Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Leclochard le Dim 5 Juin 2011 - 11:39

@lulucastagnette a écrit:
@Ruthven a écrit:
@Leclochard a écrit:

Je ne suis pas étonné par ton témoignage. Une voiture, c'est un gouffre financier entre le permis, l'achat -très souvent à crédit-, l'entretien, l'assurance, le carburant... Si on doit l'assumer seul, c'est très dur. Pour m'amuser, j'avais calculé combien j'avais économisé en ayant passé le permis à 33 ans et non à 20 ans. J'étais tombé sur un chiffre supérieur à 20000 euros. Shocked

affraid affraid affraid

Oui mais ça marche pour plein de choses.
Si on calcule ce qu'on aurait pu économiser en restant vivre chez nos parents jusqu'à maintenant, on trouverait des sommes terribles... Razz

Ca permet juste de prendre conscience de certaines réalités.
Evidemment, ce n'est pas un principe qui doit régir l'existence.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Salsepareille le Dim 5 Juin 2011 - 11:54

[quote="
Mais à partir du moment où on entre dans la vie active, à notre époque, difficile de se passer du permis et d'une voiture. Alors, oui, ça coûte cher, c'est certain, mais à moins de vivre dans ou à proximité d'une grande ville bien desservie par les transports, il est indispensable (comme pour tout boulot quasiement). Je pense que les 3/4 des établissements scolaires ne sont pas desservis par les transports.
Je peux comprendre les personnes qui ont une peur panique de conduire, mais l'argument du "c'est trop cher, je préfère dépenser mon argent autrement", c'est un peu limite. Ca me fait penser à un sketch de COluche, "L'autostoppeur" où l'humoriste dit au gars qui l'a pris en stop "moi j'ai pas de voiture, je trouve ça trop cher, faut être con pour avoir une voiture"... Rolling Eyes [/quote]

Il y a quelques années, il y avait dans mon collège une prof qui n'avait pas de voiture. Elle avait fait son planning: chaque matin, tel ou tel prof devait aller la chercher à la gare; tel ou tel prof devait la ramener le soir à la gare.
Avant de bien la connaître, moi aussi je la ramenais sans problème à la gare, pensant que cette prof était dans la galère financière et dans l'impossibilité d'avoir une voiture dans l'immédiat. Et puis le jour où elle m'a dit: "acheter une voiture? affraid Non, ça coûte trop cher pour ce que c'est, c'est trop de soucis techniques aussi, je préfère vivre sans, d'ailleurs je m'en sors très bien comme ça"... ben j'ai arrêté de l'emmener à sa gare.
Peu à peu mes collègues ont agi de même.
Et finalement, cette prof a acheté sa voiture.


Dernière édition par Salsepareille le Dim 5 Juin 2011 - 12:00, édité 1 fois

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Salsepareille le Dim 5 Juin 2011 - 12:00

En tout cas, la question initiale de LapetiteMu rejoint un post que j'ai mis il n'y a pas très longtemps: est-ce que les affectations sont données via un calcul de points par l'ordinateur, ou est-ce que la situation humaine est prise en compte?

Si LapetiteMu a une affectation en fonction de l'absence de véhicule, alors d'autres pourraient aussi avoir une affectation en fonction de leur situation personnelle, et là, on ne sait plus où ça s'arrête... Et du coup, le célibataire en pleine santé sans enfants et véhiculé pourra attendre d'être vieux grabataire avant d'avoir le poste de ses rêves (que dis-je: un poste raisonnable).

Je comprends ta situation LaPetiteMu, même si j'ai l'air aigrie. Dans ton cas je pense qu'il vaut mieux attendre l'affectation, avant de stresser. Si ça se trouve tu auras un poste bien desservi. Et sinon...faudra se dépêcher d'avoir le permis.

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lapetitemu le Dim 5 Juin 2011 - 12:03

Bon, si vous tenez absolument à ce que le sujet dévie vers la question de l'intérêt ou non (et la difficulté ou non) d'avoir le permis, d'accord, mais auparavant, je remercie Will T, floxy, Dryss et Anna de Noailles pour les conseils qu'ils m'ont donnés !
Je ferai donc une lettre, je la porterai en main propre dès que j'aurai la connaissance de mon affectation, je tenterai de "tchatcher" avec la responsable des remplacements, je lui écrirai mon nom en rouge sur son bureau, puis je lancerai une campagne de covoiturage, je ferai des gâteaux à mes chauffeurs, en plus de partager les frais, et tout ira bien ! Very Happy


Maintenant, pour ce qui est du permis, je dois avouer que je force un peu le trait quand je disais que je n'avais pas les moyens d'avoir une voiture : je suis en couple, et on en a déjà une, pour tout dire. Mon conjoint peut même s'en passer pour aller travailler, à condition qu'on ne déménage pas. Mais j'imaginais vraiment le cas extrême où l'on devrait assumer un déménagement, ou même, de prendre deux appartements séparés, plus l'achat d'une nouvelle voiture, qui s'ajouterait au permis... ça fait beaucoup de frais d'un coup, et on n'a aucune épargne.

Quant à rire du fait qu'on préfère mettre ses sous ailleurs... et pourquoi pas ? Quand il se trouve qu'effectivement, on a toujours vécu en ville, je ne vois pas où est l'aberration de préférer dépenser son argent pour des choses moins polluantes et moins dangereuses qu'une voiture... Je me dis qu'au moins, pour quelqu'un qui habite en ville, mon empreinte carbone est réduite ! Alors, oui, tout comme l'auto-stoppeur de Coluche, je suis contente quand mon chéri m'emmène en voiture pour les vacances ou autre. Mais avant de le connaître, je me débrouillais très bien en train.
Il serait temps que l'idée qu'une voiture n'est pas absolument nécessaire à la vie (citadine, du moins) fasse son bonhomme de chemin dans les esprits, sinon, tous les beaux discours écologiques, ça me fait bien rigoler...

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lapetitemu le Dim 5 Juin 2011 - 12:04

@Salsepareille a écrit:

Il y a quelques années, il y avait dans mon collège une prof qui n'avait pas de voiture. Elle avait fait son planning: chaque matin, tel ou tel prof devait aller la chercher à la gare; tel ou tel prof devait la ramener le soir à la gare.
Avant de bien la connaître, moi aussi je la ramenais sans problème à la gare, pensant que cette prof était dans la galère financière et dans l'impossibilité d'avoir une voiture dans l'immédiat. Et puis le jour où elle m'a dit: "acheter une voiture? affraid Non, ça coûte trop cher pour ce que c'est, c'est trop de soucis techniques aussi, je préfère vivre sans, d'ailleurs je m'en sors très bien comme ça"... ben j'ai arrêté de l'emmener à sa gare.
Peu à peu mes collègues ont agi de même.
Et finalement, cette prof a acheté sa voiture.

Et lui demander tout simplement de participer financièrement aux trajets, ça n'aurait pas été plus profitable à tout le monde ?...
Ca sert à quoi que chacun ait sa voiture et que chacun soit tout seul dedans ?... heu

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Salsepareille le Dim 5 Juin 2011 - 12:08

Une voiture n'est absolument pas nécessaire pour vivre, du moins en ville. Pour preuve: dès que j'ai la possibilité d'arrêter la voiture, ^donc dès que j'ai une affectation proche de chez moi, je laisse tomber. J4ai toujours été élevée sans voiture.
MAIS: en passant le CAPES, je savais que je pouvais être affectée n'importe où, et que le rectorat s'en ficherait de savoir si j'avais une voiture ou non. Donc en amont, j'ai passé le permis et ai acheté une petite voiture d'occasion. Bien m'en a pris: j'ai été affectée en pleine cambrousse... Comment aurais-je fait sans voiture???

La discussion ne dévie pas.
Lapetitemu, fais ta lettre: tu n'as rien à perdre de toute façon. Peut-être que ça marchera, peut-être pas... tu n'as rien à perdre, alors, pourquoi ne pas tenter.

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lalilala le Dim 5 Juin 2011 - 12:09

@lapetitemu a écrit:


Maintenant, pour ce qui est du permis, je dois avouer que je force un peu le trait quand je disais que je n'avais pas les moyens d'avoir une voiture : je suis en couple, et on en a déjà une, pour tout dire. Mon conjoint peut même s'en passer pour aller travailler, à condition qu'on ne déménage pas. Mais j'imaginais vraiment le cas extrême où l'on devrait assumer un déménagement, ou même, de prendre deux appartements séparés, plus l'achat d'une nouvelle voiture, qui s'ajouterait au permis... ça fait beaucoup de frais d'un coup, et on n'a aucune épargne.


j'étais exactement dans cette situation en août 2009...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lalilala le Dim 5 Juin 2011 - 12:10

@Salsepareille a écrit:Une voiture n'est absolument pas nécessaire pour vivre, du moins en ville. Pour preuve: dès que j'ai la possibilité d'arrêter la voiture, ^donc dès que j'ai une affectation proche de chez moi, je laisse tomber. J4ai toujours été élevée sans voiture.
MAIS: en passant le CAPES, je savais que je pouvais être affectée n'importe où, et que le rectorat s'en ficherait de savoir si j'avais une voiture ou non. Donc en amont, j'ai passé le permis et ai acheté une petite voiture d'occasion. Bien m'en a pris: j'ai été affectée en pleine cambrousse... Comment aurais-je fait sans voiture???

La discussion ne dévie pas.
Lapetitemu, fais ta lettre: tu n'as rien à perdre de toute façon. Peut-être que ça marchera, peut-être pas... tu n'as rien à perdre, alors, pourquoi ne pas tenter.

Oui on ne peut pas savoir à l'avance....

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Anna de Noailles le Dim 5 Juin 2011 - 12:21

@Salsepareille a écrit:En tout cas, la question initiale de LapetiteMu rejoint un post que j'ai mis il n'y a pas très longtemps: est-ce que les affectations sont données via un calcul de points par l'ordinateur, ou est-ce que la situation humaine est prise en compte?

Si LapetiteMu a une affectation en fonction de l'absence de véhicule, alors d'autres pourraient aussi avoir une affectation en fonction de leur situation personnelle, et là, on ne sait plus où ça s'arrête... Et du coup, le célibataire en pleine santé sans enfants et véhiculé pourra attendre d'être vieux grabataire avant d'avoir le poste de ses rêves (que dis-je: un poste raisonnable).

Je comprends ta situation LaPetiteMu, même si j'ai l'air aigrie. Dans ton cas je pense qu'il vaut mieux attendre l'affectation, avant de stresser. Si ça se trouve tu auras un poste bien desservi. Et sinon...faudra se dépêcher d'avoir le permis.

En même temps, les affectations obtenues et bien desservies dans la ville de Lyon, sont souvent difficiles en banlieue et peu demandées. J'ai été dans ce cas et je peux dire que ça ne se battait pas pour y aller.

Anna de Noailles
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lalilala le Dim 5 Juin 2011 - 12:27

oui mais tant que tu ne connais pas ta première affectation en tant que stagiaire puis ta première affectation en tant que titulaire, tu ne sais absolument pas si tu vas te retrouver en ville ou en pleine campagne....

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lysias le Dim 5 Juin 2011 - 12:35

@lalilala a écrit:Franchement c'est pas l'achat à crédit (accordé en août alors que je n'avais encore perçu aucun salaire, c'est un crédit de la maïf) de la voiture ni l'assurance qui ont fait le plus de mal à mon livret...c'est plutôt le déménagement en catastrophe fin août avant de débuter le stage...Là, ok, heureusement que mes parents ont pu me prêter de l'argent.


Après tout le monde n'a pas les mêmes dépenses, c'est sûr, dans certains il est difficile d'avoir une voiture, mais je voulais juste dire que quand on commence à travailler et à toucher un salaire tous les mois, acheter une petite occasion c'est possible quand même. En tout cas je ne me suis même pas posé la question...

Je suis parfaitement ton raisonnement. D'ailleurs, c'est ce qui m'avait poussé à faire mon petit calcul de simulation (moi aussi, je compte pour m'amuser! enfin, là, pas seulement). Et justement, je me rends compte qu'il va y avoir un sacré paquet de dépenses à prendre en compte, et que de tout mettre bout à bout risque de ne pas être évident. En ce qui me concerne, j'ai la chance de ne pas avoir à faire face aux dépenses incompressibles qu'ont certains de mes amis (qui vont aussi prendre leur poste à la rentrée), mais même sans ça, je pense qu'il faut anticiper en amont. Je pense que je vais bien finir par me résoudre à prendre une voiture, sans doute dès cet été, mais avec le déménagement, etc, mon épargne ne risque pas de décoller avant longtemps ! plus le déménagement à l'issue de l'année de stage... faut que j'arrête de me faire du mal


finalement, si j'ai un seul conseil à donner à celles et ceux qui passeraient par là, et pour qui l'enseignement est encore un projet d'étude: lisser vos impératifs en préparant le permis avant d'être obligé de l'avoir.

lysias
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par anthinéa le Dim 5 Juin 2011 - 12:39

J'étais dans ton cas laptitemu et j'ai écrit au rectorat qui m'a donné un rad à 15kms de chez mes parents ...j'ai donc déménagé sur le village de mon rad ....
Mon remplacement à 30kms s'est bien passé grâce au co voiturage.
L'année suivante j'avais un afa .
Au départ je dormais en internat et je prenais le bus, j'ai déménagé pour être sur la ligne en cours d'année j'ai covoituré ....
Là j'ai mon poste fixe et pour emmerder personne j'ai acheté une voiture sans permis et franchement je me sens bien mieux depuis que je conduis ....
Je me sens libre ....
Moi l'angoissée du volant, j'aime conduire....
Je passerai mon permis quand j'en aurai envie mais je ne subis plus rien ....
Ni les horaires, ni les réunions, ni les stages ou autres ....

_________________
17 morts , 66 millions de blessés. 
Je suis Charlie et abonnée.
Paix à votre âme mes amis, on prend la suite.
Je suis flic , je suis Homme.
Je suis laïque, je suis libre, je suis La France.

anthinéa
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Anna de Noailles le Dim 5 Juin 2011 - 13:19

@lalilala a écrit:oui mais tant que tu ne connais pas ta première affectation en tant que stagiaire puis ta première affectation en tant que titulaire, tu ne sais absolument pas si tu vas te retrouver en ville ou en pleine campagne....

Evidemment mais tout dépend la région où tu es et ton nombre de points; Dans l'académie de Lyon, au regard de ses points, je suis quasi certaine qu'elle obtiendra la zr grand lyon et donc une zone desservie. Par contre, il est vrai que pour un petit barème, il y a plus de chance d'obtenir la loire ou l'ain en zr et là effectivement c'est galère.

Anna de Noailles
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lalilala le Dim 5 Juin 2011 - 13:29

Oui j'espère pour elle qu'elle sera sur Lyon Smile

Ce que je voulais dire, c'est que j'ai acheté ma voiture avant de savoir où j'allais pour mon stage (enfin je connaissais juste l'académie et il y a tellement de trous ici que j'ai eu peur!)...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Nestya le Dim 5 Juin 2011 - 13:53

@lapetitemu a écrit:Ca sert à quoi que chacun ait sa voiture et que chacun soit tout seul dedans ?...

Personnellement, je ne supporte pas le covoiturage. C'est peut-être égoïste mais c'est comme ça. Le matin, je suis un vrai ours et je ne supporte pas de faire la conversation à qui que ce soit. Et le soir, comme je l'ai déjà dit dans un autre topic, le trajet en voiture seule me permet de faire une coupure entre vie privée et vie professionnelle. Avec un collègue dans la voiture, c'est impossible car on finit toujours par parler boulot.
Bref, je ne veux personne dans ma voiture! ce qui ne m'empêche pas de dépanner un collègue qui est dans la merde (dont la voiture est au garage par exemple) à condition que ce soit du provisoire.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lalilala le Dim 5 Juin 2011 - 14:00

Je n'aime pas non plus le covoiturage Nestya! Je ne suis pas une grande bavarde mais me forcer à faire la conversation à 7h du mat' ou le soir en sortant des cours, c'est un peu le calvaire pour moi...j'aime être seule et chanter sur ce que j'écoute Smile

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lapetitemu le Dim 5 Juin 2011 - 14:37

Sur ce point-là, j'avoue que je suis un peu comme vous. Donc c'est sûr que si matin et soir, tous les jours de la semaine, je dois covoiturer une demi-heure quelqu'un, ça me saoûlerait. Mais si c'est de temps en temps, un jour par semaine, je pense que je pourrais faire un effort. Et puis rien n'empêche de dire à la personne qu'on transporte qu'on n'a pas envie de faire la conversation... ça peut paraître malotru, mais en même temps on fait preuve de solidarité en proposant le transport.
Enfin, c'est vrai que je ne suis pas du côté de celui qui conduit, donc je ne me rends peut-être pas compte.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Barnafée la Patouille le Dim 5 Juin 2011 - 14:38

@lalilala a écrit:Je n'aime pas non plus le covoiturage Nestya! Je ne suis pas une grande bavarde mais me forcer à faire la conversation à 7h du mat' ou le soir en sortant des cours, c'est un peu le calvaire pour moi...j'aime être seule et chanter sur ce que j'écoute Smile

+ 1!! Même s'il m'est arrivé une ou deux fois de dépanner des collègues.




Barnafée la Patouille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Modulo le Dim 5 Juin 2011 - 20:49

@lapetitemu a écrit:Bon, si vous tenez absolument à ce que le sujet dévie vers la question de l'intérêt ou non (et la difficulté ou non) d'avoir le permis, d'accord, mais auparavant, je remercie Will T, floxy, Dryss et Anna de Noailles pour les conseils qu'ils m'ont donnés !
Je ferai donc une lettre, je la porterai en main propre dès que j'aurai la connaissance de mon affectation, je tenterai de "tchatcher" avec la responsable des remplacements, je lui écrirai mon nom en rouge sur son bureau, puis je lancerai une campagne de covoiturage, je ferai des gâteaux à mes chauffeurs, en plus de partager les frais, et tout ira bien ! Very Happy

Tu pourras me laisser un petit peu de place pour écrire mon nom en dessous s'il te plait ? ^^

En ce qui concerne le covoiturage sinon, je pratique souvent (sur des longues distances par contre en général) en temps que conducteur, et pourtant je ne suis pas quelqu'un de très bavard. Ça n'empêche pas les co-voiturages de bien se passer, et l'ambiance n'est pas forcément froide.

Modulo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lene75 le Dim 5 Juin 2011 - 21:58

@lapetitemu a écrit:pour des choses moins polluantes et moins dangereuses qu'une voiture... Je me dis qu'au moins, pour quelqu'un qui habite en ville, mon empreinte carbone est réduite ! Alors, oui, tout comme l'auto-stoppeur de Coluche, je suis contente quand mon chéri m'emmène en voiture pour les vacances ou autre. Mais avant de le connaître, je me débrouillais très bien en train.
Il serait temps que l'idée qu'une voiture n'est pas absolument nécessaire à la vie (citadine, du moins) fasse son bonhomme de chemin dans les esprits, sinon, tous les beaux discours écologiques, ça me fait bien rigoler...

C'est ce que je me suis dit en lisant tous les messages : il en ressort que chacun doit avoir sa voiture et l'utiliser. Moi je suis dans un établissement très bien desservi et beaucoup de collègues prennent leur voiture alors qu'ils pourraient prendre les transports pour économiser 10-15 min par trajet, beaucoup aussi viennent des mêmes coins mais ne co-voiturent pas.

Je serais plutôt d'avis d'attendre pour l'achat de la voiture : j'ai hésité à anticiper au moment de mes affectations, mais finalement ça m'aurait plus gênée qu'autre chose, car n'en ayant pas besoin, il aurait quand même fallu que je trouve à la garer (interdiction de rester plus de 48h au même endroit) ou que je loue un garage, par ailleurs, dans mes 2 premiers établissements, dernier arrivé = dernier servi pour les places de parking or il n'y en avait pas assez pour tout le monde. Pour le permis en revanche je ne saurais dire : je l'ai passé à 18 ans... cela dit je ne me sentirais pas du tout de conduire du jour au lendemain.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par elsalyon le Dim 5 Juin 2011 - 22:17

Cette année, je n'avais pas le permis, stagiaire comme toi, tu le sais.
Coup de bol, affectation sur un seul établissement, accessible en transports. Un peu la honte de prendre lke bus avec les gamins, mais on s'habitue, si on le prend avec humour... Quelques covoiturages par ci par là.
J'étais une traumatisée de la conduite, j'ai respiré un coup et pris sur moi... Au milieu du stage, code et conduite, petite facture certes (1300euros) mais au bout, le soulagement de l'indépendance.
Lapetitemu, le code est une formalité ('mange le bouquin') et les heures de conduite peuvent se caser très vite (viens le passer sur vienne si probleme, ils sont conciliants, fais moi signe)
Si vraiment ce n'est pas possible, prend une exam sans permis, parce que ça risque d'etre complexe effectivment si tu n'as pas lyon ou zone desservie ter.

Bon courage à toi !

elsalyon
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Lornet le Dim 5 Juin 2011 - 22:34

@Nestya a écrit:
@lapetitemu a écrit:Ca sert à quoi que chacun ait sa voiture et que chacun soit tout seul dedans ?...

Personnellement, je ne supporte pas le covoiturage. C'est peut-être égoïste mais c'est comme ça. Le matin, je suis un vrai ours et je ne supporte pas de faire la conversation à qui que ce soit. Et le soir, comme je l'ai déjà dit dans un autre topic, le trajet en voiture seule me permet de faire une coupure entre vie privée et vie professionnelle. Avec un collègue dans la voiture, c'est impossible car on finit toujours par parler boulot.
Bref, je ne veux personne dans ma voiture! ce qui ne m'empêche pas de dépanner un collègue qui est dans la merde (dont la voiture est au garage par exemple) à condition que ce soit du provisoire.

Tout dépend de la personne avec laquelle on fait le covoiturage. J'ai eu la chance de bien tomber, finalement : des gens sympas dont la conversation ne m'ennuyait pas. J'espère que la mienne ne les ennuyait pas : scratch

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par lalilala le Dim 5 Juin 2011 - 22:38

moi c'est pas une question de contenu, j'ai juste pas envie de parler....je fais du co-voiturage avec une collègue que j'adore pour aller en formation mais à 7h du mat', ça coûte un peu de faire la conversation (tout en me concentrant sur la route pourrie), alors faire ça tous les jours de la semaine toute l'année non merci.... Après, je suis dans une zone rurale encore une fois, ça me paraît plus difficile de vivre sans voiture qu'en région parisienne...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par ysabel le Dim 5 Juin 2011 - 23:58

@lalilala a écrit:moi c'est pas une question de contenu, j'ai juste pas envie de parler....je fais du co-voiturage avec une collègue que j'adore pour aller en formation mais à 7h du mat', ça coûte un peu de faire la conversation (tout en me concentrant sur la route pourrie), alors faire ça tous les jours de la semaine toute l'année non merci.... Après, je suis dans une zone rurale encore une fois, ça me paraît plus difficile de vivre sans voiture qu'en région parisienne...

Tout à fait d'accord, seuls les habitants d'une très grande agglomération peuvent se permettre de ne pas avoir de voiture.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par Hermione0908 le Lun 6 Juin 2011 - 0:12

@ysabel a écrit:
@lalilala a écrit:moi c'est pas une question de contenu, j'ai juste pas envie de parler....je fais du co-voiturage avec une collègue que j'adore pour aller en formation mais à 7h du mat', ça coûte un peu de faire la conversation (tout en me concentrant sur la route pourrie), alors faire ça tous les jours de la semaine toute l'année non merci.... Après, je suis dans une zone rurale encore une fois, ça me paraît plus difficile de vivre sans voiture qu'en région parisienne...

Tout à fait d'accord, seuls les habitants d'une très grande agglomération peuvent se permettre de ne pas avoir de voiture.
+1
Dans mon trou du cul du monde rural, au demeurant charmant et bucolique, ne pas avoir de voiture est impensable, surtout en tant que TZR.

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en cas d'affectation vraiment compliquée ?

Message par ysabel le Lun 6 Juin 2011 - 0:52

même pas la peine d'être au fin fond de la Moselle... à qq km de Nancy, ça suffit...
sans voiture, il me faudrait au mieux 1h de transport le matin et pareil le soir (en voiture 15 minutes) pour aller bosser.
Plus de transport à partir de 20h et rien avant 6h...

Et sans oublier les villages bien sûr... au mieux un bus le matin et un le soir (et certains ne sont pas desservis sauf par les transports scolaires)

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum