" La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par Rikki le Mer 25 Mai 2011 - 17:11

Cripure a écrit:
@Rikki a écrit:
@Lysimaque a écrit:Pas du tout, c'est encore trop bien écrit.
Non! c'est comme ça qu'il faut faire :

"Y a une chèvre. La chèvre , elle est attachée avec une corde. La chèvre, elle aime pas trop ça, être attachée. "

Je faisais le niveau CP, hein ! Niveau 4 ! Ca, c'est le niveau grande section, à mon avis !

En PS - niveau 1 :

"Y'a une chèvre. Elle fait bêêêêê, bêêêêê. Pourquoi elle fait bêêêê, la chèvre ? Parce que y'a une corde à son cou. Aïe aïe aïe, ça fait bobo, la corde."
En T L, ça devrait plaire, ça Twisted Evil Enfin... Quand ils auront cherché "sé koi un'corde".

Je peux te faire "Tous les matins du monde", si tu veux, en Oralbum !

"Y'a deux filles. Elles s'embêtent, leur papa il est pas rigolo et puis elles ont pas de maman, snif. Alors, voilà, y'a un gentil monsieur, il arrive. Le monsieur, il joue de la musique." (je ne me rappelle plus bien, ce truc me tombe des mains, mais je crois que globalement, c'est ça l'histoire).

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par Provence le Mer 25 Mai 2011 - 17:18

Le principe de l'oralbum est épouvantable!

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par Rikki le Mer 25 Mai 2011 - 17:30

@Provence a écrit:Le principe de l'oralbum est épouvantable!


Hé oui. Mais on ne l'a pas inventé...

Ici, le Petit Poucet


"Ses parents, ils l'ont appelé comme ça"... c'est pas moi qui le dis, c'est dedans !


Et ma collègue et amie de petite section a eu droit à des animations pédagogiques de circonscription, obligatoires bien sûr, avec les auteurs des Oralbums... tiens, là, y'avait pas de promo cachée, c'était juste de la pédagogie, hein !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par Provence le Mer 25 Mai 2011 - 17:39

Après, on critique le style familier des rédactions... Evidemment, si les enfants entendent des horreurs à longueur de journée...

Tes mots y pas beaux et tes phrases, elles sont pas bien. Faut écrire mieux sinon bobo la note.


Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par Rikki le Mer 25 Mai 2011 - 17:53

Et vous noterez que ça n'est pas un vague éditeur libanais inconnu qui publie ça, hein : c'est Retz, tout de même !

LA référence !

Ca fait trembler, non ?

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par User5899 le Mer 25 Mai 2011 - 18:16

@Rikki a écrit:
Cripure a écrit:
@Rikki a écrit:
@Lysimaque a écrit:Pas du tout, c'est encore trop bien écrit.
Non! c'est comme ça qu'il faut faire :

"Y a une chèvre. La chèvre , elle est attachée avec une corde. La chèvre, elle aime pas trop ça, être attachée. "

Je faisais le niveau CP, hein ! Niveau 4 ! Ca, c'est le niveau grande section, à mon avis !

En PS - niveau 1 :

"Y'a une chèvre. Elle fait bêêêêê, bêêêêê. Pourquoi elle fait bêêêê, la chèvre ? Parce que y'a une corde à son cou. Aïe aïe aïe, ça fait bobo, la corde."
En T L, ça devrait plaire, ça Twisted Evil Enfin... Quand ils auront cherché "sé koi un'corde".

Je peux te faire "Tous les matins du monde", si tu veux, en Oralbum !

"Y'a deux filles. Elles s'embêtent, leur papa il est pas rigolo et puis elles ont pas de maman, snif. Alors, voilà, y'a un gentil monsieur, il arrive. Le monsieur, il joue de la musique." (je ne me rappelle plus bien, ce truc me tombe des mains, mais je crois que globalement, c'est ça l'histoire).
Ce n'est pas "un monsieur". C'est un jeune homme au sexe épais (c'est écrit).
Les deux filles a gloussent pis bah a se disputent pour la kékette lol ptdr xd à la fin une elle meur l'aut bah ché pus et son père y mange des gaufrètes dans sa caban et y viol la'utre ou y joue de la viole ché pus lol

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par doublecasquette le Mer 25 Mai 2011 - 18:35

Cripure, vous a-t-on déjà dit que vous étiez fait pour écrire des Oralbums ?
Il y a réellement un créneau à prendre, éditorialement parlant, savez-vous ? Pour la maternelle, c'est trop tard, mais pour le lycée, tout est à bâtir...
Voulez-vous que nous en parlions pour vous à deux ou trois personnes qui font de temps en temps des apparitions éclairs sur Néoprofs ?

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par ysabel le Mer 25 Mai 2011 - 18:59

@doublecasquette a écrit:Cripure, vous a-t-on déjà dit que vous étiez fait pour écrire des Oralbums ?
Il y a réellement un créneau à prendre, éditorialement parlant, savez-vous ? Pour la maternelle, c'est trop tard, mais pour le lycée, tout est à bâtir...
Voulez-vous que nous en parlions pour vous à deux ou trois personnes qui font de temps en temps des apparitions éclairs sur Néoprofs ?

lol!

c'est sûr, il a un vrai talent !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par Rikki le Mer 25 Mai 2011 - 19:07

Absolument pas. Il n'a rien compris. Il faut faire en trois étapes — niveau Seconde, niveau Première, puis niveau Terminale.

Au niveau Seconde, il faut faire des phrases facilement assimilables par les élèves :

"un type avec une grosse quéquette".

Au niveau Première, il faut aller vers un vocabulaire et une construction plus difficiles d'accès :

"un jeune homme à la quéquette large".

Enfin, en Terminale, on arrive à un groupe nominal presque parfait :

"Un jeune homme au sexe épais".

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par User5899 le Mer 25 Mai 2011 - 20:35

@doublecasquette a écrit:Cripure, vous a-t-on déjà dit que vous étiez fait pour écrire des Oralbums ?
Il y a réellement un créneau à prendre, éditorialement parlant, savez-vous ? Pour la maternelle, c'est trop tard, mais pour le lycée, tout est à bâtir...
Voulez-vous que nous en parlions pour vous à deux ou trois personnes qui font de temps en temps des apparitions éclairs sur Néoprofs ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par User5899 le Mer 25 Mai 2011 - 20:38

@Rikki a écrit:Absolument pas. Il n'a rien compris. Il faut faire en trois étapes — niveau Seconde, niveau Première, puis niveau Terminale.

Au niveau Seconde, il faut faire des phrases facilement assimilables par les élèves :

"un type avec une grosse quéquette".

Au niveau Première, il faut aller vers un vocabulaire et une construction plus difficiles d'accès :

"un jeune homme à la quéquette large".

Enfin, en Terminale, on arrive à un groupe nominal presque parfait :

"Un jeune homme au sexe épais".
Dites-moi, Rikki, avec ce petit résumé, votre fille se fût-elle moins ennuyée en cours ? Very Happy Qu'en pense-t-elle ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: " La langue scolaire est devenue une sorte de langue étrangère "

Message par Rikki le Mer 25 Mai 2011 - 23:32

Cripure a écrit:
@Rikki a écrit:Absolument pas. Il n'a rien compris. Il faut faire en trois étapes — niveau Seconde, niveau Première, puis niveau Terminale.

Au niveau Seconde, il faut faire des phrases facilement assimilables par les élèves :

"un type avec une grosse quéquette".

Au niveau Première, il faut aller vers un vocabulaire et une construction plus difficiles d'accès :

"un jeune homme à la quéquette large".

Enfin, en Terminale, on arrive à un groupe nominal presque parfait :

"Un jeune homme au sexe épais".
Dites-moi, Rikki, avec ce petit résumé, votre fille se fût-elle moins ennuyée en cours ? Very Happy Qu'en pense-t-elle ?

Ah, j'ai oublié de lui demander. Je pense que son professeur de littérature s'est fait une joie de souligner ce passage, car elle semble avoir une jubilation toute particulière à évoquer ce genre de choses, et / ou à employer du vocabulaire grossier. Exemple : elle a dit récemment en classe, à propos de je ne sais plus quelle œuvre qui n'avait pas l'heur de lui plaire, "Je la conchie". Je trouve ça d'une élégance rare.

Je vais demander à Miss Rikki ce qu'elle pense de mes Oralbums.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum