je perds la main en littérature

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Sam 15 Nov 2008 - 15:39

Parce que justement les trés bons élèves ont fui l'université.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Sam 15 Nov 2008 - 16:14

Je ne dirais pas que j'enseigne au collège "par défaut" : j'ai fait du lycée lorsque j'ai débuté, mais je ne suis pas sûre d'aimer la tranche d'âge "seconde". Bien sûr, j'ai adoré la Première L que j'ai eue, ainsi que les Tale audiovisuel. Mais ça se passait aussi très mal avec les Secondes.
J'apprécie le fait qu'au collège nous ayons un programme "par période" et l'écriture de fiction, et des corrections relativement courtes.
Je m'interroge sur la possibilité de concilier cet enseignement et le niveau que j'aimerais maintenir pour moi ; mais, comment dire ? Manquant de temps (enfants à la maison), j'ai besoin de "faire utile", de lire des choses qui me servent aussi tout de suite. Ca paraît horriblement utilitaire ce que je dis, mais c'est surtout pour dire que je ne sais pas par où commencer, ce qui est le plus urgent : lire les oeuvres ou me refaire une vision d'ensemble ? Faire au coup par coup, en fonction des cours du moment ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par lilith888 le Sam 15 Nov 2008 - 16:56

Ce que je fais personnellement, c'est prendre l'habitude de lire tous les soirs avant de me coucher, souvent des classiques mais aussi des livres qui me plaisent. C'est à la fois enrichissant, et ça permet de "calmer" le cerveau avant de s'endormir.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Reine Margot le Sam 15 Nov 2008 - 17:06

j'ai eu ce problème il ya deux ans: comme toi j'avais l'impression, même en lisant très régulièrement le soir de la littérature (populaire ou classique) de régresser: j'ai donc décidé de passer l'agreg et j'ai l'impression de retrouver mon niveau concours. ça revient vite et c'est un plaisir. j'ai compris que je ne tiendrai dans ce boulot qu'à condition de continuer à me former.
c'est pour ça qu'après l'agreg je me lancerai pe dans une licence de lettres classiques...j'aurais bien aimé faire du grec.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Sam 15 Nov 2008 - 17:20

Mouais....Le lycée...Je n'ai connu que ça, mais franchement, il ne faut pas imaginer une seconde que ce sont les élèves qui nous permettent de "ne pas perdre la main"!
Là, je corrige des copies de premières, un commentaire, et je trouve, parlant du personnage d'une fable:
"Il finit par être quelqu'un de chiant et opportun.".......
No comment, hein! Evil or Very Mad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Carabas le Sam 15 Nov 2008 - 19:05

En cours particulier, je vois quand même une différence entre les lycéens, même faibles, et les collégiens, ne serait-ce qu'à cause des programmes. Disons que la préparation des cours exige davantage d'approfondissement (quoique je me passe de la lecture de critiques pour l'instant.)

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Sam 15 Nov 2008 - 19:09

Si tu veux, si tu veux...Smile
Je trouve quand même que, même au lycée, les lectures analytiques, ça reste quand même très "ras des pâquerettes"...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Sam 15 Nov 2008 - 19:22

Pas dans toutes les classes, chere Dinosaure.. en séries générales, on peut avoir des élèves qui sont tout sauf "ras des paquerettes" et en tl, sur Pascal par exemple, tu as quand même à faire un cours intéressant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Carabas le Sam 15 Nov 2008 - 19:54

Camille a écrit:Si tu veux, si tu veux...Smile
Je trouve quand même que, même au lycée, les lectures analytiques, ça reste quand même très "ras des pâquerettes"...
Je n'ai pas une assez grande expérience de lycée pour dire le contraire. Je n'ai fait que le stage de pratique accompagnée, et j'ai quelques lycéens en cours particuliers. Je vois quand même une nette différence entre 1ere (générale) et seconde. En stage, j'ai eu des élèves de 1ere générale, mais faibles, et j'ai quand même pu approfondir la LA. En tout cas, ça me changeait de mes 5e.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Sam 15 Nov 2008 - 20:01

Ce n'est pas tant à un niveau que je pense qu'à une manière d'aborder les cours. J'ai cette année dans ma 3e des basques bilingues très bosseurs et des latinistes (dont certains excellents). Quelques morceaux choisis :
- un élève me demande par rapport au retour en arrière "si c'est bien ça l'analepse" (d'ailleurs, l'analepse, c'est bien une anticipation, non ? Embarassed ).
- pendant le devoir bilan, une élève me demande "si c'est bien Guillaume Apollinaire qui a écrit les 11 000 verges".
Ils sont comme ça, et à côté, ils ont du mal à repérer le découpage d'un acte en scènes (dans le voyageur sans bagage où ce n'est pas fait, puisque ce sont des tableaux - c'était juste un exercice pour se repérer dans le tableau de présence des personnages). Ils ne sont pas si bons que ça, ils restent des élèves de 3e, mais j'ai peur de me retrouver un jour bêtement coincée, et en même temps ça me stimule Very Happy Je me dis qu'il faut de la matière, et en même temps, cela fait deux ans que j'ai des 3e faibles, ça me fait tout drôle !
Sinon, j'ai toujours trouvé que même des "petits" me surprenaient par la finesse de ce qu'ils perçoivent d'un texte, à l'oral et portés par le groupe. A l'écrit et individuellement, la magie s'évanouit vite... Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Sam 15 Nov 2008 - 20:05

Camille a écrit:Si tu veux, si tu veux...Smile
Je trouve quand même que, même au lycée, les lectures analytiques, ça reste quand même très "ras des pâquerettes"...

C'est vrai que je me suis servi d'une séquence de 2nde pour mon Voyageur sans bagages et je ne me suis pas sentie dépaysée. C'est à peu de choses près ce que je peux faire passer avec mes 3e. Mais encore une fois, ça faisait longtemps que je n'en avais pas eu une comme ça (ma collègue latiniste se les gardait, et là, si je les ai, c'est uniquement parce qu'elle ne voulait pas de mes basques Laughing - ils sont un peu "batailleurs") et je suis "tout chose", mon syndrome de l'imposteur s'est réveillé et sévit de plus belle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Sam 15 Nov 2008 - 20:06

une élève me demande "si c'est bien Guillaume Apollinaire qui a écrit les 11 000 verges".



je trouve la question fort curieuse.. je sais que je suis un puritain de Nouvelle Angleterre mais je trouve qu'il s'agit d'une joyeuse provocation.



c'est l'élève qui a raison sur l'analepse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par John le Sam 15 Nov 2008 - 20:27

Oh, pour l'élève qui demande si c'est Apollinaire qui a écrit les 11000 verges, ce n'est pas forcément une provocation (mais ça peut en être une effectivement).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Sam 15 Nov 2008 - 21:59

Non, vu l'élève, ce n'en était pas une. Elle est toute mignonne toute sérieuse. J'ai souri en disant "et comment est-ce qu'un tel titre est arrivé entre tes mains ?" et elle a reconnu qu'elle l'avait "trouvé" dans les livres de ses parents, en rougissant. Je lui ai dit que ce n'était pas ce qu'il avait fait de plus lyrique, et ça s'est arrêté là, c'était à mi-voix, en aparté, pas devant les autres.
Merci John pour l'analepse, j'avais encore un doute et curieusement, j'ai cherché à vérifier et ne l'ai trouvé dans aucun manuel ! Cela dit, lui il était content, il avait placé son mot savant, il n'a pas cherché à savoir ensuite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Stered le Sam 15 Nov 2008 - 22:13

Je rebondis (toing) juste sur l'analepse : c'est bien un retour en arrière. L'anticipation, c'est la prolepse. Je viens de le faire en 3e, donc c'est encore frais Very Happy

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Dim 16 Nov 2008 - 8:40

Donc tu le fais, toi ? Je dis "retour en arrière" et "anticipation", justement. Les mots n'étaient même pas dans le dico ! Ma collègue LC ne les utilise pas non plus. Un bon exemple de ce qu'on ne sait plus à force de ne pas les utiliser !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Stered le Dim 16 Nov 2008 - 9:22

J'utilise les quatre termes, car mes collègues et les manuels des élèves le font. Ils utilisent ce qu'ils préfèrent (à l'exception de flash back), mais dans l'ensemble, ils choisissent les termes savants Very Happy Ils ont l'impression d'en savoir plus Razz

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Pseudo le Dim 16 Nov 2008 - 9:59

@lulamae a écrit:J'ai souri en disant "et comment est-ce qu'un tel titre est arrivé entre tes mains ?"

Le titre est même arrivé dans sa bouche... Oupsss ! Pardon, je le referais plus ! Embarassed

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Angua le Dim 16 Nov 2008 - 10:44

@lulamae a écrit:Donc tu le fais, toi ? Je dis "retour en arrière" et "anticipation", justement. Les mots n'étaient même pas dans le dico !

Pour tous ces mots technique (j'ai tendance à les oublier chaque année), j'ai ressorti un bouquin qui m'avait été bien utile lors de la préparation du CAPES: Lexique des termes littéraires, de Jarrety, en livre de poche. Je le conseille vraiment, j'y remets le nez assez régulièrement pour rafraîchir ma mémoire défaillante!

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Dim 16 Nov 2008 - 10:51

Quand je pense, qu'une année, au bac, sur un texte de Zola, on nous a demandé d'accepter à la fois, métaphore, comparaison, personnification sur l'histoire de la Lison...Je trouve ça très drôle. Alors, "analepse"..... Very Happy

Sinon, ici: http://www.larousse.fr/encyclopedie/#larousse/801274/11/analepse

ou ici:
http://www.lexilogos.com/francais_langue_dictionnaires.htm


Vous trouvez tout....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Dim 16 Nov 2008 - 11:05

on nous a demandé d'accepter à la fois, métaphore, comparaison, personnification sur l'histoire de la Lison...

Pas si évident en fait pour la fameuse Lison.. entre la jument et la femme

Pour analepse je le donne en séries générales. mais pas en techno

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Dim 16 Nov 2008 - 12:37

Camille, merci pour les liens et Angua, merci pour la référence, je vais essayer de le trouver. J'ai un petit bouquin comme ça qui me sert tout le temps pour la poésie, c'est Pour étudier un poème de Françoise Nayrolles chez Hatier (collection Profil).
Farnace, tu parles du lycée, je pense ? C'est la première fois de ma vie qu'un élève sait déjà ça au collège, et du coup, je me suis trouvée bête de ne pas avoir utilisé les termes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Invité le Dim 16 Nov 2008 - 12:37

Oui je parle du lycée.. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par marininha le Dim 16 Nov 2008 - 14:03

Je reviens au thème de départ; je suis moi aussi déçue de ne pas pouvoir étudier réellement des "classiques", ou tout du moins approfondir vraiment des textes. Avec mes 3e, je pensais pouvoir vraiment en profiter: on étudie le Diable au Corps, il y a des passages intéressants à analyser, mais à la première séance, je me suis rendue compte qu'ils ne comprenaient pas du tout ce qui se passait dans le livre; Radiguet a une prose trop complexe pour mes cocos :-( Alors moi qui comptait profiter d'avoir enfin des 3e pour remonter mon niveau, je suis un peu dégoutée...

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: je perds la main en littérature

Message par Amaliah le Dim 16 Nov 2008 - 14:25

marquisedemerteuil a écrit:
c'est pour ça qu'après l'agreg je me lancerai pe dans une licence de lettres classiques...j'aurais bien aimé faire du grec.

C'est exactement ce que j'ai fait, après eu l'agrég externe, j'ai passé une licence de lettres classiques par correspondance, pas facile, mais chouette!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum