élève en détresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

élève en détresse

Message par marininha le Sam 9 Avr 2011 - 10:15

Bonjour.

Alors, je viens demander vos conseils avisés.

J'ai un élève très mal dans sa peau depuis quelques semaines. Il est venu se confier et il cumule une bonne dose de problèmes personnels en plus d'avoir une piètre estime de lui même (je ne sers à rien, personne ne m'aime). En bonus, il doit déménager à la rentrée et donc quitter les rares amis qu'il peut avoir. Avec l'équipe de profs, on a fait en sorte qu'il se sente mieux, on l'a un peu dorloté ces 2 dernières semaines, et là, pour le dernier jour, on lui a écrit une petite carte et j'ai ajouté un livre et une liste d'idées de lecture (qu'il m'avait demandée auparavant).
J'ai une adresse mail pour recevoir les travaux d'élèves et il en a profité pour écrire un long mail de remerciement pour l'équipe de professeurs. Je lui ai dit que même s'il partait, on tenait à avoir de ses nouvelles et qu'il pouvait compter sur nous. Et j'ai reçu 2 mails depuis, où il me demande conseil sur des sujets plus personnels (j'ai offert un cadeau à quelqu'un qui m'évite depuis, que puis-je faire ? pourquoi les gens ne m'aiment pas?). Je vois bien qu'on sort du cadre d'une relation prof/élève donc je voudrais savoir comment faire pour qu'il comprenne que ce genre de conversation, ce n'est pas avec moi qu'il doit l'avoir, sans pour autant qu'il ait l'impression de se faire (une nouvelle fois) rejeter. Là, je lui ai répondu des généralités sur "on ne peut pas s'entendre avec tout le monde" et je suis restée distante mais j'avoue que ça m'inquiète (dans le sens où je m'en voudrais de le laisser tomber). Vous feriez quoi à ma place ?

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève en détresse

Message par Duplay le Sam 9 Avr 2011 - 11:06

Peut-être pourrais-tu lui conseiller d'appeler une structure d'écoute qui s'adresse aux adolescents.

Par exemple "Fil santé jeune" (3224 ou 0800 235 236, à vérifier).

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève en détresse

Message par Sapotille le Sam 9 Avr 2011 - 11:24

Puisqu'il quitte ton établissement scolaire, il ne s'adresse plus à un de ses professeurs, mais plutôt à une adulte qui le connaît un peu et en qui il sait qu'il peut avoir confiance.

Les autres, tout le monde (???) le lâchent (ou tout du moins, c'est ce qu'il ressent), ne le lâche pas, cela le confirmerait dans ses impressions ...

Un ado a besoin de modèle, d'un référent...
Tu auras des réponses raisonnables qui ne lui plairont pas forcément et c'est bien.
Tu le mettras peut-être en colère par tes conseils d'adultes raisonnable ainsi petit à petit il réussira à se détacher, mais il aura toujours une opinion adulte dans un petit coin de sa tête.

A distance, tu seras utile mais pas intrusive.

Enfin, je vois ceci de cette façon, ce n'est pas forcément la bonne...

Bon courage pour la bonne décision .

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève en détresse

Message par loup des steppes le Sam 9 Avr 2011 - 12:20

@Sapotille a écrit:Puisqu'il quitte ton établissement scolaire, il ne s'adresse plus à un de ses professeurs, mais plutôt à une adulte qui le connaît un peu et en qui il sait qu'il peut avoir confiance.

Les autres, tout le monde (???) le lâchent (ou tout du moins, c'est ce qu'il ressent), ne le lâche pas, cela le confirmerait dans ses impressions ...

Un ado a besoin de modèle, d'un référent...
Tu auras des réponses raisonnables qui ne lui plairont pas forcément et c'est bien.
Tu le mettras peut-être en colère par tes conseils d'adultes raisonnable ainsi petit à petit il réussira à se détacher, mais il aura toujours une opinion adulte dans un petit coin de sa tête.

A distance, tu seras utile mais pas intrusive.

Enfin, je vois ceci de cette façon, ce n'est pas forcément la bonne...

Bon courage pour la bonne décision .

je partage le point de vue de Sapotille. Il m'est arrivé (et m'arrive encore) de "conseiller" d'ex élèves avec lesquels j'ai gardé une "relation lointaine" lorsqu'ils exprimaient ce besoin d'être écoutés et entendus sur des questions plus "intimes". Cela n'a jamais débordé et il apparait que cela les a vraiment aidé à avoir une meilleure opinion d'eux-mêmes, donc au final je ne regrette pas..
Fie toi à ton intuition. fleurs

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève en détresse

Message par Duplay le Sam 9 Avr 2011 - 12:31

A mon avis, l'un n'empêche pas l'autre.

Pouvoir discuter avec un adulte de confiance est très important à l'adolescence... surtout au moment où la communication avec les parents est parfois compliquée.

En même temps, dans le titre de ton fil, ce n'est pas le mot "mal-être" que tu as utilisé, mais le mot "détresse". Si ce mot correspond bien à ton ressenti, il n'est pas anodin. Un adolescent en détresse peut dériver vers des conduites à risques et il me semble plus prudent dans ce cas qu'il ait la possibilité (s'il le souhaite) de dialoguer avec des professionnels qui sauront évaluer si ce risque existe ou pas, et adapter leur attitude, leurs mots et leurs conseils à la situation.


Wink

Une remarque en passant : si cet ancien élève a juste un petit passage à vide et qu'il lui suffit de pouvoir parler avec un adulte en qui il a confiance pour passer ce cap, tu peux très bien assumer ce rôle. En revanche, si son mal-être est plus préoccupant que cela, imagine la culpabilité qui serait la tienne si les choses venaient à mal tourner.

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève en détresse

Message par marininha le Sam 9 Avr 2011 - 12:45

Mowgli a écrit:

Une remarque en passant : si cet ancien élève a juste un petit passage à vide et qu'il lui suffit de pouvoir parler avec un adulte en qui il a confiance pour passer ce cap, tu peux très bien assumer ce rôle. En revanche, si son mal-être est plus préoccupant que cela, imagine la culpabilité qui serait la tienne si les choses venaient à mal tourner.


C'est justement ce qui m'inquiète ... il a 11 ans et demi et c'est vrai qu'on a discuté assez souvent, il est déjà venu me voir pour me dire qu'il se sentait mal, qu'il n'allait pas bien ... Mais là, je gérais toujours AVEC quelqu'un (CPE, infirmier ...). Je m'en voudrais de le laisser tomber mais je ne veux pas avoir à me sentir coupable de quoi que ce soit. En plus, je ne sais pas quand il part exactement mais je ne reviendrai pas au collège puisque je débute mon congé mater'.
Merci pour vos regards en tous cas.

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève en détresse

Message par Sapotille le Sam 9 Avr 2011 - 12:46

Tout à l'heure, je voulais aussi ajouter que se référer à ces 2 sites que tu proposes, Mowgli, me semblait important à faire en plus, mais j'ai des petits enfants chez moi et j'ai fait vite.

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève en détresse

Message par marininha le Sam 9 Avr 2011 - 12:47

J'ajoute qu'avec l'infirmier nous l'avons déjà orienté vers des structures d'écoute.

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum