D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Message par kensington le Mar 19 Avr 2011 - 19:10

J'avais déjà eu l'occasion de signaler son texte très motivant sur la place du récit en cours de langue. Je vous propose une petite sélection d'autres textes trouvés sur le net. Des textes qui sans renier les évolutions, savent sortir du discours unique officiel pro-CECRL et nuancer les choses pour garder à notre travail une ambition culturelle. Cliquez sur les titres.


L'oral en langues vivantes dans les nouveaux programmes de lycée (il s'agit des programmes précédents)

Osons aussi aborder le domaine du narratif. Ne ne cantonnons pas dans l’argumentatif. Et explorons le vaste champ de la littérature de jeunesse et des para-littératures, plus accessibles aux adolescents.C'est la responsabilité de l’Ecole d'initier les jeunes aux référents culturels qui structurent les identités nationales. C’est le devoir de l’Ecole de leur donner les clés qui détermineront la compréhension de l’autre et la tolérance.


Comprendre le mot et l'idée

Dès le collège, pour construire une véritable compétence de compréhension, il semble nécessaire d’introduire aux côtés du travail éclaté en units/unités/etc. un travail sur des oeuvres11. Aussi longtemps que nous travaillerons uniquement sur des extraits, nous nous condamnerons à plafonner en compréhension, car nous bornerons les champs lexicaux et culturels, nous nous couperons du contexte, nous ne visiterons que des univers étriqués dont le déjà-dit et le non-dit sont difficilement perceptibles. Mieux vaudrait en classe de lycée faire une douzaine d’extraits d’une seule oeuvre, fût-elle mineure, que douze pages diverses, chacune d’elles étant décontextualisée.
[...]
Le piège des sujets de société
Aussi longtemps qu’en langue vivante nous traiterons de sujets planétaires comme la pollution des des villes ou le réchauffement de la planète, nous courrons le risque d’entraîner nos élèves à se projeter aveugles dans un univers dont on aura négligé de montrer les frontières culturelles. Au lieu de les sensibiliser au contexte, à l’héritage historique, à un déjà-dit et à un non-dit spécifique à la civilisation portée par la langue étrangère, au lieu de les armer pour décoder et comprendre la différence de l’autre et la diversité des enjeux, nous risquons de les mettre sur la piste glissante qui mène au contresens de lecture. Le professeur de langue se doit d’être éclaireur, de montrer sans cesse que sur un même sujet l’implicite d’un article du Times n’est pas le même que l’implicite d’un article du Nouvel Observateur, ou du Spiegel.

Et une autre version du texte que j'avais signalé sur le récit:
Entrez dans la langue : le récit comme Sésame pour franchir le niveau seuil

Si en langue maternelle, comme en langue étrangère, l’acquisition d’une compétence de communication minimale est indubitablement favorisée par une immersion dans la langue orale, l’immersion dans l’écrit constitue à la fois la condition et la garantie d’une progression au-delà du niveau seuil. C’est aussi la condition et la garantie de la fixation des acquis.

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Message par Ced972 le Mar 19 Avr 2011 - 19:46

Oui bon ce sont des paroles pleines de bon sens mais, honnêtement, ça t'aide à bâtir tes cours?

Ced972
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Message par kensington le Mar 19 Avr 2011 - 20:03


En partie, oui. C'est son texte sur le récit, qui m'a convaincu de me lancer dans l'étude d'histoires complètes en version adaptée dès la 5e, par exemple.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Message par Zelda le Mar 19 Avr 2011 - 23:16

Le piège des sujets de société
Aussi longtemps qu’en langue vivante nous traiterons de sujets planétaires comme la pollution des des villes ou le réchauffement de la planète, nous courrons le risque d’entraîner nos élèves à se projeter aveugles dans un univers dont on aura négligé de montrer les frontières culturelles. Au lieu de les sensibiliser au contexte, à l’héritage historique, à un déjà-dit et à un non-dit spécifique à la civilisation portée par la langue étrangère, au lieu de les armer pour décoder et comprendre la différence de l’autre et la diversité des enjeux, nous risquons de les mettre sur la piste glissante qui mène au contresens de lecture.

Je trouve cette partie particulièrement intéressante car ces sujets de société nous sont très utiles pour créer des séquences avec des tâches finales mais n'ont pas de charge culturelle très importante. Ainsi, des élèves de quatrième sont incapables de me dire trois mots au sujet de New York, je ne suis même pas sûre qu'ils arrivent à la situer sur une carte.

Je pense de plus en plus à créer des progressions annuelles culturelles, il va falloir que je m'y mette!

Zelda
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Message par CarmenLR le Sam 23 Avr 2011 - 13:10

Je trouve effectivement ce discours sur le retour de la culture très intéressant.

Est-il majoritaire ? (On sait que l'approche par tâche favorise au contraire le flou culturel).

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Message par kensington le Sam 23 Avr 2011 - 13:43

@CarmenLR a écrit:Je trouve effectivement ce discours sur le retour de la culture très intéressant.

Est-il majoritaire ? (On sait que l'approche par tâche favorise au contraire le flou culturel).

Je ne pense pas, non. Il n'y a qu'à voir tous les nouveaux manuels qui sortent et qui se ressemblent tous maintenant quelle que soit la langue. Les faits culturels sont réduits à des petites pastilles mélangées autour d'un thème: un peu d'Aborigènes, un peu d'Indiens, un peu d'esclaves du Sud et hop, on fait un poster sur les droits des minorités mais sans avoir rien appris sur elles.

C'est d'autant plus réconfortant de lire quelques lignes de ce genre venant "d'en haut". humhum

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Message par doctor who le Sam 23 Avr 2011 - 14:02

@Elsa a écrit:

Je pense de plus en plus à créer des progressions annuelles culturelles, il va falloir que je m'y mette!

Il faudrait trouver cet article, de Courtillon : "La notion de progression appliquée à l'enseignement de la civilisation".
Elle dit des choses intéressante, dans d'autres articles, même si cela peut être pris dans un sens comme dans un autre.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Message par Iphigénie le Sam 23 Avr 2011 - 14:32

j'aimerais bien que l'Inspection G de lettres réfléchisse de concert avec cette IG de Langues!...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Message par User5899 le Sam 23 Avr 2011 - 14:59

@Elsa a écrit:
Le piège des sujets de société
Aussi longtemps qu’en langue vivante nous traiterons de sujets planétaires comme la pollution des des villes ou le réchauffement de la planète, nous courrons le risque d’entraîner nos élèves à se projeter aveugles dans un univers dont on aura négligé de montrer les frontières culturelles. Au lieu de les sensibiliser au contexte, à l’héritage historique, à un déjà-dit et à un non-dit spécifique à la civilisation portée par la langue étrangère, au lieu de les armer pour décoder et comprendre la différence de l’autre et la diversité des enjeux, nous risquons de les mettre sur la piste glissante qui mène au contresens de lecture.

Je trouve cette partie particulièrement intéressante car ces sujets de société nous sont très utiles pour créer des séquences avec des tâches finales mais n'ont pas de charge culturelle très importante. Ainsi, des élèves de quatrième sont incapables de me dire trois mots au sujet de New York, je ne suis même pas sûre qu'ils arrivent à la situer sur une carte.

Je pense de plus en plus à créer des progressions annuelles culturelles, il va falloir que je m'y mette!
Petite remarque plussoyante d'un lettreux : je me rappelle toute la difficulté, il y a quelques années, à faire comprendre à des T L soi-disant fous des States ce que peut être le mythe du pionnier.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'autres textes de Mme Lhérété, Inspectrice Générale Langues Vivantes

Message par Loubdalou le Mer 1 Juin 2011 - 10:14

Je plussoie !

De plus, je me suis rendu compte que mes élèves étaient tout de suite beaucoup plus intéressés quand on abordait l'aspect culturel, la différence avec leur quotidien !
Du coup, l'année prochaine pour mes 4° et les 3° quand on apprendra le vocabulaire des vêtements par exemple, on verra comment s'habille le torero, la danseuse de flamenco, le gaucho et les traditionnels chapeaux boliviens ! Avec bien sûr une explication à tout cela, c'est ça qui les intéresse !

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum