Début de la campagne contre les violences éducatives

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Palombella Rossa le Mer 27 Avr 2011 - 8:18


Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Reine Margot le Mer 27 Avr 2011 - 10:43


ce qui me gêne dans ce clip, c'est qu'il sous-entend qu'une claque est toujours donnée sans raison, pour un oui ou pour un non. Il ne montre pas par exemple un enfant qui teste ses parents et les pousse à bout, et prend une claque suite à cela. On ne peut pas banaliser les claques et les fessées mais les interdire est tout aussi dangereux.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Sapotille le Mer 27 Avr 2011 - 11:50

Disons que flanquer une claque à un gamin qui renverse son verre, c'est très excessif...
Il serait étonnant que cela arrive très fréquemment dans les familles !!!
L'exemple n'est pas très bien choisi ...


Quand on parle d' enfant battu, ce n'est pas ça ....

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Finrod le Mer 27 Avr 2011 - 11:51

Bah c'est bizarre ce clip, si je mettais une claque aux miens chaque fois qu'ils font tomber un petit truc, renversent un verre, chahutent etc... ils auraient le visage tuméfié.

La voix peut suffire dans une situation gérée au millimètre, mais le conflit n'est jamais une situation naturellement maitrisée.

ça me tue l'argument du "c'est déjà un échec"... c'est un peu du "Il ne faut jamais avoir la moindre faiblesse, il faut toujours tout maitriser"... C'est idiot.

Encore une chance qu'une claque au fesse puisse permettre de mettre fin a une situation de conflit qui peut être dangereuse pour l'enfant (un enfant qui refuse de ne pas s'approcher d'un précipice par exemple, qui incite un camarade à le faire, qui joue avec un objet dangereux).

Il faut qu'ils sachent qu'il a une autorité derrière la voix des parents, quelque chose d'imposé et de ferme.

D'ailleurs Super Nanny vantait les mérites de la punition (au coin) qui peut jouer aussi efficacement ce rôle.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Sapotille le Mer 27 Avr 2011 - 11:54

@Finrod a écrit:Bah c'est bizarre ce clip
Oui, bizarre et tellement en dehors de la réalité ...
topela

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Rikki le Mer 27 Avr 2011 - 12:33

Ce clip est une horreur.

Déjà, c'est joué comme mes pieds : la fille fait manifestement exprès de renverser son verre, la claque part sans raison, ensuite, la gamine fait semblant de pleurer, tout ça fait vraiment minable. On peut se payer des comédiens, non, quand on fait un clip ?

Sur le fond, c'est stupide. Parler d'enfant battus à propos d'une claque, même mal à propos, ça banalise la maltraitance. Je trouve ça très grave. On montre une femme qui met une gifle calmement, alors que la maltraitance, c'est bien souvent des parents qui ne se maîtrisent plus, et c'est beaucoup plus grave que ça.

Quel est le but de tout ça ?

Culpabiliser les gens qui ont mis un jour une fessée ou une claque à leurs mômes ? Je parie pour un taux variant entre 95 et 98 % des parents.

Faire voter une x-ième loi totalement inapplicable et ridicule ?

Banaliser les coups de ceinture et les violences graves en les assimilant à des énervements du quotidien ?

Faire croire à une espèce de fatalité, genre "c'est pas ma faute, on m'a donné des fessées dans mon enfance, je reproduis ?"



---

Tout ça me fait penser à l'excellent film "Le nom des gens". Dedans, l'ado qui a été victime d'abus sexuels dans son enfance regarde une psy expliquer doctement à la télévision que bien souvent, les victimes de pédophiles deviennent à leur tour abuseurs d'enfant, ou bien se prostituent.

La gamine en conclut : "On me laissait deux choix possibles dans la vie : pédophile, ou pute. J'ai choisi pute."

Je me demande quels sont les effets de ce genre de clips. Ca me semble pervers.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Finrod le Mer 27 Avr 2011 - 13:23

Excellent remarque rikki.

Ce sont en effet les mauvaises personnes qui vont s'identifier comme violent et culpabiliser.

Mais la confusion est sans doute déjà dans l'esprit de ceux qui ont fait le clip.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Reine Margot le Mer 27 Avr 2011 - 14:21

c'est ce que je disais: les parents qui ont un jour donné une claque vont se sentir visés comme violents, c'est grave.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Cath le Mer 27 Avr 2011 - 15:27

C'est n'importe quoi ce clip.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Lornet le Mer 27 Avr 2011 - 16:11

En plus, c'est mal joué : on voit bien que la gamine fait exprès de renverser son verre et une fois la baffe donnée, la mère se sauve maladroitement et va essuyer de l'autre côté en laissant la fillette pleurer à la même place...
En revanche, la claque a l'air véritable. Ça a dû faire mal...

Et c'est quoi dans son verre ? Du jus de kiwi ?

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Lornet le Mer 27 Avr 2011 - 16:17

@Finrod a écrit:Bah c'est bizarre ce clip, si je mettais une claque aux miens chaque fois qu'ils font tomber un petit truc, renversent un verre, chahutent etc... ils auraient le visage tuméfié.

Ce qui est sadique, c'est de laisser un verre rempli (de jus de kiwi) et du pain sec à côté d'un enfant en train de faire ses devoirs et qui, manifestement, n'est pas en train de goûter.
On devrait mettre des verres de jus de kiwi sur les tables de nos élèves : dès que le verre est renversé, une claque.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Cath le Mer 27 Avr 2011 - 16:27

Et c'est super mal joué, surtout les pleurs.
Mériterait une vraie baffe, tiens!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Rikki le Mer 27 Avr 2011 - 17:12

cath5660 a écrit:Et c'est super mal joué, surtout les pleurs.
Mériterait une vraie baffe, tiens!

C'est drôle, j'ai montré le clip à ma fille, et elle m'a dit ça : "On ne comprends pas pourquoi la mère la baffe, mais à l'entendre chouiner comme ça, ça donne vraiment envie de lui en coller une !"

... et au fait, du coup, j'ai parlé avec elle des fessées qu'elle a prises gamine, et elle m'a dit un truc incroyable : quand je lui ai collé une grosse fessée pour avoir fait mal à son frère, ça l'a rassurée sur le fait que je ne laisserais personne lui faire du mal à elle non plus ! Sont tordus, les gamins, non ?

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Invité31 le Mer 27 Avr 2011 - 17:33

Dans certaines familles oui on se prend une claque pour un verre renversé, pour rien, pour un oui, pour un non, et alors oui, on est dans un contexte de maltraitance tout à fait banalisée... qui n'exclut pas d'autres formes de violences du reste... Mais oui ça peut commencer comme ça.

Je pense que c'est bien pour ça que le film choisit cet exemple.


Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Dhaiphi le Mer 27 Avr 2011 - 17:40

@Rikki a écrit:C'est drôle, j'ai montré le clip à ma fille, et elle m'a dit ça : "On ne comprends pas pourquoi la mère la baffe, mais à l'entendre chouiner comme ça, ça donne vraiment envie de lui en coller une !"

Telle mère, telle fille. Razz Laughing

... et au fait, du coup, j'ai parlé avec elle des fessées qu'elle a prises gamine, et elle m'a dit un truc incroyable : quand je lui ai collé une grosse fessée pour avoir fait mal à son frère, ça l'a rassurée sur le fait que je ne laisserais personne lui faire du mal à elle non plus ! Sont tordus, les gamins, non ?

Non. Very Happy
Ce qui ne justifie pas pour autant la fessée mais l'interprétation est intéressante.


_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Rikki le Mer 27 Avr 2011 - 17:55

@Melody Nelson a écrit:Dans certaines familles oui on se prend une claque pour un verre renversé, pour rien, pour un oui, pour un non, et alors oui, on est dans un contexte de maltraitance tout à fait banalisée... qui n'exclut pas d'autres formes de violences du reste... Mais oui ça peut commencer comme ça.

Je pense que c'est bien pour ça que le film choisit cet exemple.


Je ne suis pas du tout d'accord. Ce qui est montré est absurde, et personne ne peut s'y reconnaître. Je ne sais pas du tout à quoi jouent ces gens-là, ni ce qu'ils veulent vraiment.

L'arsenal législatif actuel est tout à fait suffisant pour "protéger" les enfants maltraités, sauf qu'il n'est quasiment pas possible de faire appliquer la loi telle qu'elle est. Alourdir la loi n'arrangerait rien, bien au contraire.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Rikki le Mer 27 Avr 2011 - 17:57

@Dhaiphi a écrit:
@Rikki a écrit:C'est drôle, j'ai montré le clip à ma fille, et elle m'a dit ça : "On ne comprends pas pourquoi la mère la baffe, mais à l'entendre chouiner comme ça, ça donne vraiment envie de lui en coller une !"

Telle mère, telle fille. Razz Laughing

Hé oui ! La maltraitance, c'est héréditaire. Sauf que moi, je ne crois guère en avoir pris, de fessées. Je suis mauvaise sans raison. J'ai même pas d'excuse.


... et au fait, du coup, j'ai parlé avec elle des fessées qu'elle a prises gamine, et elle m'a dit un truc incroyable : quand je lui ai collé une grosse fessée pour avoir fait mal à son frère, ça l'a rassurée sur le fait que je ne laisserais personne lui faire du mal à elle non plus ! Sont tordus, les gamins, non ?

Non. Very Happy
Ce qui ne justifie pas pour autant la fessée mais l'interprétation est intéressante.

Bon, elle n'en a pas pris toutes les deux minutes, non plus, des fessées, mais je vois très bien ce qu'elle veut dire.
J'ai agi un peu comme ça quand j'étais ado : tester les adultes au max.



_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Schéhérazade le Mer 27 Avr 2011 - 18:01

@Rikki a écrit:
@Melody Nelson a écrit:Dans certaines familles oui on se prend une claque pour un verre renversé, pour rien, pour un oui, pour un non, et alors oui, on est dans un contexte de maltraitance tout à fait banalisée... qui n'exclut pas d'autres formes de violences du reste... Mais oui ça peut commencer comme ça.

Je pense que c'est bien pour ça que le film choisit cet exemple.


Je ne suis pas du tout d'accord. Ce qui est montré est absurde, et personne ne peut s'y reconnaître. Je ne sais pas du tout à quoi jouent ces gens-là, ni ce qu'ils veulent vraiment.

L'arsenal législatif actuel est tout à fait suffisant pour "protéger" les enfants maltraités, sauf qu'il n'est quasiment pas possible de faire appliquer la loi telle qu'elle est. Alourdir la loi n'arrangerait rien, bien au contraire.

D' accord à à 100 pourcent. Encore un moyen de culpabiliser les adultes qui font ce qu' ils peuvent, comme ils peuvent.
Et livrer un enfant à son sentiment de toute puissance sans jamais attenter à sa personne inviolable et sacrée de la moindre fessée quand il a deux ou trois ans pour le mettre sous ritaline quand il est ingérable 5 ans plus tard, comme ça se pratique couramment, ce n' est pas de la maltraitance, ça? Bientôt élever la voix sera de la maltraitance, puis dire non, puis...
Bref, la fondation en question reçoit des dons destinés à secourir les enfants réellement maltraités. Je regrette, il y a détournement de fonds pour servir une cause idéologique et funeste.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Invité31 le Mer 27 Avr 2011 - 18:03

"Ce qui est montré est absurde": oui, pour un esprit sain Smile
"Personne ne peut s'y reconnaître" : je suis sûre que mon père pourrait s'y reconnaître.... ainsi que tout ceux qui mettent des gifles pour un verre renversé. Et malheureusement, ça existe.
Si au contraire on avait par exemple choisi une gifle après que la fille ait violemment provoqué sa mère (à l'adolescence par ex) le message aurait été brouillé.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Rikki le Mer 27 Avr 2011 - 18:08

@Melody Nelson a écrit:"Ce qui est montré est absurde": oui, pour un esprit sain Smile
"Personne ne peut s'y reconnaître" : je suis sûre que mon père pourrait s'y reconnaître.... ainsi que tout ceux qui mettent des gifles pour un verre renversé. Et malheureusement, ça existe.
Si au contraire on avait par exemple choisi une gifle après que la fille ait violemment provoqué sa mère (à l'adolescence par ex) le message aurait été brouillé.

Bien sûr que ça existe, des gens qui mettent des gifles pour un verre renversé. Manifestement, tu as reçu des gifles pour ce genre de chose. Est-ce que ce message te "fait du bien" ? Est-ce que tu aurais souhaité que ton père le voit, à l'époque ? Est-ce que tu penses que ç'aurait été utile ? C'est un peu ça, la question.

Quel est le message ? Celui qui n'a pas été brouillé ? Comment le comprends-tu ?

- une gifle qui part, ça veut dire que votre enfant est un "enfant battu", vous êtes un monstre ?
- la gifle et la fessée, c'est la même chose ! (message écrit juste après le clip)
- il n'y a pas de degré, dès que vous touchez un enfant, vous êtes un parent indigne ?
- Ce n'est pas votre faute si vous tapez vos gosses, c'est parce que vos parents vous ont tapés ?
- Si vous craquez et mettez une claque à votre gamin, on devrait pouvoir vous mettre en prison ?

et, en poussant un peu plus loin :
- Faites attention, vos enfants pouvaient déjà facilement envoyer leurs instits en prison, bientôt, ils pourront y envoyer leurs parents ?

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Invité31 le Mer 27 Avr 2011 - 18:11

Si ça me fait du bien: non. Si j'aurais aimé qu'il le voie: oui.
Il y a quelques années alors qu'il gardait le petit-fils de sa compagne, âgé de trois ans, il l'a violemment fessé à trois reprises devant moi en l'insultant parce que l'enfant venait de vomir... il était malade, qu'y pouvait-il ?

Je pense que le clip nous met tous en garde contre des dérives possibles et puis oui, je suis aussi d'accord pour dire que claques et fessées sont des gestes violents. Pourtant, j'ai moi aussi mis des fessées, mais je trouve que ce n'est pas glorieux. J'aimerais vraiment faire autrement.

Edit pour ma part mon père ne s'est pas limité à des claques et des fessées, hein. Mais même en elles-mêmes, ces dernières, fréquentes, injustifiées, banales, m'ont beaucoup marquée.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Lornet le Mer 27 Avr 2011 - 18:14

Entre un enfant mal nourri, enfermé dans un placard, ou à qui on dit "Va jouer dehors !" dès qu'il rentre et une enfant qui reçoit une gifle mais qui a un goûter au retour de l'école et une place où faire ses devoirs, qui est l'enfant maltraité ?
Cette vidéo est nulle.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par freche le Mer 27 Avr 2011 - 18:15

Les deux

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Provence le Mer 27 Avr 2011 - 18:18

Je repense à une collègue qui a giflé un gamin il y a quelques années. la classe était au CDI et le petit, appelons-le Roberto pour l'occasion, s'amusait à faire tomber des livres. Le professeur lui demande d'arrêter. Roberto regarde le professeur droit dans les yeux, soulève un bouquin et le fait tomber intentionnellement par terre. Ma collègue n'a pas réfléchi: aller-retour direct. Ça a calmé le gamin beaucoup plus efficacement que si on avait décidé de l'envoyer voir le principal, que si on lui avait mis des heures de colle ou n'importe quoi d'autre. Face à un gamin qui teste, la réplique est immédiate. Pour le gamin aussi, c'est rassurant, d'une certaine façon, de voir qu'on ne le laisse pas faire n'importe quoi.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de la campagne contre les violences éducatives

Message par Rikki le Mer 27 Avr 2011 - 18:18

@Melody Nelson a écrit:Si ça me fait du bien: non. Si j'aurais aimé qu'il le voie: oui.
Il y a quelques années alors qu'il gardait le petit-fils de sa compagne, âgé de trois ans, il l'a violemment fessé à trois reprises devant moi en l'insultant parce que l'enfant venait de vomir... il était malade, qu'y pouvait-il ?

Je pense que le clip nous met tous en garde contre des dérives possibles et puis oui, je suis aussi d'accord pour dire que claques et fessées sont des gestes violents. Pourtant, j'ai moi aussi mis des fessées, mais je trouve que ce n'est pas glorieux. J'aimerais vraiment faire autrement.

Edit pour ma part mon père ne s'est pas limité à des claques et des fessées, hein. Mais même en elles-mêmes, ces dernières, fréquentes, injustifiées, banales, m'ont beaucoup marquée.

Je suis d'accord avec toi qu'il y a des choses qu'il faudrait probablement montrer à des gens qui se montrent violents sans même s'en rendre compte. Mais ce clip me semble particulièrement mal fait, et son intention législative particulièrement mal venue.

Et tu le dis toi-même : les personnes qui sont véritablement violentes ne se "limitent pas à des claques et des fessées". Or, la maltraitance est interdite par la loi depuis belle lurette. La question est : cette loi t'a-t-elle protégée ? Et ne serait-elle pas complètement diluée dans une loi qui mettrait "dans le même sac" des gens comme moi, qui ai dû mettre trois fessées à mon fils, deux à ma première fille et peut-être quelques dizaines à ma pestouille de troisième, et des gens comme ton père, qui est capable de frapper un jeune enfant malade ?

Evidemment, je vais avoir tendance à me considérer comme "du bon côté", tu me diras. Je ne vais pas dire "Je suis quelqu'un de violent". Mais vraiment, je ne le pense pas. Et je pense que considérer tout geste envers un enfant comme une marque de violence est contre-productif.

Quid des "tapes sur les doigts" aux tout-petits quand ils veulent approcher les mains des prises ? Où s'arrêtera-t-on dans la sanctification du corps des enfants ?

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum