Livres enfant: deux sujets particuliers

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Livres enfant: deux sujets particuliers

Message par Rikki le Mar 31 Mai 2011 - 23:21

Les bouquins de Dolto-Tolitch sont, disons, utilitaires. Ils peuvent trouver une fonction dans une famille.

Ca ne leur donne pas de qualités littéraires, mais il n'y a pas que la littérature dans la vie !

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres enfant: deux sujets particuliers

Message par Duplay le Mar 31 Mai 2011 - 23:54

@Libellune a écrit:
De Dolto, j'ai le "Vivre seul avec papa ou maman", les bestioles le demandent souvent, elles l'ont même emporté chez papa. Donc pas si mal.

Autour de ce thème, il y a un très joli album plein de tendresse, que j'aime beaucoup : "Mes deux maisons" de Claire Masurel chez Bayard Jeunesse. Wink

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres enfant: deux sujets particuliers

Message par Mufab le Mer 1 Juin 2011 - 0:11

Les bouquins de Dolto-Tolitch sont, disons, utilitaires. Ils peuvent trouver une fonction dans une famille.

Ca ne leur donne pas de qualités littéraires, mais il n'y a pas que la littérature dans la vie !

J'avais tapuscrité le texte, si tu veux y jeter un oeil et te faire une idée.




_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres enfant: deux sujets particuliers

Message par LM le Mer 1 Juin 2011 - 8:14

Merci beaucoup pour tous ces titres, j'attends de recevoir ma commande, j'aviserai et selon les questions (ou pas) je piocherai dans vos idées!
C'est vrai qu'elle est petite même si elle est déjà bien maligne pour certaines choses...

LM
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres enfant: deux sujets particuliers

Message par Rikki le Jeu 2 Juin 2011 - 7:45

De toute manière, il y a un moment où on ne peut plus les arrêter, les questions, autrement que par un "stop questions" !

Quand ma dernière fille avait 3 ans, ou un chouia plus, pour rentrer de l'école, on passait parfois par le Père Lachaise où est enterrée ma grand-mère. Cette dernière est morte pendant ma grossesse. J'étais très proche d'elle, et ce deuil pendant une grossesse m'a beaucoup, beaucoup affectée.

La petite n'arrêtait pas de me poser des questions. Au début, sur pourquoi elle était morte, mais ensuite, sur l'état du corps. "Et maintenant, est-ce que c'est déjà un squelette, ou pas ? Est-ce que elle est abîmée ? Est-ce que..." bon, j'arrête, ça m'est désagréable d'évoquer ça.

Un jour, je le lui ai dit. "Ecoute, je n'en sais rien, et je n'ai pas envie de répondre à tes questions. Ma grand-mère, je l'aimais beaucoup, beaucoup, et je n'ai pas envie de penser à elle comme ça, et de me demander ce que devient son corps. On met exprès une pierre tombale avec un nom pour se rappeler la personne, pour cacher ce qu'on n'a pas envie de voir. C'est caché dans la terre, je ne veux ni le voir, ni y penser".

Ca l'a calmée. De temps en temps, elle commençait à poser des questions, et puis me disait "Ah, mais peut-être que tu ne sais pas" ou "Tu sais, si ça te rend triste, on n'en parle plus".

Toute question n'appelle pas forcément une réponse...

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum