Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par Mufab le Sam 7 Mai 2011 - 0:13

@Sugnet a écrit:De toutes façons, même s'ils sont difficiles, mes élèves sont la seule chose qui me motive encore pour aller là bas.
C'est l'essentiel.


je commençais vraiment à me dire que j'étais folle et arriérée.
I love you

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par Provence le Sam 7 Mai 2011 - 10:11

@Sugnet a écrit:
Ca serait des gamins "normaux", de "général", on oserait seulement émettre l'idée de faire ça?

Dans mon établissement, les SEGPA sont clairement le parent pauvre du collège. C'est injuste.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par sotimly le Sam 7 Mai 2011 - 21:58

Bonsoir

Pour partager l'expérience dans mon établissement.

Depuis quelques années, il y avait 1 seul PLC qui intervenait en segpa. Pour une matière non enseigné par les PE de la segpa.
Il y avait une bonne organisation, pas de partage quel qu'il soit, une bonne communication entre l'équipe de la segpa et le prof concerné.
Il était d'ailleurs volontaire et aimait cette expérience enrichissante. ça se passait bien.

Depuis cette année, suite à la DHG , et à un manque d'heures en segpa, les PLC sont 5 à intervenir en segpa, des gens expérimentés .
Et les choses se passent mal maintenant.

D'abord, parce que les emplois du temps élèves sont maintenant plus morcelés, avec des heures de trous (ce qui n'est pas le cas quand ils n'étaient qu'avec les PE), cela pose des problèmes à la vie scolaire.
Puis une matière est enseignée , dans la même classe par 2 profs différents.
Les élèves ont l'impression que ces heures par ci par là ne sont pas très sérieuses, voire facultatives.
Leur comportement pendant ces heures est très difficile à gérer aussi pour ces raisons.

Ajoutez à cela que les collègues ne sont pas "habitués" à ce profil d'élèves, se sentent démunis..., et que suite à un changement de direction, il y a un grand manque de communication.

C'est un échec. Pour les élèves, et les profs.

J'ai discuté avec des collègues de segpa.
Ils parlent beaucoup de la relation particulière qu'ils tissent avec leurs élèves, ce climat de confiance dont tu parles.
Ils disent aussi que c'est le temps (parfois 4 h de suite dans la journée) passé avec eux qui le leur permet.
Ils afffirment que ces enfants ont besoin de repères forts, de stabilité, qui leur font défaut plus qu'à d'autres, etc....

Ils ont donc le même discours que toi!!

En bref, à la rentrée prochaine, on revient en arrière, plus qu'un seul PLC. Comme avant.
Aucun partage de matière.
En espérant qu'on aura bien un nouveau PE sur le poste maintenant disponible!

Bon courage pour la suite, en espérant que tu sois entendue!


sotimly
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par Sugnet le Dim 8 Mai 2011 - 11:39

Je te remercie de ton intervention parce que tu sais j'en ai gros sur la patate.
Depuis que je travaille là on m'écoute jamais
quand les collègues ont dû intervenir en anglais, on devait "donner notre avis" sur ce qui serait le mieux comme intervention pour les gamins. J'ai donc dit que le mieux à mon avis serait qu'elles le fassent en 3° car, habituées aux méthodes faites en lycées, elles leur permettraient mieux de préparer cette sortie...Et qu'en plus comme la 6° serait une classe de 1è élèves et les classes de 4° des classes de 10...Je commence d'ailleurs dès la 4° à adapter ma pédagogie et à faire moins genre "primaire" pour ça.
D'autre part vu que je suis instit ben je devais permettre de mieux faire la transition du CM2 à la 6°
Tu parles, elles ont pris la 6°, se la sont partagée à deux, total maintenant elles se parlent plus...Et tout le matériel que j'avais fait acheter pour les 6° ne sert plus à personne...
J'en ai plein des exemples comme ça.
Je ne cache rien de mes problèmes pédagogiques ou disciplinaires.J'ai dit à cette réunion que les 3°, que je n'avais plus qu'en anglais et en Ed Mus, m'ont fait vivre une année d'enfer (je me suis pris une bouteille dessus, ils déferlent leur violence verbale en fin de journée, jouent, sont en retard) alors que nous avions vécu une année musclée l'année d'avant mais sans débordements graves et en plus on avait fini tout ce qui était prévu, quantitativement comme qualitativement.... mais je les avait 5 heures en lettres, 2 heures en Arts Pla, et 3 heures en anglais.
On a fait du travail de retouche d'image, organisé une expo avec questionaires et interrogations sur les sources des images, la lecture des images...Avec des liens permanents (même l'anglais était concernés puisque je leur ai fait découvrir des pages d'histoire des EU de l'Afrique du Sud et de l'Angleterr grace aux photographes de presse). On a invité deux classes de "généraux" avec leur prof de lettres, ça s'est super bien passé, et d'ailleurs elle était la seule volontaire pour elle prendre une classe de 4° et moi l'autre.
Je vous raconte ça parce qu'en gros on dit que les profs de Lettres vont apporter leur technicité et leurs connaissances et nous notre pédagogie
Je suis très blessée par ça. Je suis peut-être pas une vraie prof mais je n'ai jamais fait de "l'utilitaire" pur avec mes gamins. Quand je fait la Lettre, bien sûr que je leur fait rédiger une lettre de motivation pour leur demande de stage. Mais on on bosse sur des lettres diverses de Madame de Sévigné, J'accuse (lien avec l'histoire), la lettre de LIli...Je vois pas comment ils pourraient comprendre la différence entre une lettre fonctionnelle et les autres si je leur fait pas étudier différents types d'écrits de toutes façons.
On m'a dit que ce n'étaient pas les mêmes gamins, que c'était pas la même année, que le fait que je les avait beaucoup l'an dernier n'avait rien à voir là dedans...Moi j'ai bien vu la situation se dégrader, avec en plus les fameuses heures toujours en fin de journée, et le pire étant le vendredi: une heure d'anglais de 16 à 17 après la journée d'atelier.
Je vois bien que les années où je faisais qu'une ou 2 heures avec une classe c'était plus chaud
Enfin bon apparemment elles ne les auront pas en classe entière et feront de la remédiation avec les gamins donc je pense que ça va mieux passer...Sauf que du coup les gamins n'auront pas leur quota d'heures si en tous cas j'ai bien compris.
De toutes façons c'est pas grave, c'est des gamins de segpa, on s'en fout, ils feront un cap maçonnerie ou service pis s'ils l'ont pas ça fera des bons manoeuvres, faut juste les maintenir à l'école jusqu'à 16 ans pis on sera tranquilles... Shocked

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault

Sugnet
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par Sugnet le Dim 8 Mai 2011 - 11:43

En plus j'ai tellement le cerveau en marmelade que je n'arrive plus à écrire sans faire d'erreurs d'orthographe, ça devient très préoccupant...

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault

Sugnet
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par Mufab le Dim 8 Mai 2011 - 14:52

Je parlais l'autre jour d'un truc avec Rikki par MP, sans avoir lu ton message. Je me demandais si le mépris des profs de collège ou de lycée envers les instits existait toujours, car quand j'étais à l'IUFM, il paraît que l'idée d'avoir des cours communs avec les PE2 (licenciés comme eux d'ailleurs) avait soulevé un tollé général chez les futurs certifiés.

Je pense que le seul fait que nous soyons instits, donc a priori non spécialistes, dénotent pour certains une inculture réelle. A la limite je m'en tape, je ne bosse pas avec eux, ils sont loin, mais je comprends que pour toi ce soit prégnant et blessant - si c'est le cas.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par Sugnet le Dim 8 Mai 2011 - 15:21

Ben le pire est que ces propos n'émanent même pas des collègues PLC, sinon je serais pas sur un site où y'a autant de PLC. il ne s'agit que de quelques PLC et instits
Si 4 PLC me prennent pour une abrutie notoire (ce qui est le cas. Mon ex qui est venu bosser dans ce collège après que j'ai osé le qitter m'a dit que j'étais une sous prof, et se moquait de moi dès que je ne connaissais pas quelque chose
Non c'est mon directeur qui pense ça, et deux de mes collègues qui pensent que même si j'ai une maitrise de Lettres je n'ai pas les connaissances et les compétences de mes collègues qui ont le CAPES;
dans mes collègues de Lettres (5) au contraire elles s'imaginent que je fais du super boulot et y'en a même qui voudraient venir voir comment je bosse, elles se font tout un monde de mon boulot en Segpa
Y'en a qu'une qui me prend pour une abrutie mais elle prend tout le monde pour des abrutis, c'est la plus belle, la plus intelligente, la plus, plus plus alors franchement son avis ne m'importe pas.
Nan mes collègues en majorité sont égoïstes mais on le devient tous plus ou moins parce qu'en ce moment y faut sauver sa peau
Par contre ils ne me méprisent pas parce que je suis instit. Et puis c'est vrai que je n'ai jamais brillé par mon intelligence, mes connaissances ou ma culture, ce n'est pas du mépris mais un constat réaliste. Par contre je m'en sors parce que je bosse beaucoup, et je suis honnête avec mes élèves (chuis une brave fille) et je pense qu'on pourrais au moins tenir compte de ça.

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault

Sugnet
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par Provence le Dim 8 Mai 2011 - 15:28

@Mufab a écrit:Je parlais l'autre jour d'un truc avec Rikki par MP, sans avoir lu ton message. Je me demandais si le mépris des profs de collège ou de lycée envers les instits existait toujours, car quand j'étais à l'IUFM, il paraît que l'idée d'avoir des cours communs avec les PE2 (licenciés comme eux d'ailleurs) avait soulevé un tollé général chez les futurs certifiés.

je trouve ta question assez insultante pour les PLC.

@Sugnet a écrit: Et puis c'est vrai que je n'ai jamais brillé par mon intelligence, mes connaissances ou ma culture, ce n'est pas du mépris mais un constat réaliste. Par contre je m'en sors parce que je bosse beaucoup, et je suis honnête avec mes élèves (chuis une brave fille) et je pense qu'on pourrais au moins tenir compte de ça.

Je suis effarée par l'image que tu as de toi-même. A te lire, on pourrait penser que tu n'es qu'une bécassine! Prends confiance en toi et affirme-toi: ton ex a voulu te blesser et, semble-t-il, il a réussi; pour autant, il ne détient pas la vérité...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par Mufab le Dim 8 Mai 2011 - 15:32

je trouve ta question assez insultante pour les PLC.
Désolée, mais je m'étais sentie également insultée à l'époque. Et je ne relatais qu'une anecdote sans généraliser, ce n'est pas mon style.

Je suis contente que ce ne soit apparemment pas un état d'esprit général.


(Je pensais pouvoir exprimer un ressenti personnel sans que tout le monde ne se sente visé. De même que je ne me sens pas concernée par les défauts des collègues instits de Sugnet).

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par Sugnet le Dim 8 Mai 2011 - 16:04

Non je n'ai pas une mauvaise image de moi, je sais ce que je vaux
si tu as lu tout le message je me définis comme honnête avec mes élèves et bosseuse, c'est déjà pas mal.

Sinon, t'inquiète pas pour Mufab, elle parlait d'un évènement isolé et qui date (en plus), eh ouais, si tu savais son âge!!!
Et je la connais assez pour pouvoir dire à sa place que comme moi si elle pensait que c'était général elle ne serait pas sur ce site (vu qu'en mp elle m'a dit que vraiment on avait eu un accueil ici qui était des plus chaleureux et que de plus la richesse des sujets allait nous faire rester)
Il est vrai qu'à un moment, on disait que forcément si les gamins de 6° avaient pas le niveau c'était la faute des instits (et encore pas partout) et que c'est un discours que je n'ai pas entendu depuis belle lurette, pas plus que le fait que s'ils n'ont pas le niveau en lycée c'est à cause des profs de collège, d'ailleurs.
Je pense que les gens sont plus intelligents que cela et analysent plus judicieusement que cela les problèmes parfois très lourds que rencontrent nos élèves, et les lacunes qu'ils engrangent





Dernière édition par Sugnet le Dim 8 Mai 2011 - 16:06, édité 1 fois (Raison : C'est normal à votre avis que je fasse dix fois plus de fautes sur un PC qu'au fil de la plume?)

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault

Sugnet
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention des PLC/PLP en SEGPA

Message par coccinelle demoiselle le Dim 8 Mai 2011 - 20:52

je viens de découvrir le fil et je l'ai parcouru rapidement.
je suis prof d'HG et j'ai des segpa depuis 10 ans. Dans mon établissement nous n'avons jamais partagé les disciplines ni les classes, selon les années nous avons en charge en HG les 4° et les 3°, parfois les 6° selon les compléments de service, pour l'instant pas les 5° qui ont un projet particulier. Envisager de confier la même discipline à deux enseignants différents me parait très compliqué et peu adapté aux élèves qui ont besoin de stabilité. J' ai deux heures par classe par semaine et c'est à la fois long (quand les élèves n'accrochent pas) et très court pour apprendre à les connaître et à adapter les activités en fonction de chacun et du groupe classe...
J'apprécie de pouvoir échanger avec les profs qui les ont plus longtemps dans la semaine et les connaissent mieux.

coccinelle demoiselle
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum