Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 24 Nov 2015 - 20:00
Marlou, l'AP n'a pas été conçu pour les élèves, mais pour les professeurs. Il s'agit de les forcer à enseigner autrement et autre chose que leur discipline. C'est mon proviseur qui l'a dit : l'AP est la chance pour nous d'apprendre notre métier.
avatar
tschai
Niveau 6

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par tschai le Mar 24 Nov 2015 - 20:11
Nous sommes une armée inspectée par des déserteurs...
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Tamerlan le Mar 24 Nov 2015 - 20:13
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Marlou, l'AP n'a pas été conçu pour les élèves, mais pour les professeurs. Il s'agit de les forcer à enseigner autrement et autre chose que leur discipline. C'est mon proviseur qui l'a dit : l'AP est la chance pour nous d'apprendre notre métier.

Et personne ne l'a envoyé paître le proviseur?

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 24 Nov 2015 - 20:16
J'étais sidéré. Je lui ai dit que je n'avais pas envie de participer à ce concours, mais j'ai choisi de ne pas aller plus loin.

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Tamerlan le Mar 24 Nov 2015 - 20:22
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:J'étais sidéré. Je lui ai dit que je n'avais pas envie de participer à ce concours, mais j'ai choisi de ne pas aller plus loin.

Donc vous avez accepté. Alors il vaut mieux le faire du meilleur coeur possible Smile

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
User21929
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par User21929 le Mar 24 Nov 2015 - 20:35
@tschai a écrit:Nous sommes une armée inspectée par des déserteurs...

Modéré
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 24 Nov 2015 - 20:48
@Tamerlan a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:J'étais sidéré. Je lui ai dit que je n'avais pas envie de participer à ce concours, mais j'ai choisi de ne pas aller plus loin.

Donc vous avez accepté. Alors il vaut mieux le faire du meilleur coeur possible Smile

Hein ? Mais je n'ai rien accepté moi, rien signé. Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Je suis obligé de lui dire aussi tout ce que je pense de sa conception de notre métier pour avoir le droit de ne pas participer au concours ?

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Tamerlan le Mar 24 Nov 2015 - 20:50
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:J'étais sidéré. Je lui ai dit que je n'avais pas envie de participer à ce concours, mais j'ai choisi de ne pas aller plus loin.

Donc vous avez accepté. Alors il vaut mieux le faire du meilleur coeur possible Smile

Hein ? Mais je n'ai rien accepté moi, rien signé. Je ne comprends pas ce que tu veux dire.

Moi je suis chef et j'entends "je n'ai pas envie" au lieu de "non" je me dis que l'affaire n'est pas si mal engagée Smile

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Madame Mado
Niveau 8

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Madame Mado le Mar 24 Nov 2015 - 20:52
"Répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?"

Pas la mort, non, pire !
un rapport
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 24 Nov 2015 - 20:53
Oui, je pense que j'ai été mou. Mais je ne le serai pas lundi. Ce n'est pas vraiment ma question de savoir si je dois dire ou oui ou non ou si j'ai le droit de dire non...

@mado a écrit:un rapport

Et qu'est-ce que ça fait, un rapport ? C'est comme pour les élèves ?

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
scot69
Neoprof expérimenté

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par scot69 le Mar 24 Nov 2015 - 20:59
Il y a 2 ans, j'ai été inspecté et l'inspectrice m'a fait un rapport épouvantable et surtout mensonger.

J'étais très très en colère et j'ai écrit un courriel INCENDIAIRE la traitant de menteuse, d'incompétente, de sournoise... j'étais sur le point de lui envoyer mais j'ai tout de même demandé des conseils à des collègues plus expérimentés ainsi qu'à mon syndicat. Ils me l'ont tous déconseillé très fortement: on ne peut pas contester un rapport d'inspection, la seule chose que l'on peut contester, c'est une note, et encore, s'il y a vice de procédure. Je ne l'ai pas envoyé!

Si on envoie un courrier comme le mien, il ira dans notre dossier et le prochain inspecteur qui viendra aura un à-priori sur nous car il ira dans le sens de son collègue...

Bref, je me suis écrasé car cette personne n'en vaut même pas la peine...
User21929
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par User21929 le Mar 24 Nov 2015 - 21:03
Une fois, un inspecteur m'a répondu... il s'en souvient !

Pas plus tard qu'hier je suis allé voir mon CdE pour lui demander ce que devenait mon inspecteur car depuis qu'il était titularisé on ne le voyait plus !? Mon CdE a soupiré.

Bref dire ce qu'on a sur le cœur fait plus avancer les choses que de se taire.
avatar
tschai
Niveau 6

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par tschai le Mar 24 Nov 2015 - 21:10
Lors de ma dernière inspection (sans doute aussi l'ultime), j'ai fait comme si l'inspecteur n'était pas là, et donc, 5 minutes avant la fin du cours, j'ai distribué des papiers d'autorisation pour une sortie au Chemin Des Dames. Le faisan fonction n'a pas arrêté de me le reprocher en reprise, disant que j'amputais mon cours, son rapport ne parlait en gros que de ça (et du fait que les élèves n'étaient pas assez acteurs de mon cours).
J'ai signé le rapport avec comme commentaire: "lu et non approuvé". Aucun point d'augmentation, alors que ma précédente inspection datait de 8 ans plus tôt.
O tempora, O mores
User21929
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par User21929 le Mar 24 Nov 2015 - 21:11
@scot69 a écrit:Il y a 2 ans, j'ai été inspecté et l'inspectrice m'a fait un rapport épouvantable et surtout mensonger.

J'étais très très en colère et j'ai écrit un courriel INCENDIAIRE la traitant de menteuse, d'incompétente, de sournoise... j'étais sur le point de lui envoyer mais j'ai tout de même demandé des conseils à des collègues plus expérimentés ainsi qu'à mon syndicat. Ils me l'ont tous déconseillé très fortement: on ne peut pas contester un rapport d'inspection, la seule chose que l'on peut contester, c'est une note, et encore, s'il y a vice de procédure. Je ne l'ai pas envoyé!

Si on envoie un courrier comme le mien, il ira dans notre dossier et le prochain inspecteur qui viendra aura un à-priori sur nous car il ira dans le sens de son collègue...

Bref, je me suis écrasé car cette personne n'en vaut même pas la peine...

Moi je l'ai fait de façon ironique : "Monsieur X, J'ai bien reçu votre rapport mais, a priori, il y a erreur sur la personne inspectée, j'attends celui me concernant. Bien cordialement. M. WP".

Plus jamais revu.

Bon il est vrai que j'ai eu un passage à vide coté avancement mais au prix d'une tranquillité !
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 24 Nov 2015 - 21:15
Alors, si je vous entends, vous, ce que vous feriez, lundi, c'est dire non à l'inspecteur, tout simplement, et dire pourquoi.

Bon, tout de même, ce qu'a dit Tamerlan m'inquiète maintenant. Qu'est-ce qui fait qu'on est considéré comme ayant accepté le projet ? On signe un truc ?

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
User21929
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par User21929 le Mar 24 Nov 2015 - 21:20
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Alors, si je vous entends, vous, ce que vous feriez, lundi, c'est dire non à l'inspecteur, tout simplement, et dire pourquoi.

Bon, tout de même, ce qu'a dit Tamerlan m'inquiète maintenant. Qu'est-ce qui fait qu'on est considéré comme ayant accepté le projet ? On signe un truc ?

Bah, non, on ne signe rien. C'est une demande pas une injonction. Il faut te dire que quand un inspecteur te demande qqchose, c'est lui qui en tirera plus de bénéfices. Au mieux tu en auras les miettes s'il est sympa.
avatar
Madame Mado
Niveau 8

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Madame Mado le Mar 24 Nov 2015 - 21:21
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Oui, je pense que j'ai été mou. Mais je ne le serai pas lundi. Ce n'est pas vraiment ma question de savoir si je dois dire ou oui ou non ou si j'ai le droit de dire non...

@mado a écrit:un rapport

Et qu'est-ce que ça fait, un rapport ? C'est comme pour les élèves ?

Désolée, j'ai lu trop vite et uniquement le titre je dois l'admettre.
J'ai compris "répondre à un inspecteur" comme "être insolent à l'égard d'un inspecteur", s'en moquer.
D'où ma réponse ironique.

Mais pour reprendre le vrai sujet, plusieurs de mes collègues ont "répondu" à leur inspecteur après réception de leur rapport et elles n'ont jamais obtenu de réponse.Jamais.

_________________
mon blog artistique sunny
User21929
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par User21929 le Mar 24 Nov 2015 - 21:25
@Madame Mado a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Oui, je pense que j'ai été mou. Mais je ne le serai pas lundi. Ce n'est pas vraiment ma question de savoir si je dois dire ou oui ou non ou si j'ai le droit de dire non...

@mado a écrit:un rapport

Et qu'est-ce que ça fait, un rapport ? C'est comme pour les élèves ?

Désolée, j'ai lu trop vite et uniquement le titre je dois l'admettre.
J'ai compris "répondre à un inspecteur" comme "être insolent à l'égard d'un inspecteur", s'en moquer.
D'où ma réponse ironique.

Mais pour reprendre le vrai sujet, plusieurs de mes collègues ont "répondu" à leur inspecteur après réception de leur rapport et elles n'ont jamais obtenu de réponse.Jamais.

+1
avatar
scot69
Neoprof expérimenté

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par scot69 le Mar 24 Nov 2015 - 21:42
C'est ce que me disent la plupart de mes collègues, il ne faut pas espérer grand chose.
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Tamerlan le Mar 24 Nov 2015 - 21:56
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Alors, si je vous entends, vous, ce que vous feriez, lundi, c'est dire non à l'inspecteur, tout simplement, et dire pourquoi.

Bon, tout de même, ce qu'a dit Tamerlan m'inquiète maintenant. Qu'est-ce qui fait qu'on est considéré comme ayant accepté le projet ? On signe un truc ?

Non, vous n'avez rien accepté. Ce que je veux dire c'est que, comme avec les élèves, il vaut mieux que le non soit clair et précoce. Par ailleurs un CDE et encore plus un inspecteur (qui n'est pas votre supérieur hiérarchique) n'a pas à vous donner d'ordre de ce type. Vous allez sans doute passer pour un pénible et il ne faudra pas espérer un renvoi d’ascenseur de la part du chef mais sans doute pas grand chose de plus. L'inspecteur ne peut pas "faire un rapport" sur cela bien sûr. Le jour où il vous inspecte il se souviendra peut-être du truc mais dans la très grande majorité des cas ce n'est pas ça qui va faire le rapport d'inspection à mon avis.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par User5899 le Mar 24 Nov 2015 - 21:59
@scot69 a écrit:Il y a 2 ans, j'ai été inspecté et l'inspectrice m'a fait un rapport épouvantable et surtout mensonger.

J'étais très très en colère et j'ai écrit un courriel INCENDIAIRE la traitant de menteuse, d'incompétente, de sournoise... j'étais sur le point de lui envoyer mais j'ai tout de même demandé des conseils à des collègues plus expérimentés ainsi qu'à mon syndicat. Ils me l'ont tous déconseillé très fortement: on ne peut pas contester un rapport d'inspection, la seule chose que l'on peut contester, c'est une note, et encore, s'il y a vice de procédure. Je ne l'ai pas envoyé!

Si on envoie un courrier comme le mien, il ira dans notre dossier et le prochain inspecteur qui viendra aura un à-priori sur nous car il ira dans le sens de son collègue...

Bref, je me suis écrasé car cette personne n'en vaut même pas la peine...
C'est complètement faux. Bien sûr qu'on peut contester un rapport. On le fait calmement, et surtout de façon factuelle, en pointant les mensonges et les points de désaccord. On fait annexer ces remarques au rapport d'inspection au moment de la signature. Et on peut envoyer ces remarques à l'Inspection générale, qui peut diligenter une contre-inspection. Et ce n'est pas si rare.

Sylvain, vous risquez juste de vous faire mal voir. L'IA-IPR n'est pas votre chef. Vous déclinez la proposition de façon simple, claire et nette : "Non".
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 24 Nov 2015 - 22:09
D'ac. Merci. Plus qu'à attendre lundi. Je le prends comme une sorte de baptême du feu. chevalier

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
scot69
Neoprof expérimenté

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par scot69 le Mar 24 Nov 2015 - 22:18
Juste pour info, je vous copie-colle le courriel que m'avait répondu le mec du syndicat (prof d'anglais aussi):

Bonjour Scot69,

Tu nous as téléphoné à propos d'une inspection et d'un rapport que tu
trouves abusif et mensonger.

A propos des inspections :

On ne peut pas contester un rapport d'inspection. On peut au mieux faire
des "remarques" qui sont alors jointes au dossier administratif de
l'enseignant. Je conseille toujours de faire cela avec le plus grand
tact, car ce genre de courrier peut te suivre pendant toute ta carrière !

Reste qu'en dehors d'un rapport, c'est la note qui compte. On a déjà vu
des enseignants (moi ! ) qui ont vus leur note progresser malgré un
rapport pour le moins peu flatteur.

Pour ce qui est de la note qui te sera attribuée, il est théoriquement
possible de la contester, puisqu'il est toujours possible de contester
toute décision prise par l'administration. Cependant, dans la pratique,
c'est parfaitement vain. En effet, pour contester une note, il faudrait
qu'il y ait eu une erreur matérielle, c'est à dire une procédure
réglementaire qui n'ait pas été respectée. Or comme il n'y a
pratiquement aucune directive officielle concernant une inspection et
l'attribution de la note, on en arrive à la conclusion que les
inspecteurs sont souverains. Cela a posé des problèmes à Lyon dans le
passé, lorsqu'il y avait une inspectrice de LP qui était folle à Lyon.
Le recteur avait été saisi par le chef d'établissement et par notre
syndicat. Le recteur avait reconnu à demi-mot que l'inspectrice était
spéciale ("Mme X, certes avec la personnalité qui est la sienne"), mais
qu'il n'y pouvait rien...

Si besoin est, on en reparle, y compris au téléphone, si tu le
souhaites.

Bonne fin de vacances,

signature



User21929
Expert

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par User21929 le Mar 24 Nov 2015 - 22:25
N'oubliez pas d'adhérer à votre syndicat, c'est si utile cafe
avatar
scot69
Neoprof expérimenté

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par scot69 le Mar 24 Nov 2015 - 22:27
Je ne prétends pas du tout que c'est exact, c'est juste les infos que j'avais reçues!
Liseron
Niveau 3

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Liseron le Mar 24 Nov 2015 - 22:27
Cripure a écrit:
@scot69 a écrit:Il y a 2 ans, j'ai été inspecté et l'inspectrice m'a fait un rapport épouvantable et surtout mensonger.

J'étais très très en colère et j'ai écrit un courriel INCENDIAIRE la traitant de menteuse, d'incompétente, de sournoise... j'étais sur le point de lui envoyer mais j'ai tout de même demandé des conseils à des collègues plus expérimentés ainsi qu'à mon syndicat. Ils me l'ont tous déconseillé très fortement: on ne peut pas contester un rapport d'inspection, la seule chose que l'on peut contester, c'est une note, et encore, s'il y a vice de procédure. Je ne l'ai pas envoyé!

Si on envoie un courrier comme le mien, il ira dans notre dossier et le prochain inspecteur qui viendra aura un à-priori sur nous car il ira dans le sens de son collègue...

Bref, je me suis écrasé car cette personne n'en vaut même pas la peine...
C'est complètement faux. Bien sûr qu'on peut contester un rapport. On le fait calmement, et surtout de façon factuelle, en pointant les mensonges et les points de désaccord. On fait annexer ces remarques au rapport d'inspection au moment de la signature. Et on peut envoyer ces remarques à l'Inspection générale, qui peut diligenter une contre-inspection. Et ce n'est pas si rare.

Oui, j'ai eu cette expérience avec un chargé d'inspection.
J'ai écrit un document, que j'ai fait annexer au rapport (en mentionnant bien à côté de ma signature son existence). Je n'y ai repris que ce qui était incontestablement subjectif ou faux, en rétablissant ma version de la manière la plus neutre possible  (par exemple, il prétendait qu'à un moment, j'avais changé d'exercice parce que les élèves s'agitaient... Je me suis fait un plaisir d'expliquer les tenants et les aboutissants de ma démarche pédagogique !).
Pas de réponse mais plusieurs points d'augmentation...
Contenu sponsorisé

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum