Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par User5899 le Jeu 12 Mai - 17:30

@Lornet a écrit:
@caperucita a écrit:
@Lornet a écrit:
@Audrey a écrit:je vais faire un rapport, bien sûr... ce sera mon deuxième depuis la rentrée....2 rapports en 3 jours... pfff...

C'est peu.
J'ai dû en faire plus d'une vingtaine
...concernant quatre élèves, en tout. Rolling Eyes

Tu parles depuis la rentrée des dernières vacances ou depuis la rentrée de septembre ?

Septembre !
Sur les quatre élèves, un est parti, mais il m'en reste trois.
Or, tous mes rapports, toutes mes exclusions de cours...concernent ces trois-là.

Et finalement, "de moins pire en banal, on a fini par trouver ça normal"...
Projectiles, cris, horreurs proférées en plein cours ("J'entends ta mère depuis mon lit quand elle jouit !", "Salope !", "À Pâques, les putes, elles sont passées !", "Tu vas voir à la récré ! Je vais te casser ta gueule...", etc) mais voilà : tout le monde s'est habitué et on s'étonne que parfois je m'offusque encore alors que bon, on les connaît, ces élèves(de 6e)-là, on ne va pas les changer, n'est-ce pas ?
En tout cas, quelle fraîcheur ! Quelle spontanéité ! Ils ziront loin ces petits !

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par User5899 le Jeu 12 Mai - 17:31

@Audrey a écrit:Bon, alors deux-trois choses...
J'ai tente dès le début de calmer le jeu en lui disant que c'etait un incident mineur, qu'on pourrait régler ça en 5 minutes s'il me donnait son carnet rapidement. Il a refusé. Ensuite il est parti seul errer dans les couloirs alors qu'il était sous ma responsabilité. Je ne pouvais donc rien faire d'autre que le suivre, sinon j'aurais été en faute. Je ne risquais pas d'envoyer un élève chercher quelqu'un, nous étions dans le couloir, sans élève, et il n'y avait personne à prévenir, aucun surveillant n'étant dispo. J'ai tenté de calmer le gamin, lui ai dit à plusieurs reprises de s'asseoir. Pour autant , je n'allais pas le laisser me menacer juste pour qu'il se calme, hein pseudo... T'es bien gentille, mais là, je me passe allègrement de tes remarques. Je n'ai pas surenchéri, attisé le conflit, j'ai simplement tenu mon rôle d'adulte et d'enseignante.

Pour ce qui concerne les suites, j'ai trouvé du soutien, et une écouté de qualité auprès de mes collègues, de mon collègue PP de cet élève de la CPE et surtout de la principale. Je pense demander un conseil de discipline. Si je le fais je l'obtiendrai, mais je n'ai pas forcément l'intention de demander une exclusion définitive. J'ai également parlé, en scindant bien les choses, du directeur de la segpa. Il n'était pas la, mais avait redigé son rapport dès hier et effectivement a dit que j'avais perdu le contrôle de moi-même. J'ai évidemment dit que non, en citant mot pour mot mes propos d'hier. Elle a tout a fait compris, a bien perçu que j'étais restée pro, et a clairement reconnu le dérapage du collègue. J'ai également pu élargir le sujet et dire que c'était difficile dans ces moments- là de voir qu'il n'était fait aucun cas du stress et de la violence que nous devions encaisser dans ces situations justement afin de rester pros, et elle a reconnu que l'aspect "ressources humaine" était proche du zéro dans notre job, qu'eux-mêmes n'y étaient pas formes et que c'était un vrai problème, et qu'elle appréciait justement les échanges comme celui que j'avais avec elle.

Franchement, ce soir, je suis légère, et je mesure la chance que j'ai d'avoir rencontré cette écouté. Pour signifier clairement qu'on ne peut traiter un enseignant ainsi, une personne ainsi, tant à l'eleve qu'au ministère, je vais donc demander le conseil de discipline. Voilà!
BRA - VO !!

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Audrey le Jeu 12 Mai - 17:35

Merci Cripure...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Syl80 le Jeu 12 Mai - 17:46

Tu as très bien réagi. Je pense que tu as fait exactement ce qui devait être fait. Bravo pour ton courage!

Syl80
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Derborence le Jeu 12 Mai - 17:49

Bravo, Audrey ! fleurs

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Dulcinea le Jeu 12 Mai - 18:06

Je viens de lire tout ce fil Audrey, je n'aurais pas réussi à garder mon calme... Enfin, tu as assuré et je pense que tu as pris les bonnes décisions. Ton rapport écrit sera très précis mais c'est dingue qu'un directeur de SEGPA t'ait mis au même niveau que l'élève.
Hormis le conseil de disc, il faut que les points sur les I soient mis avec lui en présence du CDE.

Dulcinea
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Lornet le Jeu 12 Mai - 18:13

@Audrey a écrit:Oh, ben depuis septembre, j'ai bien redigé une vingtaine de rapport aussi... Je dirais même que sur un an, souvent, j'en rédige plus de 20!

Ah ! Alors nous sommes dans la même moyenne : topela

_________________
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Invité19 le Jeu 12 Mai - 18:23

je viens de voir ce fil Audrey. Toutes mes pensées !

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Audrey le Jeu 12 Mai - 18:25

Affaire réglée ou presque, y a plus que le conseil à gérer! et sur ce, je vais décompresser avec des copines! Pas de soirée trombi pour moi, mais j'ai filé mes photos à une messagère...lol

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Pseudo le Jeu 12 Mai - 22:14

@Audrey a écrit:J'ai tenté de calmer le gamin, lui ai dit à plusieurs reprises de s'asseoir. Pour autant , je n'allais pas le laisser me menacer juste pour qu'il se calme, hein pseudo... T'es bien gentille, mais là, je me passe allègrement de tes remarques. Je n'ai pas surenchéri, attisé le conflit, j'ai simplement tenu mon rôle d'adulte et d'enseignante.

Hi, hi... mais Audrey, on sait bien que tu te passes des remarques de tout le monde (sans pour autant te priver de faire les tiennes).
Je parlais de la scène avec le directeur de la segpa, et de sa réaction peu adéquate. Il est visible qu'à ce moment là le gamin n'était plus en mesure d'écouter les remarques. C'est tout.
Maintenant, il aurait pu aussi tourner les talons le dirlo, te laisser te prendre le bec avec le marmot, et compter les points derrière la porte.
Enfin, ce qui compte, c'est que tu sors de là grandit, avec une bonne opinion de toi même, non ? Tout est bien qui fini bien.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par frankenstein le Jeu 12 Mai - 22:23

grandie...finit ! Wink

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par User5899 le Jeu 12 Mai - 22:35

@Audrey a écrit:Je n'ai pas surenchéri, attisé le conflit, j'ai simplement tenu mon rôle d'adulte et d'enseignante.
D'ailleurs, j'étais très admiratif, en vous lisant, d'une maîtrise dont je me pense incapable dans une telle situation.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Condorcet le Jeu 12 Mai - 22:53

+1 C'est en partie pour cela que je n'enseigne plus dans le secondaire aujourd'hui.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Audrey le Jeu 12 Mai - 23:54

@Pseudo a écrit:
@Audrey a écrit:J'ai tenté de calmer le gamin, lui ai dit à plusieurs reprises de s'asseoir. Pour autant , je n'allais pas le laisser me menacer juste pour qu'il se calme, hein pseudo... T'es bien gentille, mais là, je me passe allègrement de tes remarques. Je n'ai pas surenchéri, attisé le conflit, j'ai simplement tenu mon rôle d'adulte et d'enseignante.

Hi, hi... mais Audrey, on sait bien que tu te passes des remarques de tout le monde (sans pour autant te priver de faire les tiennes).
Je parlais de la scène avec le directeur de la segpa, et de sa réaction peu adéquate. Il est visible qu'à ce moment là le gamin n'était plus en mesure d'écouter les remarques. C'est tout.
Maintenant, il aurait pu aussi tourner les talons le dirlo, te laisser te prendre le bec avec le marmot, et compter les points derrière la porte.
Enfin, ce qui compte, c'est que tu sors de là grandit, avec une bonne opinion de toi même, non ? Tout est bien qui fini bien.

Garde ton rire hypocrite ou moqueur (ou les deux en même temps, sans doute même...), je ne suis pas dupe. Je ne me passe pas des remarques de tout le monde, j'en tiens même très souvent compte quand elles viennent de gens qui se soucient réellement de m'aider, mais je me passe simplement des tiennes sur ce post précis. Ne fais pas de ton cas particulier une généralité, merci. Tu es venue sur ce post pour le plaisir de m'en envoyer dans les dents, c'est une évidence, preuve en est cette ultime intervention pleine de sarcasmes.

Tu m'expliques quel intérêt tu trouves à me faire ce genre de remarque, sincèrement? Tu penses réellement que je trouve un quelconque plaisir à vivre un tel moment, à passer une soirée au commissariat, plus d'une heure à discuter de ça avec la principale, quand j'ai 50 copies de brevet blanc, et un voyage en vue? Franchement, il faut avoir l'esprit tordu pour penser un truc pareil. En quoi sortirais-je grandie de cet épisode? Je n'ai fait que me comporter comme je le fais d'habitude. Rien d'exceptionnel à mon attitude. Je n'en sors pas "grandie", je suis restée moi-même tout du long. Et c'est d'ailleurs ce qui m'a valu d'être prise au sérieux par ma principale quand je lui donné ma version des faits: elle était en accord avec ma façon d'agir habituelle.
Imaginer que je peux flatter mon ego par un tel épisode, et en le racontant ici, c'est assurément la preuve que toi, tu pourrais le vivre ainsi.
Je sens une pointe de jalousie aussi injustifiée qu'imbécile, et carrément déplacée. Oui, ta réaction, tes propos, ton agressivité sont déplacés.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par loup des steppes le Ven 13 Mai - 2:03

Je viens de tout lire et suis effarée par l'attitude du gros c.... de Segpa, pas un exemplaire unique parmi les administratifs, hélas. affraid

Tu as parfaitement réagi Audrey, félicitations pour ta maîtrise et ta ténacité. succes

Mais je ne suis pas du tout d'accord avec les néos qui préconisent de (en gros) 'lâcher du mou sauf si on est certains de pouvoir avoir le dessus'.
Ils ont tout faux.
Après une très longue expérience en ZEP et zone sensible dans la banlieue lyonnaise, je peux affirmer que les élèves, et surtout les plus difficiles, finissent par respecter les profs qui savent être "justes" et "fermes" avec eux, et cela même s'ils continuent d'essayer de pousser le bouchon encore et encore et n'avoueront jamais qu'ils ont trouvés leurs maîtres (au sens figuré).
Il faut savoir leur tenir tête sans fléchir et bien sur sans "déborder" (en cela Audrey a fait preuve de sagesse et de savoir-faire fleurs ).

En plus vis à vis des autres élèves, surtout ceux qui seraient tentés de prendre les "apprentis caïds" pour modèles, cela met les pendules à l'heure et les pousse à y réfléchir à 2 fois avant de s'essayer sur ce terrain de la confrontation violente.
Audrey, cette épreuve a été très pénible et épuisante pour toi, hélas je n'ai aucun doute là-dessus, mais cela te servira pour l'avenir; tu t'apercevras vite que les élèves en général manifesteront plus de respect à ton égard, dans leur attitude et leurs regards, enfin désormais tu te sentiras plus à l'aise face à ce genre de conflits stériles avec certains élèves si cela se reproduisait.
Tu sais comment gérer ce genre de situations, et c'est un atout non négligeable quand on a un système administratif en dessous de tout avec comme piliers des gaillards qui cachent leur incompétence sous leur lâcheté.

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Lornet le Ven 13 Mai - 3:31

Ça ne flatte pas l'ego de raconter un tel épisode, mais ça soulage de le raconter.

_________________
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par JPhMM le Ven 13 Mai - 5:03

Courage fleurs fleurs fleurs fleurs

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Celeborn le Ven 13 Mai - 6:24

On peut ne pas être d'accord avec la façon dont Audrey a procédé et le dire, mais en ce cas, on doit éviter d'être foncièrement désagréable, merci.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Kroko le Ven 13 Mai - 8:59

Audrey, je découvre ce post, et j'espère que tu vas bien. j'admire ton calme et ton sang-froid, et je te souhaite de faire un bon voyage ! fleurs

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Thalie le Ven 13 Mai - 10:53

Courage Audrey, personne n'aurait aimé être à ta place face à cet élève et à ce principal :colere:
Loup des steppes a raison, il ne faut pas baisser les yeux et s'écraser devant ce genre d'élèves, il faut leur montrer qui est le plus fort.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Violet le Ven 13 Mai - 15:13

Courage Audrey.
Je trouve pour ma part, que tu as très bien agi et que tu as gardé ton calme.
Je ne comprends pas l'attitude de ton directeur de SEGPA. Qu'il ne t'aide pas, se montre pleutre, c'est une chose mais qu'il se permette de porter un tel jugement sur toi en t'enfonçant et en te faisant porter une part de responsabilité, montre quel genre d'individu il est. Ne nous fatiguons pas à parler de lui, je crois que c'est un piètre collègue. Pour le coup, LUI (et non pas l'élève) m'aurait rendue hystérique. Vraiment. Je n'aurais pas eu ton calme.
Le post de Pseudo me laisse quelque peu pantoise... je ne comprends pas.
Bien sûr personne ici ne poste pour que l'on abonde forcément dans son sens, et chacun peut s'exprimer mais... comment une collègue, et en plus une collègue de ce forum, peut ne pas se sentir solidaire de ce que tu as vécu ?

Hier c'était toi. Demain, ce sera nous.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Audrey le Ven 13 Mai - 22:11

Et surtout, sous-entendre que je raconte ça pour me faire "mousser"... ça me laisse vraiment sur le c**...

Au passage, l'élève lors de l'entretien avec la CPE lui a clairement dit: "Ben oui, j'avoue, j'ai fait exprès... Mme R. (moi..), elle est pas comme les autres profs. Elle laisse pas faire, elle lâche rien...je savais qu'elle allait réagir..."

Beh ouais, j'assume: je suis contente d'avoir cette réputation de prof qui cadre, ne "lâche rien", plutôt que celle d'une prof qui se laisse piétiner par les élèves.

Et la famille du gosse et lui-même ont été reçus ce soir par la principale et le PP: il sait qu'il y aura conseil de discipline.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Arverne le Sam 14 Mai - 4:46

@Audrey a écrit:Et surtout, sous-entendre que je raconte ça pour me faire "mousser"... ça me laisse vraiment sur le c**...
Oui, surtout de la part de quelqu'un qui se revendique "coup d'enfer" et qui vient raconter tous ces PQR sur un forum.... Ca me laisse moi aussi sur le c**

Arverne
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Rikki le Sam 14 Mai - 7:14

Bel hommage de la part de l'élève.

Finalement, les collégiens sont comme nos petits CP : ça les angoisse complètement ces adultes qui laissent passer tout et n'importe quoi, et ils cherchent l'autorité, le mur, l'adulte solide.

C'est très triste que dans ton établissement ils en rencontrent si peu...

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par roxanne le Sam 14 Mai - 7:30

@Arverne a écrit:
@Audrey a écrit:Et surtout, sous-entendre que je raconte ça pour me faire "mousser"... ça me laisse vraiment sur le c**...
Oui, surtout de la part de quelqu'un qui se revendique "coup d'enfer" et qui vient raconter tous ces PQR sur un forum.... Ca me laisse moi aussi sur le c**
euh ..là pour le coup (sans mauvais jeu de mots) je ne vois pas bien le rapport..Pas la peine de rajouter deux sous à la machine ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grosse colère: traitée comme une élève, et ce devant un élève!

Message par Reine Margot le Sam 14 Mai - 7:38

@Pseudo a écrit:En fait, l'erreur de l'adjoint, c'est de t'avoir dit ce qu'il t'a dit devant l'élève. A sa place, j'aurais demandé au gosse de s'asseoir et je t'aurais invité à entrer rapidement dans mon bureau pour m'expliquer les choses, histoire de calmer le jeu et de faire le point. Les sanctions contre le gosse étant à prendre plus tard, à froid.

Je vais aller un peu à contre courant, désolée, mais si un élève n'a pas a se conduire comme ce corniaud là, il est inutile, à mon sens, d'aller à l'affrontement. Sauf si on est sûr de remporter, c'est à dire être capable de se battre avec le gosse s'il nous saute à la gorge.
Le gosse était visiblement hors de lui, menaçant, la première des choses est de calmer le jeu. Et d'y revenir une fois les esprits apaisés.

Il s'agit, de fait, de se montrer plus intelligent que le gamin. Au moment du conflit, il est visiblement impossible de se faire entendre, mieux vaut lâcher du mou sur le coup.

Enfin, ce que j'en dis...



le souci c'est que c'est laisser croire au gamin qu'il peut menacer un prof impunément, et pour le prof (et les adultes en général) c'est perdre la face. je remarque que plus ça va, plus on essaie d'apaiser les choses avec les élèves, plus ils vont loin et se permettent de choses. c'est l'élève qui va de plus en plus loin, et c'est 'ladulte qui recule. On voit le résultat actuellement.

Audrey a eu raison de réagir et de ne pas lâcher 'laffaire devant le gamin. L'entretien l'a montré, cet élève cherchait un adulte qui pose des limites, et les a trouvées. Qu'aurait-il fait ensuite si Audrey avait laissé passer les choses? où aurait-il été chercher ces limites?

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum