Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par Provence le Dim 8 Mai 2011 - 10:22

@doublecasquette a écrit:

Pas tous, loin de là ! Ils sont persuadés du bien-fondé des théories citées plus haut et assez fiers de fabriquer de futurs vrais lecteurs, même si les débuts sont un peu difficiles.
Et les élèves qui échouent étant ceux qui n'ont pas de Zigotine comme mère, ils trouvent ça normal de "différencier" pour eux, l'important étant de ne surtout pas les stigmatiser en les confrontant à leur échec.

Ils ont réponse à tout. C'est déprimant.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par Duplay le Dim 8 Mai 2011 - 10:22

@Provence a écrit:
Et ceux qui utilisent ce genre de méthode n'en voient pas les limites? Ils ne remettent pas en question leurs résultats?

Les choses changent, heureusement.

Mais il y a encore quelques années, choisir une méthode alphabétique exigeait d'avoir un esprit militant et le soutien d'un syndicat efficace car tu pouvais te retrouver dans des situations kafkaïennes où il te fallait avoir le cran d'affronter la hiérarchie et l'équipe pédagogique de ton école.

Pour ce qui concerne la hiérarchie, le moindre mal, c'était de te faire saquer en inspection, donc d'assumer, entre autres, une sanction financière. Mais cela pouvait aller jusqu'à des convocations chez l'inspecteur, la surveillance par des conseillers pédagogiques en vue d'une "rééducation" pédagogique, bref une sacrée pression psychologique pour ne pas dire du harcèlement moral en bonne et due forme. Sans parler, dans les cas extrêmes, d'une mutation d'office.

Mais le pire, à mon sens, c'était ce qui se jouait au sein de "l'équipe" pédagogique, surtout quand il y avait plusieurs classes de CP et que tu débarquais dans une nouvelle école.

Tu pouvais vite te retrouver avec l'étiquette "s.o.s éducation" ou "front national" (désolée, les majuscules, là, je ne peux pas) et te retrouver au ban.

Or par les temps qui courent, l'isolement est très dangereux dans notre métier face à toutes les attaques dont nous pouvons faire les frais, en particulier de la part de certains parents.

Alors imagine la situation quand on t'avait attribué une classe "cadeau de bienvenue" dans laquelle on t'avait généreusement pourvue en cas de toutes sortes -alors qu'on avait réservé une classe d'élèves triés sur le volet à l'autre collègue, celui qui utilisait les "bonnes" méthodes- et que, début mars, tous tes élèves lisaient (certes à des degrés divers) tandis que dans l'autre CP, une bonne partie des élèves n'étaient même pas encore entrés dans le déchiffrage ! Les parents de ce CP se mettaient à ruer dans les brancards et la suspicion d'une grande part des "collègues" pouvait alors évoluer tout simplement vers la haine. Affreux !

Inutile de préciser que dans ces circonstances, tu n'avais pas le droit à l'erreur.

Par ailleurs, si tous tes élèves savent rapidement déchiffrer, c'est très gênant pour la différenciation. Or -et ça, en revanche, ça perdure dans beaucoup de circonscriptions- il faut absolument pouvoir présenter une belle usine à gaz pour la différenciation si l'on est inspecté, avec de préférence trois groupes, dont l'un pour ceux qui ne sont pas encore entrés dans la combinatoire. Le top, c'est de mixer les groupes de niveaux entre les classes de CP de l'école avec décloisonnement et tout et tout. Bref, même si tu ne te fais plus saquer de manière aussi brutale, dans certaines circonscriptions, il faut être prêt à assumer une inspection médiocre si l'on utilise une méthode alphabétique. Ce qui a de quoi en refroidir plus d'un, au regard des salaires mirobolants qui nous sont attribués...


Dernière édition par Mowgli le Dim 8 Mai 2011 - 10:26, édité 1 fois

_________________
                                                                                                                  
elephantrose                    elephantrose                   elephantrose                                                           
                                                                                                                      

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par Provence le Dim 8 Mai 2011 - 10:26

C'est effarant Mowgly! Je retrouve dans ton récit ce que j'avais lu dans le Journal d'une institutrice clandestine de Rachel Boutonnet. J'ai l'impression que les pressions sur les profs des écoles sont plus fortes qu'en collège ou lycée.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par Duplay le Dim 8 Mai 2011 - 10:41

@Provence a écrit:C'est effarant Mowgly! Je retrouve dans ton récit ce que j'avais lu dans le Journal d'une institutrice clandestine de Rachel Boutonnet. J'ai l'impression que les pressions sur les profs des écoles sont plus fortes qu'en collège ou lycée.

Je ne peux pas comparer avec le collège-lycée, mais il est clair que les pressions à l'école primaire ont été monstrueuses et demeurent souvent fortes.

Quant au livre de Rachel Boutonnet, je m'y suis retrouvée à tel point -notamment sur ce qu'elle dit de son passage à l'IUFM- que j'aurais pu le reprendre à mon compte quasiment en l'état, en me contentant de changer quelques détails et quelques lieux...

Et pas plus tard que l'an dernier, nous avons eu droit à un beau feuilleton avec Rikki, qui a bien failli ne pas être maîtresse de CP cette année (tu te rappelles, hein, Rikki ?) Wink

Quoi qu'il en soit, discuter patiemment avec les collègues, argumenter sereinement, pas à pas, leur fournir des outils et des conseils pratiques... est à mon avis la seule solution.* Et c'est possible, parce que de nombreux collègues se posent des questions et l'immense majorité fait preuve d'une réelle conscience professionnelle. Mais il est clair que la hiérarchie et les grands "penseurs" institutionnels constituent le plus souvent un réel obstacle à la défense de l'école de la République...




* D'où l'intérêt du remarquable travail effectué par Double Casquette (entre autres) sur le forum où nous nous sommes connus les uns et les autres. D'où notre regret aussi que cette aventure ait pris fin, même si nous sommes très heureux d'être à présent parmi vous, en un lieu si accueillant et bien plus... reposant !


Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par Marie Laetitia le Dim 8 Mai 2011 - 11:10

Mowgli a écrit:
@Provence a écrit:Et Caroline et Bruno coeurs , ça n'existe plus?

Ce qui est délicieux quand les gens évoquent la méthode de lecture avec laquelle ils ont vraiment appris à lire... c'est le surgissement irrépressible de kyrielles de petits coeurs !

coeurs Very Happy

pour moi, ça s'explique d'autant plus facilement que j'ai lamentablement échoué à apprendre à lire avec une méthode globale (alors que je n'attendais que ça). C'est le livre Daniel et Valérie qui m'a sauvé. Ma mère m'a changé d'école (l'institutrice affirmait que si je n'apprenais pas bien c'est que j'avais un problème de surdité) en mai, j'ai commencé à déchiffrer entre mai et juin et j'ai encore le souvenir de l'été de CP-CE1 passé à apprendre à lire avec ma mère pour rattraper mon année et ne pas redoubler, pour passer directement en CE1 où je m'impatientais parce que mes camarades ne lisaient pas assez vite !

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par V.Marchais le Dim 8 Mai 2011 - 11:29

Il y a des choses qui évoluent dans le Primaire - lentement -, mais si l'on parle de lecture, il faudrait aussi évoquer la maternelle qui, -excusez-moi de le dire, ce n'est pas une attaque contre les instits mais un constat de méthodes quasi imposées -, fait souvent des ravages en la matière. On y gave encore les enfants d'étiquettes dès la MS, on les pousse à copier des mots comme s'il s'agissait de dessins, sans maîtriser encore le graphisme des lettres qui les composent (ça commence par le nom de l'enfant, puis le nom des camarades, puis des mots de petites phrases construites à l'aide des fameuses étiquettes). Tout cela fait des dégâts tels que cela peut même gêner ensuite l'entrée dans la combinatoire.
J'en ai fait l'amère expérience avec mon fils aîné, que j'avais naïvement confié à l'école de secteur (maintenant, désolée, je suis suspicieuse et j'y regarde à deux fois avant d'inscrire mes enfants dans une école. C'est triste à dire, mais la confiance est détruite). À quatre ans, mon petit bonhomme savait déchiffrer des mots réguliers, et même écrire, avec ses lettres magnétiques ou ses kapla "pirate", "vélo", etc. Un an et beaucoup d'étiquettes plus tard, je me suis rendu compte (trop tard hélas) qu'il avait perdu l'habitude de décomposer les mots en lettres : les mots étaient devenus pour lui des entités compactes qu'il était incapable d'analyser. Il ne pouvait que "reconnaître" les mots appris, ce que je n'appelle pas savoir lire. Il a commencé à régresser. On a évoqué des tendances dyslexiques à prendre en charge avant l'entrée au CP, fait connaissance, comme tant d'autres parents, avec l'orthophoniste (surbookée) - heureusement une femme intelligente qui nous a boutés hors de son cabinet en nous recommandant de trouver d'urgence une instit qui enseigne la lecture par des méthodes alphabétiques. Dont acte.
Grâce à une vieille bique que je bénirai toute ma vie, mon fils a perdu sa pseudo-dyslexie en trois mois et est devenu un gros lecteur.
Mais combien d'enfants n'ont pas cette chance ? Combien sont mis sur une mauvaise voie, difficile à corriger ensuite, dès la maternelle ? J'ai vu à travers mon fils la souffrance de ces enfants, et j'ai mal pour eux.

En maternelle aussi, il y a une sacrée révolution à accomplir.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par John le Dim 8 Mai 2011 - 11:49

Liste mise à jour en page 1.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par carolette le Dim 8 Mai 2011 - 11:49

Comme beaucoup, j'ai commencé par enseigner en CP avec des méthodes mises en avant à l'IUFM, ou trouvées dans les classes (Abracadalire). Ma première IEN disait beaucoup de bien de Rue des Contes, on avait équipé nos classes, et investi dans le guide du maître.
Mais je me suis vite rendu compte que ça ne fonctionnait pas (trop de global, la combinatoire venant trop tardivement), et mes questionnements m'ont menée sur le forum-dont-on-ne-prononce-pas-le-nom, et y ai découvert Akwabon-Doublecasquette, et ai enfin pris du plaisir à enseigner la lecture !

L'an dernier, ma fille aînée est entrée en CP, dans "notre" nouvelle école (nous avions déménagé au cours de l'été), et ne souhaitant pas l'avoir dans ma classe, elle a été placée dans celle d'une collègue, qui utilisait Ratus. Au bout de trois semaines, elle m'a dit, alors qu'elle déchiffrait consonne+voyelle depuis la GS, qu'elle saurait lire quand elle connaitrait tous les mots par coeur... Il faut dire que, dès les premiers jours, la maitresse leur demandait de savoir "lire" et écrire des mots-outils (dans, pour, avec, etc.) et les chiffres en lettres (un, deux, trois, quatre, etc.).
Pour ma poupette, ça a été, elle a une bonne mémoire visuelle, et elle a vite fini d'apprendre à lire (mais elle avait oublié l'orthographe des mots appris globalement en début d'année quand elle a les a revus un peu plus tard, avec une remplaçante aux méthodes plus conformes aux miennes) ; mais pour d'autres (j'avais notamment dans ma classe la soeur jumelle d'un camarade de ma fille), les devoirs étaient en effet un pur cauchemar, sans grand résultat.
Les parents s'interrogeaient entre eux, mais n'ont pas pris RDV avec l'enseignante, qui est vite partie en congé maternité.
Je lui en ai touché deux mots cette année, mais j'ai vu qu'elle repartait dans la même direction, avec plus ou moins les mêmes outils.
Bref, les parents n'osant pas aller voir l'enseignant, et se débrouillant comme ils peuvent pour rectifier le tir, et l'IEN déclarant que tout va bien, il n'y a aucune raison de se remettre en question.
Quant à moi, l'IEN m'a dit que j'avais "du potentiel" : je ne sais toujours pas comment je dois l'interpréter Smile

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par Duplay le Dim 8 Mai 2011 - 11:50

@V.Marchais a écrit:
En maternelle aussi, il y a une sacrée révolution à accomplir.

veneration

Mais là, franchement, c'est mal barré !

Même en argumentant tout doucement, tout gentiment, pas à pas, sur la pointe des pieds, avec une débauche de précautions oratoires... le débat a vite fait de tourner court. Les ayatollahs veillent au grain : Double-Casquette, Volubilys, Lysimaque... en savent quelque chose !!! Et la lisibilité immédiate des effets de la pédagogie "officielle" n'est pas la même qu'au CP.

Malgré quelques avancées dues notamment aux Alphas et surtout à la méthode de Thierry Venot -De l'écoute des sons à la lecture- je crains fort que la maternelle ne soit un territoire où la main de l'homme n'est pas près de mettre le pied, comme dirait le capitaine Haddock !

Mais j'espère me tromper sur ce point... d'autant qu'enseigner au CP en deviendrait beaucoup moins éprouvant, surtout en début d'année !

_________________
                                                                                                                  
elephantrose                    elephantrose                   elephantrose                                                           
                                                                                                                      

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par John le Dim 8 Mai 2011 - 11:54

Il nous manque le classement de Patasson et Lire avec Patati et Patata.

On n'a pas mis non plus la méthode des Alphas dans la liste, ni celle de T. Venot.

Pour Apprendre à lire avec Patati et Patata, c'est du mixte, non ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par Lysimaque le Dim 8 Mai 2011 - 11:59

@V.Marchais a écrit:Il y a des choses qui évoluent dans le Primaire - lentement -, mais si l'on parle de lecture, il faudrait aussi évoquer la maternelle qui, -excusez-moi de le dire, ce n'est pas une attaque contre les instits mais un constat de méthodes quasi imposées -, fait souvent des ravages en la matière. On y gave encore les enfants d'étiquettes dès la MS, on les pousse à copier des mots comme s'il s'agissait de dessins, sans maîtriser encore le graphisme des lettres qui les composent (ça commence par le nom de l'enfant, puis le nom des camarades, puis des mots de petites phrases construites à l'aide des fameuses étiquettes). Tout cela fait des dégâts tels que cela peut même gêner ensuite l'entrée dans la combinatoire.
J'en ai fait l'amère expérience avec mon fils aîné, que j'avais naïvement confié à l'école de secteur (maintenant, désolée, je suis suspicieuse et j'y regarde à deux fois avant d'inscrire mes enfants dans une école. C'est triste à dire, mais la confiance est détruite). À quatre ans, mon petit bonhomme savait déchiffrer des mots réguliers, et même écrire, avec ses lettres magnétiques ou ses kapla "pirate", "vélo", etc. Un an et beaucoup d'étiquettes plus tard, je me suis rendu compte (trop tard hélas) qu'il avait perdu l'habitude de décomposer les mots en lettres : les mots étaient devenus pour lui des entités compactes qu'il était incapable d'analyser. Il ne pouvait que "reconnaître" les mots appris, ce que je n'appelle pas savoir lire. Il a commencé à régresser. On a évoqué des tendances dyslexiques à prendre en charge avant l'entrée au CP, fait connaissance, comme tant d'autres parents, avec l'orthophoniste (surbookée) - heureusement une femme intelligente qui nous a boutés hors de son cabinet en nous recommandant de trouver d'urgence une instit qui enseigne la lecture par des méthodes alphabétiques. Dont acte.
Grâce à une vieille bique que je bénirai toute ma vie, mon fils a perdu sa pseudo-dyslexie en trois mois et est devenu un gros lecteur.
Mais combien d'enfants n'ont pas cette chance ? Combien sont mis sur une mauvaise voie, difficile à corriger ensuite, dès la maternelle ? J'ai vu à travers mon fils la souffrance de ces enfants, et j'ai mal pour eux.

En maternelle aussi, il y a une sacrée révolution à accomplir.

Ce que vous dites là sur la maternelle, il faut le dire haut et fort.
Votre témoignage m'est vraiment précieux et me réconforte beaucoup.
Vous exprimez parfaitement ce que je pense. Smile

Malheureusement, il semble que les collègues de maternelle soient encore plus réfractèrent à une évolution qu'en primaire. Je ne sais pas d'où cela vient. Mais on s'est vraiment éloigné de l'héritage laissé par Pauline Kergomard.

Lysimaque
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par carolette le Dim 8 Mai 2011 - 12:00

@V.Marchais a écrit:Il y a des choses qui évoluent dans le Primaire - lentement -, mais si l'on parle de lecture, il faudrait aussi évoquer la maternelle qui, -excusez-moi de le dire, ce n'est pas une attaque contre les instits mais un constat de méthodes quasi imposées -, fait souvent des ravages en la matière. On y gave encore les enfants d'étiquettes dès la MS, on les pousse à copier des mots comme s'il s'agissait de dessins, sans maîtriser encore le graphisme des lettres qui les composent (ça commence par le nom de l'enfant, puis le nom des camarades, puis des mots de petites phrases construites à l'aide des fameuses étiquettes). Tout cela fait des dégâts tels que cela peut même gêner ensuite l'entrée dans la combinatoire.
J'en ai fait l'amère expérience avec mon fils aîné, que j'avais naïvement confié à l'école de secteur (maintenant, désolée, je suis suspicieuse et j'y regarde à deux fois avant d'inscrire mes enfants dans une école. C'est triste à dire, mais la confiance est détruite). À quatre ans, mon petit bonhomme savait déchiffrer des mots réguliers, et même écrire, avec ses lettres magnétiques ou ses kapla "pirate", "vélo", etc. Un an et beaucoup d'étiquettes plus tard, je me suis rendu compte (trop tard hélas) qu'il avait perdu l'habitude de décomposer les mots en lettres : les mots étaient devenus pour lui des entités compactes qu'il était incapable d'analyser. Il ne pouvait que "reconnaître" les mots appris, ce que je n'appelle pas savoir lire. Il a commencé à régresser. On a évoqué des tendances dyslexiques à prendre en charge avant l'entrée au CP, fait connaissance, comme tant d'autres parents, avec l'orthophoniste (surbookée) - heureusement une femme intelligente qui nous a boutés hors de son cabinet en nous recommandant de trouver d'urgence une instit qui enseigne la lecture par des méthodes alphabétiques. Dont acte.
Grâce à une vieille bique que je bénirai toute ma vie, mon fils a perdu sa pseudo-dyslexie en trois mois et est devenu un gros lecteur.
Mais combien d'enfants n'ont pas cette chance ? Combien sont mis sur une mauvaise voie, difficile à corriger ensuite, dès la maternelle ? J'ai vu à travers mon fils la souffrance de ces enfants, et j'ai mal pour eux.

En maternelle aussi, il y a une sacrée révolution à accomplir.

Je suis tout à fait d'accord.

Mais revenir aux fondamentaux de la lecture-écriture, comme nous le pratiquons sous la houlette de notre gourou Doublecasquette veneration yesyes , est perçu comme limite réactionnaire...

Je sais que ma façon d'enseigner plait à certains parents qui l'ont expérimentée avec un de leurs enfants, parce qu'ils me le disent et me demandent de prendre le petit frère ou la petite soeur ("on comprend ce que vous faites").
Pour autant, mes collègues de GS préfèrent celle d'une de mes autres collègues, qui utilise Patati et Patata pour la phonologie, qui fait écrire des haïkus à ses élèves, qui fait beaucoup de production d'écrits avec des répertoires de mots, dès le début de l'année (les écrits de sa classe sont très beaux, mais je ne sais pas vraiment quelle est la part de l'élève là-dedans); bref, nous ne sommes pas trop en phase (et il va sans dire qu'elle est encensée par l'IEN).
L'écriture est un point important, si ce n'est essentiel, et je déplore moi aussi ces copies-dessins de mots indéchiffrables, ces formations de lettres qui n'ont pas été vues avant d'être reproduites, et ces enchainements de lettres approximatifs. Le dialogue est difficile à ce sujet-là.
Parfois, il faut défaire en début de CP ce qui a été fait, mais ce n'est pas toujours facile, beaucoup de mauvaises habitudes sont déjà prises.


Dernière édition par carolette le Dim 8 Mai 2011 - 12:01, édité 1 fois (Raison : ortho)

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par John le Dim 8 Mai 2011 - 12:06

Bon, j'ai classé de moi-même Patasson et Patati Patata, vous me direz si ça vous convient.

C'est l'une d'entre vous qui a ce site ?

http://www.apprendre-a-lire-autrement.fr/manuels-alpha-global.html

Et je crois qu'on ne parle pas de la méthode des Alphas et du livre de T. Venot dans la liste en page 1 : pourquoi ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par doublecasquette le Dim 8 Mai 2011 - 12:08

@John a écrit:Il nous manque le classement de Patasson et Lire avec Patati et Patata.

On n'a pas mis non plus la méthode des Alphas dans la liste, ni celle de T. Venot.

Pour Apprendre à lire avec Patati et Patata, c'est du mixte, non ?

La méthode des Alphas y est (méthodes à départ alphabétique : La planète des Alphas).
Celle de Thierry Venot est une méthode de découverte de l'écrit conçue pour les élèves de Grande Section. Elle peut éventuellement être démarrée (pour ses trois premiers chapitres : Se repérer dans l'espace et le temps ; La phrase et les mots ; Les syllabes) en Moyenne Section et servir en soutien en début de CP, mais ce n'est pas à proprement parlé une "méthode de lecture".

Patasson, jamais entendu parlé et Patati et Patata, ça a l'air de vouloir marcher dans les pas de Borel Maisonny, donc alphabétique, mais je ne connais pas vraiment.

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par doublecasquette le Dim 8 Mai 2011 - 12:11

@John a écrit:Bon, j'ai classé de moi-même Patasson et Patati Patata, vous me direz si ça vous convient.

C'est l'une d'entre vous qui a ce site ?

http://www.apprendre-a-lire-autrement.fr/manuels-alpha-global.html

Et je crois qu'on ne parle pas de la méthode des Alphas et du livre de T. Venot dans la liste en page 1 : pourquoi ?

Le site est celui d'une ancienne rééducatrice (maître E ou G, je ne sais jamais, de RASED).


doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par V.Marchais le Dim 8 Mai 2011 - 12:16

@Lysimaque a écrit:
@V.Marchais a écrit:Il y a des choses qui évoluent dans le Primaire - lentement -, mais si l'on parle de lecture, il faudrait aussi évoquer la maternelle qui, -excusez-moi de le dire, ce n'est pas une attaque contre les instits mais un constat de méthodes quasi imposées -, fait souvent des ravages en la matière. On y gave encore les enfants d'étiquettes dès la MS, on les pousse à copier des mots comme s'il s'agissait de dessins, sans maîtriser encore le graphisme des lettres qui les composent (ça commence par le nom de l'enfant, puis le nom des camarades, puis des mots de petites phrases construites à l'aide des fameuses étiquettes). Tout cela fait des dégâts tels que cela peut même gêner ensuite l'entrée dans la combinatoire.
J'en ai fait l'amère expérience avec mon fils aîné, que j'avais naïvement confié à l'école de secteur (maintenant, désolée, je suis suspicieuse et j'y regarde à deux fois avant d'inscrire mes enfants dans une école. C'est triste à dire, mais la confiance est détruite). À quatre ans, mon petit bonhomme savait déchiffrer des mots réguliers, et même écrire, avec ses lettres magnétiques ou ses kapla "pirate", "vélo", etc. Un an et beaucoup d'étiquettes plus tard, je me suis rendu compte (trop tard hélas) qu'il avait perdu l'habitude de décomposer les mots en lettres : les mots étaient devenus pour lui des entités compactes qu'il était incapable d'analyser. Il ne pouvait que "reconnaître" les mots appris, ce que je n'appelle pas savoir lire. Il a commencé à régresser. On a évoqué des tendances dyslexiques à prendre en charge avant l'entrée au CP, fait connaissance, comme tant d'autres parents, avec l'orthophoniste (surbookée) - heureusement une femme intelligente qui nous a boutés hors de son cabinet en nous recommandant de trouver d'urgence une instit qui enseigne la lecture par des méthodes alphabétiques. Dont acte.
Grâce à une vieille bique que je bénirai toute ma vie, mon fils a perdu sa pseudo-dyslexie en trois mois et est devenu un gros lecteur.
Mais combien d'enfants n'ont pas cette chance ? Combien sont mis sur une mauvaise voie, difficile à corriger ensuite, dès la maternelle ? J'ai vu à travers mon fils la souffrance de ces enfants, et j'ai mal pour eux.

En maternelle aussi, il y a une sacrée révolution à accomplir.

Ce que vous dites là sur la maternelle, il faut le dire haut et fort.
Votre témoignage m'est vraiment précieux et me réconforte beaucoup.
Vous exprimez parfaitement ce que je pense. Smile

Malheureusement, il semble que les collègues de maternelle soient encore plus réfractèrent à une évolution qu'en primaire. Je ne sais pas d'où cela vient. Mais on s'est vraiment éloigné de l'héritage laissé par Pauline Kergomard.

Je l'ai dit haut et fort.
Sur les forums de profs, dans les associations de Parents d'élèves, dans des associations pédagogiques...

Pour répondre à Mowgli : j'ai rencontré la maîtresse de mon fils, une première fois avec moultes précautions, exprimant juste des inquiétudes, une deuxième fois beaucoup plus remontée. je me suis rendue à une réunion de parents avec sous le coude le (alors) tout nouveau texte de Gilles de Robien sur la lecture et j'ai exigé de cette enseignante de l'école de la République qu'elle respecte la loi. J'ai rencontré la directrice.
Autant pisser dans un violon.
J'espérais mobiliser les parents, mais dans notre petite commune socialement peu favorisée, ils étaient incapables de comprendre ce que je racontais et s'en remettaient aveuglément à la gentille maîtresse (c'est vrai qu'elle était gentille, et elle faisait plein de trucs récréatifs, des sorties au zoo, à la mer...). Il y en a deux qui m'ont écoutée attentivement, se sont renseignés sur le SLECC et... ont inscrit leurs enfants dans le privé.

Comment se battre seul, que ce soit en tant que parent ou en tant qu'enseignant ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par midjie le Dim 8 Mai 2011 - 12:25

Je suis tombée sur la méthode "Lire pour de vrai" qui serait a priori syllabique mais je n'ai pas eu le livre en main pour en juger et il n'y a qu'un extrait sur le site.
lien
Sinon, j'ai un livre qui s'appelle "L'arbre aux sons: Mon gros cahier pour apprendre à lire et à écrire" qui a une progression très syllabique et qui m'a beaucoup inspiré l'an dernier. lien

midjie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par John le Dim 8 Mai 2011 - 12:29

Mise à jour faite Wink

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par midjie le Dim 8 Mai 2011 - 12:31

Ah oui, je me rappelle d'un autre, mon cauchemar de l'an passé: Mots d'école
Méthode à départ fortement global... J'en ai des frissons en y repensant!!!

midjie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par doublecasquette le Dim 8 Mai 2011 - 12:32

@John a écrit:Mise à jour faite Wink

Il faut encore enlever Rémi et Colette de la liste des méthodes alphabétiques et Daniel et Valérie de celle des méthodes à fort départ global (ils sont tous les deux dans "méthodes à départ global très modéré").

Merci John !

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par John le Dim 8 Mai 2011 - 12:34

Fait !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par doublecasquette le Dim 8 Mai 2011 - 12:36

Pour les néophytes, un petit truc tout simple pour détecter les non-méthodes juste en lisant la description sur le net : il suffit de lire ceci dans le descriptif pour être alerté :


Objectifs

¤ Aborder toutes les composantes de l’apprentissage de la lecture : langage oral, phonologie, compréhension, fonctionnement de la langue, production d’écrits…

¤ Assurer la différenciation des apprentissages

(descriptif de Mots d'école : http://www.editions-sed.fr/index.php?page=shop.product_details&category_id=11&flypage=shop.flypage&product_id=819&option=com_virtuemart&Itemid=28)

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par midjie le Dim 8 Mai 2011 - 12:40

@doublecasquette a écrit:Pour les néophytes, un petit truc tout simple pour détecter les non-méthodes juste en lisant la description sur le net : il suffit de lire ceci dans le descriptif pour être alerté :


Objectifs

¤ Aborder toutes les composantes de l’apprentissage de la lecture : langage oral, phonologie, compréhension, fonctionnement de la langue, production d’écrits…

¤ Assurer la différenciation des apprentissages

(descriptif de Mots d'école : http://www.editions-sed.fr/index.php?page=shop.product_details&category_id=11&flypage=shop.flypage&product_id=819&option=com_virtuemart&Itemid=28)
Laughing Tu as raison.. Ma collègue et moi, enfin surtout ma collègue a choisi sur la foi des extraits que nous vantait le génial commercial.. Nous n'avons jamais eu le bouquin dans les mains et une fois que je l'ai feuilleté, il était trop tard, les parents avaient déjà commencé à l'acheter.
Je me suis dit que j'étais bonne pour faire mes trucs persos et ne pas utiliser de méthode... Et franchement, je n'ai aucun regret...

Merci John pour les ajouts!!

midjie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par Salsepareille le Dim 8 Mai 2011 - 13:19

@V.Marchais a écrit:Il y a des choses qui évoluent dans le Primaire - lentement -, mais si l'on parle de lecture, il faudrait aussi évoquer la maternelle qui, -excusez-moi de le dire, ce n'est pas une attaque contre les instits mais un constat de méthodes quasi imposées -, fait souvent des ravages en la matière. On y gave encore les enfants d'étiquettes dès la MS, on les pousse à copier des mots comme s'il s'agissait de dessins, sans maîtriser encore le graphisme des lettres qui les composent (ça commence par le nom de l'enfant, puis le nom des camarades, puis des mots de petites phrases construites à l'aide des fameuses étiquettes). Tout cela fait des dégâts tels que cela peut même gêner ensuite l'entrée dans la combinatoire.
J'en ai fait l'amère expérience avec mon fils aîné, que j'avais naïvement confié à l'école de secteur (maintenant, désolée, je suis suspicieuse et j'y regarde à deux fois avant d'inscrire mes enfants dans une école. C'est triste à dire, mais la confiance est détruite). À quatre ans, mon petit bonhomme savait déchiffrer des mots réguliers, et même écrire, avec ses lettres magnétiques ou ses kapla "pirate", "vélo", etc. Un an et beaucoup d'étiquettes plus tard, je me suis rendu compte (trop tard hélas) qu'il avait perdu l'habitude de décomposer les mots en lettres : les mots étaient devenus pour lui des entités compactes qu'il était incapable d'analyser. Il ne pouvait que "reconnaître" les mots appris, ce que je n'appelle pas savoir lire. Il a commencé à régresser. On a évoqué des tendances dyslexiques à prendre en charge avant l'entrée au CP, fait connaissance, comme tant d'autres parents, avec l'orthophoniste (surbookée) - heureusement une femme intelligente qui nous a boutés hors de son cabinet en nous recommandant de trouver d'urgence une instit qui enseigne la lecture par des méthodes alphabétiques. Dont acte.
Grâce à une vieille bique que je bénirai toute ma vie, mon fils a perdu sa pseudo-dyslexie en trois mois et est devenu un gros lecteur.
Mais combien d'enfants n'ont pas cette chance ? Combien sont mis sur une mauvaise voie, difficile à corriger ensuite, dès la maternelle ? J'ai vu à travers mon fils la souffrance de ces enfants, et j'ai mal pour eux.

En maternelle aussi, il y a une sacrée révolution à accomplir.

Bonjour,

Si c'était à refaire, si ton fils était encore en maternelle et que tu t'apercevais tout de suite que la méthode employée allait engendrer des dégâts, que ferais-tu?
N°1 est en maternelle en PS. Il en est au stade, je crois, de reconnaître le prénom des camarades. Dans son cahier la maîtresse a marqué qu'il avait "recopié" les mots "visage" et "bouton". Mais il ne sais pas les lire. Bref: il suit exactement les étapes que ton propre enfant a suivies.
A la maison, quand il veut "jouer aux lettres" pour faire des prénoms ou autres mots, je ne sais pas quoi lui dire à part que "maman" commence par un "m" parce que "mmmmmmmaman" comme "mmmmm" comme "mmmmmmaison" et "mmmmmonsieur".

A part ça, pour les livres enseignant la lecture, où faudrait-il classer un livre dont je ne me souviens plus du titre, et qui parlait de Roméo, de Julie et de leur chat Mistigri?

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par Lysimaque le Dim 8 Mai 2011 - 13:23

Patati et Patata, est un peu spéciale en effet. Pour avoir vu une collègue l'utiliser au début de l'année, je dirais c'est une méthode à départ globale. Beaucoup de travail avec les étiquettes.
Je me souviens des premières phrases :
"Je m'appelle Patati, je suis une fille. Je m'appelle Patata, je suis un garçon."

Lysimaque
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alphabétique, syllabique, globale, mixte... : le classement des manuels de lecture pour apprendre à lire aux enfants

Message par Volubilys le Dim 8 Mai 2011 - 13:58


Mowgli a écrit:
@V.Marchais a écrit:
En maternelle aussi, il y a une sacrée révolution à accomplir.

veneration

Mais là, franchement, c'est mal barré !

Même en argumentant tout doucement, tout gentiment, pas à pas, sur la pointe des pieds, avec une débauche de précautions oratoires... le débat a vite fait de tourner court. Les ayatollahs veillent au grain : Double-Casquette, Volubilys, Lysimaque... en savent quelque chose !!! Et la lisibilité immédiate des effets de la pédagogie "officielle" n'est pas la même qu'au CP.

Malgré quelques avancées dues notamment aux Alphas et surtout à la méthode de Thierry Venot -De l'écoute des sons à la lecture- je crains fort que la maternelle ne soit un territoire où la main de l'homme n'est pas près de mettre le pied, comme dirait le capitaine Haddock !

Mais j'espère me tromper sur ce point... d'autant qu'enseigner au CP en deviendrait beaucoup moins éprouvant, surtout en début d'année !

Je ne peux que confirmer. La révolution en maternelle, ce n'est pas pour demain. Dès qu'on sort du "droit" chemin pédagogique c'est immédiatement la levée de bouclier et parfois c'est très agressif.
par exemple :
- ne pas faire de mot étiquette ni apprendre la liste des prénoms de la classe en PS/MS = on fait de la garderie
- apprendre l'écriture de chaque lettre, une à une, en s'entrainant chaque jour en GS = vilaine tortionnaire qui primarise ses élèves et veut aller trop vite. (j'vous dis même pas les insultes si vous avouez leur apprendre la combinatoire et que vous le ne leur fait jamais apprendre un mot en global.)
-etc.
J'ai fini par ne plus parler avec les collègues de Cycle 1 de ce que je fais dans ma classe pour éviter les commentaire acerbes, les accusations et le mépris...



_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum