lelivrescolaire.fr

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par ysabel le Mer 29 Juin - 10:10

Cripure a écrit:
milasaintanne a écrit:Mettre en ligne les cours pour les élèves absents me semble également être le minimum que nous puissions faire pour eux. Voire, pour moi cela fait carrément partie de mon travail. Et comme je te le dis, je le fais depuis dix ans.
Je pense, par exemple, aux élèves hospitalisés qui ne bénéficient pas forcément des dispositifs d'école à l’hôpital, que leur reste-il ? Le CNED ? Les cours privés ? Les cours particuliers ? Elle est où l'égalité dans ce cas ?

Sincèrement, je préfère que les élèves aient mes cours, surtout quand je vois l'indigence de ce qui est proposé sur le site de l'académie en ligne.
C'est en effet une vraie question. Je ne discute évidemment pas l'intérêt pour un élève absent (NB Comment faisait-il avant ? Un copain les lui apportait...). Ce qui m'interpelle, c'est justement l'implication de ce que vous écrivez concernant votre travail. Vous écrivez : "Je préfère que les élèves aient mes cours". Cela signifie-t-il que vos cours se ramènent à ce que vous avez écrit ? Je m'inquiète de la réception d'une telle phrase dans les milieux officiels. D'autant plus qu'en 24 ans de métier, je n'ai encore jamais fait un cours avec un écrit sous les yeux, et que je serais bien en peine d'en fournir un.

Effectivement, fournir le cours sur l'ENT suppose que notre cours est intégralement sur traitement de texte, ce qui n'est pas une obligation aux dernières nouvelles...

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Invité le Mer 29 Juin - 10:22

Cripure a écrit:C'est en effet une vraie question. Je ne discute évidemment pas l'intérêt pour un élève absent (NB Comment faisait-il avant ? Un copain les lui apportait...).

Un copain les lui apportait ??? On lui apportait, parfois et de façon aléatoire (en milieu rural c'est pas forcément pratique !), les pauvres photocopies du cahier d'un camarade (je me rappelle très bien en particulier d'un élèves plâtré de la taille jusqu'aux pieds que j'ai suivi pendant six mois) et la plupart du temps, il revenait en classe sans en avoir fait quoi que ce soit (sauf peut être coller les photocopies sur son cahier ou les recopier tant bien que mal).
L'ENT permet à l'élève qui en a la possibilité (quand on est malade, des fois on ne peut pas travailler, c'est pour ça que ça s'appelle un arrêt de travail d'ailleurs), de suivre le travail fait en classe et même (j'ai eu la cas) de rendre le travail fait de façon synchrone sur un espace numérique et de voir son travail évalué (je n'ai pas dit "noté", de toute façon, tout le monde sait ici que je ne mets plus de notes depuis longtemps).
Bref, l'élève n'est plus coupé du monde de l'école.


Ce qui m'interpelle, c'est justement l'implication de ce que vous écrivez concernant votre travail. Vous écrivez : "Je préfère que les élèves aient mes cours". Cela signifie-t-il que vos cours se ramènent à ce que vous avez écrit ? Je m'inquiète de la réception d'une telle phrase dans les milieux officiels. D'autant plus qu'en 24 ans de métier, je n'ai encore jamais fait un cours avec un écrit sous les yeux, et que je serais bien en peine d'en fournir un.

Au risque de vous étonner, je n'écris pas mes cours non plus parce pendant mes heures de cours ce sont les élèves qui travaillent, pas le prof. Et donc que la trace écrite est personnelle à chaque élève. Ce doit être une question d'ancienneté (27 années de boutique pour moi, si on veut la jouer "grand ancien").
Par contre ils ont tout ce qu'il faut pour faire la même choses que leurs camarades, étant donné qu'ils disposent des mêmes supports de cours que ceux donnés en classe. La seule chose que je ne peux leur offrir c'est le travail collaboratif en classe, vu qu'ils sont en général tous seuls chez eux (ou ailleurs). Par contre je suis à leur disposition sur des espaces de discussion réservés pour leur apporter un coup de main si besoin est. Et corriger individuellement aussi.


Dernière édition par milasaintanne le Mer 29 Juin - 10:29, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Invité le Mer 29 Juin - 10:25

@Y@nn a écrit:
milasaintanne a écrit:Bein des fois non.

Je suis quand même allé vérifier, en prenant une image au pif. Smile

J'ai trouvé dans Les documents du jour (sur le Livrescolaire.fr donc), cette reproduction du Trois mai de Goya. Pas de clic droit possible, pas de récupération possible à moins de faire une méchante capture d'écran évidemment.
Sur Wikipédia, on trouve la reproduction du même tableau, qui plus est en très très haute résolution.

Qu'en dis-tu ? Smile

J'en dis que tu sais comme moi comment fonctionne un site et qu'il est plus facile d'interdire le clic droit sur tout le site que de faire les choses au cas par cas.
Et pourquoi ne me dis tu pas la même chose à propos des manuels payants ?

Sincèrement, je trouve cela complètement anecdotique quand on voit les possibilités de personnalisation du manuel !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par bellaciao le Mer 29 Juin - 10:28

Cripure a écrit: C'est d'ailleurs pour ça, entre autres considérations, qu'il n'y aura pas la moindre pièce jointe dans mon cahier de textes numérique obligatoire l'an prochain. Il y aura seulement le travail à faire et le schéma du cours, souvent sous la forme "suite", "suite". Chacun de nous est irremplaçable dans sa classe, il ne faudrait pas que cela s'oublie.

Bien dit ! aai

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Invité le Mer 29 Juin - 10:28

@ysabel a écrit:
Effectivement, fournir le cours sur l'ENT suppose que notre cours est intégralement sur traitement de texte, ce qui n'est pas une obligation aux dernières nouvelles...

Ah oui, c'est vrai, j'oubliais qu'il y a encore des établissements qui fonctionnent avec des machines à alcool.....
affraid
Spoiler:
Et des lampes à pétrole ? affraid


Sans rire, tu ne fais que ce qui est dans les instructions officielles ??????

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Y@nn le Mer 29 Juin - 10:30

milasaintanne a écrit:Et pourquoi ne me dis tu pas la même chose à propos des manuels payants ?

Eh bien, je le dis ! mais pour le reste, je ne trouve pas du tout cela anecdotique. Et pour ce qui est de la confection d'un site, quand on sait programmer en JavaScript et utiliser des librairies JQuery, on sait insérer un misérable script dans une page HTML. Le cas par cas est donc possible, et cela ne prend pas un temps incroyable. Pourquoi ne pas le faire en ce cas ? Je m'interroge simplement.

Y@nn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par bruno09 le Mer 29 Juin - 10:44

@La Jabotte a écrit:
@Y@nn a écrit:
milasaintanne a écrit:
@La Jabotte a écrit:
Ben après ça faudra pas s'étonner qu'on ferme des postes, puisque nos cours se trouvent accessibles à tous partout via Internet.

bein voila. Étant donné que je mets mes cours en ligne depuis une dizaine d'année au bas mot, ne cherchez pas plus loin la cause des réductions de postes ! humhum

Je mets mes cours en ligne, et ils ne se substituent en aucun cas au véritable enseignement avec un véritable professeur en chair et en os (et un poste). heu

Vous faites exprès ou quoi ? Ce que je dis n'est pas de la fiction, ça a déjà commencé. Les ENT et tout le tralala, ça ne vous parle pas ? Enfin, moi je dis ça, je préfèrerais avoir tort dans 20 ans.

Ne mélangeons pas le prétexte et la réalité. Je suis personnellement très impliqué dans les ENT et je pense malheureusement que tu pourra dire dans vingt ans :"je vous l'avais bien dit". Ils trouveront toujours une bonne raison de fermer des postes. Quand on veux tuer son chien...

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Y@nn le Mer 29 Juin - 10:45

Cripure a écrit:Cela signifie-t-il que vos cours se ramènent à ce que vous avez écrit ? Je m'inquiète de la réception d'une telle phrase dans les milieux officiels. D'autant plus qu'en 24 ans de métier, je n'ai encore jamais fait un cours avec un écrit sous les yeux, et que je serais bien en peine d'en fournir un.

Si je peux diffuser un cours en ligne, c'est essentiellement parce que ce qu'il en reste (ce qu'on appelle si mal et si vilainement "trace écrite") a été fait sur ordinateur et vidéoprojecteur. Il est alors "facile" de l'envoyer sur internet. Mais, ce que je publie est en somme un double informatique (et fantomatique) du cours. Ce n'est évidemment pas le vrai cours, ce qui a été dit, redit, corrigé, ce qui n'a pas été écrit, il n'y a pas ma présence, celle des élèves, etc. On ne peut pas confondre les deux tout de même !

Y@nn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par La Jabotte le Mer 29 Juin - 10:51

milasaintanne a écrit:
Cripure a écrit:C'est en effet une vraie question. Je ne discute évidemment pas l'intérêt pour un élève absent (NB Comment faisait-il avant ? Un copain les lui apportait...).

Un copain les lui apportait ??? On lui apportait, parfois et de façon aléatoire (en milieu rural c'est pas forcément pratique !), les pauvres photocopies du cahier d'un camarade (je me rappelle très bien en particulier d'un élèves plâtré de la taille jusqu'aux pieds que j'ai suivi pendant six mois) et la plupart du temps, il revenait en classe sans en avoir fait quoi que ce soit (sauf peut être coller les photocopies sur son cahier ou les recopier tant bien que mal).
L'ENT permet à l'élève qui en a la possibilité (quand on est malade, des fois on ne peut pas travailler, c'est pour ça que ça s'appelle un arrêt de travail d'ailleurs), de suivre le travail fait en classe et même (j'ai eu la cas) de rendre le travail fait de façon synchrone sur un espace numérique et de voir son travail évalué (je n'ai pas dit "noté", de toute façon, tout le monde sait ici que je ne mets plus de notes depuis longtemps).
Bref, l'élève n'est plus coupé du monde de l'école.

Ah oui ? Et comment doivent faire les élèves malades qui vivent dans les petits villages autour de chez moi ? Creuser eux-mêmes pour qu'Internet vienne jusqu'à eux ? Ou supplier papa-maman de les laisser se connecter deux heures par jour en bas débit (et coût afférent) ?
Vous n'avez pas oublié quelques personnes en route, là ?


Ce qui m'interpelle, c'est justement l'implication de ce que vous écrivez concernant votre travail. Vous écrivez : "Je préfère que les élèves aient mes cours". Cela signifie-t-il que vos cours se ramènent à ce que vous avez écrit ? Je m'inquiète de la réception d'une telle phrase dans les milieux officiels. D'autant plus qu'en 24 ans de métier, je n'ai encore jamais fait un cours avec un écrit sous les yeux, et que je serais bien en peine d'en fournir un.

Au risque de vous étonner, je n'écris pas mes cours non plus parce pendant mes heures de cours ce sont les élèves qui travaillent, pas le prof. Et donc que la trace écrite est personnelle à chaque élève. Ce doit être une question d'ancienneté (27 années de boutique pour moi, si on veut la jouer "grand ancien").
Par contre ils ont tout ce qu'il faut pour faire la même choses que leurs camarades, étant donné qu'ils disposent des mêmes supports de cours que ceux donnés en classe. La seule chose que je ne peux leur offrir c'est le travail collaboratif en classe, vu qu'ils sont en général tous seuls chez eux (ou ailleurs). Par contre je suis à leur disposition sur des espaces de discussion réservés pour leur apporter un coup de main si besoin est. Et corriger individuellement aussi.

Vous voulez sérieusement dire qu'à la fin de votre cours, tous les élèves n'ont pas la même leçon à apprendre ? Et que vous ne vérifiez pas que les élèves qui sont incapables de formuler une demi-phrase complète ont bien un semblant de cours dans leur cahier, si possible sans erreurs ?

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par La Jabotte le Mer 29 Juin - 11:01

milasaintanne a écrit:
@ysabel a écrit:
Effectivement, fournir le cours sur l'ENT suppose que notre cours est intégralement sur traitement de texte, ce qui n'est pas une obligation aux dernières nouvelles...

Ah oui, c'est vrai, j'oubliais qu'il y a encore des établissements qui fonctionnent avec des machines à alcool.....
affraid
Spoiler:
Et des lampes à pétrole ? affraid


Sans rire, tu ne fais que ce qui est dans les instructions officielles ??????

Sans rire, je ne fais même pas TOUT ce qui est dans les instructions officielles.
Je ne mets jamais un cours sur informatique, je suis dans l'impossibilité de travailler directement à l'écran, il faut que je me confronte physiquement au papier, au brouillon et au stylo/crayon. A la fin, j'ai tellement pensé au brouillon que je n'ai pas besoin de remettre au propre : c'est dans la tête. C'est d'ailleurs pourquoi je ne peux que rarement mettre de cours en ligne. D'autant plus que mes cours ne sont jamais identiques, on peut toujours faire mieux.

Je ne fonctionne ni avec machine à alcool, ni avec ENT : je fonctionne avec manuel, quelques photocopies, cahiers et crayons pour les élèves. Et si possible leur tête et la mienne. Le reste n'est que gadget. (C'est mon avis, ce n'est pas une sentence.) Je refuse de leur faire faire un exercice sur un ENT car mon but est qu'ils écrivent à la main. Je refuse de tout balancer par vidéoproj ou TNI car mon but est qu'ils voient (et imitent) mon écriture manuscrite.
Je demande à mes élèves d'aller dans un dictionnaire ou une encyclopédie plutôt que de se précipiter sur Internet.
Pour moi le rapport aux mots est charnel, qu'ils soient écrits ou lus.
J'apprécie la possibilité de travailler sur TNI uniquement pour l'étude de l'image.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par User5899 le Mer 29 Juin - 11:38

milasaintanne a écrit:
cripure a écrit:Ce qui m'interpelle, c'est justement l'implication de ce que vous écrivez concernant votre travail. Vous écrivez : "Je préfère que les élèves aient mes cours". Cela signifie-t-il que vos cours se ramènent à ce que vous avez écrit ? Je m'inquiète de la réception d'une telle phrase dans les milieux officiels. D'autant plus qu'en 24 ans de métier, je n'ai encore jamais fait un cours avec un écrit sous les yeux, et que je serais bien en peine d'en fournir un.

Au risque de vous étonner, je n'écris pas mes cours non plus parce pendant mes heures de cours ce sont les élèves qui travaillent, pas le prof. Et donc que la trace écrite est personnelle à chaque élève. Ce doit être une question d'ancienneté (27 années de boutique pour moi, si on veut la jouer "grand ancien").
Par contre ils ont tout ce qu'il faut pour faire la même choses que leurs camarades, étant donné qu'ils disposent des mêmes supports de cours que ceux donnés en classe. La seule chose que je ne peux leur offrir c'est le travail collaboratif en classe, vu qu'ils sont en général tous seuls chez eux (ou ailleurs). Par contre je suis à leur disposition sur des espaces de discussion réservés pour leur apporter un coup de main si besoin est. Et corriger individuellement aussi.
D'accord. Donc, vos élèves n'ont pas "vos cours" sur le net. Nous sommes bien d'accord. Merci Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par User5899 le Mer 29 Juin - 11:40

milasaintanne a écrit:
@ysabel a écrit:
Effectivement, fournir le cours sur l'ENT suppose que notre cours est intégralement sur traitement de texte, ce qui n'est pas une obligation aux dernières nouvelles...

Ah oui, c'est vrai, j'oubliais qu'il y a encore des établissements qui fonctionnent avec des machines à alcool...
Ca sent bon ... Wink

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par User5899 le Mer 29 Juin - 11:42

@La Jabotte a écrit:Sans rire, je ne fais même pas TOUT ce qui est dans les instructions officielles.
Je ne mets jamais un cours sur informatique, je suis dans l'impossibilité de travailler directement à l'écran, il faut que je me confronte physiquement au papier, au brouillon et au stylo/crayon. A la fin, j'ai tellement pensé au brouillon que je n'ai pas besoin de remettre au propre : c'est dans la tête. C'est d'ailleurs pourquoi je ne peux que rarement mettre de cours en ligne. D'autant plus que mes cours ne sont jamais identiques, on peut toujours faire mieux.

Je ne fonctionne ni avec machine à alcool, ni avec ENT : je fonctionne avec manuel, quelques photocopies, cahiers et crayons pour les élèves. Et si possible leur tête et la mienne. Le reste n'est que gadget. (C'est mon avis, ce n'est pas une sentence.) Je refuse de leur faire faire un exercice sur un ENT car mon but est qu'ils écrivent à la main. Je refuse de tout balancer par vidéoproj ou TNI car mon but est qu'ils voient (et imitent) mon écriture manuscrite.
Je demande à mes élèves d'aller dans un dictionnaire ou une encyclopédie plutôt que de se précipiter sur Internet.
Pour moi le rapport aux mots est charnel, qu'ils soient écrits ou lus.
J'apprécie la possibilité de travailler sur TNI uniquement pour l'étude de l'image.
veneration veneration

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Pierre_au_carré le Mer 29 Juin - 13:00

milasaintanne a écrit:
D'ailleurs que sait-on de l'avenir ? Qui sait si un jour Wikipédia ne sera pas devenu une entreprise commerciale ? Et pourtant, je contribue à Wikipédia. Et tout ce qui est écrit sur ce forum, qui vous dit que personne un jour ne s'en servira dans un but lucratif ?

Ils auraient un paquet de droits à récupérer...

Donner son temps libre pour que les autres gagnent de l'argent avec ? c'est devenu ultra courant ! Et je m'étonne que personne ne s'en indigne. Quand les scouts (ou l'armée du salut ou l'UNICEF) viennent faire les paquets cadeau en fin d'année dans les grands magasins, il permettent à l'enseigne d'économiser le salaire des employés temporaires qu'ils devaient autrefois embaucher, non ? Et le travail des bénévoles des Restos du Coeur paient le salaire des permanents de l'association, non ? Le premier exemple me met hors de moi, le second pas. Comme quoi, c'est toujours le contexte qui permet de juger.

Entre l'humanitaire, l'associatif et une entreprise commerciale, il y a une différence...


Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Pierre_au_carré le Mer 29 Juin - 13:04

@Rikki a écrit:De plus, la masse de travail que cela représente me semble totalement incompatible avec le bénévolat. On n'en est plus à "emballer les cadeaux de Noël", là. On en est à les fabriquer, les cadeaux. Et je ne suis pas un lutin du Père Noël !

Bonne remarque.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par thetis le Mer 29 Juin - 13:40

Je rejoins le dialogue du mois de juin sur le LLS un peu tard ayant omis de surveiller automatiquement le fil de discussion.
Je me permets de remettre les choses au point sur deux affirmations redondantes sur ce post :
- le manque de cohérence du manuel qui serait inhérent à la manière dont il est élaboré
- et l'idée du bénévolat des enseignants y contribuant.

Voici le détail de l'équipe qui a travaillé sur le manuel de 4è de français (énoncé en page 4 de ce post) :
@thetis a écrit:
- 1 directrice d'ouvrage coordonnant la partie Littérature, 1 autre coordonnant la partie Langue, 1 coordonnant la dimension numérique. Ces trois personnes ont eu un boulot de dingue pour réussir à rendre le travail collectif homogène à l'intérieur de chaque partie et dans l'ensemble du manuel, bien + que lorsque un nb limité de profs bosse sur un manuel ; c'est une autre façon de procéder qui a ses avantages et ses limites. Et je suis bien d'accord avec vous qu'en 5ème c'était une première année et il y avait beaucoup de choses à revoir. Mais le manuel a été bouclé dans des délais très réduits et, de ce point de vue, je félicite mes collègues pour ce travail. Pour celui de 4ème, la collaboration s'est avérée bcp + aboutie.
- les auteurs des parties litt et langue sont une poignée, rémunérée effectivement et devant retravailler les chapitres en fonction des critiques formulées ; chacune des directrices a aussi pris en charge un chapitre pour se rendre compte des contraintes des auteurs.
- les co-auteurs (qui sont des relecteurs d'une petite partie de la version papier et des auteurs d'une page de cours en ligne en lien avec un des chapitres du manuel) ne sont pas rémunérés. Je faisais partie de ce groupe l'année passée , puis me suis bien davantage investie dans l'aventure.

==> La page perso créée correspond à un enrichissement de la version papier qui n'existe qu'en ligne, d'où l'absence de rémunération je suppose. Chaque professeur qui utilise le manuel numérique peut en ajouter à son tour. Précisons qu'un modérateur (un des directeurs d'ouvrage) vérifie la cohérence du contenu et les pbs de droit et la publie. Ceci ne diffère pas du fonctionnement des sites/forums où les enseignants partagent leurs contributions...
CESSEZ DONC DE DIRE QUE LE LLS EXPLOITE DES ENSEIGNANTS de manière éhontée...

thetis
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par thetis le Mer 29 Juin - 13:45

Pour continuer à répondre à vos remarques :

* Évidemment le recrutement initial des enseignants contribuant à ce manuel semble maladroite vu les mails à répétition que vous évoquez. Ce n'est pas ainsi que j'ai été recrutée. Mais la qualité et la quantité constatée des interventions des co-auteurs permet très rapidement de tenir compte de leurs remarques ou non, de continuer à collaborer avec eux ou non. Le travail ne se fait donc pas à l'aveugle. Il y a un capitaine (ou plutôt 2/3) dans le bateau pour que la cohérence attendue d'un manuel soit respectée... A la base, les personnes contactées sont toutefois toutes des enseignants qui ont passé un concours (avec évaluation théorique puis pratique de leurs savoirs et savoir-faire), ce qui explique la démarche initiale de prise de contact .


* Sinon, je ne suis pas non plus pour le TOUT NUMERIQUE. Mais j'y vois bien d'autres avantages autres que la simple exploitation de l'image. Il me semble que nous enseignants avons la chance de voir se multiplier les supports, l'accessibilité aux informations recherchées, etc.
==> C'est une des priorités de la ligne éditoriale choisie pour proposer une autre approche du manuel scolaire, mais ce n'est pas la seule puisque le retour aux grands textes littéraires a été fondamental également en réaction contre l'importance accordée dans les séquences à des études entières s'appuyant sur de la littérature de jeunesse... (suite aux programmes de 1996)
== > Mais évidemment, un cours en ligne, de même que le contenu d'un manuel, n'est qu'une base dont se sert le prof pour inventer son cours et se l'approprier, puis ensuite le mettre en scène en interaction avec ses élèves... C'est pourquoi nous aimons sur Neoprofs et ailleurs partager nos expériences et ne pas formater nos cours une fois pour toutes (La mise en ligne de nos cours pour les élèves directement, sans accompagnement de l'enseignant.. moi, cela me fait hurler)...

Thetis

NB : J'étais persuadée que nous pouvions récupérer les images sur le site de LLS , vu qu'elles sont normalement libres de droit, comme vous le faisiez remarquer justement. J'enquête de ce côté car le principe de la présentation de ce site est de le présenter comme une source de documents malléable pour l'enseignant (les versions papier ou pdf présentant, elles, la progression choisie)

thetis
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Rikki le Mer 29 Juin - 13:48

@Y@nn a écrit:
@Rikki a écrit:Par contre, je trouve que faire un manuel, c'est un autre affaire. Il faut qu'il y ait un positionnement clair, une ligne éditoriale bien définie, qui ne peut pas fluctuer, une qualité égale et garantie. Ce qui n'est pas compatible avec le libre.

D'accord quant à la particularité du manuel et ses exigences qui n'ont rien à voir avec le simple fait de publier çà et là des cours en ligne. Mais sur l'incompatibilité du libre avec la "qualité égale et garantie", non ! Ce que l'on peut faire avec des systèmes informatiques d'une complexité difficilement concevable pour les littéraires que nous sommes (moi, en tout cas), on doit pouvoir le faire avec un manuel.

Je ne connais strictement rien à l'informatique, donc, évidemment, je ne peux pas répondre.

Mais en ce qui concerne Wikipédia, on est bien d'accord qu'on n'a une qualité qui n'est ni égale, ni garantie. Ca n'est qu'un simple constat.

Si on fait un manuel scolaire, on doit se référer très précisément aux programmes (ou faire le choix de ne pas les suivre, mais c'est un choix pédagogique qui doit être pleinement assumé), et traiter l'ensemble des points. Il faut que la démarche soit suffisamment similaire et répétitive de leçon en leçon pour que les élèves s'y retrouvent (structure, place de la règle et des exercices, pour ne citer que le plus simple).

Il faut aussi qu'il y ait quelqu'un qui puisse "trancher" en cas de différences de vue. Dans mon cas, c'est une directrice de collection. Qu'en est-il dans le cas du "libre" ? Qui a le dernier mot ? On tire aux dés ? Ou, finalement, tout le monde est égal, mais certains sont plus égaux que d'autres, sinon, on ne s'en sort pas ?

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par thetis le Mer 29 Juin - 13:49

(Audrey, promis, je retire ma casquette LLS pour le reste de ma participation à Néo ! Car je ne me réduis pas à cette expérience professionnelle qui m'a permis de répondre à des attentes liées à l'entrée du numérique dans mon établissement pilote il y a quelques années. Je trouve très intéressant toutes les remarques qui permettront de faire progresser l'entrée du numérique dans notre manière d'enseigner et ne veut nullement devenir le porte parole d'une maison d'édition. Ce n'est pas mon propos. J'espère que la différence pourra être faite vu les remarques tranchées que je lis...)

thetis
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Pierre_au_carré le Mer 29 Juin - 13:56

@thetis a écrit:Je rejoins le dialogue du mois de juin sur le LLS un peu tard ayant omis de surveiller automatiquement le fil de discussion.
Je me permets de remettre les choses au point sur deux affirmations redondantes sur ce post :
- le manque de cohérence du manuel qui serait inhérent à la manière dont il est élaboré
- et l'idée du bénévolat des enseignants y contribuant.

Voici le détail de l'équipe qui a travaillé sur le manuel de 4è de français (énoncé en page 4 de ce post) :
@thetis a écrit:
- 1 directrice d'ouvrage coordonnant la partie Littérature, 1 autre coordonnant la partie Langue, 1 coordonnant la dimension numérique. Ces trois personnes ont eu un boulot de dingue pour réussir à rendre le travail collectif homogène à l'intérieur de chaque partie et dans l'ensemble du manuel, bien + que lorsque un nb limité de profs bosse sur un manuel ; c'est une autre façon de procéder qui a ses avantages et ses limites. Et je suis bien d'accord avec vous qu'en 5ème c'était une première année et il y avait beaucoup de choses à revoir. Mais le manuel a été bouclé dans des délais très réduits et, de ce point de vue, je félicite mes collègues pour ce travail. Pour celui de 4ème, la collaboration s'est avérée bcp + aboutie.
- les auteurs des parties litt et langue sont une poignée, rémunérée effectivement et devant retravailler les chapitres en fonction des critiques formulées ; chacune des directrices a aussi pris en charge un chapitre pour se rendre compte des contraintes des auteurs.
- les co-auteurs (qui sont des relecteurs d'une petite partie de la version papier et des auteurs d'une page de cours en ligne en lien avec un des chapitres du manuel) ne sont pas rémunérés. Je faisais partie de ce groupe l'année passée , puis me suis bien davantage investie dans l'aventure.

==> La page perso créée correspond à un enrichissement de la version papier qui n'existe qu'en ligne, d'où l'absence de rémunération je suppose. Chaque professeur qui utilise le manuel numérique peut en ajouter à son tour. Précisons qu'un modérateur (un des directeurs d'ouvrage) vérifie la cohérence du contenu et les pbs de droit et la publie. Ceci ne diffère pas du fonctionnement des sites/forums où les enseignants partagent leurs contributions...
CESSEZ DONC DE DIRE QUE LE LLS EXPLOITE DES ENSEIGNANTS de manière éhontée...

Quelque soit le mode de publication d'un texte, il y a des droits d'auteur !!
Après, ces auteurs sont libres de ne pas se faire rémunérer mais, quoi qu'il en soit, c'est très limite car ça participe au succès de quelque chose de payant...

A mon avis, ils auront un problème avec ça un jour...
Soit c'est "associatif", soit c'est une entreprise.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Igniatius le Mer 29 Juin - 13:57

@La Jabotte a écrit:
milasaintanne a écrit:
Au risque de vous étonner, je n'écris pas mes cours non plus parce pendant mes heures de cours ce sont les élèves qui travaillent, pas le prof. Et donc que la trace écrite est personnelle à chaque élève. Ce doit être une question d'ancienneté (27 années de boutique pour moi, si on veut la jouer "grand ancien").
Par contre ils ont tout ce qu'il faut pour faire la même choses que leurs camarades, étant donné qu'ils disposent des mêmes supports de cours que ceux donnés en classe. La seule chose que je ne peux leur offrir c'est le travail collaboratif en classe, vu qu'ils sont en général tous seuls chez eux (ou ailleurs). Par contre je suis à leur disposition sur des espaces de discussion réservés pour leur apporter un coup de main si besoin est. Et corriger individuellement aussi.

Vous voulez sérieusement dire qu'à la fin de votre cours, tous les élèves n'ont pas la même leçon à apprendre ? Et que vous ne vérifiez pas que les élèves qui sont incapables de formuler une demi-phrase complète ont bien un semblant de cours dans leur cahier, si possible sans erreurs ?

Oui, là je crois que nous avons une différence profonde de conception d'un cours avec Mila.
Pour moi aussi, le fait que les élèves partent chacun avec des choses différentes sur son cahier est profondément choquant.
L'autre problème que nous avons, c'est que Mila ne donne pas de notes, et ne considère pas les connaissances comme primordiales, du coup, les conséquences de ce genre de pratique peuvent rester assez floues pour les encourager.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Rikki le Mer 29 Juin - 14:02

Thetis, j'ai lu le fonctionnement que tu décris, et en fait ça me donne un peu l'impression d'auteurs et de "sous-auteurs". Des vrais auteurs, qui sont rémunérés et qui ont les contraintes et les responsabilités d'auteurs. Et des "sous-auteurs", dont le rôle sincèrement me paraît flou et pas très bien défini.

Personnellement, en tant qu'auteur, je supporterais très mal qu'un collègue bénévole à qui je n'ai rien demandé vienne relire et corriger mon travail. Ce qui ne m'empêche pas de fréquemment demander leur avis à des collègues, mais je suis en situation de maîtriser ce que je fais.

Peut-être ce fonctionnement a-t-il des avantages, mais j'ai encore du mal à voir lesquels. Sauf à servir de "test" pour recruter des vrais auteurs. Mais quand j'ai été recrutée par la maison d'édition, on m'a donné un travail à faire, avec des contraintes précises, et c'est sur la base de ce "test" que j'ai été embauchée. Par contre, cet essai n'a jamais été publié nulle part, Dieu merci, car il n'aurait pas eu grand sens !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par thetis le Mer 29 Juin - 14:11

Rikki,
Ce que je trouve passionnant ce sont tous les échanges que nous avons eus entre collègues , dans la partie littérature notamment pour choisir les extraits d'oeuvres et les textes constituant les groupements de textes, pour questionner les documents, choisir des exercices complémentaires (lexique, Expr écrite, orale...), pour reformuler, détailler des consignes... Les AUTEURS ont fourni un travail construit et cohérent, les CO-AUTEURS l'ont critiqué par rapport à leurs propres pratiques, leur public, leurs goûts aussi (p/ auteurs/thèmes... choisis). C'est ce que j'aime faire sur les forums et dans mon établissement.
La seule contrainte qui m'a gênée dans le monde éditorial est la contrainte papier de la mise en page (et celle des droits évidemment) qui te pousse à des choix/restrictions qui n'ont plus rien à voir avec ce que tu projetais du point de vue du contenu. Le numérique m'a rouvert en partie les portes de cette liberté...

thetis
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Celeborn le Mer 29 Juin - 14:58

@thetis a écrit:Rikki,
Ce que je trouve passionnant ce sont tous les échanges que nous avons eus entre collègues , dans la partie littérature notamment

Oui parce que la partie grammaire du livre scolaire, honnêtement, elles est très très mauvaise (j'ai déjà eu l'occasion de le signaler ici à l'un de ses promoteurs). Je ne me permettrai pas de juger de votre mode de fonctionnement, ni du fait qu'on ait recours au bénévolat (je pense que chacun fait ce qu'il veut : on me l'aurait proposé, j'aurais refusé et puis voilà), mais à mon sens, ce mode de fonctionnement ne fonctionne pas, car le résultat n'est pas bon, nonobstant les potentialités de personnalisation et l'adaptation aux outils numériques.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par ysabel le Mer 29 Juin - 15:52

milasaintanne a écrit:
@ysabel a écrit:
Effectivement, fournir le cours sur l'ENT suppose que notre cours est intégralement sur traitement de texte, ce qui n'est pas une obligation aux dernières nouvelles...

Ah oui, c'est vrai, j'oubliais qu'il y a encore des établissements qui fonctionnent avec des machines à alcool.....
affraid

Mauvais esprit sans intérêt ! si je fais mon explication de texte sans note, comment pourrais-je mettre mon cours sur l'ENT ? Inutile de jouer à la bécasse.
Spoiler:
Et des lampes à pétrole ? affraid


Sans rire, tu ne fais que ce qui est dans les instructions officielles ?????? Que veux-tu dire par là ? si je suis les IO je fais mon boulot, non ? Devrait-on faire du zèle nécessairement ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: lelivrescolaire.fr

Message par Celeborn le Mer 29 Juin - 16:02

[quote="ysabel"]
milasaintanne a écrit:
@ysabel a écrit:
Effectivement, fournir le cours sur l'ENT suppose que notre cours est intégralement sur traitement de texte, ce qui n'est pas une obligation aux dernières nouvelles...

Ah oui, c'est vrai, j'oubliais qu'il y a encore des établissements qui fonctionnent avec des machines à alcool.....
affraid

Mauvais esprit sans intérêt ! si je fais mon explication de texte sans note, comment pourrais-je mettre mon cours sur l'ENT ? Inutile de jouer à la bécasse.

Ne te fatigue pas, Ysabel. Mila a d'ailleurs écrit 2 messages après qu'elle non plus n'écrivait pas ses cours. Elle cherche juste à être désagréable en disant la première méchanceté qui lui passe par la tête, même si elle vise complètement à côté, voire se plante elle-même la flèche dans l'œil.


Dernière édition par Celeborn le Mer 29 Juin - 21:22, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum