Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
doublecasquette
Devin

Re: Elèves très difficiles,

par doublecasquette le Sam 28 Mai 2011 - 23:08
J'ai le même, avec variante adaptée à leur cas, pour les bébés-lunes, un peu tyrans sur les bords, qui hurlent à la moindre contrariété et passent leur temps à prendre la parole à voix haute sans l'avoir au préalable sollicitée poliment...

Ça parle du nouveau-né qui croit à juste raison être le centre du monde et est persuadé parce que c'est vrai que si ses besoins ne sont pas assouvis à la seconde où il ressent le manque, il va mourir.
Ça continue en expliquant que, plus tard, en grandissant, on se rend compte qu'on est capable de survivre même en différant nos désirs et on apprend à supporter les autres parce qu'on sait qu'on n'est pas le centre du monde.
Et ça finit en expliquant à Tancrède qu'il a pris un peu de retard mais que rien n'est fichu et que s'il progresse rapidement, il aura tôt fait de ne plus ressembler à un nouveau-né vagissant parce qu'il a perdu sa sucette dans l'immensité noire et glacée de son couffin.

Ça marche mais c'est long et énervant...


Dernière édition par doublecasquette le Dim 29 Mai 2011 - 9:48, édité 1 fois
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Elèves très difficiles,

par doctor who le Dim 29 Mai 2011 - 8:40
Une petite lecture de Dolto à conseiller, Doublecoeur ?

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Mufab
Monarque

Re: Elèves très difficiles,

par Mufab le Dim 29 Mai 2011 - 8:51
Les chemins de l'éducation ?

http://www.gallimard.fr/Folio/livre.action?codeProd=A41524
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Elèves très difficiles,

par doublecasquette le Dim 29 Mai 2011 - 9:59
@Mufab a écrit:Les chemins de l'éducation ?

http://www.gallimard.fr/Folio/livre.action?codeProd=A41524

Oui, pourquoi pas ? Ou Au jeu du désir... Ou un autre (Les étapes majeures de l'enfance, tu as lu, Mufab ?), pourvu qu'on lise ce qu'elle disait et non pas qu'on interprète à la Ménie Grégoire ce qui nous arrange.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Mufab
Monarque

Re: Elèves très difficiles,

par Mufab le Lun 30 Mai 2011 - 0:31
Les étapes majeures de l'enfance, tu as lu, Mufab ?

C'est possible, chaispus. En fait je m'étais passionnée pour Dolto lorsque j'étais enceinte de ma première...
J'étais sceptique au départ, mais je me souviens de passages très forts, notamment lorsqu'elle évoque la façon de parler de la mort aux enfants.
Invité
Invité

Re: Elèves très difficiles,

par Invité le Lun 30 Mai 2011 - 19:34
@midjie a écrit:
L'un des deux est un chef de bande et mène les autres au doigt et à l'oeil.

Dans une même classe de 6e, celle dont je suis PP, j'ai (eu, car il n'est plus là désormais) l'ex chef de bande du CM2 de l'école X, l'ex chef de bande du CM2 de l'école B et le cas hors catégorie de l'école G, qui ne s'étaient jamais vus, mais la rencontre a été explosive...Depuis septembre, j'attends la fin de l'année, même si le départ d'un des trois a légèrement amélioré la situation. Mais je plains les collègues de CM2 qui se supportent des élèves pareils toute la semaine ! J'aurais démissionné si je les avis subis 26 h/semaine.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Elèves très difficiles,

par Rikki le Lun 30 Mai 2011 - 19:39
C'est sûr qu'un seul gamin a parfois un pouvoir de nuisance tout à fait disproportionné. Je me souviens des cauchemars que je faisais à l'idée d'emmener un Toto en classe de mer, il y a deux ans... je n'ai pu recommencer à envisager sereinement le départ que le jour où j'ai décidé de le laisser à Paris !

Comment leur fournir, petits (au CE2, pour certains, c'est déjà bien tard), les moyens de se construire autrement que comme caïds, et d'exister autrement qu'en faisant ch... le monde, c'est là tout le défi !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
Invité
Invité

Re: Elèves très difficiles,

par Invité le Lun 30 Mai 2011 - 19:42
Il y a aussi des parents qui seraient à éduquer. J'en ai un diagnostiqué hyper violent en 6e ; sa mère serait à bout par rapport à la psychologie de son enfant.
Je veux bien, mais : 1/ Il a vu toute la série des Saw quand il était au primaire et raffole des films gore, "c'est trop bien !"
2/ En réponse à un mot la prévenant qu'aucun mot n'était signé dans le carnet de son fils, sa mère a répondu : "Et comment voulez-vous donc que je signe s'il ne me montre pas son carnet ?"
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Elèves très difficiles,

par Rikki le Lun 30 Mai 2011 - 19:45
Lornet a écrit:Il y a aussi des parents qui seraient à éduquer. J'en ai un diagnostiqué hyper violent en 6e ; sa mère serait à bout par rapport à la psychologie de son enfant.
Je veux bien, mais : 1/ Il a vu toute la série des Saw quand il était au primaire et raffole des films gore, "c'est trop bien !"
2/ En réponse à un mot la prévenant qu'aucun mot n'était signé dans le carnet de son fils, sa mère a répondu : "Et comment voulez-vous donc que je signe s'il ne me montre pas son carnet ?"

Bien sûr. Mais on ne peut pas agir là, donc, on est bien obligés d'agir là où on est.

J'ai des numéros assez gratinés moi aussi parmi les parents, mais j'essaye de garder de la distance, et puis, le gosse, il faut qu'il fasse avec, alors, on est bien obligés de chercher une réponse dans le cadre de la réalité, et pas dans un monde parfait.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Elèves très difficiles,

par Reine Margot le Lun 30 Mai 2011 - 19:50
mais dans ce cas-là il n'y a pas de réponse et on n'a absolument pas le temps en cours de faire le boulot des parents...à ce stade-là on supporte l'élève jusqu'à la fin de l'année, mais on ne peut pas faire plus. j'ai essayé, à la fin de l'heure, de parler avec ce genre de gamin, de convoquer les parents souvent dépassés...ça ne marche pas.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Elèves très difficiles,

par Rikki le Lun 30 Mai 2011 - 19:53
@Reine Margot a écrit:mais dans ce cas-là il n'y a pas de réponse et on n'a absolument pas le temps en cours de faire le boulot des parents...à ce stade-là on supporte l'élève jusqu'à la fin de l'année, mais on ne peut pas faire plus. j'ai essayé, à la fin de l'heure, de parler avec ce genre de gamin, de convoquer les parents souvent dépassés...ça ne marche pas.

Je ne peux pas me contenter de "il n'y a pas de réponse". On constate quand même des différences d'un établissement à l'autre. Dans notre école, en gros, les gamins dans l'ensemble en ressortent plutôt en meilleur état qu'ils n'y entrent. Ce n'est pas parfait, pas facile, pas limpide, mais dans l'ensemble les plus explosés semblent y trouver une structure rassurante et un endroit où ils peuvent quand même à peu près se construire. Mais on a quand même été obligés d'exclure un enfant — enfin, de le faire changer d'école — en cours d'année, ce qui est un fichu échec tout de même !

Je ne sais pas ce qui est le boulot des parents, mais si on arrive — et parfois, on y arrive — à redonner espoir à la famille dans son enfant, on peut arriver à débloquer des sacrés trucs. Ce n'est ni facile, ni gagné à tous les coups, ni garanti, mais on se doit d'essayer, je pense.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Elèves très difficiles,

par Reine Margot le Lun 30 Mai 2011 - 19:57
oui, on fait ce qu'on peut, en effet. ce que j'appelle le boulot des parents c'est éduquer, c'est à dire donner les règles de vie ( apprendre au gamin qu'il n'est pas le centre du monde comme dit plus haut).

Je crois justement que la grosse différence entre les établissements, c'est que dans certains il est moins nécessaire de faire ce travail, les élèves arrivent en sachant pourquoi ils sont là et donc on peut passer immédiatement à la transmission du savoir. Dans d'autres, on en est à redonner de l'espoir à une famille dans son enfant; comme tu dis, on les éduque plus mais ça prend du temps sur le reste, d'où énormes inégalités...
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Elèves très difficiles,

par Rikki le Lun 30 Mai 2011 - 20:04
Bien sûr, mais à l'âge qu'ont nos élèves, l'éducation est "en cours", de toute manière, quelle que soit la qualité de celle donnée à la maison.

On ne peut pas non plus jeter l'éponge en se disant "S'il te plaît, merci, bonjour, c'est du registre de la maison, je ne leur apprends pas à le dire" !

Cet après-midi, j'en ai encore chopé deux qui ont eu du mal à comprendre pourquoi je les attrapais par le colback alors qu'ils se contentaient de dévaler les escaliers parce qu'ils étaient pressés, et ce n'était tout de même pas leur faute si j'étais sur leur chemin et si je suis trop large et que je prends toute la place ! Ils étaient donc obligés de pousser mes élèves, parce que tout de même, on ne peut pas pousser les maîtresses, soyons logiques !

Mais à force, ça finit quand même un peu par rentrer.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Elèves très difficiles,

par Reine Margot le Lun 30 Mai 2011 - 20:09
oui, en primaire 'cest différent...


_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Elèves très difficiles,

par Dhaiphi le Lun 30 Mai 2011 - 20:27
@Reine Margot a écrit:oui, en primaire 'cest différent...

Différent, très certainement, mais pas mieux ! furieux

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Elèves très difficiles,

par Reine Margot le Lun 30 Mai 2011 - 20:28
où ai-je dit "mieux"? Rolling Eyes

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Elèves très difficiles,

par Dhaiphi le Lun 30 Mai 2011 - 20:45
@Reine Margot a écrit:où ai-je dit "mieux"? Rolling Eyes

C'est un ajout personnel afin que nul ne l'ignore ou même en doute. Laughing

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Kroko
Sage

Re: Elèves très difficiles,

par Kroko le Lun 30 Mai 2011 - 20:47
L'avantage que je vois à la primaire, c'est que (j'espère), on peut encore influencer un chouïa l'éducation des enfants.
L'avantage au collège/lycée, c'est que les pénibles, on ne les voit pas 26h/sem.

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows
Invité
Invité

Re: Elèves très difficiles,

par Invité le Lun 30 Mai 2011 - 20:50
@Kroko a écrit:L'avantage que je vois à la primaire, c'est que (j'espère), on peut encore influencer un chouïa l'éducation des enfants.

J'ai un doute.
Mes 6e étaient déjà comme ça en CM2, d'après les échos que j'ai eus. De la maternelle au CE1-CE2, peut-être...
avatar
Kroko
Sage

Re: Elèves très difficiles,

par Kroko le Lun 30 Mai 2011 - 20:54
Lornet a écrit:
@Kroko a écrit:L'avantage que je vois à la primaire, c'est que (j'espère), on peut encore influencer un chouïa l'éducation des enfants.

J'ai un doute.
Mes 6e étaient déjà comme ça en CM2, d'après les échos que j'ai eus. De la maternelle au CE1-CE2, peut-être...

mince.

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Elèves très difficiles,

par Dhaiphi le Mar 31 Mai 2011 - 21:32
@Kroko a écrit:mince.

Eh oui, "mince"... (soupir) pale

C'est ce que l'on se répète tous les jours, sachant que vos fumeurs de moquette étaient déjà des consommateurs en maternelle où ils se contentaient de la brouter.
De plus, j'ai la prétention, contre vents mauvais et marées contraires, de me vouloir enseignant et non "influenceur en éducation".
Je peux simplement renforcer l'éducation donnée et entretenue dans le milieu familial, rien de plus. Nous ne disposons à ce niveau d'aucune panoplie de sanctions quelque peu dissuasives. furieux

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
rozenn84
Niveau 1

Re: Elèves très difficiles,

par rozenn84 le Mer 1 Juin 2011 - 12:12
Des élèves difficiles, je n'ai eu que ça cette année. Je suis détachée auprès d'un ITEP. L'avantage c'est que je les prends un par un. L'inconvénient c'est que je n'ai que des cas ! De ce que j'ai lu sur ce post, un certains nombre d'enfants relèveraient des ITEP. Pour démarré le processus de prise en charge, il faut une équipe éducative, et bien sur, l'adhésion des parents. On ne doit pas minimiser le désarrois de certains parents face à leurs enfants, même si d'autres pensent qu'ils ne sont pas pire que d'autres, ou que ça passera plus tard Suspect . En revanche, une fois que les parents sont d'accord, selon le fonctionnement de l'ITEP et de son SESSAD, les enseignants qui ont ces enfants hors norme dans leur classe peuvent être soulagés (prise en charge sur le temps scolaire par des éduc spé, ou des enseignants dans ou hors de la classe, prise en charge également des temps de repas etc.)
Voilà pour ma petite et courte expérience.
avatar
nindienne
Niveau 5

Re: Elèves très difficiles,

par nindienne le Jeu 2 Juin 2011 - 20:46
J'ai la possibilité de rester en tant que brigade sur le cp de cette année la collègue étant en congé de présence parentale.

Sauf que un élève de ma collègue redouble et je vais l'avoir et ca me stresse d'avance. Le gamin en question rôte, pète, tape, crie en classe. Il fait des bêtises, style il prend un stylo se lève et va l'enfoncer dans le bras d'un camarade. Hier il a pris une fourchette et l'a emballée dans un sac plastique et piquait ses camarades avec. Tous les jours il y en a des comme ça. Il sait un peu lire mais ne fait rien seul et donc parle, donne des claques en douce et j'en passe.
En recré il est toujours puni, au clae des parents ont fait des lettres pour se plaindre. Il y a eu signalement. La famille est soit disant suivie par un éducateur... On dirait que les parents sont drogués et le mome ne fait pas la différence entre le bien et le mal. De plus, il embrigade certains garçons qui étaient limites.

Ma collègue n'en peut plus, le gamin est très souvent dans nos classes.... ou alors sur le seuil de la porte ouverte et couché par terre,rien ne bouge.

Ca me fait peur car j'en ai eu un dans cette école l'an dernier et c'était horrible. Je ne veux pas revivre cela. Ca m'ennuie car j'adore les collègues et le cp aussi....

Qu'en pensez vous?
rozenn84
Niveau 1

Re: Elèves très difficiles,

par rozenn84 le Jeu 2 Juin 2011 - 20:53
nindienne, tu dis que la famille est "soi-disant" suivie par un éduc. ça veut dire qu'il y a une notification MDPH ? un éduc SESSAD qui fait des visites famille (son SESSAD est rattaché à quel type d'établissement ?) ? y-at-il eu des équipes éducatives avec le référent de scolarité ?
Je constate que les enseignants sont très démunis face à ces enfants (je l'étais aussi avant d'être placée sur un poste ITEP- SESSAD). La loi de 2005 impose d'accueillir tous les enfants à l'école mais pas à n'importe quelle condition. Ce sont parfois les écoles qui demandent l'aide de la MDPH. le point de départ, c'est l'équipe éducative à laquelle le référent de scolarité doit être convié.
avatar
nindienne
Niveau 5

Re: Elèves très difficiles,

par nindienne le Jeu 2 Juin 2011 - 21:42
Il y a eu équipe éducative mais les parents refusent les soins.
L'éducateur je crois est en lien avec un juge. En fait un jour, l'éducateur a appelé à l'école pour nous informer du suivi mais on est tombé des nus on ne le savait pas. En fait la famille s'était "enfuie" six mois en Martinique ou Guadeloupe et les services avaient perdu leur traces, puis ils sont revenus ici et ils ont été retrouvés. Tout cela n'est pas clair. On en sait pas plus. On ne sait même pas si le gamin a suivi une maternelle ou pas. La maîtresse G dit qu'elle pense qu'il relève d'itep je crois. Par exemple aussi à la cantine il mange seul à,une table car ingérable...
Mais à part le signalement suite aux violences quotidiennes rien n'est fait... Déjà que dans l'école, on a un gamin de ce2 niveau moyen section toujours dans l'école et que ni ime, ni itep n'en veut et il est là depuis quatre ans...

Je suis désemparée tout de même car les collègues veulent que je reste, moi aussi mais à cause d'un élève ca me rebute je n'ai pas envie de passer l'année de la collègue, c'est égoïste mais elle est à bout alors... et il n'a que six ans...
Je trouve vraiment anormal que l'inspectrice ne se déplace pas suite à tout cela.
Contenu sponsorisé

Re: Elèves très difficiles,

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum