Ambiguités et approximations mathématiques

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ambiguités et approximations mathématiques

Message par Pierre_au_carré le Dim 24 Avr 2011 - 18:21

@JPhMM a écrit:
Cripure a écrit:Et les CE...
"Si nous perdons 10% de bacheliers chaque année, dans 10 ans, on n'en aura plus".
Voilà voilà...
Et ex prof de génie électrique, quand même. Pas de vieil haut allemand.
En grand classique ça.
Erreur plus discrète : "Le taux de chômage a diminué de 3% en 3 ans. Il est passé de 8% à 5%..."
Mais 8% moins 3% de 8%, cela fait... 7,76 %

Razz

Oui, un grand classique d'erreur...
Et je pense que les gens "gobent" ces chiffres et s'intéressent surtout au commentaire qui va avec ou au graphique.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguités et approximations mathématiques

Message par Pierre_au_carré le Dim 24 Avr 2011 - 18:27

@Rikki a écrit:Mon mari racontait toujours une blague sur les économètres (variante économique des statitsticiens). C'étaient deux économètres qui partaient à la chasse au sanglier. Le premier tirait : raté. Un mètre trop à gauche. Le deuxième tirait : raté. Un mètre trop à droite. Et le troisième s'écriait, fou de joie : "On l'a eu !"


... il expliquait ainsi aux enfants les limites de la notion de "moyenne"...

C'est pas ici que quelqu'un a mis la blague (de matheux) suivante :

Deux personnes sont devant une maison vide en apparence.
Une personne rentre dedans puis deux personnes en sortent.
Le plus matheux des deux s'exclame : "si une personne rentre dedans, elle sera de nouveau vide !"

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguités et approximations mathématiques

Message par Rikki le Dim 24 Avr 2011 - 19:26

@Pierre_au_carré a écrit:
@Rikki a écrit:Mon mari racontait toujours une blague sur les économètres (variante économique des statitsticiens). C'étaient deux économètres qui partaient à la chasse au sanglier. Le premier tirait : raté. Un mètre trop à gauche. Le deuxième tirait : raté. Un mètre trop à droite. Et le troisième s'écriait, fou de joie : "On l'a eu !"


... il expliquait ainsi aux enfants les limites de la notion de "moyenne"...

C'est pas ici que quelqu'un a mis la blague (de matheux) suivante :

Deux personnes sont devant une maison vide en apparence.
Une personne rentre dedans puis deux personnes en sortent.
Le plus matheux des deux s'exclame : "si une personne rentre dedans, elle sera de nouveau vide !"

Je ne sais pas si c'est ici, mais je la garde pour mon mari dès qu'il rentrera, c'est le genre de blagues qu'il aime bien ! Et pourtant, il a fait des études littéraires... c'est un matheux dans l'âme, je crois.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguités et approximations mathématiques

Message par invitéW le Dim 24 Avr 2011 - 20:37

@JPhMM a écrit:Je rajouterai que le litre est une exception : son symbole est L et non l, pour des raisons de clarté évidentes.
en fait les 2 sont autorisées.


@JPhMM a écrit:Question naïve : pourquoi dit-on degré Celsius (°C), degré Fahrenheit (°F), et Kelvin (K) (pas degré donc...) ? (j'imaginais un temps que c'était parce que les Kelvin ne peuvent pas être négatifs, mais le degré d'un polynôme ne peut pas être négatif non plus... Sans que cela ne soit une démonstration, cela rend l'argument des plus fragiles.)

c'est lié à la signification de la température en kelvin, mais je ne saurais pas t'expliquer clairement les choses.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguités et approximations mathématiques

Message par Aranel53 le Dim 24 Avr 2011 - 20:51

Pour le litre, cela venait en effet de l'impossibilité de distinguer le l du 1 dans pas mal de polices de caractères (alors qu'il n'y a pas de Monsieur Litre). Mais maintenant que les ordinateurs nous permettent de faire ce qu'on veut, la règle n'a plus vraiment de raison d'être. Mais comme dit ailleurs, on retrouve le même problème avec le k de kilo, qui doit être un petit k et non un grand K, ce qui n'est pas évident à distinguer rapidement, sauf avec une police cursive. Pareil pour le symbole du chlore "Cl", je l'écris systématiquement avec un l cursif dans mes documents pour éviter l'ambiguïté avec CI par exemple.

Pour l'absence de degré à kelvin, ayant voulu l'expliquer aussi, j'ai trouvé l'introduction de wikipédia plus claire que mes velléités d'explications : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kelvin
C'est en raison du caractère absolu de la définition actuelle de la température qui ne se rapporte plus à une "échelle" arbitraire liée à une référence.

Du coup petite modification :
pourquoi dit-on degré Celsius (°C), degré Fahrenheit (°F), et kelvin (K) (pas degré donc...) ?
Pas de majuscule à l'unité, mais majuscule au Monsieur, c'est pourquoi on écrit "degré Celsius" et pas "degré celsius".


Dernière édition par Aranel53 le Dim 24 Avr 2011 - 21:00, édité 1 fois

_________________
« Comme le feu de la pierre ne sort, Sans la frapper du fer par violence : Semblablement sans faire grand effort, La Vérité ne sort en évidence. »
Guillaume De La Perrière, 1553.

Aranel53
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguités et approximations mathématiques

Message par JPhMM le Dim 24 Avr 2011 - 20:57

@Aranel53 a écrit:Par contre petite modification :
pourquoi dit-on degré Celsius (°C), degré Fahrenheit (°F), et kelvin (K) (pas degré donc...) ?
Pas de majuscule à l'unité, mais majuscule au Monsieur, c'est pourquoi on écrit "degré Celsius" et pas "degré celsius".
C'est vrai !!! en plus je l'ai lu tout à l'heure.

:marteau:

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguités et approximations mathématiques

Message par Avatar des Abysses le Lun 25 Avr 2011 - 1:55

@JPhMM a écrit:Question naïve : pourquoi dit-on degré Celsius (°C), degré Fahrenheit (°F), et Kelvin (K) (pas degré donc...) ? (j'imaginais un temps que c'était parce que les Kelvin ne peuvent pas être négatifs, mais le degré d'un polynôme ne peut pas être négatif non plus... Sans que cela ne soit une démonstration, cela rend l'argument des plus fragiles.)

Et le degré du polynôme nul vaut ... ^^
Sinon on peut définir le degré des fonctions méromorphes qui peut être négatif.

Avatar des Abysses
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiguités et approximations mathématiques

Message par verdurin le Mar 26 Avr 2011 - 21:00

@Dhaiphi a écrit:
@JPhMM a écrit:
@verdurin a écrit:Un petit ajout : dans l'intervalle [0;1] , 0 est le plus petit nombre, quel est le suivant ?
Ceci pour faire rire Zénon.
Excellent en effet !

J'aime bien les initiés qui font des private joke et se gardent d'expliquer au "vulgaire" ce qui est ici excellent.

-Dans le quatrième mouvement de la sonate en Ré, le compositeur termine une cadence sur V7M au lieu d'enchaîner II6/9 - IVm.
- Excellent, en effet, je pouffe.


Razz
À Dhaiphi :
je ne pensais pas faire un private joke.
Je croyais naïvement que Zénon d'Élée était connu de la plus part des professeurs. On peut le trouver sur Wikipédia ici.
L'allusion porte sur le paradoxe de la flèche.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum