L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par thrasybule le Mar 26 Avr 2011 - 23:09

On peut citer un poème?

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par papillonbleu le Mar 26 Avr 2011 - 23:15

La religieuse de Diderot, peut-être...

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par JPhMM le Mar 26 Avr 2011 - 23:15

Cripure a écrit:C'est un terminale qui me l'a fait lire quand j'étais en 3e. En étude obligatoire. Very Happy Comme quoi...

@lalilala a écrit:Je l'ai acheté toute seule comme une grande Very Happy et je l'ai planqué sous mon lit puis derrière une rangée de livres pour que ma mère ne tombe pas dessus...
topela
Tout pareil, Lalilala, sauf que je ne l'ai pas caché. Razz (méthode Poe, paraît-il Wink )

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par JPhMM le Mar 26 Avr 2011 - 23:16

@thrasybule a écrit:On peut citer un poème?
Encore heureux.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par thrasybule le Mar 26 Avr 2011 - 23:23

@JPhMM a écrit:
@thrasybule a écrit:On peut citer un poème?
Encore heureux.
Le poème qui m'a mis les tripes à l'air,tu suis le poème comme une histoire sauf que tout s'abîme dans la putréfaction de toute chose, l'extériorité distanciée, parodiée, presque, depuis le début de ce Voyage à Cythère se retourne sur toi, atrocement, à la fin du poème pour te dire :Memento Mori
Mon cœur, comme un oiseau, voltigeait tout joyeux
Et planait librement à l'entour des cordages ;
Le navire roulait sous un ciel sans nuages,
Comme un ange enivré d'un soleil radieux.

Quelle est cette île triste et noire ? - C'est Cythère,
Nous dit-on, un pays fameux dans les chansons,
Eldorado banal de tous les vieux garçons.
Regardez, après tout, c'est une pauvre terre.

- Île des doux secrets et des fêtes du cœur !
De l'antique Vénus le superbe fantôme
Au-dessus de tes mers plane comme un arôme,
Et charge les esprits d'amour et de langueur.

Belle île aux myrtes verts, pleine de fleurs écloses,
Vénérée à jamais par toute nation,
Où les soupirs des cœurs en adoration
Roulent comme l'encens sur un jardin de roses

Ou le roucoulement éternel d'un ramier !
- Cythère n'était plus qu'un terrain des plus maigres,
Un désert rocailleux troublé par des cris aigres.
J'entrevoyais pourtant un objet singulier !

Ce n'était pas un temple aux ombres bocagères,
Où la jeune prêtresse, amoureuse des fleurs,
Allait, le corps brûlé de secrètes chaleurs,
Entre-bâillant sa robe aux brises passagères ;

Mais voilà qu'en rasant la côte d'assez près
Pour troubler les oiseaux avec nos voiles blanches,
Nous vîmes que c'était un gibet à trois branches,
Du ciel se détachant en noir, comme un cyprès.

De féroces oiseaux perchés sur leur pâture
Détruisaient avec rage un pendu déjà mûr,
Chacun plantant, comme un outil, son bec impur
Dans tous les coins saignants de cette pourriture ;

Les yeux étaient deux trous, et du ventre effondré
Les intestins pesants lui coulaient sur les cuisses,
Et ses bourreaux, gorgés de hideuses délices,
L'avaient à coups de bec absolument châtré.

Sous les pieds, un troupeau de jaloux quadrupèdes,
Le museau relevé, tournoyait et rôdait ;
Une plus grande bête au milieu s'agitait
Comme un exécuteur entouré de ses aides.

Habitant de Cythère, enfant d'un ciel si beau,
Silencieusement tu souffrais ces insultes
En expiation de tes infâmes cultes
Et des péchés qui t'ont interdit le tombeau.

Ridicule pendu, tes douleurs sont les miennes !
Je sentis, à l'aspect de tes membres flottants,
Comme un vomissement, remonter vers mes dents
Le long fleuve de fiel des douleurs anciennes ;

Devant toi, pauvre diable au souvenir si cher,
J'ai senti tous les becs et toutes les mâchoires
Des corbeaux lancinants et des panthères noires
Qui jadis aimaient tant à triturer ma chair.

- Le ciel était charmant, la mer était unie ;
Pour moi tout était noir et sanglant désormais,
Hélas ! Et j'avais, comme en un suaire épais,
Le cœur enseveli dans cette allégorie.

Dans ton île, ô Vénus ! Je n'ai trouvé debout
Qu'un gibet symbolique où pendait mon image...
- Ah ! Seigneur ! Donnez-moi la force et le courage
De contempler mon cœur et mon corps sans dégoût !

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Nielsen Rika Bell le Mar 26 Avr 2011 - 23:24

Kaputt de Malaparte.

El plus il y a plein de pages.

Sehr amusant, nicht wahr ?

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par zabriskie le Mer 27 Avr 2011 - 8:18

C'est dur... pour "bouleversée", je dirais L'Arrache-Coeur de Vian quand j'étais adolescente, puis plus tard, Le Loup des Steppes de Hesse.

zabriskie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Jane le Mer 27 Avr 2011 - 9:05

Pour moi, L'Ecume des jours, mais aussi Aurélien d'Aragon et La Princesse de Clèves plus Le livre de ma mère, Pêcheurs d'Islande... Difficile de dire lequel m'a le plus bouleversée, car chacun d'eux est à l'origine des sentiments et sensations tout aussi divers que puissants

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par zabou le Mer 27 Avr 2011 - 9:36

Anna Karénine de Tolstoi que j'ai lu quand j'avais 17 ans, l'histoire d'Anna m'a bouleversée....Il y a quelques années -2 ou 3 ans- j'ai découvert Nancy Huston et j'ai adoré son livre L'Empreinte de l'ange. Il y a d'autres livres que j'ai aimé mais ceux-là sont particuliers....

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par cannelle21 le Mer 27 Avr 2011 - 9:43

Un beau ténébreux, de Gracq
Le tunnel, de Sabato (d'ailleurs si vous avez l'occasion de le lire)
Et Cent ans de solitude

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Invité31 le Mer 27 Avr 2011 - 10:16

Pride and Prejudice
Mrs Dalloway
Wuthering Heights


The Great Gatsby

Belle du seigneur et Le Livre de ma mère

Toute la poésie de Rilke.

Les Yeux d'Elsa
Désert de Le Clézio
Anna Karénine ....
L'Amant




Dernière édition par Melody Nelson le Mer 27 Avr 2011 - 10:18, édité 1 fois

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Mélu le Mer 27 Avr 2011 - 10:17

- Les Hauts de Hurlevent, lu en 4° et qui m'avait transportée.
- 1984, lu pendant un séjour en Egypte, et qui me fascinait au point que je ne le lâchait pas.
- Autant en emporte le Vent, terminé le jour de mes 20 ans, ce qui m'avait fichu un bourdon terrible car j'avais l'impression de perdre des amis.
- Orgueil et Préjugés, parce que je suis une midinette qui aime rire.

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Invité31 le Mer 27 Avr 2011 - 10:17

@zabou a écrit: Anna Karénine de Tolstoi que j'ai lu quand j'avais 17 ans, l'histoire d'Anna m'a bouleversée....Il y a quelques années -2 ou 3 ans- j'ai découvert Nancy Huston et j'ai adoré son livre L'Empreinte de l'ange. Il y a d'autres livres que j'ai aimé mais ceux-là sont particuliers....

Moi aussi j'ai lu Anna Karénine à 17 ans et comme toi, cela m'a bouleversée.
De Nancy Huston, j'ai beaucoup aimé Ligne de faille. Tu l'as lu ?

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Anagramme le Mer 27 Avr 2011 - 11:16

@cannelle21 a écrit:Un beau ténébreux, de Gracq
Le tunnel, de Sabato (d'ailleurs si vous avez l'occasion de le lire)
Et Cent ans de solitude

La suite est excellente aussi!

Anagramme
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par zabou le Mer 27 Avr 2011 - 11:21

Après Empreinte de l'ange, tous les autres livres de Nancy Huston m'ont semblé terne par rapport à celui-ci. J'ai lu Lignes de Faille mais je n'ai pas accroché. En revanche, j'ai aimé Dolce agonia.

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par harry james le Mer 27 Avr 2011 - 11:27

Les chants de Maldoror
les amours jaunes
Au château d'Argol
De l'inconvénient d'être né
Une vie ordinaire.

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par lalilala le Mer 27 Avr 2011 - 11:55

@Dulcinea a écrit:Oh là là, nous avons les mêmes goûts Lalilala, cette année, j'ai fait des extraits de ces deux pièces de Lorca avec les term ES, j'adore!

Tu n'avais pas La casa au programme quand tu as passé l'agreg?

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Dulcinea le Mer 27 Avr 2011 - 12:16

Si, como no, ça ne m'a pas trop mal réussi d'ailleurs...

Dulcinea
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Igniatius le Mer 27 Avr 2011 - 12:19

@harry james a écrit:Les chants de Maldoror
les amours jaunes
Au château d'Argol
De l'inconvénient d'être né
Une vie ordinaire.


Argol : topela

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par cannelle21 le Mer 27 Avr 2011 - 13:52

preguntas a écrit:
@cannelle21 a écrit:Un beau ténébreux, de Gracq
Le tunnel, de Sabato (d'ailleurs si vous avez l'occasion de le lire)
Et Cent ans de solitude

La suite est excellente aussi!

J'ai fait mon mémoire de maîtrise sur Sobre Heroes y tumbas

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Marlou.Bassboost le Mer 27 Avr 2011 - 14:13

quand j'étais ado, Paroles, de Prévert.

là, je viens d'en finir un, auquel je pense quand j'ai un peu le blues, je relativise et apprécie chaque moment :
La route de cormac mc carthy, que j'ai lu pendant mon voyage en Italie, bloqué sur une aire d'autoroute pendant 12 h... Laughing
j'ai envie de lire les autres...

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par User5899 le Mer 27 Avr 2011 - 14:54

@Igniatius a écrit:
@harry james a écrit:Les chants de Maldoror
les amours jaunes
Au château d'Argol
De l'inconvénient d'être né
Une vie ordinaire.


Argol :
Finalement, Gracq est plus lu qu'on ne pourrait le croire. Tant mieux Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Igniatius le Mer 27 Avr 2011 - 15:27

Gracq a une langue tellement belle.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Charles Renoir le Mer 27 Avr 2011 - 15:29

Et quel livre de Gracq vous conseillez en premier?

Charles Renoir
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par Igniatius le Mer 27 Avr 2011 - 15:37

Le Chateau d'Argol est le premier livre de Gracq et permet d'apprehender la qualité de son écriture.
Un beau ténébreux est aussi un très beau livre.
Le Rivage des Syrtes est le "tube" de Gracq mais j'ai un peu honte de le dire ainsi.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuvre littéraire qui vous a le plus bouleversé(e)

Message par User5899 le Mer 27 Avr 2011 - 16:21

@Igniatius a écrit:Le Chateau d'Argol est le premier livre de Gracq et permet d'apprehender la qualité de son écriture.
Un beau ténébreux est aussi un très beau livre.
Le Rivage des Syrtes est le "tube" de Gracq mais j'ai un peu honte de le dire ainsi.
Un balcon en forêt.
Les Eaux étroites.
La Forme d'une ville.
Le Roi pêcheur.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum