Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Angua
Doyen

Classe de 1ère ES en déroute

par Angua le Mer 13 Avr 2011 - 0:25
J'ai hésité à écrire ce message et maintenant que je le commence... je ne sais pas trop ce que j'en attends, à part vider mon sac.
J'ai cette année un CDS au lycée avec des 1ère ES, faibles, très faibles, extrêmement faibles, dont la plupart ne devraient pas être là. Comment y sont-ils arrivés? Oh, c'est simple. Lycée poubelle, orientation où on pousse à la ES pour ne pas charger les STG, élèves hors secteur parce que dans le lycée qui est sur le leur on leur refuse la ES et qu'il est bien connu que chez nous on prend tout le monde... bref, la faiblesse n'est pas qu'une vue de l'esprit.

Aux deux conseils de classe, bilan tragique et unanime. Peu de travail, peu de motivation, rien de neuf sous le soleil, mais aussi le constat de gros problèmes sociaux d'un côté et... d'élèves incapables de suivre. VRAIMENT incapables, incapables d'écrire une phrase dans un français compréhensible (ne parlons pas de français correct), largués, n'apprenant rien (nous avons tous tenté de reprendre des bases No ) et parfois incapables d'apprendre.
A ce stade de l'année, la classe explose. Quelques élèves précis posent de gros problèmes, mais autour d'eux... une ambiance d'abandon, bavardages, soupirs, laisser-aller, brouahaha permanent, et quelques aliens là pour bosser font ce qu'ils peuvent pour continuer, suivre, participer. Du coup, réunion aujourd'hui, provoquée entre autre par un nouvel incident avec un élève précis.

Le constat est affligeant. Je ne vous donnerai qu'un morceau de ce qui s'est dit, quand une collègue a évoqué l'impossibilité d'un passage en première pour certains avec un tel niveau, la CPE a demandé à ce que nous fassions la liste de ceux à qui il fallait parler réorientation d'urgence. J'ai répondu que lister ceux qui pouvaient prétendre suivre irait plus vite (n'osant ajouter que je ne voyais que 8-9 élèves)... une autre collègue a spontanément ajouté qu'elle n'en voyait que 4. No Pour info, elle enseigne en TES cette année, à des élèves similaires à ceux que nous avons en 1ère, et cela va globalement mal: absentéisme chronique, problèmes avec la justice pour des élèves largués et décrocheurs et... le pire, deux en dépression grave. Par qu'elles comprennent maintenant, à deux mois du bac, qu'avec 5 de moyenne, elles vont à l'échec, et qu'elles y vont depuis des années, parce qu'on les a toujours fait passer.

Tout cela m'a profondément déprimée... et je passe les ragots colportés par les élèves les uns sur les autres, sur les profs (certaines sont allées pleurer qu'ils n'avaient pas cours de français. Étonnement de la collègue qui en grattant un peu a découvert que c'est parce qu'elles ne les prenaient pas... et pas qu'en français. D'autres ont accusé leur enseignante d'HG d'utiliser des mots volontairement compliqués pour qu'on ne la comprenne pas... et j'en passe, mais nous en sommes là.)

J'ai plein d'interrogations (et un profond dégoût surtout) vis-à-vis de cette situation globale. Concrètement, avez-vous déjà vécu cela, des classes signalées comme en échec dès le début? Cette impression d'envoyer des jeunes dans le mur? Et pour tenir (d'une part) et permettre aux sérieux de bosser le bac (d'autre part)... je fais comment? pale

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par User5899 le Mer 13 Avr 2011 - 0:47
@Angua a écrit:Concrètement, avez-vous déjà vécu cela, des classes signalées comme en échec dès le début? Cette impression d'envoyer des jeunes dans le mur? Et pour tenir (d'une part) et permettre aux sérieux de bosser le bac (d'autre part)... je fais comment? pale
Oui, c'est mon lot assez souvent en T L, où j'enseigne les lettres depuis 10 ans. C'est annoncé comme une catastrophe, et ça se vérifie. Les tenants des socles, compétences ou autres s'en gobergent d'ordinaire, moi ça ne me fait pas rire, des ados de 17 ans ne comprenant rien à ce qu'ils lisent, mais surtout n'ayant presque jamais lu avant, mais surtout n'ayant jamais été freinés auparavant. C'est ainsi, le système veut ça. Je vais chercher ma paye...
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par Ruthven le Mer 13 Avr 2011 - 7:52
Cripure a écrit:
@Angua a écrit:Concrètement, avez-vous déjà vécu cela, des classes signalées comme en échec dès le début? Cette impression d'envoyer des jeunes dans le mur? Et pour tenir (d'une part) et permettre aux sérieux de bosser le bac (d'autre part)... je fais comment? pale
Oui, c'est mon lot assez souvent en T L, où j'enseigne les lettres depuis 10 ans. C'est annoncé comme une catastrophe, et ça se vérifie. Les tenants des socles, compétences ou autres s'en gobergent d'ordinaire, moi ça ne me fait pas rire, des ados de 17 ans ne comprenant rien à ce qu'ils lisent, mais surtout n'ayant presque jamais lu avant, mais surtout n'ayant jamais été freinés auparavant. C'est ainsi, le système veut ça. Je vais chercher ma paye...

+1.

Une TL désastreuse qui n'a même pas conscience du désastre ("Mais Monsieur, pourquoi on perd du temps à préparer le texte pour l'oral de rattrapage ? On n'ira pas à l'oral"), sans pourtant qu'il y ait problème social marqué, seulement des gamins à la dérive scolaire qui ne savent pas travailler et qui vivent le travail et l'exigence comme une injustice voire comme de l'acharnement. Quand certains interviennent en cours, cela n'a assez souvent rien à voir avec le cours lui-même, d'où des digressions interminables. Un tonneau des Danaïdes où j'essaie de combler en permanence les lacunes que je découvre ; quant à leur absence totale de travail, je passe mon temps à chercher des stratagèmes dignes du pire bachotage pour qu'il reste quand même quelque chose dans leur copie de Bac. 8h par semaine, c'est long, très long.
Dulcinea
Niveau 10

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par Dulcinea le Mer 13 Avr 2011 - 10:26
Tiens Angua, tu dois bosser dans mon lycée aussi. Ma 1ES est comme la tienne, ils sont pires que des STG... Dès le début, on a vu que ça allait mal tourner, on fait bcp de discipline, heureusement, quand je les ai en TD, c'est un peu plus gérable mais en classe entière... je ne peux pas faire de cours dialogué, je dicte et je les fait bosser à l'écrit pour éviter le pire.

Autrement, c'est portable à gogo, refus d'enlever le casque et je ne cède pas donc le ton monte très vite, certains essayent de boire et manger en cours, d'autres d'appeler les copains par la fenêtre...+triche à gogo, sur Wiki entre autre mais même tricher, ils ne le font pas intelligemment. Sur 25, 7 suivent, le reste est largué et je bosse pour ces 7 là.
lerocher
Niveau 3

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par lerocher le Mer 13 Avr 2011 - 12:54
A vous lire, je suis content de mon choix: rester en collège. J'avais cru, fut un temps, qu'en lycée on travaillait plus mais mieux en faisant moins de discipline...erreur!
Pour le même salaire autant s'emm...moins et rester au collège.
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par Hermione0908 le Mer 13 Avr 2011 - 15:25
En vous lisant, je me rends compte que j'aime mes sixièmes d'amûr. Les quelques expériences en lycée que j'ai eues ne m'ont pas laissé un souvenir impérissable (naïvement, je pensais que j'allais pouvoir parler de littérature et de notions un peu plus complexes avec des mots de plus de deux syllabes, le choc a été rude). J'ai trouvé deux types d'élèves globalement : ceux dont tu parles Angua, qui ne comprennent rien, ne savent pas écrire et comprendre ce qu'ils lisent (STI) et en S, des élèves qui soit étaient globalement bons mais me faisaient sentir que je n'étais franchement pas au centre de leurs priorités et qui alors qu'ils auraient pu bosster la classe, ne faisaient que le minimum syndical, soit étaient arrivés en S par l'opération du saint-esprit et galéraient déjà tellement dans le bloc scientifique qu'ils ne pouvaient pas mettre leurs efforts partout.
J'ai eu aussi le plaisir de croiser des ST2S durant quelques semaines, j'ai halluciné devant leur comportement et les clichés qu'elles incarnaient sur les classes de filles.
Je crois que je suis faite pour le collège, au moins, on sait ce qu'on va y trouver (même si on peut aussi se désespérer).
avatar
Finrod
Expert

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par Finrod le Mer 13 Avr 2011 - 15:34
Il n'existe qu'un seule solution pour parler de choses "compliquées" : L'université.

Et ce n'est pas parceque les élèves sont meilleurs. C'est parceque l'absenteisme est autorisé, donc tu n'as que les 7/30 motivés ou les 20/90...

Et pourant, niveau BAC +1 je faisais des choses simples... mais par rapport au niveau des lycéens. Pas étonnant que j'ai eu 75% d'abscences.

Bon courage Angua. trefle Je ne sais pas quoi dire.
avatar
MarieL
Érudit

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par MarieL le Mer 13 Avr 2011 - 18:18
C'est vraiment dur à lire, et certainement plus encore à vivre... des deux côtés. Mais je refuse absolument de "toucher ma paye" (même si je vois bien que vous ne le pensez pas vraiment).
Quoi que l'on fasse chacun à son niveau, de toute façon le mal est fait : nous avons de plus en plus d'élèves qui ne peuvent pas suivre. Alors que faire ? C'est tout ce que je vois pour ne pas quitter la barque avant le naufrage.
Nous avons la chance (?) d'avoir un CDE qui croit fermement que nous nous devons d'aider tous les élèves à progresser, et que rien n'est réellement perdu avant de se retrouver adulte, à la rue, et révolté contre le système.
Alors bien sûr les moments de découragement ne sont pas rares, et parfois oui j'ai bien l'impression qu'il n'y a rien à faire, que les lacunes ne seront jamais comblées, que l'absence de travail et d'effort ne se rattrape jamais. Mais je crois qu'il ne faut rien lâcher, continuer à présenter des textes, à demander des efforts, à y croire, quitte à ne pas noter, à donner aussi des devoirs faciles, des textes qui leur plaisent, des activités de groupe...

Mais je n'ai pas la réponse, et je compatis vraiment...

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda
avatar
Angua
Doyen

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par Angua le Jeu 14 Avr 2011 - 18:58
Merci pour vos réponses!
Je ne peux pas dire qu'elles me consolent, mais je me sens moins seule... peut-être encore plus déprimée de penser à la catastrophe annoncée du lycée. On parle beaucoup du collège (ou y ai-je prêté plus d'attention parce que c'est surtout là que j'ai enseigné?), mais je trouve finalement la situation du lycée tout aussi désastreuse. Et moralement plus dure à vivre: après le collège, rares sont ceux qui arrêtent. Mais après le lycée, et sans bac ni espoir de décrocher le moindre diplôme...


_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
avatar
Finrod
Expert

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par Finrod le Jeu 14 Avr 2011 - 19:04
@Angua a écrit:Merci pour vos réponses!
Je ne peux pas dire qu'elles me consolent, mais je me sens moins seule... peut-être encore plus déprimée de penser à la catastrophe annoncée du lycée. On parle beaucoup du collège (ou y ai-je prêté plus d'attention parce que c'est surtout là que j'ai enseigné?), mais je trouve finalement la situation du lycée tout aussi désastreuse. Et moralement plus dure à vivre: après le collège, rares sont ceux qui arrêtent. Mais après le lycée, et sans bac ni espoir de décrocher le moindre diplôme...


Il est existe encore des assistantes sociales et des aides psy... Tout n'est pas tout à fait perdu...

Ma mère, qui n'a rien à voir avec le métier d'enseignant est aide psy, elle me parle de jeunes qu'elle reçoit de temps en temps, quasiment illettrés, inaptes socialement et ... titulaires du BAC (pour certains)...
avatar
loup des steppes
Neoprof expérimenté

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par loup des steppes le Jeu 14 Avr 2011 - 22:57
Oui, le bilan est désastreux... et bientôt ce sera partout comme ça... c'est "Chronique d'une mort annoncée" et "100 ans de solitude" en vraiment moins littéraire :vvv:

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par User5899 le Jeu 14 Avr 2011 - 23:10
@Ruthven a écrit:Un tonneau des Danaïdes où j'essaie de combler en permanence les lacunes que je découvre
Il m'a fallu un peu de temps pour comprendre que deux de ces T L ne savaient pas qu'il y avait eu une guerre entre 39 et 45 et que le de Gaulle dont ils ont une partie des Mémoires au programme national y avait pris une certaine part... Avec un peu d'imagination, je me prends à sourire en pensant que dans leur tête, de Gaulle a mis dix ans pour rentrer à Ithaque après avoir résisté aux sirènes...
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par Iphigénie le Ven 15 Avr 2011 - 7:16
c'est normal,chez nous,dans un petit test d'entrée en seconde il y a deux ans,18 élèves sur 34 situaient De Gaulle au XVIIème siècle:merci les TICE et les élèves compétents...(je reconnais une particule et je situe le siècle:d'aucuns vous diront que c'est formidable...)- mais pas instruits...Formidable,en un sens,oui.....
Contenu sponsorisé

Re: Classe de 1ère ES en déroute

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum