Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
mimile
Grand sage

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par mimile le Ven 29 Avr 2011 - 12:51
l'huile de palme bio, pardon mais Laughing
je rigole pour le tricot, en plus ça prend un temps fou et c'est pas donné mine de rien...
Invité
Invité

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par Invité le Ven 29 Avr 2011 - 12:54
@mimile a écrit:l'huile de palme bio, pardon mais Laughing

Si, si ! Dans le lait artificiel Milumel Bio et dans certains produits Hipp...et peut-être ailleurs.
http://www.hipp.fr/produits_lait_2eme_age_bio_hipp.php

Même dans les biscuits :
http://www.hipp.fr/produits_biscuit_bio_bebe_mon_gouter_plaisir_mon_premier_biscuit.php
avatar
mimile
Grand sage

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par mimile le Ven 29 Avr 2011 - 12:59
Ah mais je te crois lornet !
c'est juste que ça me fait toujours rire, comme les pains au lait industriels bio. Je trouve ça tellement incohérent !
avatar
stench
Guide spirituel

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par stench le Ven 29 Avr 2011 - 13:04
Dépêchons-nous de ne rien faire, puisque le mal est partout Smile
avatar
John
Médiateur

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par John le Sam 30 Avr 2011 - 2:04
@Melody Nelson a écrit:Vous avez vu ce reportage ?
En gros les petits Ivoiriens travaillent durement avec leurs parents, et d'autres enfants sont enlevés et ramenés du Mali ou du Burkina Faso pour travailler pour des exploitants, le corps lacéré par la "chicote" avec laquelle on les frappe... Et Gbagbo, encore au pouvoir au moment du tournage, qui confisque la caméra et fait assigner le journaliste à l'hôtel... Ecoeurant.
Toutes les marques de cacao sont souillées par cette exploitation infantile sauf la filière équitable ("Alter Eco" et autres)... Le journaliste et les dirigeants d'ONG pensent qu'avec une pression du consommateur (par exemple en achetant les produits équitables de préférence aux autres) les choses pourront bouger.

On peut le voir en ligne je pense.

Cette même semaine :

La face cachée de l'or blanc (Canal +)

Près de 40 % des vêtements achetés en France sont en coton. Un produit naturel, contrairement aux fibres synthétiques, à la blancheur immaculée et bénéficiant d'une excellente image de marque. Mais les consommateurs sont loin de se douter dans quelles conditions «l'or blanc» est récolté. En Afrique, trois pays producteurs assurent une grande partie de l'approvisionnement français : le Mali, la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso. Théoriquement, le travail des enfants y est interdit, conformément aux conventions internationales. Mais en pratique, l'exploitation enfantine est monnaie courante. Cette main-d'oeuvre docile et corvéable à merci est payée quelques euros par mois, et parfois pas du tout...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par Invité31 le Sam 30 Avr 2011 - 7:11
Mince, je n'ai pas Canal +...( pas la télé et pas Canal + sur play tv). Peut-être sur Canal play ?

Merci de l'information, John.
avatar
Angua
Doyen

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par Angua le Sam 30 Avr 2011 - 10:48
@John a écrit:
Cette même semaine :

La face cachée de l'or blanc (Canal +)

Près de 40 % des vêtements achetés en France sont en coton. Un produit naturel, contrairement aux fibres synthétiques, à la blancheur immaculée et bénéficiant d'une excellente image de marque. Mais les consommateurs sont loin de se douter dans quelles conditions «l'or blanc» est récolté. En Afrique, trois pays producteurs assurent une grande partie de l'approvisionnement français : le Mali, la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso. Théoriquement, le travail des enfants y est interdit, conformément aux conventions internationales. Mais en pratique, l'exploitation enfantine est monnaie courante. Cette main-d'oeuvre docile et corvéable à merci est payée quelques euros par mois, et parfois pas du tout...

Et il y a une autre face caché à l'industrie du coton: c'est la 1ère ou 2e culture la plus polluante... (désolée, je n'ai plus la source!)

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
bellaciao
Fidèle du forum

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par bellaciao le Sam 30 Avr 2011 - 11:16
Il est bon que les consommateurs surveillent l'origine des produits qu'ils achètent, mais pour un boycott efficace, il faut que cela se sache. A mon sens, il ne suffit pas de faire ses efforts seul dans son coin, il faut que ce soit dit, que les grandes marques sachent qu'elles sont boycottées à cause du travail des enfants, pour qu'elles bougent.
Par exemple, je n'achète jamais de meubles en teck : mais qui va savoir que je les boycotte ?
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par Carabas le Sam 30 Avr 2011 - 21:29
@Angua a écrit:
@John a écrit:
Cette même semaine :

La face cachée de l'or blanc (Canal +)

Près de 40 % des vêtements achetés en France sont en coton. Un produit naturel, contrairement aux fibres synthétiques, à la blancheur immaculée et bénéficiant d'une excellente image de marque. Mais les consommateurs sont loin de se douter dans quelles conditions «l'or blanc» est récolté. En Afrique, trois pays producteurs assurent une grande partie de l'approvisionnement français : le Mali, la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso. Théoriquement, le travail des enfants y est interdit, conformément aux conventions internationales. Mais en pratique, l'exploitation enfantine est monnaie courante. Cette main-d'oeuvre docile et corvéable à merci est payée quelques euros par mois, et parfois pas du tout...

Et il y a une autre face caché à l'industrie du coton: c'est la 1ère ou 2e culture la plus polluante... (désolée, je n'ai plus la source!)
Polluante et gourmande en eau.
Et la teinture des jeans, c'est affraid le pire étant le produit utilisé pour les délaver.

Comme dit Marquise, c'est difficile, même en étant vigilant, d'acheter "sain". Aujourd'hui, j'ai acheté un jean (oui, quelle vie palpitante) et je l'ai acheté lui parce que c'est le seul qui m'aille. J'ignore où il a été fabriqué. Je me "rassure" en me disant que je n'en achèterai pas avant 5 ans (un jean me fait 5 ans) et je ne suis pas du genre à m'acheter tout le temps des fringues. Mais bon, j'aimerais bien être un peu plus en accord avec mes idées, quoi.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par Libé-Ration le Sam 30 Avr 2011 - 22:40
@Angua a écrit:Vu aussi. Et rien appris de nouveau... en fait depuis quelques temps, je fais de plus en plus attention à ce que j'achète, et le chocolat était déjà un truc que je surveillais de près, mais pour cause d'huile végétale qui peut potentiellement être de l'huile de palme, et on en trouve dans toutes les marques épinglées hier.

Certes, Margot, il y a toujours quelque chose, et faire le constat d'emblée est très déprimant, mais on peut changer ses habitudes petit à petit. En se renseignant, on sait peu à peu quelles sont les marques et les produits à éviter, et ce qu'on peut utiliser/acheter à la place. Parmi tout ce qu'on consomme, beaucoup de choses ont des origines scandaleuses et des compositions pas claires, c'est vrai, mais il y en a de "moins pires"! Je rejoins Mimile, chaque geste individuel est une goutte d'eau dans la mer, mais arrange déjà les choses, à sa propre échelle.
De toute façon, tant que ces produits éthiquement scandaleux seront largement consommés, les industriels auront tort de ne pas tenter de nous les vendre.

Tout pareil.

Je ne trouve pas l'argument financier percutant. Je suis seule avec mes deux bestioles, sans pension acplimentaire, nous mangeons / consommons bio. Mais nous consommons différemment, moins de viande et poisson, pas de préparations industrielles, et des "trucs" de grand-mère pour le ménage qui limitent le recours aux produits ménagers (produits bio pas plus chers que les classiques, d'ailleurs). Ma municipalité a accepté le passage à 20 % de bio dans les cantines et crèches parce qu'il n'y a pas de surcoût.

On peut vivre bio et éthique sans dépenser des fortunes, je dirais même que vivre bio et ethique, c'est aussi bon pour son porte-feuille. A condition de ne pas copier un mode de vie classique en version "produit labellisé bio".
avatar
Angua
Doyen

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par Angua le Sam 30 Avr 2011 - 22:40
@Carabas a écrit:
Polluante et gourmande en eau.
Et la teinture des jeans, c'est affraid le pire étant le produit utilisé pour les délaver.

Comme dit Marquise, c'est difficile, même en étant vigilant, d'acheter "sain". Aujourd'hui, j'ai acheté un jean (oui, quelle vie palpitante) et je l'ai acheté lui parce que c'est le seul qui m'aille. J'ignore où il a été fabriqué. Je me "rassure" en me disant que je n'en achèterai pas avant 5 ans (un jean me fait 5 ans) et je ne suis pas du genre à m'acheter tout le temps des fringues. Mais bon, j'aimerais bien être un peu plus en accord avec mes idées, quoi.

Bien sûr, on ne va pas arrêter de vivre non plus! Mais acheter un jean parce que c'est lui qui te va et qu'il va durer, ce n'est déjà pas la même chose qu'en acheter un 10e parce qu'il a tel détail ou telle couleur.

@Bellaciao: c'est tout le problème, la diffusion de l'information, je trouve... très souvent, quand on aborde le sujet, le fameux "de toute façon, tout est polluant, on n'y peut rien" revient. A mon avis parce qu'on se sent démuni (ce qui est vrai, quoi d'autre que le boycott, au quotidien?), et aussi parce qu'on a très vite mauvaise conscience. Et la mauvaise conscience... pour moi c'est le pire que tout quand ce n'est pas le déclencheur de la réflexion, car c'est ce qui fait qu'on va préférer fermer les yeux.

Spoiler:
Parenthèse prosélytisme: et à force de lire des trucs sur l'alimentation, je vais bientôt vous annoncer que ma joie du jour est d'être végétarienne depuis un an!

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
avatar
John
Médiateur

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par John le Dim 1 Mai 2011 - 20:05
@bellaciao a écrit:Il est bon que les consommateurs surveillent l'origine des produits qu'ils achètent, mais pour un boycott efficace, il faut que cela se sache. A mon sens, il ne suffit pas de faire ses efforts seul dans son coin, il faut que ce soit dit, que les grandes marques sachent qu'elles sont boycottées à cause du travail des enfants, pour qu'elles bougent.
Par exemple, je n'achète jamais de meubles en teck : mais qui va savoir que je les boycotte ?
Oui, et il faudrait un peu de conscience morale de la part de ceux qui savent comment ça se passe vraiment et qui en sont à l'origine : il faut quand même se dire qu'il y a des cadres qui n'hésitent pas à donner les ordres pour qu'au bout de la chaîne des enfants travaillent ou des produits extrêmement toxiques soient déversés dans le sol.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par Carabas le Dim 1 Mai 2011 - 22:28
@Angua a écrit:
Bien sûr, on ne va pas arrêter de vivre non plus! Mais acheter un jean parce que c'est lui qui te va et qu'il va durer, ce n'est déjà pas la même chose qu'en acheter un 10e parce qu'il a tel détail ou telle couleur.

J'avais halluciné une fois en regardant la télé : une nana qui s'achetait une à deux fringues par semaine. Il fallait voir son placard! affraid Et elle achetait des fringues pas chères, de mauvaise qualité, parce qu'elle aimait changer. J'ai mieux compris ce que signifiait "société de consommation".

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
Contenu sponsorisé

Re: Exploitation des enfants : cacao (Côte d'Ivoire) et coton (Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum