Echec et démotivation

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Echec et démotivation

Message par oups le Mer 30 Mar 2011 - 22:17

Bonsoir à tous,
J'hésite un peu avant d'écrire ce message, car j'ai honte de moi. Je suis prof de français depuis 6 ans, j'enseigne depuis 5 ans dans un établissement plutôt difficile (mais il existe bien pire, je le sais), et je m'aperçois que je n'en peux plus. Plus envie de voir les élèves, plus envie de travailler quand je suis chez moi, plus envie de m'investir. En classe, ça ne se passe pas toujours bien et j'ai l'impression d'être une mauvaise prof. Mes élèves sont très faibles, ne travaillent pas chez eux (la semaine dernière, quand je suis passée vérifier le travail, sur 18 élèves, 2 l'avaient fait !!), arrivent en contrôle sans copie double (c'est pas faute de le faire écrire dans le cahier de texte !) en ayant pratiquement rien révisé, bavardent pour certains comme si je n'étais pas là, et les conflits à gérer en permanence m'épuisent, je ne sais plus où donner de la tête, et au final j'oublie de demander pour la 3e fois la punition non faite et de vérifier l'heure de colle à faire en permanence.

C'est un peu brouillon, tout ça, j'en ai conscience, mais tout est assez confus pour moi en ce moment.
J'aime enseigner, mais j'ai commencé ce boulot dans de mauvaises conditions : une année de stage catastrophique en lycée, avec un tuteur qui est venu me voir une fois en cours pour me critiquer à l'intercours devant les élèves, et qui, la seule fois où j'ai eu droit à son aide, m'a fait préparer une séance nullissime que j'ai évidemment servie à la formatrice qui venait me visiter. Bref, il ne m'a rien appris, et cette année-là a été une horreur. L'année suivante, j'ai été mutée dans un petit collège du 93, où ça s'est très mal passé parce que je ne savais pas préparer de cours et je me faisais bordéliser par les élèves. En plus de ça, des collègues globalement pas très sympas, du genre à ouvrir la porte pendant mon cours pour faire taire mes élèves comme si je n'étais pas là.
Suite à une mesure de carte scolaire, j'ai changé de collège ensuite (établissement APV qui devrait être classé ZEP), et dans l'ensemble, ça s'est mieux passé, j'ai appris à faire de meilleurs cours, à mieux gérer les élèves, mais je sens qu'il me manque des bases pour l'enseignement. Et demander un tuteur, au bout de six ans, ce serait ridicule ! J'ai l'impression de n'être pas compétente à 100% en tant qu'enseignante, et comme j'ai conscience de ne pas y arriver très bien, de ne pas être suffisamment organisée, je me laisse facilement abattre et démotiver, et je ne m'investis pas assez. Là, j'ai deux enfants en bas âge, plus beaucoup de temps pour moi, alors je réduis la préparation de mes cours au minimum, et même si j'arrive à proposer des séances correctes à mes élèves, je sais que ce n'est pas génial, et que je ne fais pas assez. Mais je n'arrive plus à trouver l'envie.
J'ai demandé ma mutation, dans l'espoir de trouver un poste dans un collège moins marqué par les problèmes sociaux que je n'en peux plus d'avoir à gérer, avec un meilleur niveau dans l'ensemble, car actuellement j'ai vraiment l'impression de ne servir à rien, et mon costume de scène a parfois du mal à ne pas craquer en cours ces temps-ci...

Merci à ceux qui m'ont lue et, bien sûr, les conseils sont les bienvenus !

oups
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Reine Margot le Mer 30 Mar 2011 - 22:30

je te comprends, j'ai eu des hauts et des bas, des remplacements qui se sont bien passés, d'autres moins, et je te confirme que dans certains étb ça se passe bien (ça dépend plus de l'équipe et notamment du soutien de l'administration que du public d'ailleurs).

je n'ai pas de conseil à te donner si ce n'est d'aller voir ton médecin si ça ne va pas. et éventuellement de chercher une reconversion si le malaise persiste.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par mimile le Mer 30 Mar 2011 - 22:34

Tu n'as pas à avoir honte, enseigner ça s'apprend !!
Echanger sur néo te fera surement du bien.
Une petite visite chez le médecin serait bienvenue également.
Bon courage...

mimile
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par scoeurs le Mer 30 Mar 2011 - 22:39

On a beau "savoir faire cours" et "gérer ses classes", les hauts et les bas au bout de 13 ans, j'en ai encore, des doutes aussi, moins sur moi, sur le système et ce qu'il nous demande.

Pour être mieux en classe il faut être mieux soi, donc prends soin de toi pour commencer.

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Edgar le Mer 30 Mar 2011 - 22:40

Gipsonphile a écrit:Bonsoir à tous,
J'hésite un peu avant d'écrire ce message, car j'ai honte de moi. Je suis prof de français depuis 6 ans, j'enseigne depuis 5 ans dans un établissement plutôt difficile (mais il existe bien pire, je le sais), et je m'aperçois que je n'en peux plus. Plus envie de voir les élèves, plus envie de travailler quand je suis chez moi, plus envie de m'investir. En classe, ça ne se passe pas toujours bien et j'ai l'impression d'être une mauvaise prof. Mes élèves sont très faibles, ne travaillent pas chez eux (la semaine dernière, quand je suis passée vérifier le travail, sur 18 élèves, 2 l'avaient fait !!), arrivent en contrôle sans copie double (c'est pas faute de le faire écrire dans le cahier de texte !) en ayant pratiquement rien révisé, bavardent pour certains comme si je n'étais pas là, et les conflits à gérer en permanence m'épuisent, je ne sais plus où donner de la tête, et au final j'oublie de demander pour la 3e fois la punition non faite et de vérifier l'heure de colle à faire en permanence.

C'est un peu brouillon, tout ça, j'en ai conscience, mais tout est assez confus pour moi en ce moment.
J'aime enseigner, mais j'ai commencé ce boulot dans de mauvaises conditions : une année de stage catastrophique en lycée, avec un tuteur qui est venu me voir une fois en cours pour me critiquer à l'intercours devant les élèves, et qui, la seule fois où j'ai eu droit à son aide, m'a fait préparer une séance nullissime que j'ai évidemment servie à la formatrice qui venait me visiter. Bref, il ne m'a rien appris, et cette année-là a été une horreur. L'année suivante, j'ai été mutée dans un petit collège du 93, où ça s'est très mal passé parce que je ne savais pas préparer de cours et je me faisais bordéliser par les élèves. En plus de ça, des collègues globalement pas très sympas, du genre à ouvrir la porte pendant mon cours pour faire taire mes élèves comme si je n'étais pas là.
Suite à une mesure de carte scolaire, j'ai changé de collège ensuite (établissement APV qui devrait être classé ZEP), et dans l'ensemble, ça s'est mieux passé, j'ai appris à faire de meilleurs cours, à mieux gérer les élèves, mais je sens qu'il me manque des bases pour l'enseignement. Et demander un tuteur, au bout de six ans, ce serait ridicule ! J'ai l'impression de n'être pas compétente à 100% en tant qu'enseignante, et comme j'ai conscience de ne pas y arriver très bien, de ne pas être suffisamment organisée, je me laisse facilement abattre et démotiver, et je ne m'investis pas assez. Là, j'ai deux enfants en bas âge, plus beaucoup de temps pour moi, alors je réduis la préparation de mes cours au minimum, et même si j'arrive à proposer des séances correctes à mes élèves, je sais que ce n'est pas génial, et que je ne fais pas assez. Mais je n'arrive plus à trouver l'envie.
J'ai demandé ma mutation, dans l'espoir de trouver un poste dans un collège moins marqué par les problèmes sociaux que je n'en peux plus d'avoir à gérer, avec un meilleur niveau dans l'ensemble, car actuellement j'ai vraiment l'impression de ne servir à rien, et mon costume de scène a parfois du mal à ne pas craquer en cours ces temps-ci...

Merci à ceux qui m'ont lue et, bien sûr, les conseils sont les bienvenus !

Ne vous inquiétez pas, c'est le syndrome ZEP classique. Ca touche certains à 5 ans, d'autres 7 ans, je connais quelqu'un qui a eu ses premières crises après 25 ans, comme quoi. Mais les symptômes sont les mêmes, et sont le signe d'une bonne santé mentale, et quand ils vous prennent, il est déjà un peu trop tard, cela devient difficilement supportable. Les solutions les plus rationnelles sont de tenter une mutation dans un environnement plus normalisé à tout prix.

Bonne chance. Le serveur mutations intra ferme bientôt. J'ai moi-même été touché de plein fouet sans m'y être attendu cette année, après plusieurs années dans l'action. Chatel n'y est peut-être pas pour rien. Grosse crise notamment depuis hier soir et inscription sur SIAM totalement imprévue ce matin. Sauve qui peut !!!!!!






Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Derborence le Mer 30 Mar 2011 - 22:45

Courage fleurs2 fleurs

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Finrod le Mer 30 Mar 2011 - 22:46

En classe, ça ne se passe pas toujours bien et j'ai l'impression d'être une mauvaise prof. Mes élèves sont très faibles, ne travaillent pas chez eux (la semaine dernière, quand je suis passée vérifier le travail, sur 18 élèves, 2 l'avaient fait !!), arrivent en contrôle sans copie double (c'est pas faute de le faire écrire dans le cahier de texte !) en ayant pratiquement rien révisé, bavardent pour certains

Tiens , ça me rappelle mes STG et un peu mes Terminales aussi.

Enfin, mes Terminales, c'est sur 24, pas sur 18, que seul 1 ou deux ont fait le boulot.

Comme quoi, soit c'est des boulets, soit c'est qu'il y a plus mauvais prof que toi Wink

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Héliandre le Mer 30 Mar 2011 - 22:48

Gipsonphile, Aliks, je me retrouve. Je n'ai néanmoins pas encore finalisé sur SIAM... je cherche d'autres portes de sorties, mais je tourne en rond. Tu n'as pas à avoir honte, Gipson, je crois qu'on est nombreux à avoir appris sur le tas... pour moi ça fait plus de 10 ans, je commence juste à avoir l'impression de savoir faire ce métier, de savoir ce dont ont besoin mes élèves, et d'être consciente de tout ça. Et dans le même temps je ne supporte plus, j'ai envie d'aller respirer ailleurs, de voir autre chose, de prendre du champ. Oui, va voir ton médecin, et fais-toi aider. tu dis qu'un tuteur maintenant, bof... mais dans certaines académies il y a une structure au rectorat qui aide les enseignants qui le souhaitent pour la gestion de classe et réfléchir à tout ça. Renseigne-toi, peut-être en prenant rendez-vous avec le médecin du rectorat. Bon courage.

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Ruthven le Mer 30 Mar 2011 - 22:54

@Finrod a écrit:
En classe, ça ne se passe pas toujours bien et j'ai l'impression d'être une mauvaise prof. Mes élèves sont très faibles, ne travaillent pas chez eux (la semaine dernière, quand je suis passée vérifier le travail, sur 18 élèves, 2 l'avaient fait !!), arrivent en contrôle sans copie double (c'est pas faute de le faire écrire dans le cahier de texte !) en ayant pratiquement rien révisé, bavardent pour certains

Tiens , ça me rappelle mes STG et un peu mes Terminales aussi.

Enfin, mes Terminales, c'est sur 24, pas sur 18, que seul 1 ou deux ont fait le boulot.

Comme quoi, soit c'est des boulets, soit c'est qu'il y a plus mauvais prof que toi Wink

+1.

J'ai les mêmes en Terminale, y compris les L, et je ne suis pas en ZEP.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par oups le Mer 30 Mar 2011 - 23:22

Merci pour toutes vos réponses, c'est tellement réconfortant ! C'est vrai que je mets beaucoup (trop ?) d'espoir dans ma mut décidée subitement (comme Aliks) la semaine dernière. Mais je sais que j'ai des failles, et je ne sais pas trop quoi faire pour les combler. Fréquenter assidument ce forum, c'est sûr, mais tous les cours ou projets que j'aperçois me donnent toujours des complexes !
Et pour le médecin, ben j'y suis allée vendredi parce que jeudi j'étais à deux doigts de faire une connerie (balancer les affaires d'un élève, en taper un, partir en courant, pleurer...). J'ai été arrêtée deux jours (plus aurait été possible, mais avec mon temps partiel je ne suis que trois jours au collège, ensuite réunion parents-profs immanquable). J'y retourne donc demain, et je ne me sens pas plus d'énergie pour affronter les conflits, je ne sais plus quoi faire de mes élèves perturbateurs, et je dois lutter pour faire des
bribes de cours qui ne ressemblent plus à rien. J'ai quand même l'impression que mes collègues s'en sortent globalement mieux que moi et du coup je n'en parle pas trop.
Ça me soulage vraiment d'en parler ici !

oups
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Finrod le Mer 30 Mar 2011 - 23:29

+1.

J'ai les mêmes en Terminale, y compris les L, et je ne suis pas en ZEP.

topela

Courage Gip, je doute que tes collègues s'en sortent mieux. La preuve, Ruthven et moi on est aussi des colllègues, même si éloignés, et on est censé avoir moins de difficultés à les faire bosser...

Non mais chez moi, ils ont même failli bouder la prof de philo parceque l'éval leur plaisait pas (ils ont menacé de tous rendre copie blanche). En maths, ils sèchent carrément.


Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par User5899 le Jeu 31 Mar 2011 - 0:27

@Ruthven a écrit:
@Finrod a écrit:
En classe, ça ne se passe pas toujours bien et j'ai l'impression d'être une mauvaise prof. Mes élèves sont très faibles, ne travaillent pas chez eux (la semaine dernière, quand je suis passée vérifier le travail, sur 18 élèves, 2 l'avaient fait !!), arrivent en contrôle sans copie double (c'est pas faute de le faire écrire dans le cahier de texte !) en ayant pratiquement rien révisé, bavardent pour certains

Tiens , ça me rappelle mes STG et un peu mes Terminales aussi.

Enfin, mes Terminales, c'est sur 24, pas sur 18, que seul 1 ou deux ont fait le boulot.

Comme quoi, soit c'est des boulets, soit c'est qu'il y a plus mauvais prof que toi Wink

+1.

J'ai les mêmes en Terminale, y compris les L, et je ne suis pas en ZEP.
On a tous ce genre d'anecdotes en stock, ne vous inquiétez pas ! Et moi non plus, je ne suis pas en ZEP. Des T L qui doivent lire De Gaulle et au bout de trois semaines n'ont toujours pas compris la différence entre le parlementarisme et le système des partis vs le régime présidentiel et l'image du chef, c'est décourageant, sauf si on décide, en désespoir de cause, d'en rire.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par varia le Jeu 31 Mar 2011 - 1:03

Gipsonphile a écrit:Je suis prof de français depuis 6 ans, j'enseigne depuis 5 ans dans un établissement plutôt difficile (mais il existe bien pire, je le sais), et je m'aperçois que je n'en peux plus. Plus envie de voir les élèves, plus envie de travailler quand je suis chez moi, plus envie de m'investir. En classe, ça ne se passe pas toujours bien et j'ai l'impression d'être une mauvaise prof. Mes élèves sont très faibles, ne travaillent pas chez eux (la semaine dernière, quand je suis passée vérifier le travail, sur 18 élèves, 2 l'avaient fait !!), arrivent en contrôle sans copie double (c'est pas faute de le faire écrire dans le cahier de texte !) en ayant pratiquement rien révisé, bavardent pour certains comme si je n'étais pas là, et les conflits à gérer en permanence m'épuisent, je ne sais plus où donner de la tête, et au final j'oublie de demander pour la 3e fois la punition non faite et de vérifier l'heure de colle à faire en permanence.
J'aurais pu signer littéralement cette partie au moins du message ! Tout pareil...
Je n'en dis pas plus, je vais aller finir de récupérer de mon unique heure de sommeil de la nuit dernière, quand j'ai dû enfin me coltiner mon paquet de copies relégué au placard depuis 15 jours... Sleep

varia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Nasopi le Jeu 31 Mar 2011 - 8:16

Moi aussi il m'a fallu plusieurs années pour apprendre à enseigner, et aujourd'hui encore, après 13 ans de métier, il y a des moments où je doute beaucoup de moi. Quelque part, c'est aussi ce qui me fait avancer, parce que du coup je cherche sans cesse à m'améliorer.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Pseudo le Jeu 31 Mar 2011 - 8:25

Tu as la sensation que les cours n'apportent rien à personne, ni aux élèves, ni même à toi. Fais autre chose. Propose leur autre chose. Surprends-les et surprends-toi.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Bfred le Jeu 31 Mar 2011 - 9:30

Cela va faire redondance mais je vis la même que toi en ce moment, après 17 ans de service. Je suis dans un lycée de centre ville, mais j'ai des classes faibles. Je ne peux pas dire que j'ai des problèmes de discipline , mais les 3/4 ne font pas leur travail, ils n'amènent pas leur manuel, ils mettent un temps fou à se mettre au travail ...
Je trouve que mes cours sont nuls, alors que j'y passe trop de temps ...
Pour les faire bosser il faudrait leur donner des tests de pure connaissances avant le DS, cela fait 74 corrections, avant le DS...
les autre profs sont sympas mais je les fréquentent peu ils ne suivent pas la même voie que moi : ils sont décorés des palmes, ont les bonnes classes ...
Cela fait peu de temps que je suis sur le forum, mais tu verras, l'intérêt des échanges virtuels permet de savoir que l'on est pas tout seul. Merci pour ton message ,il est réconfortant de savoir que les profs doutent.
Il est peut-être un peu tard pour les copies mais j'ai enseigné 10 ans en ZEP et pour éviter absence de copies pour les DS, je demandais en début d'année à chacun d'amener 10 ou 12 copies que je rangeais dans l'armoire. Comme ça pas besoin de courir après , ce système les infantilise mais cela évite de faire le flic lors des contrôles.

Bfred
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Brontë le Jeu 31 Mar 2011 - 10:59

Tu sais, il existe aussi des sites sur lesquels les professeurs partagent leur travail...Des cours tout prêts, qui peuvent t'aider: cela permet dans un premier temps de lâcher du lest sur la préparation de cours, d'avoir quelque chose de bien construit et de travailler davantage la gestion de la classe !
C'est ce que j'ai fait au début !
Ensuite, en ZEP, curieusement, j'ai remarqué que les mômes sont davantage attentifs sur des cours très carrés, style cours de langue. Dès que je passais à une étude de texte, plus personne: ils ont tellement de manque en langue que comprendre les textes est souvent difficile. Mieux vaut commencer par du très simple et aller croissant dans la difficulté. (je donne des pistes, je ne juge en aucun cas de ton travail, que je ne connais pas)

Va voir sur les sites de partage de cours en ligne (je t'en donne en mp si tu le souhaites), cela t'aidera dans un premier temps à avoir quelque chose de cohérent: tu gagneras en assurance et tu pourras te focaliser sur autre chose.
Bon courage ! fleurs

_________________
Professeur contractuelle en Lettres Modernes
4 ans de CFA privés (Lettres/ H-G)
4 ans en collège (Lettres)

Brontë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par lapetitemu le Ven 1 Avr 2011 - 14:59

Mêmes symptômes... et j'ai beau me dire que je suis stagiaire, donc que c'est un peu normal, et que j'ai le temps de voir d'autres postes, qui se passeront peut-être mieux, je ne sais pas trop quoi en penser...

Et puis je me demande vraiment si je suis faite pour travailler avec des ados... Ils me fatiguent de plus en plus, et j'ai du mal à les trouver attendrissants, comme certains collègues. Je n'arrive pas à me dire "c'est de leur âge", je manque cruellement de patience, et le bruit m'insupporte.
Rassurez-moi : des classes un peu calmes, des élèves mignons, en collège, ça existe encore ?...

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par @lex le Ven 1 Avr 2011 - 15:42

@lapetitemu a écrit:Mêmes symptômes... et j'ai beau me dire que je suis stagiaire, donc que c'est un peu normal, et que j'ai le temps de voir d'autres postes, qui se passeront peut-être mieux, je ne sais pas trop quoi en penser...

Et puis je me demande vraiment si je suis faite pour travailler avec des ados... Ils me fatiguent de plus en plus, et j'ai du mal à les trouver attendrissants, comme certains collègues. Je n'arrive pas à me dire "c'est de leur âge", je manque cruellement de patience, et le bruit m'insupporte.
Rassurez-moi : des classes un peu calmes, des élèves mignons, en collège, ça existe encore ?...

+1 !

_________________
"Passer pour un crétin aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" (Courteline)

@lex
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Finrod le Ven 1 Avr 2011 - 15:54


Non mais c'est dingue : On fait tous le même constat !

On est quasiement un échantillon représentatif de professeurs choisis aléatoirement sur le territoire...
(Pour appliquer la loi des grand nombres il suffit d'être 30, pour être fiable à 3% il faudrait un échantillon de 1000 profs environs avec une méthdoe de quotats...)

J'ai peur pour la prochaine génération, comment gérera-t-elle la société ?


Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par @lex le Ven 1 Avr 2011 - 15:54

Il ne faut pas avoir honte d'être démotivée, démoralisée... Et il ne faut surtout pas te remettre en question ! C'est le système qui merde, on n'a aucune prise sur les gosses, et surtout pas en ZEP où les parents sont déjà eux-mêmes largués. A moins de devenir démago ou éducateur. Mais moi, j'estime que ce n'est pas notre boulot !

Peut-être qu'avec d'autres profs, cela se passe mieux, mais avec la plupart -et cela, tu peux le vérifier avec ce qui se dit en conseils de classe - ça doit être pareil qu'avec toi.

Je pense également que tu n'as pas trouvé ta place : enseigner à une classe, c'est comme rencontrer quelqu'un, tout dépend du feeling, tout dépend donc du public que tu as en face de toi. Il faut tenir en se disant que l'année prochaine sera différente...

Cela dit, je comprends ton désarroi : tout comme toi, j'ai eu une année de stage difficile, une tutrice avec qui je ne m'entendais pas... C'est dur de démarrer dans ces conditions. Ensuite, on se retrouve TZR à perpèt de chez soi (c'est mon cas) et on sait bien comment sont traités les remplaçants...
Mais comment veux-tu enseigner dans de bonnes conditions ? Tu fais simplement ce que tu peux avec les moyens que tu as, et voilà !

Toi, tu n'as rien à te reprocher : tu as fait des études longues, passé un rude concours, tu n'as rien à prouver. Tant pis si ces petits cons ne voient pas qu'ils gâchent leur avenir !

Bien sûr, je parle ici non sans cynisme : c'est souvent quand on a des idéaux qu'on tombe de haut... Essaie de moins leur en demander, aux gosses, sois plus cool, baisse tes exigences (ils n'ont, de toute façon, déjà pas le niveau pour la plupart). Ou alors concentre-toi que les bons élèves, ceux qui veulent progresser, même s'ils sont peu nombreux, car ceux-là en valent la peine.

Enfin, je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire, et je donne ici des conseils très "kantiens" : fais ce que je dis, mais ne fais pas ce que je fais ! Je suis actuellement en arrêt, car j'en ai marre de me prendre des projectiles et de me taper 2h de route tous les jours pour avoir le bordel et entendre "on vous aime pas ! on veut que notre VRAIE prof revienne !"

Dernière chose : n'oublie pas que ce n'est qu'un "boulot", que tu as un salaire à la fin du mois et des choses beaucoup plus importantes dans ta vie, tels que tes enfants. Si vraiment ça va si mal, essaie d'avoir un arrêt plus long et profite d'eux.
Et "quand la santé va, tout va !" Mais si la santé mentale, c'est pas ça, le mieux, c'est de prendre une bonne pause pour se ressourcer et repartir du bon pied, comme d'autres l'ont bien fait remarqué dans ce post avant moi.


_________________
"Passer pour un crétin aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" (Courteline)

@lex
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par nhebbek le Ven 1 Avr 2011 - 16:33

@@lex a écrit: si la santé mentale, c'est pas ça, le mieux, c'est de prendre une bonne pause pour se ressourcer et repartir du bon pied, comme d'autres l'ont bien fait remarqué dans ce post avant moi.
+1000
Cela m'a permis de prendre du recul, et d'envisager une reconversion.

nhebbek
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Sandyrina le Ven 1 Avr 2011 - 16:43

Je ne peux que te souhaiter bien du courage...pense à toi, préserve toi au maximum en cours...On s'épuise vite....j'ai fait un burn out en février. Je ne le souhaite à personne !!! Avant que cela ne t'arrive, fais une pause...de toute urgence et surtout, ne sois pas honteuse, tu constates que nous sommes nombreux à ressentir tout cela (ça me fait peur à ce propos, et je m'(interroge: comment une masse si importante de personnes peut-elle souffrir....et en même temps ne pas se faire entendre ...!??? Rien que dans mon collège, nous sommes 3 à avoir craqué (j'ai 12 ans derrière moi) des gens proches de la retraite comme des stagiaires....personne n'est à l'abri...je suis persuadée que le système est responsable de ce qui s'amplifie actuellement: la malaise enseignant ! L'école est la grande perdante ! et nous ne sommes pas des pions, mais des êtres humains( dont nombreux sont en souffrance...Ah oui, je voulais te dire que je suis aussi professeur de français et que je t'encourage aussi à consulter les sites qui proposent des séquences de cours, ou des pistes d'étude...je suis aussi maman...et je sais qu'en plus de tout cela (le métier pas franchement épanouissant...)cumuler une vie de maman, n'est pas facile ! Viens échanger sur ce forum....ça fait du bien, on se sent moins seul dans sa matière (c'est svt le cas en français..enfin, je ne connais que ça!) et on peut échanger des idées sur le plan pédagogique.

Courage !

Sandyrina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Reine Margot le Ven 1 Avr 2011 - 16:53

vous connaissez mon parcours, je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à ressentir la même chose. j'envisage une reconversion, et ce qui me fait mal c'est que j'aurais aimé enseigner dans les conditions qui étaient celles des profs il y a une cinquantaine d'années.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par plumedair le Ven 1 Avr 2011 - 16:59

Comme c'est ironique... Je lis ton message alors que je sors de chez le médecin qui m'a arrêtée une semaine car je présente manifestement les mêmes symptômes que toi...
J'en viens à ne même plus supporter les gamins; là ça craint!
Courage! N'hésite pas à te faire arrêter un peu plus histoire de souffler et de réfléchir aussi!

plumedair
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum