L'échec scolaire hors la loi ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Abraxas le Mar 19 Avr 2011 - 19:02

C'est tout le sens d'une proposition de loi qui va être déposée par une centaine de députés UMP (j'espère que ça n'étonne personne, que l'UMP parle exactement la langue des pédagos, avec lesquels ils travaillent main dans la main depuis que Chatel est là). Sachez-le : l'échec scolaire, c'est très mal, c'est à cause de ces enfoirés de profs et de programmes, mais on va s'en occuper, et décréter la réussite de tous — jusqu'à ce qu'ils s'écrasent contre le mur.


Dépêche AEF n°148775
Paris, Mardi 19 avril 2011 15:27:41
Laura Taillandier

"Une proposition de loi vise à déclarer l'échec scolaire « grande cause nationale 2012 »
« Il est temps que le refus de l'échec scolaire sorte de l'ombre et devienne une exigence partagée et érigée en grande cause nationale. Ce serait un message fort d'encouragement et de reconnaissance pour toute la communauté éducative », écrivent Xavier Breton (UMP, Ain) et 130 autres députés dans l'exposé des motifs d'une proposition de loi, enregistrée à la présidence de l'Assemblée nationale le 13 avril 2011. Cette proposition de loi vise « à déclarer le refus de l'échec scolaire 'grande cause nationale 2012' ». « Alors que l'année 2012 sera marquée par le débat lié aux scrutins présidentiel et législatif, la dimension de grande cause nationale permettrait ainsi l'expression d'une volonté politique forte, préalable indispensable, à l'adoption de mesures concrètes pour mettre un terme à cette spirale. Car dans ce domaine, comme dans d'autres, il n'y a pas de fatalité : pour relever le défi de la réussite scolaire pour tous, il faut d'abord une ambition nationale et des changements de méthode », font valoir les députés.

« Le premier enjeu d'une grande cause nationale consacrée au refus de l'échec scolaire est de permettre une prise de conscience générale quant à la réalité de la situation et à sa gravité », soulignent les députés dans l'exposé des motifs de la proposition de loi. Les députés avancent que « l'opinion publique pense […] sincèrement que l'école primaire fonctionne bien et qu'elle remplit correctement son rôle. Or, malgré la compétence et le dévouement des enseignants, l'échec scolaire existe, il se développe en France et la situation devient même très préoccupante ».

150 000 ÉLÈVES CONCERNÉS

Ils estiment que « pour autant, ce sujet est peu évoqué, il ne fait pas l'objet de pression sociale ou de lobbying fort comme on peut les rencontrer dans d'autres domaines ». « Quand il est question d'aborder l'échec scolaire, c'est souvent sous l'angle ciblé de mesures en faveur des élèves en difficulté ou des établissements susceptibles d'être concernés selon certains critères géographiques et sociaux ». « Des solutions sont alors apportées et leur utilité n'est pas mise en cause, des moyens financiers importants ont également été mobilisés, mais ils n'ont pas permis d'atteindre les résultats attendus », ajoutent-ils.

Selon les députés, 150 000 élèves quittent chaque année le système éducatif sans qualification, « soit 1,5 million en dix ans ». Les parlementaires citent les travaux du HCE publiés en 2007 qui indique que « 4 écoliers sur 10, soit environ 300 000 élèves, sortent du CM2 avec de graves lacunes » (AEF n°82617). Ils évoquent également le rapport publié en avril 2010 par l'Institut Montaigne et intitulé « Vaincre l'échec à l'école primaire », qui note qu'avec « un tel handicap, la France ne pourra pas se hisser à la hauteur des objectifs fixés par la stratégie de Lisbonne pour bâtir une économie et une société de la connaissance » (AEF n°131475).

L'article 1er de la proposition de loi stipule que « le refus de l'échec scolaire est déclaré 'Grande cause nationale 2012' ». L'article 2 précise que « les charges qui pourraient résulter pour l'État de l'application de la présente loi sont compensées à due concurrence par la création d'une taxe additionnelle aux droits visés aux articles 575 et 575 A du code général des impôts »."


Et je vous joins la liste des signataires — chacun y retrouvera son député préféré, à qui il aura tout loisir pour expliquer que la réussite ne se décrète pas — sauf à vouloir aggraver l'échec. Et puis, j'adorerais que ces bons apôtres viennent un jour entier en Troisième s'occuper de quelques-uns de ces 150 000 loulous qui sortent tout nus, effectivement, d'un système scolaire tellement égalitariste qu'il fabrique de l'échec à la pelle. Abraxas.

Alfred Almont (UMP, Martinique), Edwige Antier (UMP, Paris), Brigitte Barèges (UMP, Tarn-et-Garonne), Jacques-Alain Bénisti (UMP, Val-de-Marne), Thierry Benoit (apparenté Nouveau Centre, Ille-et-Vilaine), Marc Bernier (UMP, Mayenne), Véronique Besse (députée n'appartenant à aucun groupe, Vendée), Jérôme Bignon (UMP, Somme), Claude Birraux (UMP,Haute-Savoie), Étienne Blanc (UMP, Ain), Marcel Bonnot (UMP, Doubs), Bruno Bourg-Broc (UMP, Marne), Chantal Bourragué (UMP, Gironde), Loïc Bouvard (UMP, Morbihan), Valérie Boyer (UMP, Bouches-du-Rhône), Françoise Branget (UMP, Doubs), Françoise Briand (apparentée UMP, Essonne), Pascal Brindeau (Nouveau centre, Loir-et-Cher), Patrice Calméjane (UMP, Seine-Saint-Denis), François Calvet (UMP, Pyrénées-Orientales), Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP, Hauts-de-Seine), Yves Censi (UMP, Aveyron), Jean-François Chossy (UMP, Loire), Dino Cinieri (IMP, Loire), Louis Cosyns (UMP, Cher), René Couanau (UMP, Ille-et-Vilaine), Jean-Yves Cousin (UMP, Calvados), Marie-Christine Dalloz (UMP, Jura), Olivier Dassault (UMP, Oise), Hervé de Charette (Nouveau centre, Maine-et-Loire), Laure de La Raudière (UMP, Eure-et-Loir), Charles de La Verpillière (UMP, Ain), Françoise de Salvador (UMP, Essonne), Jean-Pierre Decool (apparenté UMP, Nord), Rémi Delatte (UMP, Côte-d'Or), Stéphane Demilly (Nouveau centre, Somme), Bernard Depierre (UMP, Côte-d'Or), Michel Diefenbacher (UMP, Lot-et-Garonne), Jean-Pierre Door (UMP, Loiret), Dominique Dord (UMP, Savoie), Marianne Dubois (UMP, Loiret), Jean-Pierre Dupont (UMP, Corrèze), Nicolas Dupont-Aignan (député n'appartenant à aucun groupe, Essonne), Raymond Durand (Nouveau centre, Rhône), Paul Durieu (UMP, Vaucluse), Christian Estrosi (UMP, Alpes-Maritimes), Jacqueline Farreyrol (apparentée UMP, Réunion), Yannick Favennec (UMP, Mayenne), Jean-Michel Ferrand (UMP, Vaucluse), André Flajolet (UMP, Pas-de-Calais), Philippe Folliot (apparenté Nouveau centre, Tarn), Marie-Louise Fort (UMP, Yonne), Marc Francina (UMP, Haute-Savoie), Yves Fromion (UMP, Cher), Sauveur Gandolfi-Scheit (UMP, Haute-Corse), Gérard Gaudron (UMP, Seine-Saint-Denis), Jean-Jacques Gaultier (UMP, Vosges), Franck Gilard (UMP, Eure), François-Michel Gonnot (UMP, Oise), Philippe Gosselin (UMP, Manche), Michel Grall (UMP, Morbihan), Maxime Gremetz député n'appartenant à aucun groupe, Somme), Anne Grommerch (UMP, Moselle), François Grosdidier (UMP, Moselle), Jacques Grosperrin (UMP, Doubs), Pascale Gruny (UMP, Aisne), Louis Guédon (UMP, Vendée), Françoise Guégot (UMP, Seine-Maritime), Jean-Claude Guibal (UMP, Alpes-Maritimes), Michel Havard (UMP, Rhône), Michel Heinrich (UMP, Vosges), Michel Herbillon (UMP, Val-de-Marne), Françoise Hostalier (UMP, Nord), Denis Jacquat (UMP, Moselle), Yves Jégo (UMP, Seine-et-Marne), Maryse Joissains-Masini (UMP, Bouches-du-Rhône), Marc Joulaud (UMP, Sarthe), Jean-Christophe Lagarde (Nouveau centre, Seine-Saint-Denis), Pierre Lasbordes (UMP, Essonne), Jean Lassalle (député n'appartenant à aucun groupe, Pyrénées-Atlantiques), Marc Le Fur (UMP, Côtes-d'Armor), Dominique Le Mèner (UMP, Sarthe), Daniel Mach (UMP, Pyrénées-Orientales), Guy Malherbe (,UMP, Essonne), Jeanny Marc (apparentée Socialiste, radical, citoyen et divers gauche, Guadeloupe), Alain Marc (UMP, Aveyron), Jean-Pierre Marcon (apparenté UMP, Haute-Loire), Franck Marlin (apparenté UMP, Essonne), Philippe-Armand Martin (UMP, Marne), Henriette Martinez (UMP, Hautes-Alpes), Patrice Martin-Lalande (UMP, Loir-et-Cher), Jean-Claude Mathis (UMP, Aube), Jean-Philippe Maurer (UMP, Bas-Rhin), Christian Ménard (UMP, Finistère), Pierre Mora,nge (UMP, Yvelines), Pierre Morel-A-L'Huissier (UMP, Lozère), Jean-Marie Morisset (UMP, Deux-Sèvres), Georges Mothron (UMP, Val-d'Oise), Étienne Mourrut (UMP, Gard), Alain Moyne-Bressand (UMP, Isère), Renaud Muselier (UMP, Bouches-du-Rhône), Jean-Marc Nesme (UMP, Saône-et-Loire), Jean-Pierre Nicolas (UMP, Eure), Béatrice Pavy (UMP, Sarthe), Bernard Perrut (UMP, Rhône), Sophie Primas (UMP, Yvelines), Didier Quentin (UMP, Charente-Maritime), Frédéric Reiss (UMP, Bas-Rhin), Jacques Remiller (UMP, Isère), Bernard Reynès (UMP, Bouches-du-Rhône), Arnaud Richard (UMP, Yvelines), Franck Riester (UMP, Seine-et-Marne), Jean Roatta (UMP, Bouches-du-Rhône), Marie-Josée Roig (UMP, Vaucluse), Valérie Rosso-Debord (UMP, Meurthe-et-Moselle), Francis Saint-Léger (UMP, Lozère), Jean-Marie Sermier (UMP, Jura), Dominique Souchet (député n'appartenant à aucun groupe, Vendée), Daniel Spagnou (UMP, Alpes-de-Haute-Provence), Alain Suguenot (UMP, Côte-d'Or), Michel Terrot (UMP, Rhône), Christian Vanneste (UMP, Nord), Patrice Verchère (UMP, Rhône), René-Paul Victoria (apparenté UMP, Réunion), Philippe Vigier (Nouveau centre, Eure-et-Loir), Philippe Vitel (UMP, Var), Gérard Voisin (UMP, Saône-et-Loire), André Wojciechowski (UMP, Moselle) et Michel Zumkeller (UMP, Territoire-de-Belfort).

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par JPhMM le Mar 19 Avr 2011 - 19:09

*Observe la liste*
Là ! un gars qui est pas étiqueté UMP.

Il est temps que le refus de l'échec scolaire sorte de l'ombre et devienne une exigence partagée et érigée en grande cause nationale.

C'est vraiment con comme idée.

"Je refuse !" *dit fermement*
Voilà, j'ai contribué, la suite maintenant.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Cath le Mar 19 Avr 2011 - 19:13

L'échec scolaire, hors la loi?
Et qui est-ce qu'on condamne, alors, si échec il y a ?
Non, ne dites rien...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Reine Margot le Mar 19 Avr 2011 - 19:17

+1 il se passe quoi si l'échec continue?

Je ne vois pas grand chose d'alarmant dans ce texte, si ce n'est qu'on s'indigne vertueusement et qu'on laisse pourrir les choses comme d'habitude...et aussi qu'une fois de plus on déresponsabilise les élèves (s'ils bossaient un peu plus il y aurait un peu moins d'échec) et qu'on ne prend pas les bonnes mesures (comme rétablir des horaires disciplinaires dignes de ce nom)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par lotta le Mar 19 Avr 2011 - 19:18

Bientôt, on va déclarer la pauvreté hors la loi tiens...
Et puis aussi la bêtise tant qu'à faire.

lotta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Reine Margot le Mar 19 Avr 2011 - 19:21

melody78 a écrit:Bientôt, on va déclarer la pauvreté hors la loi tiens...
Et puis aussi la bêtise tant qu'à faire.

c'est déja fait, avec la loi Dalo! Very Happy

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par doublecasquette le Mar 19 Avr 2011 - 19:27

clic de souris mal't'à-propos.


Dernière édition par doublecasquette le Mar 19 Avr 2011 - 19:56, édité 1 fois

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par doublecasquette le Mar 19 Avr 2011 - 19:28

Ça veut dire qu'ils vont venir dans nos classes et nous aider ?
Rouvrir les classes maternelles qu'ils ont fermées, les CLIN, les CLIS, les classes d'adaptation, les postes de rééducateurs, de psy sco, etc. ?
Rétablir la possibilité de faire redoubler un gamin avant qu'il ne se sente complétement paumé ?
Encourager les maîtres et maîtresses de PS à vraiment préparer leurs élèves à la MS, ceux de MS à faire de même pour la GS, et ainsi de suite ?
Il vont enfin sabrer les quelques-uns (ils ne sont vraiment pas très nombreux, ils n'ont qu'à leur trouver une gâche à l'abri des élèves et des jeunes collègues) qui considèrent qu'ils ne sont à l'école que pour faire mumuse avec les bambins, leur faire des ateliers philo, pâte à sel et course autour du monde, tout, tout, tout sauf des maths et du français ?
Ils vont demander la suppression du LPC et des évaluations nationales mal foutues et données à des dates débiles ?
Ils vont nous redonner nos vingt-sept heures par semaine et nous supprimer tout ce qu'ils nous ont rajouté hors présence des élèves ?

NON ? scratch

Bon, ben tant pis alors, ça ne m'intéresse pas !
V's avez pas vu le panneau : "L'escalier est interdit à tous les démarcheurs et quêteurs. Prière de ne pas déranger la concierge !" furieux

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par JPhMM le Mar 19 Avr 2011 - 19:45

marquisedemerteuil a écrit:+1 il se passe quoi si l'échec continue?

Je ne vois pas grand chose d'alarmant dans ce texte, si ce n'est qu'on s'indigne vertueusement et qu'on laisse pourrir les choses comme d'habitude...et aussi qu'une fois de plus on déresponsabilise les élèves (s'ils bossaient un peu plus il y aurait un peu moins d'échec) et qu'on ne prend pas les bonnes mesures (comme rétablir des horaires disciplinaires dignes de ce nom)
Oui c'est ça.
Tiens, dis "Je refuse" avec moi, tu verras, tout va mieux après...

Comme a dit quelqu'un sur ce forum il y a peu (et je reprends, car c'était vraiment très bien) : décidément, ils osent vraiment tout à l'UMP, c'est même à ça qu'on les reconnait ! furieux

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Jane le Mar 19 Avr 2011 - 19:47

Ils vont mettre les élèves en échec en taule ? Ils vont diminuer le nombre d'élèves par classe ? Recruter des enseignants qu'ils vont former ?
Non ???? Tu m'étonnes... boulet

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Daphné le Mar 19 Avr 2011 - 19:53

J'y crois pas là affraid

Non mais je rêve, ou plutôt je cauchemarde devant tant de bêtise diable
C'est à peine croyable.

PS : j'ai trouvé mon député Twisted Evil

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Jane le Mar 19 Avr 2011 - 20:28

je trouve quand même qu'il y en a beaucoup trop vraiment beaucoup de députés UMP humhum

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par JPhMM le Mar 19 Avr 2011 - 21:12

Pas que.

@JPhMM a écrit:*Observe la liste*
Là ! un gars qui est pas étiqueté UMP.

Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par ysabel le Mar 19 Avr 2011 - 23:07

pfff !!!

je ne trouve rien d'autre à dire...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par miss terious le Mar 19 Avr 2011 - 23:13

Mais c'est déjà possible. Les parents peuvent attaquer l'EN si le SCCC n'est pas acquis par leur progéniture. Droit à l'éducation opposable ?

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Igniatius le Mar 19 Avr 2011 - 23:18

Moi je suis contre l'échec scolaire.


Et je peux prendre d'autres positions courageuses :
je suis contre la guerre et je veux éradiquer la mort.
Je veux promouvoir l'amour aussi.


Sinon, j'aime bien les cons, surtout listés comme ici.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Provence le Mar 19 Avr 2011 - 23:27

Un maire a bien interdit aux habitants de son village d'y mourir... Rolling Eyes

http://www.20minutes.fr/article/195988/Insolite-Il-vous-est-interdit-de-mourir.php

Ceux qui souhaitaient mourir à Cugnaux, en Haute-Garonne, doivent se dépêcher. Le maire PS de la ville, Philippe Guérin, a pris un arrêté municipal interdisant «à toute personne ne disposant pas de caveau (...) de décéder sur le territoire de la commune», a-t-on appris mercredi auprès de cette municipalité de la banlieue de Toulouse. Et gare aux étourdis. «Les contrevenants seront sévèrement sanctionnés pour leurs actes» précise l’arrêté.

Selon la mairie, moins d'une vingtaine de nouvelles concessions sont actuellement disponibles dans les deux cimetières de la commune. Une centaine seront disponibles dans l'extension prévue d'un des deux cimetières. «La situation n'est pas critique pour l'année qui vient, mais le sera dans deux ou trois ans si rien n'est fait aujourd'hui», a souligné Pierre Laffaille, collaborateur du maire.

Une soixantaine de décès par an sont enregistrés à Cugnaux, mais la mairie redoute une augmentation au regard de la pyramide des âges des Cugnalais. L'objectif de cet ironique arrêté municipal est, selon lui, «d'alerter la population». La préfecture de la Haute-Garonne a indiqué de son côté que le préfet Jean-François Carenco envisageait de déposer un référé «pour la liberté de mourir».
Sa. C. avec AFP

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Igniatius le Mar 19 Avr 2011 - 23:29

Génial !

Alfred Jarry doit bien se marrer...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Audrey le Mar 19 Avr 2011 - 23:33

@Igniatius a écrit:Moi je suis contre l'échec scolaire.


Et je peux prendre d'autres positions courageuses :
je suis contre la guerre et je veux éradiquer la mort.
Je veux promouvoir l'amour aussi.



Sinon, j'aime bien les cons, surtout listés comme ici.

Attention, tu parles comme une miss France! LOL

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Duplay le Mar 19 Avr 2011 - 23:57

L'échec scolaire hors la loi ?

"L'ÉCHEC SCOLAIRE, NON !
LES CHÈQUES-ÉDUCATION, OUI !"

C'est bien ça ? Hip !

abk abk abk

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par JPhMM le Mer 20 Avr 2011 - 0:02

@Provence a écrit:Un maire a bien interdit aux habitants de son village d'y mourir... Rolling Eyes

http://www.20minutes.fr/article/195988/Insolite-Il-vous-est-interdit-de-mourir.php

Ceux qui souhaitaient mourir à Cugnaux, en Haute-Garonne, doivent se dépêcher. Le maire PS de la ville, Philippe Guérin, a pris un arrêté municipal interdisant «à toute personne ne disposant pas de caveau (...) de décéder sur le territoire de la commune», a-t-on appris mercredi auprès de cette municipalité de la banlieue de Toulouse. Et gare aux étourdis. «Les contrevenants seront sévèrement sanctionnés pour leurs actes» précise l’arrêté.

Selon la mairie, moins d'une vingtaine de nouvelles concessions sont actuellement disponibles dans les deux cimetières de la commune. Une centaine seront disponibles dans l'extension prévue d'un des deux cimetières. «La situation n'est pas critique pour l'année qui vient, mais le sera dans deux ou trois ans si rien n'est fait aujourd'hui», a souligné Pierre Laffaille, collaborateur du maire.

Une soixantaine de décès par an sont enregistrés à Cugnaux, mais la mairie redoute une augmentation au regard de la pyramide des âges des Cugnalais. L'objectif de cet ironique arrêté municipal est, selon lui, «d'alerter la population». La préfecture de la Haute-Garonne a indiqué de son côté que le préfet Jean-François Carenco envisageait de déposer un référé «pour la liberté de mourir».
Sa. C. avec AFP

Ah ouais, je la connaissais celle-là. Qu'est-ce que ça a fait marrer les haut-garonnais en son temps !!!

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Igniatius le Mer 20 Avr 2011 - 0:03

Mowgli a écrit:L'échec scolaire hors la loi ?

"L'ÉCHEC SCOLAIRE, NON !
LES CHÈQUES-ÉDUCATION, OUI !"

C'est bien ça ? Hip !

abk abk abk


IL est bien clair que les signataires doivent être les mêmes : c'est à pleurer.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Nasopi le Mer 20 Avr 2011 - 8:17

@JPhMM a écrit:
@Provence a écrit:Un maire a bien interdit aux habitants de son village d'y mourir... Rolling Eyes

http://www.20minutes.fr/article/195988/Insolite-Il-vous-est-interdit-de-mourir.php

Ceux qui souhaitaient mourir à Cugnaux, en Haute-Garonne, doivent se dépêcher. Le maire PS de la ville, Philippe Guérin, a pris un arrêté municipal interdisant «à toute personne ne disposant pas de caveau (...) de décéder sur le territoire de la commune», a-t-on appris mercredi auprès de cette municipalité de la banlieue de Toulouse. Et gare aux étourdis. «Les contrevenants seront sévèrement sanctionnés pour leurs actes» précise l’arrêté.

Selon la mairie, moins d'une vingtaine de nouvelles concessions sont actuellement disponibles dans les deux cimetières de la commune. Une centaine seront disponibles dans l'extension prévue d'un des deux cimetières. «La situation n'est pas critique pour l'année qui vient, mais le sera dans deux ou trois ans si rien n'est fait aujourd'hui», a souligné Pierre Laffaille, collaborateur du maire.

Une soixantaine de décès par an sont enregistrés à Cugnaux, mais la mairie redoute une augmentation au regard de la pyramide des âges des Cugnalais. L'objectif de cet ironique arrêté municipal est, selon lui, «d'alerter la population». La préfecture de la Haute-Garonne a indiqué de son côté que le préfet Jean-François Carenco envisageait de déposer un référé «pour la liberté de mourir».
Sa. C. avec AFP

Ah ouais, je la connaissais celle-là. Qu'est-ce que ça a fait marrer les haut-garonnais en son temps !!!

Hihi, il s'agit de mon village ! Le maire ne se prenait pas du tout au sérieux quand il a pris cet arrêté municipal ; c'était une manière humoristique de faire parler du problème auquel il était confronté : il n'y avait effectivement plus de place dans les cimetières de la commune.
Je vous rassure, depuis, le problème a été résolu Laughing .

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par JPhMM le Mer 20 Avr 2011 - 8:26

@Nasopi a écrit:Hihi, il s'agit de mon village ! Le maire ne se prenait pas du tout au sérieux quand il a pris cet arrêté municipal ; c'était une manière humoristique de faire parler du problème auquel il était confronté : il n'y avait effectivement plus de place dans les cimetières de la commune.
Je vous rassure, depuis, le problème a été résolu Laughing .
Cugnaux, un village ? un GROS village alors ! Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'échec scolaire hors la loi ?

Message par Nasopi le Mer 20 Avr 2011 - 8:28

Oui, c'est plutôt une petite ville Razz . Mais comme Provence parlait d'un village, j'ai repris le mot.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum