lettre d'un enseignant écoeuré

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par minette74 le Ven 20 Mai - 15:00

Bien que je ne sois pas prof de langue en lycée, je suis entièrement d'accord !
Qu'en pensent les collègues concernés ?

minette74
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par alexreims le Ven 20 Mai - 15:36

Maintenant imaginez que vous avez un établissement où il y a des élèves en Euro (normalement DNL), que ces élèves sont répartis dans différentes classes et que l'on met en barrette et en groupe les cours de langue et d'histoire-géo... vous avez là encore la création de groupes de niveaux en langue... et en histoire-géo, ce qui conduit à la création de classes poubelles en langue et HG ! Super système, n'est-ce pas?
Comment voulez-vous que les élèves soient motivés... ?

alexreims
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par roxanne le Ven 20 Mai - 15:39

Ceci dit une fois de plus , rien de neuf sous le soleil.J'ai passé un bac A2 en 1990.En première , on az eu la chance d'être une classe uniquement de A2 (lettres et langues je rappelle pour les moins de 30 ans ..) de 23 élèves ...23 élèves dans toutes les matières sauf ..en anglais où nous étions mélangés avec des B (es) et où nous étions donc 40 !! (et au passage avec une prof notoirement incompétente !)

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par Invité le Ven 20 Mai - 15:54

moi aussi j'ai connu des groupes de "niveau" en langues. En tant qu'élève, ça me convenait très bien. Il y avait un test en début d'année, puis on ne changeait que si de gros progrès avaient été faits. J'ai ainsi connu le groupe "faible" comme "fort". Pas de traumatisme particulier...

Bref, si c'est ça qui est "écœurant", l'auteur de cette lettre n'a pas encore vu grand choses de l'EducNat...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par mimile le Ven 20 Mai - 16:16

Nous c'était en maths les groupes de niveau. Ca ne m'avait pas choquée.

mimile
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par Reine Margot le Ven 20 Mai - 16:24

les groupes de niveau, sans être "choquants", ne marchent pas, car les plus faibles s'enfoncent et pour les autres ça ne change rien.

sinon la dénonciation du côté "vitrine" et "réunionnite" de ce genre de chose est très vraie.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par mimile le Ven 20 Mai - 16:25

Le problème des groupes de compétences, c'est qu'il va bientôt falloir un amphi pour les conseils de classe de seconde : entre les profs de langue, les enseignements d'exploration (4 profs par classe)...

Tous ces enseignants qui en plus se coltinent le cas kevinou et ses problème d'orientation alors qu'ils ne l'ont jamais vu.

mimile
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par Dulcinea le Ven 20 Mai - 18:30

Je viens de lire l'article. Je suis totalement d'accord avec Jean d'Agnan. Je vais l'afficher dans la salle des profs. Mes collègues d'anglais mettent en place les groupes de compétences en 2°, je leur souhaite bien du courage.

Pour moi, ce système est la fin de toute liberté pédagogique et dénature totalement notre mission.

Dulcinea
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par Fantômette le Ven 20 Mai - 18:37

Je viens d'envoyer l'article à mes collègues de langue. Mais, comme d'habitude, je doute qu'il y ait une réaction. TOUT passe, désormais. C'est ça qui m'écoeure.

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par micaschiste le Ven 20 Mai - 21:48

dans mon établissement les groupes de compétences ont été testés.
Cela a mis des contraintes énormes sur les emplois du temps (plusieurs classes en barrettes qui ont des répercussions sur d'autres disciplines).
Pour le changement de groupe,j'ai vu les profs de langues tirer au sort le groupe qui leur était attribué, histoire que chaque prof ait la même proba de tomber sur le groupes des forts ou des faibles...et que cela ne fasse pas d'histoire.
Cela a compliqué le travail de suivi et les pauvres profs de langues ont passé des heures en salle des profs (avec leur emploi du temps ''gruyère'') à se concerter (j'avais aussi un énorme trou le jour de leur concertation)
Je les ai vues s'arracher les cheveux pour constituer les groupes, savoir comment évaluer...

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par vélo1 le Ven 20 Mai - 22:41

@micaschiste a écrit:dans mon établissement les groupes de compétences ont été testés.
Cela a mis des contraintes énormes sur les emplois du temps (plusieurs classes en barrettes qui ont des répercussions sur d'autres disciplines).
Pour le changement de groupe,j'ai vu les profs de langues tirer au sort le groupe qui leur était attribué, histoire que chaque prof ait la même proba de tomber sur le groupes des forts ou des faibles...et que cela ne fasse pas d'histoire.
Cela a compliqué le travail de suivi et les pauvres profs de langues ont passé des heures en salle des profs (avec leur emploi du temps ''gruyère'') à se concerter (j'avais aussi un énorme trou le jour de leur concertation)
Je les ai vues s'arracher les cheveux pour constituer les groupes, savoir comment évaluer...

on fait ça aussi dans mon lycée depuis 7 ans et c'est l'horreur!!
faut que tout le monde soit d'accord, une progression, un effectif similaire, dispatcher les bandes de copains...bcp de contraintes pour pas grand chose au final.

vélo1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par Hervé Hervé le Sam 21 Mai - 7:48

Le problème de l'EN c'est ça (entre autres...):

"Au moment du bilan le consensus se fait. Lourdeur du dispositif, résultats négatifs, fonctionnement pédagogique contre-productif, perte de suivi des élèves, pour l’équipe enseignante le constat est désastreux. Même l’administration déplore, elle aussi, les contraintes énormes auxquelles l’organisation de ces groupes de compétences la soumet.


Pourtant à la rentrée, au lycée, les "groupes de compétences" seront maintenus. Ils seront en outre étendus aux premières. Parce que l’inspection le "recommande" et que l’administration ne veut pas aller à l’encontre de ces recommandations."

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par John le Sam 21 Mai - 8:49

Je ne suis pas d'accord : il y a beaucoup de lycées qui sont très contents des groupes de compétences.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par User5899 le Sam 21 Mai - 14:57

@John a écrit:Je ne suis pas d'accord : il y a beaucoup de lycées qui sont très contents des groupes de compétences.
Oui. Mais de profs, d'élèves, de parents ??

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par Finrod le Sam 21 Mai - 15:13

@Reine Margot a écrit:les groupes de niveau, sans être "choquants", ne marchent pas, car les plus faibles s'enfoncent et pour les autres ça ne change rien.

ça dépend un peu de quoi on parle. Si on parle d'un élève qui ne veut pas travailler, ne veut pas intéresser et ne se sent pas à sa place, c'est sur que le principe d'un groupe de niveau est biaisé puisque l'objectif pour ce gamin est soit de trouver un cursus qui le motive (impossible avec le collège unique, il n'y a quasiment qu'un seul choix), szoit de le remotiver autrement, en profitant de l'ambiance studieuse de la première moitié de la classe (enfin, quand la première moitié n'est pas elle aussi dans le même cas).

Or, lorsque l'on parle d'élèves qui viennent pour apprendre, la perspective de groupe de niveau n'est plus inadaptés puisqu'il s'agit d'aborder les leçons à un rythmes plus adapté à l'élève qui est déjà dans une démarche d'apprentissage.

Hé ben moi, j'ai des trois dans ma classe de seconde hétérogène ++, des pas motivés qui savent pas me répondre quand je leur demande "qu'est ce que le "x" ? " dans une équation (là seule une prise en charge individuelle peut jouer, mais vu qu'ils ne sont pas à leur place...) , puis il ya les très bons qui s'ennuient et que je dois reprendre régulièrement, les moyens bons, pour qui ça va et les moyens pas bon qui galère un max parce que je m'occupe d'eux autant et au même rythme que les moyens bons... Des élèves motivés, parfois timides qui viennent me voir à la fin d'une heure, alors que tout le monde semble avoir compris parce qu'ils ont été largués et n'ont pas osé poser une question.

Avec des "apprenants" qui sont en posture d'élèves, cela peut très bien fonctionner un groupe de niveau. S'il est homogène et que les exigences sont progressives. Mais bon, ça coute de l'argent tout ça, alors autant ne pas rêver.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par John le Sam 21 Mai - 15:14

Cripure a écrit:
@John a écrit:Je ne suis pas d'accord : il y a beaucoup de lycées qui sont très contents des groupes de compétences.
Oui. Mais de profs, d'élèves, de parents ??
Les trois, et l'administration aussi.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par User5899 le Sam 21 Mai - 16:33

@John a écrit:
Cripure a écrit:
@John a écrit:Je ne suis pas d'accord : il y a beaucoup de lycées qui sont très contents des groupes de compétences.
Oui. Mais de profs, d'élèves, de parents ??
Les trois, et l'administration aussi.
Ben tant mieux alors. Ce qui serait bien, c'est qu'ils publient quelque part leur technique pour que ça se soit bien passé, histoire d'aider d'autres qui galèrent.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par luc chatouille le Sam 21 Mai - 16:36

Cripure a écrit:
@John a écrit:
Cripure a écrit:
@John a écrit:Je ne suis pas d'accord : il y a beaucoup de lycées qui sont très contents des groupes de compétences.
Oui. Mais de profs, d'élèves, de parents ??
Les trois, et l'administration aussi.
Ben tant mieux alors. Ce qui serait bien, c'est qu'ils publient quelque part leur technique pour que ça se soit bien passé, histoire d'aider d'autres qui galèrent.

+++1
J'attends aussi...

luc chatouille
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par Dulcinea le Dim 22 Mai - 9:43

Je crois qu'on va pouvoir attendre un certain temps... Les quelques témoignages positifs ne le sont qu'à moitié, les profs déplorant le temps de concertation chronophage pour lequel ils ne sont pas payés, entre autre. Et puis ces témoignages sont commandités par des IPR pro-groupes de compétences, le jeu est biaisé.

J'avais participé à une expérimentation dans un lycée en 2003, l'expérimentation n'avait pas été reconduite. Les mauvais étaient encore plus mauvais, les bons toujours bons, les parents très mécontents de ne pas avoir un référent en LV sans parler des pbs de vie sco "ah bah, je savais pas que j'avais changé de groupe, mais je vais dans quelle salle et avec quel prof?".

A ceci j'ajouterais la grande frustration des profs de LV de ne pas pouvoir suivre une classe sur l'année, de ne pas pouvoir bien connaître ses élèves, de ne pas avoir le choix quant aux thématiques et aux types d'évaluation, bref d'être complètement ligotés!!

J'aimerais bien voir la réaction des collègues des autres matières si on leur demandait de travailler ainsi. On nous l'a imposé à nous en LV car on est très dociles.

Dulcinea
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par Esteban le Dim 22 Mai - 22:26

Dans mon lycée, on nous a "offert" des groupes de 20 élèves en seconde, afin de nous "encourager" à mettre en place ces fameux groupes.
Les IPR de langues sont venus nous vanter leurs mérites mirifiques — avec des exemples "plus langue de bois, tu meurs" !

Bref, résistant gentiment, à part 2-3 projets entre collègues, nous n'avons pas mis les groupes en place cette année.
Du coup, une collègue de langue élue au CA s'est pris une volée de bois vert par le proviseur ("on leur donne des petits groupes, faut voir ce que vous en faites!") — en pleine réunion et alors que la pauvre n'avait rien demandé.
A présent on nous menace à demi mot de nous redonner des groupes plus importants — voire des classes entières — si on ne promet pas de céder.

La lettre citée plus haut ne m'incite guère à me lancer dans l'aventure — et je me demande bien ce qui pousse nos têtes pensantes à tenter de nous les imposer.

Esteban
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par Provence le Dim 22 Mai - 22:28

C'est bien connu qu'on réussit mieux en langues quand est est 35 par groupe... Rolling Eyes Ce n'est pas comme si on demandait aux élèves de participer...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par John le Dim 22 Mai - 22:41

Voilà ce qui m'a été soufflé :

Les groupes de compétence, c'est bien parce que :
- les élèves avancent à leur rythme,
- tous les élèves travaillent, alors que sinon on perd les plus en retard et on ennuie les plus en avance,
- les cours sont alignés sur des horaires corrects,
- des heures sont banalisées sur le temps de travail pour constituer les groupes au début de chaque séquence,
- ceux qui veulent travailler en équipe le font, ceux qui sont plus indépendants le restent aussi,
- il n'y a pas tant de réunions que ça mais il faut discuter avec les collègues sur la progression et les évaluations (date et contenu).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par Esteban le Dim 22 Mai - 23:10

Au sujet des moments nécessaires de concertation, l'équipe de direction nous a clairement dit que ce temps devrait être pris hors du temps de travail, que nous étions payés "pour le temps passé face aux élèves" et que nous pouvions très bien nous arranger pour nous concerter, par exemple, pendant les heures de repas. Suspect

Esteban
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre d'un enseignant écoeuré

Message par John le Dim 22 Mai - 23:23

Dans les établissements que je connais, les heures de concertation pour établir les groupes ne sont pas payées en plus, mais elles ont lieu par exemple une fois à la rentrée de chaque trimestre, sur les heures où normalement les enseignants ont les groupes concernés.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum