Echec et démotivation

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Fourseasons le Sam 2 Avr 2011 - 10:17

@Bfred a écrit:Pseudo, péché d'orgueil je ne suis pas trop d'accord, enfin j'en parlerais à mon psy, moi je fais plutôt dans le complexe d'infériorité et je vais me faire taper sur les doigts par marquise de merteuil car cela ne me dérange pas trop de faire de l'éducatif.
Mais je l'avoue sur ce site je ne comprends pas toujours les programmes et les savoirs que l'on doit faire passer en HG, quant à me remettre dans les compositions lycée ( j'ai fait 15 ans de collège dont 10 en ZEP) cela me semble irréalisable.
Je suis en arrêt , j'ai pensé à une reconversion prof-doc, mais le parcours même sans passer le concours me semble au-dessus de mes forces et surtout de possibilités.
Alors je crois que je vais rester là où je suis !!!
Qu'est-ce qu'un Topic ? Comment en créer un ,svp ?

C'est sans doute pas incompatible... Wink

C'est un fil de discussion sur un sujet comme celui-ci Wink Tu vas dans la rubrique adéquate au sujet que tu veux créer et tu cliques sur "Nouveau" Smile

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Pseudo le Sam 2 Avr 2011 - 10:25

@Bfred a écrit:Pseudo, péché d'orgueil je ne suis pas trop d'accord, enfin j'en parlerais à mon psy, moi je fais plutôt dans le complexe d'infériorité et je vais me faire taper sur les doigts par marquise de merteuil car cela ne me dérange pas trop de faire de l'éducatif.

Je vais parler du complexe d'infériorité en général, pas de ton cas particulier.

Le sentiment d'infériorité, tout comme le sentiment de supériorité, est souvent lié à l'idée de toute puissance. Je suis tout puissant, hummm, que c'est bon = je suis supérieur. Je suis inférieur = au secours, je ne suis pas tout puissant, je suis donc une merde. C'est le tout ou rien.

Cela relève de la même illusion : ma toute puissance. Je le suis, tout puissant, ou je devrais l'être.

Vouloir être parfait, s'est vouloir être tout puissant. Et c'est à un moment ou un autre rencontrer l'échec, et le sentiment d'infériorité, et le désir de cacher cette infériorité en travaillant à se montrer parfait (même si on sait au fond de soi qu'on ne l'est pas).

D'ailleurs, un très fort sentiment intime d'infériorité se cache souvent sous des dehors affichés de supériorité.

EDIT : pour qu'il n'y ait pas de malentendus, quand je parle de tout ça, je ne me mets pas en dehors. Si je peux en parler avec un peu de précision, c'est que le sentiment d'infériorité, je connais de près ! Et que j'y ai travaillé.
Cette histoire de toute puissance vient de la petite enfance, et de l'éducation, des injonctions parentales, etc... Il n'y a pas de condamnation morale dans mon propos, ni de critique.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Bfred le Sam 2 Avr 2011 - 11:14

Pas de problème pseudo, je l'entends bien ainsi et même je pense que je devrais travailler dessus avec mon psy, car vraiment cela me pourrit la vie.
Mais l'échec et notamment scolaire je l'ai connu très tôt, dès le cp nule en orthographe et mis au ''pilori'' devant les autres élèves de cp... cela marque, puis difficultés de rédaction doublement 3ème, orientation 1ère techno car pas les moyens de faire des études supérieures d'après mon prof de physique, puis DUT carrières sociales en 2 ans, puis deug, licence, capes en 4 ans : va-t-en comprendre quelque chose ?
Comment as-tu travaillé sur ce complexe d'infériorité, si cela n'est pas trop indiscret ?

Bfred
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Pseudo le Sam 2 Avr 2011 - 12:09

@Bfred a écrit:
Comment as-tu travaillé sur ce complexe d'infériorité, si cela n'est pas trop indiscret ?

Et bien pas de façon frontale justement. Mais en comprenant petit à petit les choses, et comment ça se passait. Et en travaillant sur la confiance en soi (pour résumer à très gros traits).

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Bfred le Sam 2 Avr 2011 - 13:34

Je pense que j'ai un très gros travail à faire sur la confiance en soi, car vue mon état je me dis que je ne suis pas bonne à grand chose et le temps qui passe n'arrange rien à mes affaires. je n'arrive même pas à penser à autre choses que mes cours alors que je suis en arrêt jusqu'aux vacances. J'appréhende déjà septembre. Je ne suis pas prête à sortir de l'auberge !!! Quel pessimisme !!!

Bfred
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par bellaciao le Sam 2 Avr 2011 - 14:10

Je pense qu'ayant été toi-même en difficulté, tu tiens en main quelque chose de formidable pour aider les élèves à comprendre. Si tu décides de rester prof, tu dois repérer quels sont tes points forts et comment ils peuvent t'aider en cours, ce qui ne t'empêche pas de continuer à t'améliorer sur des points faibles. Un prof n'est pas un bloc : nous avons des compétences particulières, et nous avons tous un don qui peut servir. L'un(e) va très bien lire, l'autre très bien raconter, un autre fera écrire des textes sympas, un autre aura un bon rapport aux jeunes qui fera que le travail passe mieux... On peut être doux et rassurant, énergique et punchy, drôle, on peut faire du théâtre, on peut être imposant et intimidant, qu'importe ? On ne peut pas être tout cela. Il faut trouver sa propre manière d'exercer.

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par oups le Sam 2 Avr 2011 - 16:02

Je crois que vous avez raison, quand vous parlez de sentiment d'infériorité. Notre métier est difficile justement parce qu'on ne cesse d'être en apprentissage, on doit sans arrêt se remettre en question, et on n'a pas vraiment de moyen d'évaluer la qualité de ce qu'on fait. J'ai l'impression souvent d'être une prof médiocre et puis quand je retombe sur de vieux cours, je suis parfois surprise de les trouver plutôt bons...
Ondiraitlesud a raison, de conseiller de travailler en équipe, mais ce n'est pas évident à mettre en place, et même si j'ai réussi à échanger deux-trois trucs en cinq ans dans mon collège, j'ai toujours été jalouse des profs d'anglais qui se réunissent le midi pour travailler leurs cours, préparer leurs activités...
Maintenant j'en suis revenue, de vouloir être parfaite, et je me contente de vouloir être meilleure. Couvrir la majorité du programme (pour l'instant je n'y arrive pas), proposer des activités variées, riches, qui font réfléchir les élèves (sans tomber dans le chapitre sur la télé-réalité, hein...) et leur donner les moyens de réussir. Mes élèves ne progressent pas, et parfois j'ai honte en conseil de classe de leurs moyennes catastrophiques, je me dis que malgré tout c'est un peu de ma faute, je n'arrive pas à les motiver pour travailler.
J'aime bien ce que tu dis, Pseudo, sur le fait de se faire plaisir et transmettre un plaisir. Mais même ça, je ne sais pas comment faire, je ne trouve pas vraiment d'idées, je m'en tiens finalement à des choses plus banales qui me rassurent. Mais je vais réfléchir à mes pratiques et fréquenter plus souvent ce forum...

Et Bfred, j'espère que tu vas réussir à dépasser ton problème et profiter un peu plus de la vie... Bon courage !

oups
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Bfred le Sam 2 Avr 2011 - 16:30

Bellaciao, je pense sincèrement que tu as raison et même cela ne te fera peut-être pas plaisir mais mon inspecteur devant mon angoisse maladive a tenu à peu près ce type de discours, du moins dans ce que j'ai pu comprendre.
Mais mon problème est double il faut que je retrouve le goût,la motivation et une certaine confiance en moi pour retravailler et que je sois capable de dire basta c'est finit je ne travaille pas le week-end ni les vacances car à mi-temps je n' y arrive toujours pas.
Merci Gipsonphile pour tes encouragements, ton sujet a suscité beaucoup de commentaires et je m'y suis retrouvé, c'est bien de savoir que l'on est pas seul car parfois en salle des profs la solitude est grande. Tu ne serais pas prof en HG par hasard ? Juste pour te proposer de travailler ensemble !!!

Bfred
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par oups le Sam 2 Avr 2011 - 16:44

Non Bfred, je suis prof de français, mais il n'y a pas de raison que ça n'intéresse pas d'autres profs d'HG. Tu devrais comme te le conseillait quelqu'un créer un topic à ce sujet. Je comprends ce que tu dis pour le travail en lycée, ça me rappelle mon année de stage avec des secondes, je ne comprenais rien à la façon de faire ! Et j'ai un peu peur que lors de ma mut, on ait l'idée saugrenue de me donner un lycée... (mais je me rassure, je ne dois pas avoir assez de points pour ça !) Cherche peut-être dans la partie par matières du forum. Et tu ne peux pas demander un conseiller pédagogique ? Avoir un guide te permettrait sûrement d'appréhender moins le retour au travail...

oups
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par simone du bavoir le Sam 2 Avr 2011 - 18:20


simone du bavoir
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par doctor who le Sam 2 Avr 2011 - 19:36

Ce serait bien, un fil au long cours sur la manière de faire cours en HG... Il n'y a pas tant de profs de cette matière qui s'expriment ici, et ça les rameuterait peut-être.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par lerocher le Sam 2 Avr 2011 - 21:20

Quel que soit le bahut, en quelques heures/jours tu dois sentir si ce boulot te convient. Dans des conditions très difficiles, on se révèle à soi-même: suis-je prêt pour le "fight" quotidien, ou suis-je à chaque fois un peu plus détruit?
En gros c'est cela. Si tu craques, et ce n'est pas péjoratif, il faut envisager sérieusement une autre carrière. Même si l'enseignement est fait de hauts et de bas, même si les hauteur sont bien plus belles et effacent les gouffres.
Le dégoût et l'envie d'en finir se produisent en tous lieux et en toute époque de notre vie pro, même dans le cadre d'un enseignement "normal".
Mais, rassure-toi, il y des heures de grâce où enseigner reste le plus beau métier du monde; leur rareté fait leur prix.
Courage!
Wink

lerocher
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echec et démotivation

Message par Invité14 le Dim 3 Avr 2011 - 23:10

C'est seulement cette année parès 13 ans d'ancienneté que je réussis à moins me remettre en cause, à moins travailler aussi, à moins penser boulot et à me sentir " pas trop nulle" et à moins penser à une reconversion.
Pourquoi? peut etre parce que je m'en fiche plus, que ma sophrologie m'aide , que mes loisirs m'occupent plus....
Bon, j'ai de la chance d'avoir les mêmes classes depuis quelques temps déjà donc mes cours sont prêts.

En, tout cas, ce métier a gâché bon nombre de mes week end ( à pleurer, ruminer , stresser!).Je ne pensais qu'au boulot. Je me sentais tellement mal que je ne sortais pas.
Ma vie sociale s'est donc réduite ...


Mais ce n'est pas gagné pour l'année prochaine car je vais une fois de plus être très stressée avant la rentrée de septembre!

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum