et peu démocratiques mais à nos élèves quand ils sont co,frontés à .....leurs devoirs !!!!Et ça ne vient pas d'un obscur ou illustre pédogo mais d'un contrendu du "contrat d'objectifs" pondu par mes collègues qui se précipitent dans ces groupes de "discussions" et qui l'écrivent noir sur blanc sans sourciller...Torture et humilation , rien que ça....
Mais le jour où ces gamins devenus adultes seront incapables d'écrire une lettre, ou de comprendre un texte simple et devront obéir aux ordres d'un chefaillon, ne seront-ils pas torturés ou humilés ?

Du goudron et des plumes pour tes collègues ! En fin de parcours, j'ai des élèves qui ne font rien (mais vraiment rien) pour préparer leur bac ; tout doit être fait systématiquement en classe, y compris les révisions sinon ils ne le font pas, et je ne parle pas d'un ou de deux cas marginaux mais de trois classes sur quatre. Et je confirmeque lorsque l'on demande du travail, ils le perçoivent comme une violence illégitime ou au moins une agression (même en L à coeff. 7). On pourrait penser que ce n'est pas très grave s'ils étaient pleinement actifs en cours, mais le problème là encore se redouble : passivité extrême ou dissipation.

La dernière en date : je demande aux L de lire le texte sur lequel nous devons travailler la fois prochaine (une quinzaine de lignes) pour chercher les mots compliqués, et une élève - une gentille, pas une provocatrice - s'écrie :"Mais, monsieur, pourquoi vous demandez cela ? Vous savez bien que personne ne va le faire."

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par John le Mer 30 Mar 2011 - 11:51

Mes 3° m'ont très sérieusement expliqué qu'en rentrant le soir ils n'avaient jamais le temps d'apprendre leurs leçons ni de faire leurs devoirs. Le temps qu'ils rentrent chez eux, il est 6h voire 6h30 (on finit à17h30, il leur faut beaucoup de temps pour rentrer). Bien sûr, il faut goûter, puis se détendre un peu à l'ordinateur. Ca les conduit jusqu'à 7h / 7h30. Puis c'est l'heure de la douche, qu'ils prennent jusqu'au moment de manger.
S'ils prennent le bus pour rentrer chez eux, oui, c'est plausible.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Ruthven le Mer 30 Mar 2011 - 11:58

Mais finissent-ils tous les soirs à 17h30 ? Comment est-ce possible ? (Je vois les lycéens finir en général à 16h30).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Jane le Mer 30 Mar 2011 - 12:16

@John a écrit:
Mes 3° m'ont très sérieusement expliqué qu'en rentrant le soir ils n'avaient jamais le temps d'apprendre leurs leçons ni de faire leurs devoirs. Le temps qu'ils rentrent chez eux, il est 6h voire 6h30 (on finit à17h30, il leur faut beaucoup de temps pour rentrer). Bien sûr, il faut goûter, puis se détendre un peu à l'ordinateur. Ca les conduit jusqu'à 7h / 7h30. Puis c'est l'heure de la douche, qu'ils prennent jusqu'au moment de manger.
S'ils prennent le bus pour rentrer chez eux, oui, c'est plausible.

Euh, non, car il y a pas moins de 4 collèges dans un rayon de 2 km. Mes élèves habitent, pour leur grande majorité, à 1/4h du collège à tout péter (celui qui m'expliquait ça avec grand sérieux n'a que la rue à traverser et voit le balcon de son appart depuis la salle de français). Puis ne sortent à 5h30 que les latinistes 3 fois dans la semaine (il n'y a pas de cours pour les 3° le vendredi après-midi), car pour les autres, c'est-à-dire l'immense majorité, c'est 16h30.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Reine Margot le Mer 30 Mar 2011 - 12:18

au lycée, depuis la réforme de cette année, oui les élèves finissent tard. Les secondes que j'avais en novembre avaient cours tous les jours jusqu'à 17h45, avec en plus le mercredi et le samedi matin! c'est le jeu des enseignements d'exploration qui veut ça, avec des plages débiles de 2h30 de cours par ex.


mais en collège, faut pas exagérer...souvent ils commencent à 9h, ou bien certains jours finissent à 3h de l'am. à l'époque je me souviens qu'au collège j'avais cours tous les jours de 8h à 16h30, sans exception, et 1h de perme par semaine pas plus. Maintenant ils ont des trous partout. alors pas d'excuses.


Dernière édition par marquisedemerteuil le Mer 30 Mar 2011 - 12:29, édité 1 fois

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par roxanne le Mer 30 Mar 2011 - 12:24

Ce qui m'amuse , c'est que je sais très bien de qui ça émane : une collègue agrégée d'histoire donc qui sait ce que c'est de bosser et super pp démago dont le fils est en section euro terminale s dans le lycée voisin0..0.donc bosser c'est humilant pour les autres mais par pour eux ni pour leurs gamins ...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Angua le Mer 30 Mar 2011 - 13:12

@Jane a écrit:
@John a écrit:
Mes 3° m'ont très sérieusement expliqué qu'en rentrant le soir ils n'avaient jamais le temps d'apprendre leurs leçons ni de faire leurs devoirs. Le temps qu'ils rentrent chez eux, il est 6h voire 6h30 (on finit à17h30, il leur faut beaucoup de temps pour rentrer). Bien sûr, il faut goûter, puis se détendre un peu à l'ordinateur. Ca les conduit jusqu'à 7h / 7h30. Puis c'est l'heure de la douche, qu'ils prennent jusqu'au moment de manger.
S'ils prennent le bus pour rentrer chez eux, oui, c'est plausible.

Euh, non, car il y a pas moins de 4 collèges dans un rayon de 2 km. Mes élèves habitent, pour leur grande majorité, à 1/4h du collège à tout péter (celui qui m'expliquait ça avec grand sérieux n'a que la rue à traverser et voit le balcon de son appart depuis la salle de français). Puis ne sortent à 5h30 que les latinistes 3 fois dans la semaine (il n'y a pas de cours pour les 3° le vendredi après-midi), car pour les autres, c'est-à-dire l'immense majorité, c'est 16h30.

Quand j'étais lycéenne, j'habitais au fin fond de la pampa et voyageais en transport scolaire (un car pour tous), et rentrais à 18h30 ou 19h selon les années (le sens du circuit changeait).
Vous savez quoi? J'ai rarement "oublié" de faire mon boulot.

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par varia le Mer 30 Mar 2011 - 13:57

Dans mon lycée, les cours finissent à 18h20. Je rajoute pour être honnête : et pas mal d'élèves prennent le RER ensuite.
Bon OK ce n'est pas tous les jours, ni pour eux ni pour nous, heureusement....
cependant si on écoute les élèves tout le travail fourni sera toujours quoi qu'il en soit multiplié par 1000.
Chez moi non plus, ne fichent rien.

varia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Kroko le Mer 30 Mar 2011 - 14:00

@Angua a écrit:
@Jane a écrit:
@John a écrit:
Mes 3° m'ont très sérieusement expliqué qu'en rentrant le soir ils n'avaient jamais le temps d'apprendre leurs leçons ni de faire leurs devoirs. Le temps qu'ils rentrent chez eux, il est 6h voire 6h30 (on finit à17h30, il leur faut beaucoup de temps pour rentrer). Bien sûr, il faut goûter, puis se détendre un peu à l'ordinateur. Ca les conduit jusqu'à 7h / 7h30. Puis c'est l'heure de la douche, qu'ils prennent jusqu'au moment de manger.
S'ils prennent le bus pour rentrer chez eux, oui, c'est plausible.

Euh, non, car il y a pas moins de 4 collèges dans un rayon de 2 km. Mes élèves habitent, pour leur grande majorité, à 1/4h du collège à tout péter (celui qui m'expliquait ça avec grand sérieux n'a que la rue à traverser et voit le balcon de son appart depuis la salle de français). Puis ne sortent à 5h30 que les latinistes 3 fois dans la semaine (il n'y a pas de cours pour les 3° le vendredi après-midi), car pour les autres, c'est-à-dire l'immense majorité, c'est 16h30.

Quand j'étais lycéenne, j'habitais au fin fond de la pampa et voyageais en transport scolaire (un car pour tous), et rentrais à 18h30 ou 19h selon les années (le sens du circuit changeait).
Vous savez quoi? J'ai rarement "oublié" de faire mon boulot.

+100000 !
et en plus, j'avais cours le mercredi aprem jusqu'à 17h30 ET le samedi matin de 8h à 12h. Mes devoirs étaient toujours fait et rendus. Par contre, j'en ai fait des nuits blanches ...

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Marcelle Duchamp le Mer 30 Mar 2011 - 14:16

Comme Kroko, au lycée j'avais cours le mercredi toute la journée et le samedi matin!
Et mes devoirs ont toujours été faits!

C'est fou comment ils perçoivent la notion d'effort. On a organisé avec un collègue un concours inter-classes où les élèves doivent créer le nouveau logo du collège. Celui qui gagne aura son logo imprimé partout du carnet de correspondance aux dossards du cross...
Je précise qu'on n'a plus de logo depuis des années et une espèce de zigouigoui débile qui le remplace.

Je trouve que c'est motivant un concours et glorifiant pour les élèves et bien, il y en a qui ont détesté ce travail.
Pire, ils voulaient être payé pour leur travail.
Moi qui ne voulait pas noter, je vais les payer d'une note (et pour certains, ça va être bien bas...).

D'ailleurs pour ce travail, je leur avais demandé de réfléchir sur ce qui correspond à notre collège. En gros, le nom de mon collège est une association d'objet et de sa matière genre "Le Collège de la chaise en osier". Je voulais qu'ils travaillent autour de cette idée là.
Certains m'ont fait un logo avec des pendus, avec des prisonniers, des grilles de prison etc. Ça m'a bien gonflé vu combien nous, les adultes, ont investi beaucoup de temps pour eux et pour faire en sorte que le collège soit accueillant...

_________________
Ma boutique en ligne de créations: https://www.etsy.com/fr/shop/ChateauMargot1985
Mon Vide Dressing: http://www.vinted.fr/membres/1069054-margojumelle2/vetements

Marcelle Duchamp
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Kroko le Mer 30 Mar 2011 - 14:18

pareil, chez moi ils doivent faire des badges pour présenter leurs sections aux JPO ... pfff y'en a qui ne veulent pas le faire parce que c'est pas à eux de vanter le lycée ...

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Marcelle Duchamp le Mer 30 Mar 2011 - 14:21

Je trouve ça nase de leur part... Et après, ils se plaignent que rien n'est fait pour qu'ils soient heureux au collège.
Alors ok, c'est sur qu'un logo, ça va pas changer leur opinion sur le collège mais donner leur avis et leur point de vue sur quel dessin mériterait de figurer sur les documents administratifs, je trouve que c'est sympa.

_________________
Ma boutique en ligne de créations: https://www.etsy.com/fr/shop/ChateauMargot1985
Mon Vide Dressing: http://www.vinted.fr/membres/1069054-margojumelle2/vetements

Marcelle Duchamp
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Dhaiphi le Mer 30 Mar 2011 - 14:56

[quote="Ruthven"]
@roxanne a écrit:Du goudron et des plumes pour tes collègues ! En fin de parcours, j'ai des élèves qui ne font rien (mais vraiment rien) pour préparer leur bac ; tout doit être fait systématiquement en classe, y compris les révisions sinon ils ne le font pas, et je ne parle pas d'un ou de deux cas marginaux mais de trois classes sur quatre. Et je confirmeque lorsque l'on demande du travail, ils le perçoivent comme une violence illégitime ou au moins une agression (même en L à coeff. 7). On pourrait penser que ce n'est pas très grave s'ils étaient pleinement actifs en cours, mais le problème là encore se redouble : passivité extrême ou dissipation.

Je ne suis pas bien l'affaire, étant en Primaire, mais les taux de réussite au Bac sont toujours aussi élevés, non ? scratch

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Ruthven le Mer 30 Mar 2011 - 15:08

[quote="Dhaiphi"]
@Ruthven a écrit:
@roxanne a écrit:Du goudron et des plumes pour tes collègues ! En fin de parcours, j'ai des élèves qui ne font rien (mais vraiment rien) pour préparer leur bac ; tout doit être fait systématiquement en classe, y compris les révisions sinon ils ne le font pas, et je ne parle pas d'un ou de deux cas marginaux mais de trois classes sur quatre. Et je confirmeque lorsque l'on demande du travail, ils le perçoivent comme une violence illégitime ou au moins une agression (même en L à coeff. 7). On pourrait penser que ce n'est pas très grave s'ils étaient pleinement actifs en cours, mais le problème là encore se redouble : passivité extrême ou dissipation.

Je ne suis pas bien l'affaire, étant en Primaire, mais les taux de réussite au Bac sont toujours aussi élevés, non ? scratch

Bonne blague ! Je dois reconnaître que c'est la première fois que je vois cela dans un lycée.

Quant au baccalauréat, il faudrait évoquer les barèmes qui font qu'il est impossible pour certaines disciplines d'avoir des exigences réelles (il me semble que c'est le cas en SVT et en physique) ; et quand ce n'est pas une question de barème, c'est l'épreuve elle-même : je ne sais ce que pensent les collègues de langue de la partie "compréhension" de l'épreuve du bac (sur 10 points), mais on est entre le QCM et le repérage d'information dans le texte ; un élève qui ne maîtriserait pas bien la langue doit pouvoir arriver à 5 ou 6 points sans problème.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par liliepingouin le Mer 30 Mar 2011 - 20:13

Je n'ai pas bien compris qui avait écrit ça et où.

J'ai simplement envie de tous les envoyer là où torture et humiliation ne sont pas des vains mots et ne désignent pas quelque chose qui nous fait grandir et peut même devenir un plaisir.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Van Enst le Mer 30 Mar 2011 - 23:55

Bonjour,
je suis étonnée ... à vous entendre vous étiez des élèves modèles.
Je ne crains pas de dire que moi non plus je ne faisais pas mes devoirs...
J'étudiais mon vocabulaire d'anglais dans le bus le matin, je faisais mes devoirs pendant le cours précédent. Quelques fois je me suis fait prendre...
ça ne changeait rien ... quand je rentrais chez moi, je préférais lire, regarder la télé ou téléphoner à une copine. Je pense que c'est normal !
J'avais très peur de redoubler ... je mettais le paquet pour les examens et aujourd'hui, j'enseigne depuis 22 ans dans le primaire.
Je comprends que les jeunes aient envie de faire autre chose après l'école. L'important est de réussir mais de vivre aussi.
Par contre, mes trois enfants doivent travailler énormément. Non pas étudier, mais travailler. Ils n'ont que des travaux à préparer qui font l'objet d'une présentation en classe. Cotée ! En bref, ils donnent le cours à la place du prof et ça me révolte !
Certains profs donnent des travaux la veille du WE pour le lundi et puis ne les relèvent jamais ... Juste pour leur gâcher le WE ... ça c'est de la torture !
Les enfants ne sont même pas révoltés .... ça non plus ce n'est pas normal ... à cet âge on ne supporte pas l'injustice... (Je précise, nous sommes en Belgique)


Van Enst
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par sand le Jeu 31 Mar 2011 - 6:05

Moi aussi j'ai constaté que certains profs de mes enfants se faisaient une règle de donner un boulot monstre du soir pour le lendemain, chacun pensant être le seul à le faire et refusant d'entendre les demandes des élèves de repousser au surlendemain. Et tant pis pour le cours de musique, il fallait bien finir les devoirs. Ils ont plus d'une fois passé une partie des vacances à faire des trucs qui demandaient un temps fou et qui n'étaient même pas ramassés par le prof. Trop long à corriger, sûrement !

J'ai été souvent à deux doigts d'aller en causer deux mots au/à la collègue qui se fichait à ce point du monde. Mais parler de "torture", il ne faut pas exagérer !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Celeborn le Jeu 31 Mar 2011 - 6:36

@Van Enst a écrit:Bonjour,
je suis étonnée ... à vous entendre vous étiez des élèves modèles.
Je ne crains pas de dire que moi non plus je ne faisais pas mes devoirs...
J'étudiais mon vocabulaire d'anglais dans le bus le matin, je faisais mes devoirs pendant le cours précédent. Quelques fois je me suis fait prendre...
ça ne changeait rien ... quand je rentrais chez moi, je préférais lire, regarder la télé ou téléphoner à une copine. Je pense que c'est normal !

C'est normal d'avoir envie de faire autre chose que ses devoirs, oui.
Ce n'est pas normal de ne pas les faire (qu'ensuite certains professeurs exagèrent de diverses façons avec cette pratique, c'est autre chose).
Sinon, oui, je faisais mes devoirs. Ça ne m'empêchait pas de vivre, d'ailleurs.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: torture et humilation...

Message par Pseudo le Jeu 31 Mar 2011 - 6:57

Je ne pense pas que les devoirs, le travail même de façon plus général, constituent une humiliation et une torture. En eux-même, par nature. A eux tout seuls. Mais à l'école ils en sont la face bien visible par destination et concentrent donc les attaques.

Il est d'ailleurs amusant que certains d'entre vous montrent leurs devoirs fait avec fierté, comme des blessures de guerre. Moi, même dans le bus qui cahotais je faisais mes devoirs, moi je ne dormais pas de la nuit. Mais le petit soldat était prêt à 8h00 le lendemain, petit doigt sur la couture du pantalon. Par désir de réussir mais aussi par peur. Soumission. Privation de sommeil. Privation de vie. Vous le dîtes vous-même.

J'ai déjà exprimé mon avis sur l'humiliation et la soumission stupide généralisée que fait subir le système à l'ensemble de ses acteurs (et pas seulement aux élèves, loin s'en faut). La nature des devoirs, la façon de les donner (la veille pour le lendemain parfois, comme une punition ou un pensum aussi bien souvent), la façon de les corriger (ou pas), etc... entre dans cette logique là.

Et c'est aussi pourquoi les gamins refusent d'entrer dans des projets qui nous semblent si merveilleux à nous. Pourquoi devraient-ils trouver formidable ce qui nous enchantent nous ? Pourquoi devrait-il se soumettre aussi dans le plaisir (amusez-vous, ayez du plaisir, c'est un ordre). Ils tiennent là une formidable vengeance puisqu'on leur donne le pouvoir de nous renvoyer à la figure notre beau projet qu'on fait avant tout pour se faire plaisir à nous, pour prouver notre compétence à nous, pour soigner notre égo bafoué à nous.

Mais Roxanne a raison : ça ne s'arrêtera pas pour les élèves à la sortie de l'école. Un jour il seront ouvrier (ou prof) et devront se soumettre à un système et une hiérarchie humiliante.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum