Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Reine Margot le Dim 5 Juin 2011 - 0:53

@John a écrit:
quand on voit les élèves qui y sont et qui n'ont que l'envie de travailler dans un létier
heu

faute de frappe, le m est à côté du l !

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Marlou.Bassboost le Dim 5 Juin 2011 - 1:07

je n'ai pas lu tous les commentaires, mais ces idées me plaisent au plus haut point...

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par User5899 le Dim 5 Juin 2011 - 1:21

marlène.N a écrit:je n'ai pas lu tous les commentaires, mais ces idées me plaisent au plus haut point...
Eh bien, montons un parti ! Ou noyautons le PS ! Allons tous voter Montebourg aux primaires Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Condorcet le Dim 5 Juin 2011 - 1:31

ça, c'est une idée vache vache vache

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Condorcet le Dim 5 Juin 2011 - 1:36

Mowgli a écrit:
@condorcet a écrit:En tant qu'historien, c'est un slogan qui m'inquiète beaucoup : il sent trop le poujadisme, le rejet de l'élite qui a failli alors qu'il néglige d'autres inflexions (le basculement de l'électorat communiste vers la droite traditionnelle ou l'extrême droite). La "valeur travail" a fait beaucoup d'adeptes en 2007...
Si nous souhaitons vraiment que 2005 ne soit pas qu'un épiphénomène, il faudra déjà changer la vie et la société en profondeur : malgré toute ma sympathie pour l'extrême-gauche, je doute fort qu'elle pense en ces termes et se placent au-delà de la "table rase".

Mélanchon et Généreux d'extrême-gauche ?
Est-ce qu'il faut en déduire que les Blum et Mendès-France étaient des trotskistes délirants ? Razz

Plus sérieusement, il me semble que la "valeur travail" s'oppose tout simplement à la "valeur spéculation".

De ce point de vue, même des capitalistes à la mode ancienne, attachés à la création d'entreprises et à la production de richesses "réelles", remettent en cause le dévoiement du capitalisme tel qu'ils le conçoivent vers un capitalisme tournant sur la production de richesses "virtuelles" à travers des bulles spéculatives. En gros, c'est l'histoire de la poule aux oeufs d'or !

Léon Blum et Mendès France avaient des positions nuancées : le premier n'a pas engagé la France dans la guerre d'Espagne et le deuxième était partisan en 1945 d'une rigueur monétaire (contre Pleven), ce que De Gaulle a refusé, à la suite de quoi, il a démissionné.
Dans ma bouche, l'extrême-gauche n'est pas une insulte mais force est de constater que puisque les ténors du PS sont classés à gauche alors qu'ils défendent des positions centristes (et que le centre défend toujours des positions du centre-droit), Mélenchon appartient de facto à l'extrême-gauche (alors qu'il défend des positions de gauche).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Aranel53 le Dim 5 Juin 2011 - 10:10

Je pense que la vidéo de l'interview sur BFMTV est vraiment à voir si on veut se faire une idée sur le personnage... Les médias aiment tellement faire de l'audimat avec du clash, que pendant un bon moment, les journalistes lançaient directement des piques à Mélenchon pour le faire s'énerver, suite à sa sortie contre l'étudiant en journalisme. Apparemment, ils se sont un peu calmés, ou lui aussi.


@Condorcet a écrit:En tant qu'historien, c'est un slogan qui m'inquiète beaucoup : il sent trop le poujadisme, le rejet de l'élite qui a failli
Je pense que tu fais référence à "qu'ils s'en aillent tous" comme slogan ? Il faut rappeler que pour lui c'est une référence à un cri du peuple contre leur oligarchie dans des pays ravagés par l'ultralibéralisme : Que se vayan todos !



Ensuite, il récuse être contre "les élites" car en tant que partisan d'une démocratie indirecte, il pense qu'un pays a besoin d'une élite, mais il est contre l'oligarchie, ou "les puissants" qui ont accaparé le pouvoir et le confisquent en favorisant quelques intérêts privés parmi les plus riches. Mais quand bien même, si l'élite a failli, il serait normal qu'elle soit sanctionnée non ? (à mon avis les puissants n'ont pas "failli", ce sont des traîtres qui bossent contre les peuples, donc ils ont bien "réussi" : la dette publique, nouvel esclavagisme pour faire bosser les pauvres pour les riches)

Voter Montebourg aux primaires, peut-être, mais le PS s'est déjà prononcé à l'unanimité sur un programme (et un programme bien mou)! Les primaires ne servent donc pas à infléchir la politique du parti mais juste à choisir un porte-flingue. Ou alors si ça peut infléchir la politique du parti pourquoi se sont-ils mis d'accord AVANT à l'unanimité sur un programme ??

Enfin, Montebourg est bien gentil et séduisant mais ses idées sont inapplicables dans la réalité car elles sont INTERDITES par le traité de Lisbonne que lui et le PS ont voté. Il faut être cohérent. On ne peut pas mentir aux gens avec de belles intentions alors qu'on a voté leur interdiction contre l'avis du peuple français.

@Condorcet a écrit:
Dans ma bouche, l'extrême-gauche n'est pas une insulte mais force est de constater que puisque les ténors du PS sont classés à gauche alors qu'ils défendent des positions centristes (et que le centre défend toujours des positions du centre-droit), Mélenchon appartient de facto à l'extrême-gauche (alors qu'il défend des positions de gauche).
C'est ça, Mélenchon n'est pas d'extrême-gauche, il se dit lui-même "bêtement de gauche". C'est le problème de classer le PS et sa vision néo-libérale du socialisme "à gauche" alors qui n'est plus vraiment "à gauche".

_________________
« Comme le feu de la pierre ne sort, Sans la frapper du fer par violence : Semblablement sans faire grand effort, La Vérité ne sort en évidence. »
Guillaume De La Perrière, 1553.

Aranel53
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par retraitée le Dim 5 Juin 2011 - 10:20

Cripure a écrit:
marlène.N a écrit:je n'ai pas lu tous les commentaires, mais ces idées me plaisent au plus haut point...
Eh bien, montons un parti ! Ou noyautons le PS ! Allons tous voter Montebourg aux primaires Smile

J'avais eu la même idée. C'est ce que je vais faire, histoire de bousculer le PS. mais je suis sûre que les UMP vont aller voter Hollande (pour un euro, ça vaut le coup!)

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par retraitée le Dim 5 Juin 2011 - 10:26


retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Duplay le Dim 5 Juin 2011 - 10:58

@condorcet a écrit:
Léon Blum et Mendès France avaient des positions nuancées : le premier n'a pas engagé la France dans la guerre d'Espagne et le deuxième était partisan en 1945 d'une rigueur monétaire (contre Pleven), ce que De Gaulle a refusé, à la suite de quoi, il a démissionné.
Dans ma bouche, l'extrême-gauche n'est pas une insulte mais force est de constater que puisque les ténors du PS sont classés à gauche alors qu'ils défendent des positions centristes (et que le centre défend toujours des positions du centre-droit), Mélenchon appartient de facto à l'extrême-gauche (alors qu'il défend des positions de gauche).

Bien sûr qu'ils avaient des positions nuancées ! Ce n'est par hasard que je les ai cités eux ! Wink

Mais justement, quand Mendès nous a représentés à Bretton-Woods, ce n'était certes pas pour appeler au "grand soir". Il n'empêche qu'il y a défendu des positions conformes aux intérêts de la France, en particulier sur la question de l'étalon monétaire, et ne s'y est pas comporté en laquais des US. Et sa pensée s'inspirait davantage de Keynes que des Chicago boys ! Rolling Eyes

Et puis surtout, surtout, ses actes étaient en parfaite adéquation avec son discours. Que l'on soit ou non d'accord avec certains de ses choix, on ne peut que saluer son intégrité. C'est le type d'homme qui incarne la politique au sens le plus noble du terme, contrairement à la majorité des laquais carriéristes et mange-galette qui squattent la direction du PS depuis des années et se contentent d'aller là où le vent les pousse, sans être capables de la moindre pensée politique.

Enfin si, ils ont bien une sorte de réflexion politique, avec un p minuscule : comment vendre notre camelote, achetée chez le même fournisseur que la concurrence, en faisant croire qu'elle est différente et bien meilleure !





Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Jim Thompson le Dim 5 Juin 2011 - 11:24

Cripure a écrit:
Mowgli a écrit:
@condorcet a écrit:En tant qu'historien, c'est un slogan qui m'inquiète beaucoup : il sent trop le poujadisme, le rejet de l'élite qui a failli alors qu'il néglige d'autres inflexions (le basculement de l'électorat communiste vers la droite traditionnelle ou l'extrême droite). La "valeur travail" a fait beaucoup d'adeptes en 2007...
Si nous souhaitons vraiment que 2005 ne soit pas qu'un épiphénomène, il faudra déjà changer la vie et la société en profondeur : malgré toute ma sympathie pour l'extrême-gauche, je doute fort qu'elle pense en ces termes et se placent au-delà de la "table rase".

Mélanchon et Généreux d'extrême-gauche ?
Est-ce qu'il faut en déduire que les Blum et Mendès-France étaient des trotskistes délirants ? Razz

Plus sérieusement, il me semble que la "valeur travail" s'oppose tout simplement à la "valeur spéculation".

De ce point de vue, même des capitalistes à la mode ancienne, attachés à la création d'entreprises et à la production de richesses "réelles", remettent en cause le dévoiement du capitalisme tel qu'ils le conçoivent vers un capitalisme tournant sur la production de richesses "virtuelles" à travers des bulles spéculatives. En gros, c'est l'histoire de la poule aux oeufs d'or !
+1
Et le prétendus défenseurs de la valeur travail n'aident jamais ceux qui font tourner une petite ville, c'est-à-dire les artisans et les tout petits entrepreneurs.

+100 Ceux qui défendent "la valeur travail parlent du capital et des gros patrons, ceux du Caca 40, ils ne parlent pas des travailleurs, ni des ptrons de pme ou plus petits encore
et ce sont des gens qui ne travaillent pas
c'est très reagan/Thatcher

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Jim Thompson le Dim 5 Juin 2011 - 11:27

@condorcet a écrit:
Mowgli a écrit:
@condorcet a écrit:En tant qu'historien, c'est un slogan qui m'inquiète beaucoup : il sent trop le poujadisme, le rejet de l'élite qui a failli alors qu'il néglige d'autres inflexions (le basculement de l'électorat communiste vers la droite traditionnelle ou l'extrême droite). La "valeur travail" a fait beaucoup d'adeptes en 2007...
Si nous souhaitons vraiment que 2005 ne soit pas qu'un épiphénomène, il faudra déjà changer la vie et la société en profondeur : malgré toute ma sympathie pour l'extrême-gauche, je doute fort qu'elle pense en ces termes et se placent au-delà de la "table rase".

Mélanchon et Généreux d'extrême-gauche ?
Est-ce qu'il faut en déduire que les Blum et Mendès-France étaient des trotskistes délirants ? Razz

Plus sérieusement, il me semble que la "valeur travail" s'oppose tout simplement à la "valeur spéculation".

De ce point de vue, même des capitalistes à la mode ancienne, attachés à la création d'entreprises et à la production de richesses "réelles", remettent en cause le dévoiement du capitalisme tel qu'ils le conçoivent vers un capitalisme tournant sur la production de richesses "virtuelles" à travers des bulles spéculatives. En gros, c'est l'histoire de la poule aux oeufs d'or !

Léon Blum et Mendès France avaient des positions nuancées : le premier n'a pas engagé la France dans la guerre d'Espagne et le deuxième était partisan en 1945 d'une rigueur monétaire (contre Pleven), ce que De Gaulle a refusé, à la suite de quoi, il a démissionné.
Dans ma bouche, l'extrême-gauche n'est pas une insulte mais force est de constater que puisque les ténors du PS sont classés à gauche alors qu'ils défendent des positions centristes (et que le centre défend toujours des positions du centre-droit), Mélenchon appartient de facto à l'extrême-gauche (alors qu'il défend des positions de gauche).

et ça c'était une belle bourde
sinon c'est vrai que Mélenchon a milité un bon moment à l'OCI (le PT/POI) et qu'il ressort quelques raisonnements bien agréables dans cette période qu'il avait oubliés quand il était au PS

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Raoul Volfoni le Dim 5 Juin 2011 - 11:47

Un détail, concernant l'enseignement professionnel :

- Réintégration dans l’enseignement professionnel des matières telles que l’éducation citoyenne, l’art, le sport

Mes ouailles de lycée pro font déjà du sport, des arts appliqués, et de l'éducation civique (pas l'ECJS des lycéens généraux : de l'éducation civique, désormais évaluée obligatoirement aux examens). Je trouverais plus constructif qu'on parle de permettre à ceux qui le souhaitent de renforcer leur langue vivante, ou d'en pratiquer une seconde (ce n'est pas le cas pour les élèves dont j'avais la charge), voire... une idée naïvement utopiste, qu'on accorde des dédoublements dans les matières générales...

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Jim Thompson le Dim 5 Juin 2011 - 12:07

Kruella a écrit:Un détail, concernant l'enseignement professionnel :

- Réintégration dans l’enseignement professionnel des matières telles que l’éducation citoyenne, l’art, le sport

Mes ouailles de lycée pro font déjà du sport, des arts appliqués, et de l'éducation civique (pas l'ECJS des lycéens généraux : de l'éducation civique, désormais évaluée obligatoirement aux examens). Je trouverais plus constructif qu'on parle de permettre à ceux qui le souhaitent de renforcer leur langue vivante, ou d'en pratiquer une seconde (ce n'est pas le cas pour les élèves dont j'avais la charge), voire... une idée naïvement utopiste, qu'on accorde des dédoublements dans les matières générales...
ça devient s obligatoire la LV2 avec le nouveau Bac Pro?

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Raoul Volfoni le Dim 5 Juin 2011 - 12:45

@Jim : Mes 1res bac pro de cette année n'avaient qu'une langue. Il existe deux grilles pour le bac pro : l'une avec sciences physiques et chimiques, l'autre avec LV2 ; les spécialités sont rattachées à l'une ou l'autre grille. Pour les miens, comme pour la plupart des spécialités de bac pro, c'était grille 1... Certains regrettaient d'avoir dû laisser tomber l'espagnol (car la LV, c'était anglais. Point).

(Lien vers lesdites grilles)

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par User5899 le Dim 5 Juin 2011 - 13:42

Kruella a écrit:Un détail, concernant l'enseignement professionnel :

- Réintégration dans l’enseignement professionnel des matières telles que l’éducation citoyenne, l’art, le sport

Mes ouailles de lycée pro font déjà du sport, des arts appliqués, et de l'éducation civique (pas l'ECJS des lycéens généraux : de l'éducation civique, désormais évaluée obligatoirement aux examens). Je trouverais plus constructif qu'on parle de permettre à ceux qui le souhaitent de renforcer leur langue vivante, ou d'en pratiquer une seconde (ce n'est pas le cas pour les élèves dont j'avais la charge), voire... une idée naïvement utopiste, qu'on accorde des dédoublements dans les matières générales...
Kruella, je suis au CA de mon bahut, qui a des bacs pros 3 ans en hôtellerie et MSA. Dans ces deux grandes branches, partout, les matières générales sont amplement dédoublées, et ce sont les collègues qui déterminent le taux de dédoublement année par année. Ensuite, nous les adoptons en CA, sur proposition du CE qui les reprend à son compte. Je ne comprends donc pas votre dernière phrase : y a-t-il "monarchisme" chez vous ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Raoul Volfoni le Dim 5 Juin 2011 - 14:05

Cripure : je suis stagiaire cette année, j'ignore donc assez largement comment ça se passe. Je peux simplement vous dire que dans mon lycée, tous les cours d'histoire-géo, par exemple, se font en classe entière : avec plus de 30 élèves (et à des heures indues, bien entendu), c'est un grand bonheur. Le français, les maths, l'anglais peuvent être dédoublés, mais rien d'automatique. Au conseil d'enseignement de vendredi, sur les documents fournis par l'administration, les heures d'HG étaient toutes indiquées en classe entière... Il n'y a pas vraiment de place pour de la discussion.

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Cath le Dim 5 Juin 2011 - 14:24

Cripure a écrit:
Kruella a écrit:Un détail, concernant l'enseignement professionnel :

- Réintégration dans l’enseignement professionnel des matières telles que l’éducation citoyenne, l’art, le sport

Mes ouailles de lycée pro font déjà du sport, des arts appliqués, et de l'éducation civique (pas l'ECJS des lycéens généraux : de l'éducation civique, désormais évaluée obligatoirement aux examens). Je trouverais plus constructif qu'on parle de permettre à ceux qui le souhaitent de renforcer leur langue vivante, ou d'en pratiquer une seconde (ce n'est pas le cas pour les élèves dont j'avais la charge), voire... une idée naïvement utopiste, qu'on accorde des dédoublements dans les matières générales...
Kruella, je suis au CA de mon bahut, qui a des bacs pros 3 ans en hôtellerie et MSA. Dans ces deux grandes branches, partout, les matières générales sont amplement dédoublées, et ce sont les collègues qui déterminent le taux de dédoublement année par année. Ensuite, nous les adoptons en CA, sur proposition du CE qui les reprend à son compte. Je ne comprends donc pas votre dernière phrase : y a-t-il "monarchisme" chez vous ?

Le passage au bac pro 3 ans a supprimé la notion même de dédoublement en enseignement général (et même dans les cours théoriques d'enseignement pro).
Tous les cours de français, d'histoire-géo de langue... ont lieu en classe entière. Soit 35 élèves pour la plupart des classes puisque le rectorat "bourre" autant que possible les classes.
Si tes collègues réussissent à dédoubler, c'est donc grâce à une dgh généreuse...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Condorcet le Dim 5 Juin 2011 - 15:08

Mowgli a écrit:
@condorcet a écrit:
Léon Blum et Mendès France avaient des positions nuancées : le premier n'a pas engagé la France dans la guerre d'Espagne et le deuxième était partisan en 1945 d'une rigueur monétaire (contre Pleven), ce que De Gaulle a refusé, à la suite de quoi, il a démissionné.
Dans ma bouche, l'extrême-gauche n'est pas une insulte mais force est de constater que puisque les ténors du PS sont classés à gauche alors qu'ils défendent des positions centristes (et que le centre défend toujours des positions du centre-droit), Mélenchon appartient de facto à l'extrême-gauche (alors qu'il défend des positions de gauche).

Bien sûr qu'ils avaient des positions nuancées ! Ce n'est par hasard que je les ai cités eux ! Wink

Mais justement, quand Mendès nous a représentés à Bretton-Woods, ce n'était certes pas pour appeler au "grand soir". Il n'empêche qu'il y a défendu des positions conformes aux intérêts de la France, en particulier sur la question de l'étalon monétaire, et ne s'y est pas comporté en laquais des US. Et sa pensée s'inspirait davantage de Keynes que des Chicago boys ! Rolling Eyes

Et puis surtout, surtout, ses actes étaient en parfaite adéquation avec son discours. Que l'on soit ou non d'accord avec certains de ses choix, on ne peut que saluer son intégrité. C'est le type d'homme qui incarne la politique au sens le plus noble du terme, contrairement à la majorité des laquais carriéristes et mange-galette qui squattent la direction du PS depuis des années et se contentent d'aller là où le vent les pousse, sans être capables de la moindre pensée politique.

Enfin si, ils ont bien une sorte de réflexion politique, avec un p minuscule : comment vendre notre camelote, achetée chez le même fournisseur que la concurrence, en faisant croire qu'elle est différente et bien meilleure !





Loin de moi l'idée de critiquer les choix et les personnes de Léon Blum et Pierre Mendès France. Le rôle de l'historien n'est pas de juger mais de comprendre.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par User5899 le Dim 5 Juin 2011 - 15:26

cath5660 a écrit:
Cripure a écrit:
Kruella a écrit:Un détail, concernant l'enseignement professionnel :

- Réintégration dans l’enseignement professionnel des matières telles que l’éducation citoyenne, l’art, le sport

Mes ouailles de lycée pro font déjà du sport, des arts appliqués, et de l'éducation civique (pas l'ECJS des lycéens généraux : de l'éducation civique, désormais évaluée obligatoirement aux examens). Je trouverais plus constructif qu'on parle de permettre à ceux qui le souhaitent de renforcer leur langue vivante, ou d'en pratiquer une seconde (ce n'est pas le cas pour les élèves dont j'avais la charge), voire... une idée naïvement utopiste, qu'on accorde des dédoublements dans les matières générales...
Kruella, je suis au CA de mon bahut, qui a des bacs pros 3 ans en hôtellerie et MSA. Dans ces deux grandes branches, partout, les matières générales sont amplement dédoublées, et ce sont les collègues qui déterminent le taux de dédoublement année par année. Ensuite, nous les adoptons en CA, sur proposition du CE qui les reprend à son compte. Je ne comprends donc pas votre dernière phrase : y a-t-il "monarchisme" chez vous ?

Le passage au bac pro 3 ans a supprimé la notion même de dédoublement en enseignement général (et même dans les cours théoriques d'enseignement pro).
Tous les cours de français, d'histoire-géo de langue... ont lieu en classe entière. Soit 35 élèves pour la plupart des classes puisque le rectorat "bourre" autant que possible les classes.
Si tes collègues réussissent à dédoubler, c'est donc grâce à une dgh généreuse...
Entendons-nous. La réforme, qu'elle concerne les sections pro ou les SGT, a supprimé les dédoublements inscrits dans les horaires officiels, on est d'accord. Pour autant, et sans avoir une DHG exubérante, nous dédoublons de ci de là en prenant sur les heures de classe entière que nous réduisons. Chaque établissement (et je le déplore, d'ailleurs) a sa marge d'autonomie et le Conseil pédagogique peut mettre cela en place.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Cath le Dim 5 Juin 2011 - 15:34

Cripure a écrit:
cath5660 a écrit:
Cripure a écrit:
Kruella a écrit:Un détail, concernant l'enseignement professionnel :

- Réintégration dans l’enseignement professionnel des matières telles que l’éducation citoyenne, l’art, le sport

Mes ouailles de lycée pro font déjà du sport, des arts appliqués, et de l'éducation civique (pas l'ECJS des lycéens généraux : de l'éducation civique, désormais évaluée obligatoirement aux examens). Je trouverais plus constructif qu'on parle de permettre à ceux qui le souhaitent de renforcer leur langue vivante, ou d'en pratiquer une seconde (ce n'est pas le cas pour les élèves dont j'avais la charge), voire... une idée naïvement utopiste, qu'on accorde des dédoublements dans les matières générales...
Kruella, je suis au CA de mon bahut, qui a des bacs pros 3 ans en hôtellerie et MSA. Dans ces deux grandes branches, partout, les matières générales sont amplement dédoublées, et ce sont les collègues qui déterminent le taux de dédoublement année par année. Ensuite, nous les adoptons en CA, sur proposition du CE qui les reprend à son compte. Je ne comprends donc pas votre dernière phrase : y a-t-il "monarchisme" chez vous ?

Le passage au bac pro 3 ans a supprimé la notion même de dédoublement en enseignement général (et même dans les cours théoriques d'enseignement pro).
Tous les cours de français, d'histoire-géo de langue... ont lieu en classe entière. Soit 35 élèves pour la plupart des classes puisque le rectorat "bourre" autant que possible les classes.
Si tes collègues réussissent à dédoubler, c'est donc grâce à une dgh généreuse...
Entendons-nous. La réforme, qu'elle concerne les sections pro ou les SGT, a supprimé les dédoublements inscrits dans les horaires officiels, on est d'accord. Pour autant, et sans avoir une DHG exubérante, nous dédoublons de ci de là en prenant sur les heures de classe entière que nous réduisons. Chaque établissement (et je le déplore, d'ailleurs) a sa marge d'autonomie et le Conseil pédagogique peut mettre cela en place.

Sauf que...L'horaire de français en bac pro est de 2.5 h/semaine (et oui...).
Je ne vois pas ce qu'on pourrait réduire pour dédoubler. Sans compter que je suis à peu près sûre que ce n'est pas légal puisque l'élève a droit à cet horaire.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par User5899 le Dim 5 Juin 2011 - 15:34

Breaking news : Le PCF choisit Mélenchon pour représenter le Front de gauche à la présidentielle.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Cath le Dim 5 Juin 2011 - 15:35

Nous avons donc effectivement quelques dédoublements de ci de là, ce qui est infiniment minoritaire.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par User5899 le Dim 5 Juin 2011 - 15:35

cath5660 a écrit:
Cripure a écrit:
cath5660 a écrit:
Cripure a écrit:
Kruella a écrit:Un détail, concernant l'enseignement professionnel :

- Réintégration dans l’enseignement professionnel des matières telles que l’éducation citoyenne, l’art, le sport

Mes ouailles de lycée pro font déjà du sport, des arts appliqués, et de l'éducation civique (pas l'ECJS des lycéens généraux : de l'éducation civique, désormais évaluée obligatoirement aux examens). Je trouverais plus constructif qu'on parle de permettre à ceux qui le souhaitent de renforcer leur langue vivante, ou d'en pratiquer une seconde (ce n'est pas le cas pour les élèves dont j'avais la charge), voire... une idée naïvement utopiste, qu'on accorde des dédoublements dans les matières générales...
Kruella, je suis au CA de mon bahut, qui a des bacs pros 3 ans en hôtellerie et MSA. Dans ces deux grandes branches, partout, les matières générales sont amplement dédoublées, et ce sont les collègues qui déterminent le taux de dédoublement année par année. Ensuite, nous les adoptons en CA, sur proposition du CE qui les reprend à son compte. Je ne comprends donc pas votre dernière phrase : y a-t-il "monarchisme" chez vous ?

Le passage au bac pro 3 ans a supprimé la notion même de dédoublement en enseignement général (et même dans les cours théoriques d'enseignement pro).
Tous les cours de français, d'histoire-géo de langue... ont lieu en classe entière. Soit 35 élèves pour la plupart des classes puisque le rectorat "bourre" autant que possible les classes.
Si tes collègues réussissent à dédoubler, c'est donc grâce à une dgh généreuse...
Entendons-nous. La réforme, qu'elle concerne les sections pro ou les SGT, a supprimé les dédoublements inscrits dans les horaires officiels, on est d'accord. Pour autant, et sans avoir une DHG exubérante, nous dédoublons de ci de là en prenant sur les heures de classe entière que nous réduisons. Chaque établissement (et je le déplore, d'ailleurs) a sa marge d'autonomie et le Conseil pédagogique peut mettre cela en place.

Sauf que...L'horaire de français en bac pro est de 2.5 h/semaine (et oui...).
Je ne vois pas ce qu'on pourrait réduire pour dédoubler. Sans compter que je suis à peu près sûre que ce n'est pas légal puisque l'élève a droit à cet horaire.
Eh bien, gardez vos classes entières, que voulez-vous que je vous dise... Avec l'autonomie des bahuts, il y en a qui se débrouillent mieux que vous. C'est lamentable, mais c'est.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Reine Margot le Dim 5 Juin 2011 - 15:37

sinon, pour ce que j'ai pu voir sur le site du PS, il n'y a que quelques lignes de programme concernant l'éducation, on n'a aucun détail précis. ça n'inspire guère confiance...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par Jim Thompson le Dim 5 Juin 2011 - 15:42

Cripure a écrit:Breaking news : Le PCF choisit Mélenchon pour représenter le Front de gauche à la présidentielle.
C'est pour ma part une bonne chose, car Pierre Laurent n'est pas très charismatique ni très bon tribun
maintenant il faut voir à qui s'ouvre le front d egauche, l y a le PCF,le PG, la Gauche unitaire de Piquet, et je crois qu'il y a les FAGE aussi à voir
je souhaiterais une grande ouverture à LO, POI et NPA mais je crois que ces 3 partis ne veulent pas, en dépit de l'urgence de la situation d'avoir uen gauche de la gauche unie, bref un vrai parti des sociaux-démocrates de gauche face aux casseurs du service public

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tract "éducation" du Parti de Gauche de J. L. Mélenchon

Message par User5899 le Dim 5 Juin 2011 - 15:51

@Jim Thompson a écrit:je souhaiterais une grande ouverture à LO, POI et NPA
C'est en pensant à eux que dans ma définition de la gauche, j'avais précisé "une fois au pouvoir" Twisted Evil Ils ont tous les mains propres, mais ils n'ont pas de mains.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum