Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par frankenstein le Dim 29 Mai 2011 - 3:20

@John a écrit:Résumé du JDD :

Société | 28/05/2011 - 19:56
Education : 16.000 postes supprimés en 2012

Luc Chatel, le ministre de l'Education, a jugé probable la suppression d'au moins 16.000 postes en 2012 dans l'Education nationale, soit autant que cette année, par non-remplacement d'un départ en retraite sur deux. Dans le Journal du Dimanche, il ajoute qu'il souhaite que le nombre de classes de primaire soit maintenu à la rentrée 2012, après 1.500 fermetures de classes cette année.


«Il est probable qu'en 2012, la règle du non-remplacement d'un enseignant sur deux aboutisse à moins de 16.000 suppressions de postes», déclare Luc Chatel. «Mais nous n'avons plus beaucoup d'enseignants en surnombre dans le premier degré.»

«J'ai donc proposé au président qu'on ait, l'année prochaine, un traitement spécifique pour le primaire. Cette année, nous avons 1.500 classes en moins, ce qui représente 0,6% du total. Mon objectif, c'est qu'à la rentrée 2012, il y ait autant de classes qu'à la rentrée 2011», ajoute-t-il.

Haro sur les collèges ! diable aah

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par marc44 le Dim 29 Mai 2011 - 6:50


pensez-vous qu'il faudrait fusionner les deux fils de discussion :

1- suppression de 16000 postes
2- changement de la définition du service des enseignants

où 2- n'est bien sûr motivé que par un bénéfice pédagogique pour les élèves ?

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Fourseasons le Dim 29 Mai 2011 - 9:27

Ils peuvent être fiers de leur bilan de dégraissage de l'EN comme ils disent ! Ils ne se sont pas tournés les pouces pendant ce mandat...

2007 : 8700
2008 : 11200
2009 : 13500
2010 : 16000
2011 : 16000
2012 : 16000 ?

Notre cher gouvernement aura donc eu le courage de décider la suppression d'environ 80000 postes d'enseignants ? Et tout ca sans dégrader la qualité de l'enseignement... je tire mon chapeau ! veneration

Ps : Vous êtes d'accord avec les chiffres ? Et avant 2007 combien de postes ont été supprimés ? Il n'y a pas moyen de trouver un joli graphique qui résume la suppression des postes d'enseignants sur du long terme ? ?


J'édite pour répondre à mes questions :

Les suppressions de postes de 2003 à 2010

Après une période de créations de postes qui voulait prendre en compte les nombreux départs à la retraite, la droite au pouvoir depuis 2002 n’a cessé de supprimer des postes … alors que les départs à la retraite se sont amplifiés !

Le mandat « Sarkozy » a encore augmenté le désinvestissement dans l’éducation, comme dans d’autres services publics … sauf la police, qui devrait recruter 4.330 agents de plus en 2010, priorité présidentielle oblige.

Victor Hugo écrivait, lui, « ouvrez une école, vous fermez une prison » …




http://www.sundep.org/spip.php?article724

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par invitéW le Dim 29 Mai 2011 - 9:47

c'est "marrant", la com' gouvernementale ne présente pas la chose de la même façon...
Il préfère s'attarder sur les 17 000 (au lieu de 33000) qui seront recrutés !


http://www.lejdd.fr/Societe/Education/Actualite/Le-ministre-de-l-Education-nationale-Luc-Chatel-embauche-17.000-personnes-321777/?sitemapnews

Vous lancez une campagne de recrutement dans l’Éducation nationale, pourquoi?
L’objectif, c’est d’abord d’attirer les meilleurs talents. Ensuite, nous voulons rappeler que l’Éducation nationale, malgré les restrictions budgétaires, reste aujourd’hui le premier recruteur de France. Nous embaucherons 17.000 personnes en 2011 dans des métiers très différents : 3.000 dans le premier degré, 8.600 dans le second, des agents administratifs, du personnel de santé scolaire, des métiers extrêmement variés. Enfin, nous voulons, à travers cette campagne, rappeler que nous avons revalorisé le métier d’enseignant. Nous avons augmenté la rémunération des jeunes profs de 10% en 2010 : 153 euros net par mois pour les certifiés, 259 euros pour les agrégés.

(...)

Lancer une campagne sur le recrutement au moment où vous supprimez 16.000 postes, n’est-ce pas contradictoire?
Justement, non. En 2007, Nicolas Sarkozy a expliqué que si on voulait revaloriser la Fonction publique, il fallait moins de fonctionnaires mais mieux payés. Cette année, nous ne remplaçons pas 16.000 postes, mais nous allons chercher 17.000 jeunes talents. Il faut cesser les caricatures. On a l’impression que l’Éducation nationale est laissée pour compte. Mais regardons autour de nous. En Angleterre, en Grèce ou au Portugal, des professeurs sont licenciés, leurs rémunérations baissent.

Est-ce que vous revenez sur le principe du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux?
Pas du tout. Il y a cette année 33.000 départs à la retraite : 16.000 ne seront pas remplacés, 17.000 donneront lieu à un recrutement. Le Président ne m’a pas demandé de remettre en cause le non-remplacement d’un enseignant sur deux. La moitié des économies réalisées grâce à cette règle est réaffectée à la revalorisation des profs. Depuis 2007, cela représente un milliard d’euros!

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par marc44 le Dim 29 Mai 2011 - 10:03


Je suis maintenant à peu près sûr que la modification du service des enseignants a pour objectif de permettre de continuer à supprimer des postes, une fois l'os atteint.

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Invité le Dim 29 Mai 2011 - 10:39

c'est évident.
Tout comme la réforme du bac pro. 25% d'économie sur l'ensemble de la formation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Cath le Dim 29 Mai 2011 - 10:41

Tu avais un doute?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Raoul Volfoni le Dim 29 Mai 2011 - 11:44

Lorica a écrit:c'est évident.
Tout comme la réforme du bac pro. 25% d'économie sur l'ensemble de la formation.

Comment ? on m'aurait menti ? Raccourcir la formation des élèves d'une année n'a pas pour but de faire monter le niveau ?

Sad

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Invité le Dim 29 Mai 2011 - 12:02

Kruella a écrit:
Lorica a écrit:c'est évident.
Tout comme la réforme du bac pro. 25% d'économie sur l'ensemble de la formation.

Comment ? on m'aurait menti ? Raccourcir la formation des élèves d'une année n'a pas pour but de faire monter le niveau ?

Sad

surprenant, n'est-ce pas?

mais c'est peut-être ce qu'on appelle "faire mieux avec moins"!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Aurore le Dim 29 Mai 2011 - 12:20

@marc44 a écrit:
Je suis maintenant à peu près sûr que la modification du service des enseignants a pour objectif de permettre de continuer à supprimer des postes, une fois l'os atteint.

Un des chevaux de bataille du programme éducatif du PS, faut-il le rappeler...
Et sous couvert de "pédagogie", de "redéfinition des missions enseignantes" (grrrrr !) et de "soutien aux plus faibles", of course.
Ou comment programmer en douce la suppression de milliers de postes tout en se présentant comme les défenseurs de l'EN, voire comme le "parti des enseignants".

malmaisbien mdr Lool

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par lorette33 le Dim 29 Mai 2011 - 13:56

Une solution toute trouvée consiste à faire sauter les ZEP! Enseignante en maternelle en zep, j'ai 24 élèves! Si je ne suis plus en zep, toutes les classes de mon école prennent 5 élèves en plus. Dans mon cas, une classe de gagnée sans prof en augmentant les effectifs!

lorette33
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Lornet le Dim 29 Mai 2011 - 14:11

@mellevic a écrit:Vous ne trouvez pas que les profs deviennent fous avec les heures supplémentaires? des que quelqu'un est absent tout le monde se rue dessus..

Ce sont généralement toujours les mêmes qui se ruent dessus.
J'avais apprécié la proposition du SNALC, à l'époque, disant qu'il était souhaitable de ne remplacer un collègue absent que dans notre discipline ou dans nos classes. Effectivement, si un professeur de maths prend la classe de 6eC dont le prof de maths est absent, ça n'a rien d'absurde, s'il sait ce qui a été fait par le collègue. Mais cette année, j'ai eu le cas d'élèves me disant "On a déjà vu ça avec notre autre prof de français !" heu C'était leur prof d'EPS qui était absent depuis deux semaines, d'où un programme de français bis alternatif, qui me faisais faire des redites ("Ah, mais on est déjà allé au CDI vendredi !").

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par marc44 le Dim 29 Mai 2011 - 15:34

@Aurore a écrit:
@marc44 a écrit:
Je suis maintenant à peu près sûr que la modification du service des enseignants a pour objectif de permettre de continuer à supprimer des postes, une fois l'os atteint.

Un des chevaux de bataille du programme éducatif du PS, faut-il le rappeler...
Et sous couvert de "pédagogie", de "redéfinition des missions enseignantes" (grrrrr !) et de "soutien aux plus faibles", of course.
Ou comment programmer en douce la suppression de milliers de postes tout en se présentant comme les défenseurs de l'EN, voire comme le "parti des enseignants".

malmaisbien mdr Lool

tu nous feras un bilan de ton action militante syndicale associative etc.... et on comparera.

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par marc44 le Dim 29 Mai 2011 - 15:35

cath5660 a écrit:Tu avais un doute?

j'ai toujours un doute sur tout.
Par contre, une fois qu'on est à peu près sûr, il faut approcher les responsables
et leur mettre le nez dans le caca en leur disant : flagrant délit de mensonge.

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Celeborn le Dim 29 Mai 2011 - 15:41

@marc44 a écrit:
tu nous feras un bilan de ton action militante syndicale associative etc.... et on comparera.

Alors j'ai le même avis qu'Aurore, je souscris à son message ET j'ai une action syndicale. Crédible, même, mon action syndicale. J'ai le droit de critiquer, maintenant ? Smile

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par marc44 le Dim 29 Mai 2011 - 15:46

Mais tu as le droit, et elle aussi, et moi aussi.... j'ai juste dit qu'on fera le bilan des courses.....

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par frankenstein le Dim 29 Mai 2011 - 16:01

@marc44 a écrit:Mais tu as le droit, et elle aussi, et moi aussi.... j'ai juste dit qu'on fera le bilan des courses.....
Quand ? diable

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par marc44 le Dim 29 Mai 2011 - 16:07

d'ici 12 mois.

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Aurore le Dim 29 Mai 2011 - 16:29

@marc44 a écrit:
@Aurore a écrit:
@marc44 a écrit:
Je suis maintenant à peu près sûr que la modification du service des enseignants a pour objectif de permettre de continuer à supprimer des postes, une fois l'os atteint.

Un des chevaux de bataille du programme éducatif du PS, faut-il le rappeler...
Et sous couvert de "pédagogie", de "redéfinition des missions enseignantes" (grrrrr !) et de "soutien aux plus faibles", of course.
Ou comment programmer en douce la suppression de milliers de postes tout en se présentant comme les défenseurs de l'EN, voire comme le "parti des enseignants".

malmaisbien mdr Lool

tu nous feras un bilan de ton action militante syndicale associative etc.... et on comparera.

Remarque totalement hors sujet. D'ailleurs, je ne te critiquais pas personnellement.

Parlons plutôt du fond, Marc. Es-tu en mesure de :

- réfuter mes critiques concernant le PS et son hypocrisie ("je tape à qui mieux mieux sur les grossières suppressions de postes de la droite, mais tout en en prévoyant bien davantage encore, certes par d'autres biais plus sournois et moins visibles médiatiquement, comme l'augmentation du service des profs, pour ne pas la citer),

- me contredire lorsque j'affirme que l'essentiel de la politique de Luc Châtel et de Pécresse (autonomie des facs, réforme inique du lycée, refus de mettre fin au collège unique, réforme et réduction drastique du temps scolaire à venir, compétences, etc., etc....) consiste en un plagiat, les moyens en moins, des idées du PS des années 80 et 90 ?
- et donc lorsque je soutiens que l'action du gouvernement actuel va en grande partie dans le sens de ce que souhaitent effectivement les socialistes en matière d'éducation, qu'il y a actuellement une alliance de circonstance entre les uns et les autres (ex. Julliard et Grosperrin = même combat pour faire de l'école voire de certaines filières du supérieur un lieu d'animation culturelle), et qu'en réalité le PS est ravi de voir la droite faire le sale boulot ?
Franchement, à voir la facilité du recyclage des Debarbieux, Forestier et autres "experts" frelatés d'un gouvernement à l'autre, ça fait réfléchir...

Twisted Evil


Dernière édition par Aurore le Dim 29 Mai 2011 - 16:43, édité 1 fois

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Aurore le Dim 29 Mai 2011 - 16:40

@marc44 a écrit:d'ici 12 mois.

Qu'entends-tu par là ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par marc44 le Dim 29 Mai 2011 - 16:46

>>> Remarque totalement hors sujet. D'ailleurs, je ne te critiquais pas personnellement.

Comme toujours, c'est toi qui définis le périmètre du sujet.

>>>Parlons plutôt du fond, Marc. Es-tu en mesure de :

>>>- réfuter mes critiques concernant le PS et son hypocrisie ("je tape à qui mieux mieux sur les grossières suppressions,

Mais je n'ai pas le détail. Je le demande, dans le maximum de réunions PS, je le demande et je ne manque pas de faire part des remarques que je percevoir ici et ailleurs.

>>>- me contredire lorsque j'affirme que l'essentiel de la politique de Luc Châtel et de Pécresse (autonomie des facs, réforme inique du lycée, refus de mettre fin au collège unique, réforme et réduction drastique du temps scolaire à venir

Je pense que notre divergence majeure est que tu râles de l'extérieur et que je râle de l'intérieur, chacun pensant sa position est plus efficace.

Sur Pécresse, ce que je connais le mieux, oui, je peux te contredire facilement. Je ne suis pas contre l'autonomie, ni pour, je ne crois pas qu'on puisse parler généralement, mais qu'il faut décrire les choses de manière très précise. J'entends plein de gens dire : il faut abroger la LRU, c'est tout ! Il faut des postes ! Il faut un droit à la recherche libre ! Il ne faut pas être évalué, d'ailleurs j'ai déjà été évalué lors de mon DEA en 1984. Je regarde le projet Monthubert (les 30 pages, ligne par ligne) et, très largement, il me convient. Par contre, je casse les pieds à tout le monde pour que :

1) on continue à préciser certains aspects
2) ces projets soient des engagements sur une législature, pas une "boite à outil" pour un candidat divin... surtout quand on dit être un parti parlementariste. Si le PS gagne les législatives en 2012, le groupe parlementaire est plus ou moins connu d'avance, il n'est pas difficile de s'engager sur le projet voté il y a 3 jours.

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Condorcet le Dim 29 Mai 2011 - 16:47

@marc44 a écrit:
@Aurore a écrit:
@marc44 a écrit:
Je suis maintenant à peu près sûr que la modification du service des enseignants a pour objectif de permettre de continuer à supprimer des postes, une fois l'os atteint.

Un des chevaux de bataille du programme éducatif du PS, faut-il le rappeler...
Et sous couvert de "pédagogie", de "redéfinition des missions enseignantes" (grrrrr !) et de "soutien aux plus faibles", of course.
Ou comment programmer en douce la suppression de milliers de postes tout en se présentant comme les défenseurs de l'EN, voire comme le "parti des enseignants".

malmaisbien mdr Lool

tu nous feras un bilan de ton action militante syndicale associative etc.... et on comparera.

Argument d'autorité.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par marc44 le Dim 29 Mai 2011 - 16:49

j'avais cru lire il y a quelques mois qu'Aurore avait de telles implications, c'est pourquoi je proposais qu'elle nous en rende compte, pour voir comment on avance tous, chacun par ses propres voies.

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Condorcet le Dim 29 Mai 2011 - 16:54

J'ai envie de te poser des questions directes :
1/ Que penses-tu du grand emprunt ?
2/ Que penses-tu du benchmarking à l'oeuvre dans l'ESR ?
3/ Comment expliques-tu que certains présidents de région PS aident à l'application de certaines des dispositions phares de la LRU (mise en place des Idex) ?
4/ Que penses-tu de la bibliométrie ?
5/ Comment est-il possible de prétendre faire du doctorat le diplôme de référence tout en voulant augmenter le nombre d'étudiants dans l'enseignement supérieur ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par Aurore le Dim 29 Mai 2011 - 16:57

@marc44 a écrit:>>> Remarque totalement hors sujet. D'ailleurs, je ne te critiquais pas personnellement.

Comme toujours, c'est toi qui définis le périmètre du sujet.

>>>Parlons plutôt du fond, Marc. Es-tu en mesure de :

>>>- réfuter mes critiques concernant le PS et son hypocrisie ("je tape à qui mieux mieux sur les grossières suppressions,

Mais je n'ai pas le détail. Je le demande, dans le maximum de réunions PS, je le demande et je ne manque pas de faire part des remarques que je percevoir ici et ailleurs.

>>>- me contredire lorsque j'affirme que l'essentiel de la politique de Luc Châtel et de Pécresse (autonomie des facs, réforme inique du lycée, refus de mettre fin au collège unique, réforme et réduction drastique du temps scolaire à venir

Je pense que notre divergence majeure est que tu râles de l'extérieur et que je râle de l'intérieur, chacun pensant sa position est plus efficace.

Sur Pécresse, ce que je connais le mieux, oui, je peux te contredire facilement. Je ne suis pas contre l'autonomie, ni pour, je ne crois pas qu'on puisse parler généralement, mais qu'il faut décrire les choses de manière très précise. J'entends plein de gens dire : il faut abroger la LRU, c'est tout ! Il faut des postes ! Il faut un droit à la recherche libre ! Il ne faut pas être évalué, d'ailleurs j'ai déjà été évalué lors de mon DEA en 1984. Je regarde le projet Monthubert (les 30 pages, ligne par ligne) et, très largement, il me convient. Par contre, je casse les pieds à tout le monde pour que :

1) on continue à préciser certains aspects
2) ces projets soient des engagements sur une législature, pas une "boite à outil" pour un candidat divin... surtout quand on dit être un parti parlementariste. Si le PS gagne les législatives en 2012, le groupe parlementaire est plus ou moins connu d'avance, il n'est pas difficile de s'engager sur le projet voté il y a 3 jours.


Donc tu serais par exemple pour la "secondarisation" de la licence voulue par le PS ?
Pour le reste, le sujet de la discussion concernait les suppressions de postes dans le primaire et le secondaire...
Et j'attends toujours les réponses à mes questions... Wink

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux scénarios à l'étude pour supprimer 16000 postes d'enseignants.

Message par marc44 le Dim 29 Mai 2011 - 17:05

tu prédis que le PS va continuer les suppressions de poste. Nous verrons bien.

La secondarisation de la licence ? Concrètement cela signifie quoi ? Augmenter le taux d'encadrement en licence, comme en prépa ou en IUT ? Je pense en effet qu'il faut augmenter l'encadement en licence, avec des moyens mais aussi avec des pratiques pédagogique consistant non pas à faire du méta-transversal, mais faire en sorte que les E/EC mettent plus d'énergie à serrer les boulons et que dans les labos A+ méga-excellents, enseigner en licence ne soit pas considéré comme une activité de sous-merde, parce que c'est ce qui se passe trop souvent.

>>> j'avais cru lire il y a quelques mois qu'Aurore avait de telles implications
tu n'en as pas ? Avec de telles convictions mordantes....

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum