Phrases racistes ou "limites" dans certaines oeuvres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Phrases racistes ou "limites" dans certaines oeuvres

Message par Marie56 le Mer 11 Mai 2011 - 19:25

Bonjour,

Lorsque je prépare des cours sur des OI ou lorsque je réfléchis à des lectures cursives , il m'arrive souvent de tomber sur des phrases qui me gênent, parce qu'elles pourraient vraiment être mal interprétées par les élèves et révèlent un "arrière-fond" / un inconscient raciste..
Voici quelques exemples - en vrac :
Dans "Le vieux qui lisait des romans d'amour" de Sepulveda, un des personnages parle de "négresse", un terme vraiment péjoratif
Au tout début de Perceval, le narrateur tombe sur "un paysan à la peau sombre comme un Maure : il était d'une laideur et d'une taille stupéfiante"
Dans Bel-ami de Maupassant, je me souviens qu'il y a certaines phrases "limites" sur les banquiers juifs.
Bref, je pourrais multiplier les exemples de ces phrases ou passages gênants.... Avez-vous déjà eu des remarques d'élèves à ce propos, et vous est-il déjà arrivé d'abandonner l'idée d'étudier telle ou telle oeuvre en raison du caractère gênant de certains passages (même si ces passages sont très limités, bien sûr) ?

Marie56
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases racistes ou "limites" dans certaines oeuvres

Message par painbeurre le Mer 11 Mai 2011 - 19:51

Avec mes 5e je fais Yvain ou Lancelot où on nous parle de vils "nains" (du coup je leur explique que tous les gens "différents" sont mal vus au Moyen Age, "nains", noirs, roux !) et dans Les Fourberies de Scapin Molière se lache sur les turcs (en sachant que j'ai des élèves turcs en classe...) : eh bien ça ne m'empêche pas du tout de le faire en classe, non que je cautionne ces discours mais je pense que c'est important de parler de l'évolution des moeurs et d'aborder le thème du racisme avec eux...
Et jusqu'ici c'est très bien passé (même le coup des turcs chez Molière ^^), le tout c'est d'aborder sainement la chose.

painbeurre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases racistes ou "limites" dans certaines oeuvres

Message par Angua le Mer 11 Mai 2011 - 19:51

Je n'abandonne pas ces œuvres ou ces extraits, bien au contraire, et je m'attends à ce que les élèves réagissent (traumatisme un jour: uns classe de seconde bovine après un passage de Voyage au bout de la nuit...)
C'est important pour plein de raisons:
- voir le sens réel des mots et leur évolution
- rappeler le contexte historique de l'écriture, observer comment cela permet (par exemple) de construire un personnage, une atmosphère...
- lancer (à une bien maigre échelle, certes) des pistes de réflexion sur le sujet
- comprendre ce qu'ils lisent... et ils en ont besoin.

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases racistes ou "limites" dans certaines oeuvres

Message par Schéhérazade le Mer 11 Mai 2011 - 20:15

J' attends leurs réactions et je remets les choses en perspective (contexte idéologique, etc). Il vaut mieux qu' ils découvrent ce genre de choses avec nous, que nous puissions apporter les éclairages nécessaires, que sans nous, au risque qu' ils prennent tout au pied de la lettre et lisent tout cela sans recul. Les vrais racistes sont des incultes, pas des gens qui seraient influencés par quelques phrases tirées de leur contexte.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases racistes ou "limites" dans certaines oeuvres

Message par doctor who le Mer 11 Mai 2011 - 20:32

Sur La Chanson de Roland, j'introduis par un "cours" d'histoire, où l'on voit les tenants et les aboutissants du "racisme" de ce texte (propagande croisée).

Ca passe très bien. Le côté grand-guignolesque du tout parvient même à faire sourire. Mais j'ai toujours des classes assez correct. Je ne sais pas si je m'y risquerais en Zone de violence.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases racistes ou "limites" dans certaines oeuvres

Message par Invité13 le Mer 11 Mai 2011 - 20:50

@doctor who a écrit:Sur La Chanson de Roland, j'introduis par un "cours" d'histoire, où l'on voit les tenants et les aboutissants du "racisme" de ce texte (propagande croisée).

Ca passe très bien. Le côté grand-guignolesque du tout parvient même à faire sourire. Mais j'ai toujours des classes assez correct. Je ne sais pas si je m'y risquerais en Zone de violence.

Moi, j'ose tout ! J'ai même fait une extrait de Mahomet ou le fanatisme de Voltaire ! Razz

Invité13
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases racistes ou "limites" dans certaines oeuvres

Message par Invité13 le Mer 11 Mai 2011 - 21:12

Sérieusement, il me paraît problématique au contraire d'éviter ces phrases... Les valeurs qui sont actuellement défendues n'étaient pas forcément les mêmes à l'époque. On ne va pas faire comme si l'antisémitisme ou le racisme n'existaient pas avant ou bien comme si cela existait mais que les écrivains, hommes de raison n'en étaient pas entachés...

Oui, de nombreuses générations ont été élevées en entendant les prières sur le peuple déicide, oui la colonisation a parfois été défendue avec l'idée qu'il fallait apporter la civilisation.

Le terme de "négresse", moi au contraire j'y plonge ! Ce mot ne désigne qu'une couleur, le fait qu'il soit devenu péjoratif montre le racisme qui a déformé le mot. Actuellement le mot "noir" prend le même chemin, il faut dire maintenant "black" !
Je demande aux élèves si employer le mot "white" aurait un sens pour eux. Eh ben du coup la notion de connotation, elle est acquise (pareil, quand je leur dis que Jean Sarkozy est un jeune de banlieue).
Et je conclus par Césaire et la négritude.

Quant aux juifs banquiers... oui il est vrai qu'ils sont dénigrés (n'essaie même pas de faire Gobsek !) alors que les banquiers protestants très importants aux XIXè siècle ne le sont pas. Il faut le voir en cours et expliquer qu'il est facile de reprocher aux juifs d'aimer l'argent alors qu'au moyen-âge on leur interdisait de cultiver des terres ou d'en tirer des revenus et qu'ils avaient le quasi-monopole de l'usure. Il faut aussi souligner que c'était bien pratique parce qu'il était alors facile de les montrer comme boucs émissaires et de leur prendre l'argent dont on avait besoin (cf. Philippe le Bel), d'autant plus qu'on ne leur reconnaissait pas le statut de sujet et plus tard de citoyen. Le père de Marx a pu devenir avocat grâce à Napoléon qui a levé l'interdiction faite aux juifs d'être des citoyens/ sujets comme les autres et leur a permis de choisir leur métier. Mais quand les coallisés ont repris Trèves, il a du se convertir pour pouvoir continuer à exercer sa profession.

Et je pense que ce genre de problématique est indispensable à aborder avec mes zozos qui d'un côté souffrent eux-mêmes de préjugés, et d'un autre font preuve d'un antisémitisme ahurissant (j'ai même une élève qui m'a dézingué les chiites cette année, tout juste si Zarqaoui n'avait pas raison !)

D'accord avec Angua, le pire est quand on n'a pas de réaction !

Invité13
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases racistes ou "limites" dans certaines oeuvres

Message par Marie56 le Dim 15 Mai 2011 - 18:16

Ok, merci pour vos réponses... Vous avez raison, je suis trop frileuse, et mieux vaut ne pas éviter ce genre de passages. Vous m'avez convaincue...

Marie56
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum