Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Daphné le Mar 12 Avr 2011 - 21:45
Oui.
avatar
Igniatius
Empereur

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Igniatius le Mer 13 Avr 2011 - 0:17
@Daphné a écrit:
@CarmenLR a écrit:S'ils n'inspectent plus, que vont faire les inspecteurs ?
Organiser la formation, animer les stages.........


Apporter le café en disant : "C'est le café de l'institution" ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Azad
Habitué du forum

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Azad le Mer 13 Avr 2011 - 5:17
Je ne comprends pas... mais dans ce cas, comment va t on être évaluer ? Seulement par le chef d'établissement ?
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Daphné le Mer 13 Avr 2011 - 6:56
joel a écrit:Je ne comprends pas... mais dans ce cas, comment va t on être évaluer ? Seulement par le chef d'établissement ?

Oui.
avatar
Azad
Habitué du forum

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Azad le Mer 13 Avr 2011 - 11:20
:shock:
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Circé le Mer 13 Avr 2011 - 18:04
joel a écrit: :shock:

Ouaip, va y avoir des pénuries de cirage !!

avatar
Igniatius
Empereur

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Igniatius le Ven 22 Avr 2011 - 7:03
Bon, je fais remonter le topic.

Je viens de recevoir mon rapport d'inspection : sans surprise, c'est au vitriol.
Je suis sans doute une pourriture de prof qui traumatise les élèves et les entraîne uniquement à faire du calcul, alors que je devrais leur apprendre à "résoudre des problèmes".
Je me demande pourquoi on me confie les TS avec les Spé maths mais passons.

Etrangement, cela ne me fait ni chaud ni froid, j'avais tendu le bâton pour me faire battre, mais je suis quand même effaré de la mauvaise foi, de la malhonnêteté et de l'aveuglement de l'inspection.
Pour le principe, je crois quand même que je vais demander une contre-inspection : mon intégrité et ma qualité personnelle sont mises en cause, par écrit, je trouve cela lamentable.


Daphné, je t'enverrai un MP prochainement pour demander conseil !

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Marie Laetitia le Ven 22 Avr 2011 - 7:20
fleurs ne te laisse pas toucher...

(la souris qui n'est pas une petite rate)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Daphné le Ven 22 Avr 2011 - 8:43
@Igniatius a écrit:Bon, je fais remonter le topic.

Je viens de recevoir mon rapport d'inspection : sans surprise, c'est au vitriol.
Je suis sans doute une pourriture de prof qui traumatise les élèves et les entraîne uniquement à faire du calcul, alors que je devrais leur apprendre à "résoudre des problèmes".
Je me demande pourquoi on me confie les TS avec les Spé maths mais passons.

Etrangement, cela ne me fait ni chaud ni froid, j'avais tendu le bâton pour me faire battre, mais je suis quand même effaré de la mauvaise foi, de la malhonnêteté et de l'aveuglement de l'inspection.
Pour le principe, je crois quand même que je vais demander une contre-inspection : mon intégrité et ma qualité personnelle sont mises en cause, par écrit, je trouve cela lamentable.


Daphné, je t'enverrai un MP prochainement pour demander conseil !

OK.
Je crois que tu n'as rien à perdre - au contraire - à demander une contre inspection.
Invité
Invité

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Invité le Ven 22 Avr 2011 - 9:19
@Circé a écrit:
joel a écrit: :shock:

Ouaip, va y avoir des pénuries de cirage !!


bof, les stocks sont épuisés depuis longtemps! maintenant, ce ne seront plus les chaussures des inspecteurs qui seront propres, mais celles des chefs d'établissement.
avatar
Azad
Habitué du forum

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Azad le Sam 23 Avr 2011 - 5:52
Effectivement, Ignia, plus je pense à ce qui se fait, plus je me dis qu'on a tout à gagner à demander des contre inspections, bref, essayer de faire ch** les inspecteurs en montrant au rectorat qu'il y a un souci dans leur manière de faire...

Bon courage en tout cas.
avatar
Igniatius
Empereur

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Igniatius le Dim 3 Juil 2011 - 11:40
Bon eh bien c'est fait : j'ai envoyé une demande de contre-inspection a l'IG : cela m'étonnerait que ce soit positif mais je le fais pour l'honneur.

J'ai quand meme pris plaisir a pointer les mensonges de l'IPR dans mon courrier.

Affaire a suivre a la rentrée.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Cath
Esprit sacré

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Cath le Dim 3 Juil 2011 - 12:09
Pourquoi as-tu attendu aussi longtemps?
avatar
Igniatius
Empereur

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Igniatius le Dim 3 Juil 2011 - 12:11
Fin d'année très très speed car problème de santé qui m'a fait louper la dernière semaine de cours et tout le mois de juin, et ça me saoulait de prendre le temps d'écrire ce long courrier.
Mais je m'y suis mis la semaine dernière et voilà.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Cath
Esprit sacré

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Cath le Dim 3 Juil 2011 - 12:18
Ok. Tiens-nous au courant alors.
olivier-np30
Habitué du forum

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par olivier-np30 le Dim 3 Juil 2011 - 12:54
Pour ma part j'ai été refusé définitivement il y a presque 15 ans et j'ai su que l' IG que j'avais vu en dernier ressort avait remonté certaines de mes remarques, mais j'ai appris que malgré "ses barrettes" il déplorait son impact faible.

Quel que soit le grade c'est un métier où il faut savoir être philosophe.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain
Invité
Invité

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Invité le Dim 3 Juil 2011 - 14:38
il vaut mieux en effet
avatar
Marlou.Bassboost
Esprit éclairé

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Marlou.Bassboost le Dim 3 Juil 2011 - 15:37
je suis alors ta mésaventure Igniatius.
j'ai déjà riposté et il m'a renvoyé un courrier en arrondissant ses angles et en m'encourageant...
pfff...
avatar
Condorcet
Oracle

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Condorcet le Dim 3 Juil 2011 - 17:05
Ignatius fleurs2 fleurs2 fleurs2 fleurs

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Reine Margot le Dim 3 Juil 2011 - 17:07
Igniatius, j'admire ton courage et ta répartie devant cet IPR...j'espère que tu auras gain de cause...

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Igniatius
Empereur

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Igniatius le Dim 3 Juil 2011 - 17:59
@Reine Margot a écrit:Igniatius, j'admire ton courage et ta répartie devant cet IPR...j'espère que tu auras gain de cause...

Merci pour ton message, vraiment, mais il n'y a là rien d'admirable : que risque-t-on ? Nous sommes l'une des rares professions où l'on peut ouvrir sa gueule si on a des convictions et le caractère.

J'admire plutôt les délégués syndicaux de Continental, quelles que soient leurs outrances.

Je ne crois guère avoir gain de cause ceci dit : étant donné ce que j'ai écrit, ce serait étonnant.


Je vous tiens au courant quoi qu'il en soit !

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 24 Nov 2015 - 18:33
Bonsoir,

Pour la première fois de ma carrière, je vais voir un inspecteur, lundi. Il réunit les professeurs de lettres pour nous proposer de participer à un concours d'écriture. Il faudra le préparer en AP : au menu, sorties diverses, transversalité, surtout-pas-de-disciplinaire, coordination entre les différents professeurs qui font l'AP...

C'est le proviseur qui nous en a parlé aujourd'hui. Je n'ai pas envie, je le lui ai dit : il m'a répondu qu'en fait, je ne peux pas refuser la proposition.

Il me semble que je peux, si. Mais j'aimerais savoir :
- ce que je risque, ce qu'il peut m'arriver au pire
- si on peut m'inspecter en AP
- comment m'y prendre, comment le dire de façon diplomate

Bref, comment répondre à un inspecteur, quoi.

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par micaschiste le Mar 24 Nov 2015 - 18:39
Pourquoi serait-on obligé de participer à un concours ?
affraid
Faire des concours n'est pas dans nos missions !
Et la liberté pédagogique ?

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 24 Nov 2015 - 18:48
La liberquoi ?

Je sais que je peux dire non. Mais je voudrais des conseils pour le dire de sorte d'amoindrir les risques de me faire broyer. Je vais avoir contre moi un inspecteur et un proviseur, et peut-être mes collègues (selon le proviseur, il faut que tout le monde accepte, sinon ça ne peut pas se faire). Je suis curieux aussi de savoir ce qu'il peut m'arriver. Je me contreficherais d'une inspection punitive, mais il existe peut-être des moyens de nuire à un titulaire récalcitrant que je ne connais pas...

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Marlou.Bassboost
Esprit éclairé

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Marlou.Bassboost le Mar 24 Nov 2015 - 18:56
non mais à quoi servent ces AP aux lycée? Mon fils en bénéficie mais je n'ai pas l'impression qu'il reçoive de l'aide concrètement, à part faire du bricolage....
Dire qu'au collège on va aussi nous imposer ça Sad

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 24 Nov 2015 - 19:00
Marlou, l'AP n'a pas été conçu pour les élèves, mais pour les professeurs. Il s'agit de les forcer à enseigner autrement et autre chose que leur discipline. C'est mon proviseur qui l'a dit : l'AP est la chance pour nous d'apprendre notre métier.

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
Contenu sponsorisé

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum