Le merdier de l'Education...au Québec

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le merdier de l'Education...au Québec

Message par Igniatius le Sam 2 Avr 2011 - 15:23

@sabeth a écrit:
@Igniatius a écrit:C'est peut-être dû au fait que leur système a été profondément réformé et qu'ils en voient aujourd'hui toutes les conséquences.

Patientons, cela ne devrait plus tarder à nous arriver...

Oui, il est beaucoup question d'éducation car la première génération issue de "la réforme pédagogique" est arrivée cette année (2010) au Cégep (le cursus pré-universitaire). Beaucoup d'enseignants (mais aussi des responsables politiques...) se posent donc des questions sur les connaissances et capacités de ces étudiants qui ont travaillé de manière totalement différente (par compétences, version "nouvelle pédagogie")...Et je ne suis pas certaine que le résultat soit concluant. Il faut guetter la presse québécoise, car je pense qu'il y aura beaucoup de bilans cette année, du coup.


oui, la vérité apparaîtra sans doute avec un éclat sombre, je le crains.

Les Finlandais (dont le système est très loué : vous le saviez ? Wink ) ont déjà de gros pbs au niveau universitaire : les scientifiques témoignent que leurs étudiants ont été formés de manière catastrophique au secondaire (pas le primaire, là, ça va apparemment) et cela est presque rassurant.
Quand nos dirigeants se rendront-ils compte qu'ils nous emmènent dans le mur ?...

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le merdier de l'Education...au Québec

Message par JPhMM le Sam 2 Avr 2011 - 22:53

@Igniatius a écrit:Quand nos dirigeants se rendront-ils compte qu'ils nous emmènent dans le mur ?...
Notre mur n'est pas leur mur.
Je ne pense pas que ces politiques-là voient comme un grand mal que le nombre d'étudiants en université diminue, bien au contraire. De plus, en venir à diminuer la qualité des diplômes, c'est se donner les moyens d'argumenter les futurs refus de hausses de salaires, voire d'argumenter de futures baisses de salaires.
Ne penses-tu pas que emmener le monde éducatif n'est pas précisément l'un des objectifs de tout cela ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le merdier de l'Education...au Québec

Message par Igniatius le Sam 2 Avr 2011 - 23:02

Je ne suis pas sûr : j'ai plutôt l'impression qu'ils souhaitent que le nombre d'étudiants augmente au contraire.Les conditions d'entrée à l'université, via l'obtention du bac, sont quand même très facilitées actuellement.

En revanche, je pense que leur objectif n'est clairement pas de donner à tous un niveau satisfaisant d'instruction : il s'agit juste de les occuper, afin que la reproduction puisse s'opérer sans trop de heurts sociaux.


_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le merdier de l'Education...au Québec

Message par Reine Margot le Dim 3 Avr 2011 - 8:51

le but actuel est au contraire d'augmenter le nombre d'étudiants diplômés, mais ce sont des diplômes qui n'auront plus de valeur, avec beaucoup moins d'exigences. Faits pour créer une masse de travailleurs sous-payés, en faisant croire à la démocratisation scolaire.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le merdier de l'Education...au Québec

Message par Finrod le Dim 3 Avr 2011 - 23:24

@retraitée a écrit:
@Finrod a écrit:
@Igniatius a écrit:
Patientons, cela ne devrait plus tarder à nous arriver...

Merci, grâce à toi, je sais ce que je vais ressentir dans 20 ans à la veille de ma première colloscopie.

Une seule L, mon colon!

Igniatus qui me donne des ailes.
Autant les garder encore un peu, si jamais j'ai besoin de m'envoler.

Tiens ça me rappelle la chanson "envolle moi"... une histoire de casser des murs à coup de livres... mieux vaut pas le dire à nos élèves, ils le feraient.

ps: Il n'y a qu'un "l" à envole aussi, je sais, mais je me suis dit qu'avec deux ça avait plus de chance de marcher.

Je ne pense pas que ces politiques-là voient comme un grand mal que le nombre d'étudiants en université diminue, bien au contraire.

Moi je t'ai compris JP, tu parlais des étudiants dans les filiaires "sérieuses" qui en effet diminuent en nombre ! et si vite !








Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum