Les personnes qui "passent bien auprès des ados", à quel trait de caractère c'est dû?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les personnes qui "passent bien auprès des ados", à quel trait de caractère c'est dû?

Message par InvitéePh le Mer 4 Mai 2011 - 20:20

Cannelle: veneration , c'est très bien dit.

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les personnes qui "passent bien auprès des ados", à quel trait de caractère c'est dû?

Message par lapetitemu le Mer 4 Mai 2011 - 21:02

D'accord, le fait de savoir que ça peut passer avec l'expérience et une meilleure "assise" dans le métier me rassure un peu.
Je ne sais pas si le lycée est mieux a priori, mais je sais que c'est un âge que je comprends mieux, et duquel je me sens proche (tout en ayant la distance nécessaire pour ne pas être dans l'empathie totale). Cela reste l'adolescence, il y a encore énormément de choses à apprendre, mais la période la plus ingrate est passée (par pour tous, je le sais bien, mais dans l'ensemble).
J'idéalise peut-être, mais il me semble qu'entre lycéens, il y a plus de tolérance (ou de l'indifférence, mais finalement, ça revient au même), et on commence à affirmer sa personnalité. Au collège, on cherche à se faire oublier, au lycée, on cherche à se faire remarquer (pas toujours de manière réussie) : c'est comme ça en tout cas que je l'ai ressenti en tant qu'élève.
Je pense donc que ça me conviendrait mieux. En revanche, je crois que je préfère les cours et le programme du collège (mais en même temps, je ne peux pas vraiment comparer).

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les personnes qui "passent bien auprès des ados", à quel trait de caractère c'est dû?

Message par Angua le Mer 4 Mai 2011 - 22:12

@lapetitemu a écrit:D'accord, le fait de savoir que ça peut passer avec l'expérience et une meilleure "assise" dans le métier me rassure un peu.
Je ne sais pas si le lycée est mieux a priori, mais je sais que c'est un âge que je comprends mieux, et duquel je me sens proche (tout en ayant la distance nécessaire pour ne pas être dans l'empathie totale). Cela reste l'adolescence, il y a encore énormément de choses à apprendre, mais la période la plus ingrate est passée (par pour tous, je le sais bien, mais dans l'ensemble).
J'idéalise peut-être, mais il me semble qu'entre lycéens, il y a plus de tolérance (ou de l'indifférence, mais finalement, ça revient au même), et on commence à affirmer sa personnalité. Au collège, on cherche à se faire oublier, au lycée, on cherche à se faire remarquer (pas toujours de manière réussie) : c'est comme ça en tout cas que je l'ai ressenti en tant qu'élève.
Je pense donc que ça me conviendrait mieux. En revanche, je crois que je préfère les cours et le programme du collège (mais en même temps, je ne peux pas vraiment comparer).

Attention aux idées reçues: c'est trèèèèèèèèès variable d'un endroit et d'une classe à l'autre pour ce qui est de la manière d'être des adolescents! Les collégiens peuvent être mûrs, ou très enfantins, attachants, détestables, vifs, intéressés, apathiques, violents, cultivés, curieux... mais les lycéens aussi.
Et oui, l'expérience fait beaucoup de bien aussi! C'est avec le temps que j'ai réussi à m'affirmer et à m'assumer en temps que prof. En en discutant avec un collègue stagiaire, je lui disais que le plus difficile pour moi avait été de trouver "quelle prof j'étais", c'est-à-dire de savoir quel comportement me correspond et sera le plus efficace en classe. Cela se fait en tâtonnant, en essayant différents conseils, attitudes...
C'est Driss, je crois, qui disait que son début d'année avait été plombé parce qu'il avait suivi les conseils des réunions de pré-rentrée et joué les profs austères. j'ai essayé aussi, ça ne me convient pas. Je me suis aperçue qu'à l'élève qui dit non à quelque chose, ça marchait plus souvent si je lui répétais avec le sourire qu'en le menaçant d'une sanction, s'il refuse encore au 3e refus, là ce n'est pas "menace", mais "annonce" de sanction, toujours avec le sourire et "tu me donnes ton carnet car on parle pas comme ça à son prof/tu es là pour bosser/tu sais que tu n'as pas à faire ça." Bien sûr, il y a les irréductibles, mais pour moi, pour ma personnalité, c'est ce qui marche le mieux. Globalement, j'ai moins de soucis au fil des années, en sanctionnant moins.
Peut-être aussi parce que nos seuils de tolérance évoluent. Parce qu'à force de côtoyer des ado, tu apprends aussi à les cerner.

Tout ça pour dire: aujourd'hui, ça va plutôt bien, mais les débuts ont été très, très rudes!

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum