question à propos d'un extrait de Voltaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

question à propos d'un extrait de Voltaire

Message par Moorea le Jeu 28 Avr 2011 - 14:48

Je suis en train de préparer un texte de Voltaire, à savoir un extrait traitant de l'affaire Calas dans Traité sur la tolérance. Un manuel propose un questionnaire, mais une question me laisse perplexe ; la voici :
Comment Voltaire montre-t-il sa détermination ? De quel type de construction s'agit-il ?

Et l'extrait :
Il était évident que, si le parricide avait pu être commis, tous les accusés étaient également coupables, parce qu'ils ne s'étaient pas quittés d'un moment : il était évident qu'ils ne l'étaient pas ; il était évident que le père seul ne pouvait l'être ; et cependant l'arrêt condamna ce père à expier sur la roue.

J'y vois la réitération de la tournure impersonnelle "il était évident" ... mais est-ce vraiment un "type de construction" ?? heu
J'ai pensé à un sillogysme ou à un sophisme ... mais non ; rien ne me convainc.
La réponse se trouverait-elle au niveau de la ponctuation ? (< juxtaposition)
Merci de m'aider à y voir plus clair !


Moorea
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: question à propos d'un extrait de Voltaire

Message par User5899 le Jeu 28 Avr 2011 - 15:14

@Moorea a écrit:Je suis en train de préparer un texte de Voltaire, à savoir un extrait traitant de l'affaire Calas dans Traité sur la tolérance. Un manuel propose un questionnaire, mais une question me laisse perplexe ; la voici :
Comment Voltaire montre-t-il sa détermination ? De quel type de construction s'agit-il ?

Et l'extrait :
Il était évident que, si le parricide avait pu être commis, tous les accusés étaient également coupables, parce qu'ils ne s'étaient pas quittés d'un moment : il était évident qu'ils ne l'étaient pas ; il était évident que le père seul ne pouvait l'être ; et cependant l'arrêt condamna ce père à expier sur la roue.

J'y vois la réitération de la tournure impersonnelle "il était évident" ... mais est-ce vraiment un "type de construction" ?? heu
J'ai pensé à un sillogysme ou à un sophisme ... mais non ; rien ne me convainc.
La réponse se trouverait-elle au niveau de la ponctuation ? (< juxtaposition)
Merci de m'aider à y voir plus clair !

Il me semble que cela adopte la forme du syllogisme (ici, une sorte de raisonnement par l'absurde). Dans la question je n'aurais pas parlé de la détermination de Voltaire (qu'un syllogisme ou qu'un raisonnement ne me semble guère illustrer), mais plutôt de sa conviction.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: question à propos d'un extrait de Voltaire

Message par retraitée le Jeu 28 Avr 2011 - 18:34

Outre l'anaphore de "il était évident", j'y vois pour ma part un raisonnement d'une logique imparable.
Si on admet qu'il y a eu parricide, étant donné que tous les accusés sont restés ensemble, ils sont tous coupables (du meurtre ou de complicité); dans ce cas, tous auraient dû être condamnés. Seul , Calas l'a été. Déni de justice.
Or, cette hypothèse est absurde, (car certains d'entre eux n'auraient jamais accepté cet assassinat), la seule conclusion est donc qu'il n'y a pas eu parricide.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum