Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Igniatius le Sam 02 Avr 2011, 12:44

Tribune publiée par Châtel et Pécresse dans Le Monde :


http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/01/pour-la-jeunesse-nos-idees-et-nos-actes_1502020_3232.html#xtor=RSS-3208


Après avoir passé quatre années à s'opposer à chacune de nos actions en faveur de la jeunesse, le Parti socialiste semble se souvenir soudainement des jeunes. Mais n'en déplaise à Martine Aubry, même à l'approche d'une présidentielle, ce ne sont pas les mots et les promesses qui comptent, ce sont les idées et les actes. Et le contraste est saisissant.

Depuis quatre ans, nous agissons pour permettre à chaque élève, à chaque étudiant, à chaque jeune de réaliser tout son potentiel et rendre ainsi notre jeunesse maîtresse de son propre avenir et de celui de la nation.

Depuis quatre ans, le gouvernement investit pour sa jeunesse, dans le logement étudiant et les campus universitaires et dans l'accompagnement de ceux qui en ont besoin avec l'augmentation sans précédent des bourses étudiantes.

Depuis quatre ans, nous apportons des réponses concrètes à nos jeunes, avec l'interdiction des stages hors cursus, leur indemnisation obligatoire en cours d'études ou bien encore l'instauration du service civique pour répondre à leur volonté d'engagement. Ce sont autant d'acquis pour notre jeunesse, qui les plébiscite.

Depuis quatre ans, nos actes parlent d'eux-mêmes : nous avons réformé le lycée et refondé l'université en offrant plus d'autonomie aux équipes pédagogiques pour permettre à toujours plus de jeunes d'aller jusqu'au bout de leurs possibilités et de réussir, tout simplement.

Depuis quatre ans, nous agissons et depuis quatre ans, le Parti socialiste a systématiquement combattu ces avancées, sans jamais faire la moindre proposition. Prisonnière d'une vision profondément conservatrice de notre système éducatif, la gauche reste encore et toujours sourde aux attentes exprimées par les jeunes et leurs familles, auxquelles elle n'a rien d'autre à offrir que la défense perpétuelle du statu quo et la promesse d'un assistanat dont notre jeunesse n'a que faire.

Car ce que valorisent nos jeunes, c'est l'initiative, la réussite individuelle, mais aussi l'engagement collectif. En un mot : l'autonomie, mais une autonomie qui ne se décrète pas à coups d'allocations, une autonomie qui se conquiert et se construit tout au long d'un parcours qui amène chaque jeune à prendre la mesure de ses capacités et à les mettre à profit pour réussir.

Nous avons choisi d'accompagner notre jeunesse sur cette voie exigeante, faite de travail, de culture et d'audace, car c'est la seule qui lui permettra de prendre toute sa place dans le monde du XXIe siècle. Nous avons mis en place une véritable orientation active, pour permettre aux élèves de choisir leur voie au lieu de subir la sélection par l'échec. Car désormais, l'entrée dans l'enseignement supérieur se prépare tout au long des années de lycée, pour permettre aux futurs bacheliers de mûrir leur décision et de se diriger vers un cursus où ils auront toutes leurs chances. Et à l'université, ils sont accueillis dès le mois de septembre et accompagnés afin de réussir leur entrée dans l'enseignement supérieur.

C'est bien nous qui avons répondu aux attentes de nos jeunes, en réformant l'école et l'université pour leur offrir, de l'entrée en primaire à la sortie de l'université, un enseignement personnalisé. Pour lutter contre le décrochage à toutes les étapes de la scolarité, nous nous sommes donnés les moyens de repérer, de suivre et d'accompagner tous les jeunes qui, à un moment donné, commencent à s'éloigner de l'école.

C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social, en créant les cordées de la réussite pour convaincre les élèves issus des quartiers populaires d'avoir l'audace de croire en eux et de s'engager dans ses études supérieures. Et pour leur donner toutes les chances de réussir, nous avons créé les internats d'excellence : en 2012, ils seront 20 000 à bénéficier de conditions d'études qui leur permettront d'oser : d'oser aller plus loin, d'oser l'université ou une classe préparatoire.

Mais à nos yeux, le succès du système scolaire et universitaire ne se mesure pas seulement au travers de la hausse de tel ou tel taux de poursuite d'études ou de réussite aux examens. Notre première responsabilité vis-à-vis des jeunes et de leurs familles, c'est de leur garantir une formation qui leur ouvrira les portes d'un emploi qui corresponde à leurs capacités, à leurs projets.

C'est la raison pour laquelle nous avons réformé la voie professionnelle, pour lutter contre les abandons en cours d'études qui empêchaient nombre de nos jeunes d'obtenir un baccalauréat qui est pourtant un véritable sésame vers l'emploi.

Et c'est pour cette même raison que nous avons confié à nos universités une nouvelle mission : celle de préparer l'insertion professionnelle de nos étudiants, en utilisant les nouvelles libertés que leur confère l'autonomie pour nouer un véritable dialogue avec le monde économique et concevoir des formations innovantes qui donneront à nos jeunes toutes les chances d'être recrutés à l'issue de leurs études.

Car pour nous, le système éducatif n'est pas un monde clos qui se suffirait à lui-même. Sa vocation fondamentale, c'est bien d'armer notre jeunesse pour la vie, en lui permettant de révéler toutes ses qualités de caractère, de cœur et d'esprit. C'est pourquoi, dans le prolongement des réformes éducatives, nous avons mis en place le service civique, qui offre dès cette année l'occasion à 15 000 jeunes de s'engager en faveur de l'autre. Nous avons confiance dans la jeunesse de France. Une jeunesse lucide, responsable et porteuse de valeurs fortes. Nous savons qu'elle attend de nous que nous lui donnions la liberté et l'opportunité de s'affirmer.

Le Parti socialiste prétend parler à la jeunesse. Une fois encore, il ne fait que se payer de mots.


Il faut lire, c'est totalement hallucinant.
En fait, je l'ai déjà évoqué dans d'autres topics, ce gouvernement me fait furieusement penser au porte-parole de Saddam Hussein pendant la seconde guerre du Golfe.
L'armée américaine encerclait Bagdad, la ville était sévèrement pilonnée, l'armée régulière irakienne était en pleine déroute et le porte-parole en question, un galonné moustachu qui avait le style de Chaplin dans "Le Dictateur", proclamait en conférence devant la presse étrangère :"Nos soldats exterminent l'envahisseur capitaliste. Leurs chars sont détruits par nos valeureuse divisions. L'ennemi infidèle subit une cuisante défaite."
Tout ça avec les bruits des mortiers qui explosaient à quelques kilomètres.

Voilà où en sont Châtel et Pécresse à mon sens.


On peut aussi comparer avec les chiffres de production de l'URSS communiqués par la propagande (Lyssenko et tutti quanti...).


France, France, tu fous le camp !

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Ergo le Sam 02 Avr 2011, 13:21

Publiée un 1er avril. Tout est dit. :bangbang:

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Dame Tartine le Sam 02 Avr 2011, 13:21

affraid :mitrailler: :marteau: Il y a vraiment de quoi se taper la tête contre les murs !
Effectivement, à force de détruire l'éducation (entre autres) on va finir par créer des ignares sans capacités de discernement qui seront perméables à ce genre de propagande quasi stalinienne. Remercions bien platement Petit Père et Petite Mère de l'Education...

Dame Tartine

_________________
 J'peux pas, j'ai piscine ! 

Dame Tartine
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Dame Tartine le Sam 02 Avr 2011, 13:23

@Ergo a écrit:Publiée un 1er avril. Tout est dit. :bangbang:
Tu as raison ! En fait c'est peut-être bien un poisson d'avril ! yesyes Même s'il a très mauvais goût.

Dame Tartine

Dame Tartine
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Ergo le Sam 02 Avr 2011, 13:25

Descartes Mais j'aimerais bien.
Dire que j'ai enchaîné ça: http://www.soseducation.com/9mois et la tribune du Monde. Tsss. Timing, timing...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Dame Tartine le Sam 02 Avr 2011, 13:31

@Ergo a écrit: Descartes Mais j'aimerais bien.
Dire que j'ai enchaîné ça: http://www.soseducation.com/9mois et la tribune du Monde. Tsss. Timing, timing...
Moi aussi bien entendu No
Cette vidéo est flippante mais pas surprenante.

Dame Tartine


Dernière édition par Dame Tartine le Sam 02 Avr 2011, 13:56, édité 1 fois

Dame Tartine
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Pseudo le Sam 02 Avr 2011, 13:35

C'est beau comme du marbre ! J'en ai la larme à l'oeil ! On peut être fièr de notre gouvernement, de nos jeunes, de notre école ! Ah ! Vive la France ! Vive le Maréchal !

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par retraitée le Sam 02 Avr 2011, 13:38

Ils oublient de dire que leur ascenseur social ne dessert que le sous-sol.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par sand le Sam 02 Avr 2011, 13:40

Ah ben ça c'est fort !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Aurore le Sam 02 Avr 2011, 13:40

@retraitée a écrit:Ils oublient de dire que leur ascenseur social ne dessert que le sous-sol.

... ou les agences de Pôle Emploi.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par retraitée le Sam 02 Avr 2011, 13:46

@Aurore a écrit:
@retraitée a écrit:Ils oublient de dire que leur ascenseur social ne dessert que le sous-sol.

... ou les agences de Pôle Emploi.

Et là, ça craint.
Témoin cette lettre de la fille d'un collègue.

Bonjour,

Je vous écris car je suis absolument indignée de la façon dont Pôle emploi traite mon dossier (le numéro XXXX).

Ayant fait ma première inscription début février, j'obtiens un rendez-vous avec un conseiller mi-février. Je l'informe alors que je viens de changer d'adresse (du code postal XXXXX je passe à YYYYY). Il me demande d'opérer ce changement d'adresse par téléphone au 3949. Par ailleurs, étant enceinte, il me dit d'adresser ma déclaration de grossesse à Pôle emploi. Très bien. J'appelle le 3949; après un quart d'heure d'échange téléphonique avec des automates, miracle! je tombe sur un interlocuteur humain. Je lui expose ma situation et me fais recevoir sans la moindre trace de politesse: il refuse d'opérer mon changement d'adresse et me dit d'envoyer un courrier.

Je poste donc à Pôle emploi:
1) Un justificatif de mon nouveau domicile
2) Ma déclaration de grossesse

Puis je patiente... des jours... des semaines...

Je reçois, vers le 20 mars, à mon ancienne adresse (heureusement que j'ai pris soin de faire suivre mon courrier) un courrier posté le 14 mars qui m'informe seulement du nom de ma conseillère personnelle (Mme XYZ) sans me parler de mon précédent courrier, et sans même me donner le moyen de joindre cette dame.
Quelques jours plus tard, je reçois un nouveau courrier daté également du 14 mars et qui contient... mon justificatif de domicile et ma déclaration de grossesse dont apparemment personne ne s'était soucié, accompagné d'un mot bref me donnant le conseil d'effectuer mon changement d'adresse par téléphone au 39 49 !

J'ai cru que j'étais devenue folle. Je me trompais.

J'appelle le 39 49, cette fois le robot refuse d'identifier mon numéro de dossier, impossible d'avoir quelqu'un au téléphone, impossible de joindre quiconque.

Quelques jours plus tard, c'est-à-dire hier (31 mars), je reçois un troisième et un quatrième courrier, datés, l'un du 10 mars, l'autre du 16.
Le premier est une menace de radiation pour n'avoir pas actualisé ma situation durant le mois de février 2011.
Le second est la confirmation de cette radiation.

Plus de recours, le numéro 3949 est un numéro bouché, aucun moyen sur internet de trouver une adresse de messagerie électronique ; par miracle sur une enveloppe je distingue un pâle tampon avec l'adresse mail ale-chapelle@pole-emploi.fr, sur laquelle j'envoie ce message.

Non, je ne suis pas folle, alors, qu'est-ce?
Un monstrueux hasard ou une gigantesque manipulation de la bureaucratie bourgeoise pour louvoyer avec les droits officiellement acquis aux travailleurs et aux chômeurs de ce pays soi-disant démocratique?

Je vous prie bien instamment de me répondre avec la rapidité de la foudre.

Signature

C'est Kafkaïen, non.


Dernière édition par retraitée le Sam 02 Avr 2011, 17:10, édité 1 fois

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Igniatius le Sam 02 Avr 2011, 13:47

Le pb, c'est que ce genre de discours passe bien dans les médias et chez les parents, même si les choses changent car les parents constatent les dégâts au quotidien.

Concernant le clip de SOS-Education : il fait référence à des pbs réels, mais il ne faut pas restreindre le pb de l'école à celui de la violence.
Pour ma part, après avoir donné dans le 93 pdt 3 ans, cela fait 8 ans que je suis dans un lycée exempt de violence, et pourtant la dégradation des conditions d'enseignement est forte, essentiellement due à mon sens aux réformes de fond du primaire et du collège, qui nous arrivent aujourd'hui au lycée.
Et puis SOS-Education milite pour le chèque éducation et est très marquée à droite.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Igniatius le Sam 02 Avr 2011, 13:49

Attention retraitée, tu as laissé le nom de la conseillère Pôle Emploi.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par invitéW le Sam 02 Avr 2011, 13:49

@Igniatius a écrit:Le pb, c'est que ce genre de discours passe bien dans les médias et chez les parents, même si les choses changent car les parents constatent les dégâts au quotidien.

Concernant le clip de SOS-Education : il fait référence à des pbs réels, mais il ne faut pas restreindre le pb de l'école à celui de la violence.
Pour ma part, après avoir donné dans le 93 pdt 3 ans, cela fait 8 ans que je suis dans un lycée exempt de violence, et pourtant la dégradation des conditions d'enseignement est forte, essentiellement due à mon sens aux réformes de fond du primaire et du collège, qui nous arrivent aujourd'hui au lycée.
Et puis SOS-Education milite pour le chèque éducation et est très marquée à droite.

bien à droite alors, même un peu plus...

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Igniatius le Sam 02 Avr 2011, 13:50

Je suis d'accord Will, c'était juste pour ne froisser personne (des fois, je prends des pincettes Wink )

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par retraitée le Sam 02 Avr 2011, 17:10

@Igniatius a écrit:Attention retraitée, tu as laissé le nom de la conseillère Pôle Emploi.
Merci. Oubli réparé.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Abraxas le Sam 02 Avr 2011, 17:27

Ce qui est drôle, c'est de savoir que Pécresse et Chatel ne peuvent littéralement pas s'encadrer.
C'est dire à quel point ils l'ont écrit eux-mêmes, ce texte…
Mais promis, ce n'est pas moi.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Igniatius le Sam 02 Avr 2011, 17:43

@Abraxas a écrit:Ce qui est drôle, c'est de savoir que Pécresse et Chatel ne peuvent littéralement pas s'encadrer.
C'est dire à quel point ils l'ont écrit eux-mêmes, ce texte…
Mais promis, ce n'est pas moi.


On se doute !
De toute façon, il est interdit de porter la moustache si l'on veut être ministre de l'Education...



_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par doublecasquette le Sam 02 Avr 2011, 18:01

@Igniatius a écrit:
@Abraxas a écrit:Ce qui est drôle, c'est de savoir que Pécresse et Chatel ne peuvent littéralement pas s'encadrer.
C'est dire à quel point ils l'ont écrit eux-mêmes, ce texte…
Mais promis, ce n'est pas moi.


On se doute !
De toute façon, il est interdit de porter la moustache si l'on veut être ministre de l'Education...



Ah c'est pour ça qu'il l'a rasée yesyes !

Bon, ben, s'il y tient, d'accord ! Mais il nous laisse de l'histoire, de la géo, des sciences, de la musique, du dessin, du travail manuel et de l'EPS en Primaire furieux !

S'il trouve que ça fait trop, il n'a qu'à nous rendre nos 27 heures professeur !

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Frisouille le Sam 02 Avr 2011, 18:09

@retraitée a écrit:
@Aurore a écrit:
@retraitée a écrit:Ils oublient de dire que leur ascenseur social ne dessert que le sous-sol.

... ou les agences de Pôle Emploi.

Et là, ça craint.
Témoin cette lettre de la fille d'un collègue.

......


C'est Kafkaïen, non.

Ce témoignage illustre très bien la politique affichée par le gouvernement de baisse ou de stabilisation du nombre de demandeurs d'emploi. Et que d'économies ainsi faites, laissant dans la mouisse tous les oubliés du système...

Pôle Emploi aussi est victime du dégraissage massif, d'où l'emploi abusif de ces automates ... Sûr, un répondeur téléphonique, ça ne coûte pas bien cher... Sad

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par User5899 le Sam 02 Avr 2011, 18:55

@Igniatius a écrit:Tribune publiée par Châtel et Pécresse dans Le Monde :


http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/01/pour-la-jeunesse-nos-idees-et-nos-actes_1502020_3232.html#xtor=RSS-3208


Après avoir passé quatre années à s'opposer à chacune de nos actions en faveur de la jeunesse, le Parti socialiste semble se souvenir soudainement des jeunes. Mais n'en déplaise à Martine Aubry, même à l'approche d'une présidentielle, ce ne sont pas les mots et les promesses qui comptent, ce sont les idées et les actes. Et le contraste est saisissant.

Depuis quatre ans, nous agissons pour permettre à chaque élève, à chaque étudiant, à chaque jeune de réaliser tout son potentiel et rendre ainsi notre jeunesse maîtresse de son propre avenir et de celui de la nation.

Depuis quatre ans, le gouvernement investit pour sa jeunesse, dans le logement étudiant et les campus universitaires et dans l'accompagnement de ceux qui en ont besoin avec l'augmentation sans précédent des bourses étudiantes.

Depuis quatre ans, nous apportons des réponses concrètes à nos jeunes, avec l'interdiction des stages hors cursus, leur indemnisation obligatoire en cours d'études ou bien encore l'instauration du service civique pour répondre à leur volonté d'engagement. Ce sont autant d'acquis pour notre jeunesse, qui les plébiscite.

Depuis quatre ans, nos actes parlent d'eux-mêmes : nous avons réformé le lycée et refondé l'université en offrant plus d'autonomie aux équipes pédagogiques pour permettre à toujours plus de jeunes d'aller jusqu'au bout de leurs possibilités et de réussir, tout simplement.

Depuis quatre ans, nous agissons et depuis quatre ans, le Parti socialiste a systématiquement combattu ces avancées, sans jamais faire la moindre proposition. Prisonnière d'une vision profondément conservatrice de notre système éducatif, la gauche reste encore et toujours sourde aux attentes exprimées par les jeunes et leurs familles, auxquelles elle n'a rien d'autre à offrir que la défense perpétuelle du statu quo et la promesse d'un assistanat dont notre jeunesse n'a que faire.

Car ce que valorisent nos jeunes, c'est l'initiative, la réussite individuelle, mais aussi l'engagement collectif. En un mot : l'autonomie, mais une autonomie qui ne se décrète pas à coups d'allocations, une autonomie qui se conquiert et se construit tout au long d'un parcours qui amène chaque jeune à prendre la mesure de ses capacités et à les mettre à profit pour réussir.

Nous avons choisi d'accompagner notre jeunesse sur cette voie exigeante, faite de travail, de culture et d'audace, car c'est la seule qui lui permettra de prendre toute sa place dans le monde du XXIe siècle. Nous avons mis en place une véritable orientation active, pour permettre aux élèves de choisir leur voie au lieu de subir la sélection par l'échec. Car désormais, l'entrée dans l'enseignement supérieur se prépare tout au long des années de lycée, pour permettre aux futurs bacheliers de mûrir leur décision et de se diriger vers un cursus où ils auront toutes leurs chances. Et à l'université, ils sont accueillis dès le mois de septembre et accompagnés afin de réussir leur entrée dans l'enseignement supérieur.

C'est bien nous qui avons répondu aux attentes de nos jeunes, en réformant l'école et l'université pour leur offrir, de l'entrée en primaire à la sortie de l'université, un enseignement personnalisé. Pour lutter contre le décrochage à toutes les étapes de la scolarité, nous nous sommes donnés les moyens de repérer, de suivre et d'accompagner tous les jeunes qui, à un moment donné, commencent à s'éloigner de l'école.

C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social, en créant les cordées de la réussite pour convaincre les élèves issus des quartiers populaires d'avoir l'audace de croire en eux et de s'engager dans ses études supérieures. Et pour leur donner toutes les chances de réussir, nous avons créé les internats d'excellence : en 2012, ils seront 20 000 à bénéficier de conditions d'études qui leur permettront d'oser : d'oser aller plus loin, d'oser l'université ou une classe préparatoire.

Mais à nos yeux, le succès du système scolaire et universitaire ne se mesure pas seulement au travers de la hausse de tel ou tel taux de poursuite d'études ou de réussite aux examens. Notre première responsabilité vis-à-vis des jeunes et de leurs familles, c'est de leur garantir une formation qui leur ouvrira les portes d'un emploi qui corresponde à leurs capacités, à leurs projets.

C'est la raison pour laquelle nous avons réformé la voie professionnelle, pour lutter contre les abandons en cours d'études qui empêchaient nombre de nos jeunes d'obtenir un baccalauréat qui est pourtant un véritable sésame vers l'emploi.

Et c'est pour cette même raison que nous avons confié à nos universités une nouvelle mission : celle de préparer l'insertion professionnelle de nos étudiants, en utilisant les nouvelles libertés que leur confère l'autonomie pour nouer un véritable dialogue avec le monde économique et concevoir des formations innovantes qui donneront à nos jeunes toutes les chances d'être recrutés à l'issue de leurs études.

Car pour nous, le système éducatif n'est pas un monde clos qui se suffirait à lui-même. Sa vocation fondamentale, c'est bien d'armer notre jeunesse pour la vie, en lui permettant de révéler toutes ses qualités de caractère, de cœur et d'esprit. C'est pourquoi, dans le prolongement des réformes éducatives, nous avons mis en place le service civique, qui offre dès cette année l'occasion à 15 000 jeunes de s'engager en faveur de l'autre. Nous avons confiance dans la jeunesse de France. Une jeunesse lucide, responsable et porteuse de valeurs fortes. Nous savons qu'elle attend de nous que nous lui donnions la liberté et l'opportunité de s'affirmer.

Le Parti socialiste prétend parler à la jeunesse. Une fois encore, il ne fait que se payer de mots.


Il faut lire, c'est totalement hallucinant.
En fait, je l'ai déjà évoqué dans d'autres topics, ce gouvernement me fait furieusement penser au porte-parole de Saddam Hussein pendant la seconde guerre du Golfe.
L'armée américaine encerclait Bagdad, la ville était sévèrement pilonnée, l'armée régulière irakienne était en pleine déroute et le porte-parole en question, un galonné moustachu qui avait le style de Chaplin dans "Le Dictateur", proclamait en conférence devant la presse étrangère :"Nos soldats exterminent l'envahisseur capitaliste. Leurs chars sont détruits par nos valeureuse divisions. L'ennemi infidèle subit une cuisante défaite."
Tout ça avec les bruits des mortiers qui explosaient à quelques kilomètres.

Voilà où en sont Châtel et Pécresse à mon sens.


On peut aussi comparer avec les chiffres de production de l'URSS communiqués par la propagande (Lyssenko et tutti quanti...).


France, France, tu fous le camp !
Merci de nous avoir communiqué ce texte. Il est hallucinant et honteux.
Ignatius, vous parlez de Tarek Aziz, c'est ça ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Igniatius le Sam 02 Avr 2011, 19:00

Non non, Tarek Aziz était quelqu'un de sérieux, je ne pense d'ailleurs pas qu'il ait jamais porté d'uniforme. Quoique...

Celui dont je parle était un inconnu : je suppose que son nom doit bien figurer quelque part, mais l'histoire ne le retiendra sans doute pas.

IL était vraiment guignolesque, et appuyait ses déclarations de force moulinets et coups de poings : vraiment Chaplin !

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par JPhMM le Sam 02 Avr 2011, 22:48

Est-ce une lettre sur le parti socialiste ("bouh ils sont méchants, regardez ils font que nous embêter alors qu'on est gentils nous !") ou sur l'éducation ?
Le texte est quand même truffé d’âneries. Hallucinant.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Igniatius le Sam 02 Avr 2011, 22:51

Mais c'est ça qui fait peur justement, ces âneries sont assénées avec un ton tellement péremptoire que c'en est convaincant pour des gens extérieurs au pb.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Châtel / Pécresse :"C'est bien nous, et non la gauche, qui avons relancé l'ascenseur social"

Message par Daphné le Dim 03 Avr 2011, 07:51

@Igniatius a écrit:Mais c'est ça qui fait peur justement, ces âneries sont assénées avec un ton tellement péremptoire que c'en est convaincant pour des gens extérieurs au pb.

Exactement !! Et c'est fait pour.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum