prime pour heures supp'

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: prime pour heures supp'

Message par stench le Sam 15 Nov 2008 - 20:25

@Pseudo a écrit:
@stench a écrit:
@Bulle a écrit:Mon collègue est très compétent, a déjà 15 notes par classe (donc oui, il évalue ...),

Excuse moi, mais là, c'est plus crédible du tout... Ca fait deux notes par semaine dans toutes ses classes, on va dire , s'il a dix heures sup, qu'il a 6 classes. 15x6 donc il a corrigé 90 tas de copies depuis septembre. J'ai réussi à en corriger 15 tas, et j'ai pas glandé Laughing

Parce que tu pars du principe qu'une note est forcemment liée à une copie. Des notes on peut en coller sur plein de trucs.

C'est vrai, tu as raison. Je travaille en lycée, et donc ce chiffre me semble énorme, une note me demande une vingtaine d'heures de correction. Maintenant, je ne sais pas comment on fait au college, donc je devrais nuancer un peu, tu as raison. Pour tout dire, on n'aurait même pas la place pour entrer 15 notes dans les relevés de notes informatisés de fin de trimestre.

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: prime pour heures supp'

Message par arria le Sam 15 Nov 2008 - 20:28

De l'aveu même de certains (mon info est donc de seconde main, mais je vois aussi la différence avec le travail péda au CDI) : vu le niveau des élèves en APV, les cours et séquences font de l'usage (on fait moins de séquence, on voit moins de notions...), les copies sont aussi moins longues, moins copieuses. .[/quote]


croire que cela prend moins de temps d'enseigner en APV est une grosse erreur, plus les élèves sont faibles et plus tu mets du temps à préparer tes cours (et oui, expliquer des programmes de collège à des gamins pour certains quasi non-francophones est loin d'être évident)
et je rappelle qu'APV ou pas on tient les programmes car on a aussi d'excellents élèves
et non les copies ne sont pas moins longues car les élèves, comme certains collègues d'ailleurs, croit que parce qu'ils parlent français ils peuvent écrire, donc ils tartinent et corriger des copies qui n'ont, pour certaines, même pas une ponctuation prend un temps fou
tout ça je le dis car ça fait 4 ans que j'enseigne en APV

arria
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: prime pour heures supp'

Message par Pseudo le Sam 15 Nov 2008 - 20:46

@arria a écrit:


croire que cela prend moins de temps d'enseigner en APV est une grosse erreur, plus les élèves sont faibles et plus tu mets du temps à préparer tes cours (et oui, expliquer des programmes de collège à des gamins pour certains quasi non-francophones est loin d'être évident)
et je rappelle qu'APV ou pas on tient les programmes car on a aussi d'excellents élèves
et non les copies ne sont pas moins longues car les élèves, comme certains collègues d'ailleurs, croit que parce qu'ils parlent français ils peuvent écrire, donc ils tartinent et corriger des copies qui n'ont, pour certaines, même pas une ponctuation prend un temps fou
tout ça je le dis car ça fait 4 ans que j'enseigne en APV

Je ne faisais que redire ce que m'ont dit certains collègues (vous noterez le "certains", ce ne sont pas tous les profs mais un petit nombre. Je préfère le souligner). J'ai d'ailleurs dis aussi que les aspects de didactique et de pédagogie étaient en revanche beaucoup plus lourd. Ce qui est sûr, c'est que le vécu, d'un enseignant à l'autre, peut-être aussi d'un établissement à l'autre (fussent-ils en APV), peut être très différent. Mais dans tous les cas prétendre que tout prof motivé peut (et même devrait) sans problème accumuler les heures sup sans dommage pour son enseignement me semble vraiment suspect. Sans compter que je ne vois pas ce qu'il y a de honteux à vouloir avoir une vie personnelle en dehors du travail.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: prime pour heures supp'

Message par sand le Sam 15 Nov 2008 - 21:04

Pour parler des gens qui exhibent un nombre inouï de notes, j'ai une collègue qui fait souvent à ses 3° des contrôles du genre : conjuguer les 3 verbes suivants au présent, à toutes les personnes, sur 20. Et qui ne leur donne en revanche qu'une rédaction / trimestre.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: prime pour heures supp'

Message par Daphné le Dim 16 Nov 2008 - 9:31

Je suis en LV et pendant un congé de maternité j'ai été remplacée par une jeune collègue avec qui les moyennes avaient explosé : à mon retour les gamins m'ont raconté qu'elle mettait des notes tout le temps, un élève très faible qui répondait " yes " avait 20 !
Par contre elle était régulièrement absente chaque semaine le mardi, jour où j'avais 7 h de cours : le reste de la semaine devait être cool .......

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: prime pour heures supp'

Message par minette74 le Dim 16 Nov 2008 - 11:09

En fin d'année dernière, lors de la répartition, on nous a dit qu'il fallait que quelqu'un se dévoue pour prendre 5 classes en français, sinon, le principal pourrait refuser les temps partiels des collègues. N'y connaissant rien en droit, nous nous sommes réunis et je me suis dévouée en posant mes conditions (pas de 3eme etc). Eh bien aujourd'hui, je m'en mords les doigts !!!! Je n'ai rien le temps de faire à part mon cours dans ma classe, pas le temps de réfléchir à des séances au CDI, pas le temps de batir des cours "bétons" etc. Je pars très bientôt en congé maternité et l'année prochaine, non seulement je ne prends pas d'heure supp, mais en plus, je prends un temps partiel !

minette74
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: prime pour heures supp'

Message par Ruthven le Dim 16 Nov 2008 - 11:10

@Bulle a écrit:Mon collègue est très compétent, a déjà 15 notes par classe (donc oui, il évalue ...), a beaucoup de responsabilités au niveau des projets et de l'établissement, travaille beaucoup avec l'inspection et fait des cours remarquables. Seulement, il travaille plus de 50h par semaine. C'est un choix de vie.
Bien sûr un fonctionnaire qui veuille travailler autant ça doit vous étonner, surtout dans un étab. pep4.
Il y a des gens qui aiment travailler, qui apprécient leur métier, veulent travailler plus et s'investir, et le font parce qu'ils ont la possibilité de le faire...

Attention, message réactionnaire...

Ton collègue est certainement partisan du "travailler autrement" ; à mon tour de me faire hurler dessus, la pédagogie de projet ne suppose pas une charge de travail comparable à la préparation d'un cours, qui plus est d'un cours supposé magistral. Les TPE, les IDD, et même l'ECJS sont généralement des heures détendues pour un enseignant (la preuve en est qu'un TZR en AFA n'a quasiment jamais de TPE à encadrer, les collègues allégeant (légitimement) leurs services en les choisissants) ; TPE et IDD sont comparables aux projets qu'on nous incite fortement à entreprendre. La question est de savoir ce qu'en retiennent les élèves, si ce n'est un vague amusement. Pour avoir fait passer des TPE, j'ai vu des "productions" sans encadrement.
L'attirail pédagogique, la gesticulation dans le vide - qui va de pair avec une certaine connivence avec l'inspection (l'inspection de lettres n'étant pas la dernière lorsqu'il s'agit d'innover) rend possible les heures sup., convergence maintes fois constatée en le pédagogisme et une forme de libéralisme qui voit l'enseignement comme un coût.

10 HS par semaine de cours, c'est matériellement impossible dans une discipline littéraire, à moins de bâcler son travail; 10 HS de projets divers et variés par semaine, c'est en revanche possible, avec la bonne conscience d'oeuvrer pour la modernité.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: prime pour heures supp'

Message par Bulle le Dim 16 Nov 2008 - 11:27

Bonjour à tou(te)s !


Juste quelques précisions/rectifications :


- Mon collègue a effectivement une quinzaine de notes. Bien
sûr ce ne sont pas que des gros contrôles et des rédactions (attention, je n’ai
pas dit qu’il n’en faisait pas). Il y a aussi des interrogations (lectures et
leçons), des exercices d’oral, d’écoute, des exposés, etc. Je sais bien que c’est
énorme. Je pense aussi que c’est inutile car au bout de 5 notes déjà la moyenne
n’évolue plus beaucoup quand on rentre de nouvelles notes dans le logiciel. C’était
juste pour montrer qu’il évalue. C’est un bourreau de travail, mais sacrifier
une partie de sa vie privée est un choix personnel.
- Nous avons tous quatre classes, pas une de plus, ça fait 19h à 20h selon les
niveaux. Les heures sup’ concernent les ppre, les groupes de remédiation en 4e-3e,
les cours pour des groupes d’élèves spécifiques, l’option dp, etc., etc. Nous avons
beaucoup (trop ?) de dispositifs différents.


- Enfin, mes propos ont été (volontairement ?) mal
interprétés. Je souhaitais dire que si nous voulons faire plus d’heures pour
nous investir dans des dispositifs particuliers (en hsa forcément chez nous),
ou pour gagner plus d’argent, je trouve bien que nous ayons la possibilité de
le faire. Mon intention n’était bien évidemment pas de dire que les collègues
qui ne font pas d’hsa par choix ou par nécessité font mal leur travail.
Sans
doute me suis-je exprimée maladroitement. Il n’y avait pas de message négatif « en creux ». Personne parmi nous,
enfin j’espère, ne croit que les compétences sont liées aux heures effectuées
ou non en plus du service normal.
Travailler 50h ou pas est un choix personnel je le répète, chacun gère le temps consacré à sa vie privée et celui consacré à sa vie personnelle comme il l'entend (dans la mesure du possible), c'est la souplesse qui fait aussi que j'apprécie ce métier.
Mais comme on a l’air de vouloir me donner le rôle de la méchante au raisonnement étriqué ...


En revanche, je m’étonne d’être la seule choquée par le
raccourci prof’ qui fait des hsa = forcément
prof’ qui « fait des cours de M… » (voir plus haut, mais peut-être que là encore je
déforme des propos pour les faire rentrer dans mon cadre d’analyse).
Au début, j’ai réagi parce que je trouve déplacé que sur un
sujet qui traite de la prime pour heures sup’, où forcément les gens qui vont
participer font des hsa, on vienne encore essayer de nous moraliser/faire
culpabiliser en essayant de nous faire passer pour des personnes horribles, des
« traîtres », ou des incompétents. N’oublions pas que beaucoup ici en
font par nécessité financière.

Je m'excuse d’avoir fait dévier la conversation
initiale. Le ton péremptoire et souvent virulent de certains participants sur
ce forum me gêne depuis un moment. Comme j’évite ce genre de personnes dans la
réalité, je vais aussi le faire virtuellement. Marre qu’on soit jugé,
caricaturé et « descendu » dès qu’on émet un avis contraire ou qui ne
plaît pas. Et encore, moi on ne m’a (pas encore) accusée d’être un troll, je dois
m’estimer heureuse. Je vais donc arrêter de venir sur ce forum quelques temps.
Je tiens à remercier Fabienne, les modérateurs, et tous ceux
qui participent positivement, qui m’ont fait bénéficier de leur expérience, de leurs idées et de
leurs conseils depuis quelques années maintenant. Néoprofs m’a été d’une aide
très précieuse, et je ne vous remercierai jamais assez pour le travail que vous avez
fait. Bonne continuation à tou(te)s !

Bulle
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: prime pour heures supp'

Message par Karine B. le Dim 16 Nov 2008 - 11:51

@Bulle a écrit:Bonjour à tou(te)s !




En revanche, je m’étonne d’être la seule choquée par le
raccourci prof’ qui fait des hsa = forcément
prof’ qui « fait des cours de M… » (voir plus haut, mais peut-être que là encore je
déforme des propos pour les faire rentrer dans mon cadre d’analyse).
Au début, j’ai réagi parce que je trouve déplacé que sur un
sujet qui traite de la prime pour heures sup’, où forcément les gens qui vont
participer font des hsa, on vienne encore essayer de nous moraliser/faire
culpabiliser en essayant de nous faire passer pour des personnes horribles, des
« traîtres », ou des incompétents. N’oublions pas que beaucoup ici en
font par nécessité financière.


Tout le monde a besoin d'argent, les pbs quand on accepte les HSA sont :
- de permettre de continuer à supprimer des postes (le refus des HSA a permis que pour 2009 parmi les suppressions de postes concernant le 2nd degré, on n'en voit pas transformées en HSA)
- de prouver que l'on peut faire plus que nos 18 h. L'année 2009 sera celle des enseignants et de la redéfinition de leur service a promis Darcos. Autrement dit, pour le même tarif (sans HSA) on va tous être obligés de faire plus.
Accepter des HS n'est pas qu'un choix individuel, cela a des répercussions sur l'ensemble de la profession
- enfin, je plains ceux qui acceptent des HSA et qui ne les retrouvent plus l'année suivante : on s'habitue très vite à un confort matériel et la chute est rude ! En 15 ans, j'ai eu une fois dans ma carrière une heure sup, cela avait suffi à me faire sauter d'une tranche d'impôts l'année suivante alors que je ne la touchais plus

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum