Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Duplay
Expert

Rythmes scolaires : tartufferies !

par Duplay le Sam 4 Juin 2011 - 20:48

Rythmes scolaires : "TARTUFFERIES" !

La FNEC FP FO vient de prendre connaissance avec intérêt du dernier rapport émis par le comité de pilotage sur les rythmes scolaires installé par le Ministre de l'Education.

Au vu des propositions dudit comité de pilotage, il est clair que les seuls objectifs poursuivis par le gouvernement sont de procéder à une réduction des vacances d'été et à une dénaturation de la mission des enseignants, issue d'une remise en cause de leur statut.

Il s'agit :
- d'augmenter le temps de présence des personnels enseignants au sein des établissements, sous couvert de suivi individualisé, avec pour conséquence évidente une réduction importante du nombre des heures de cours assurées,
- de recourir à des personnels précaires extérieurs à l'Education Nationale, destinés à suppléer la pénurie instaurée par les suppressions massives de postes, et soumis sans restriction au bon vouloir de l'administration.

Au nom d’un « temps global éducatif » le comité entend « brouiller les frontières du périscolaire jusque là si étanches » en proposant de recourir à des éducateurs pour prendre en charge des groupes d’élèves. Ces éducateurs « pris en charge de façon partagée par les collectivités locales et l’éducation nationale » seraient des « personnels surnuméraires ».

La FNEC FP FO considère :
- que la volonté systématique de dégrader la condition des personnels enseignants constitue, au fond, la seule politique scolaire de ce gouvernement,
- que les conclusions connues d'avances des comités destinés à valider ces objectifs relèvent d'une pure et simple "tartufferie".

La FNEC FP FO exige que les conclusions du comité de pilotage soient oubliées et ce dernier purement et simplement dissous.
Montreuil, le 1er juin 2011


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jim Thompson
Expert

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par Jim Thompson le Sam 4 Juin 2011 - 21:25
très bonne et saine réaction
maintenant on fait comment pour que ces conclusions soient oubliées?

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
avatar
Adémar
Niveau 3

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par Adémar le Sam 4 Juin 2011 - 21:41
que la volonté systématique de dégrader la condition des personnels enseignants constitue, au fond, la seule politique scolaire de ce gouvernement

Effectivement.
En mai 2012, nous serons nombreux à penser à toutes ces réformes absurdes et purement idéologiques décidées par ce gouvernement.
avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par John le Sam 4 Juin 2011 - 21:52
La pointe du jour : à F.O., il y en a un ou deux qui s'y connaissent en vacances, surtout parmi les toutes nouvelles recrues.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Duplay
Expert

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par Duplay le Sam 4 Juin 2011 - 22:18
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:très bonne et saine réaction
maintenant on fait comment pour que ces conclusions soient oubliées?

Avant toute chose, il faudrait déjà commencer par obtenir une prise de position claire et nette de l'ensemble des syndicats.

Ben, pour ce qui concerne le primaire, ce n'est pas gagné, vu que que le Snuipp, le Sgen et le SE-Unsa sont favorables à une "discussion sur les rythmes scolaires" et en particulier à un projet éducatif global mêlant temps scolaire/temps périscolaire dans le droit fil de la Charte pour l'Ecole du XXIe siècle qu'ils avaient co-élaborée avec Allègre. Darcos puis Chatel ne se sont d'ailleurs pas foulés : ils se sont contentés de la reprendre quasiment en l'état.

Au sujet de la "réflexion" sur les rythmes scolaires, voici ce qu'écrivait le syndicat majoritaire il y a un an :
Le ministre de l’Education Nationale installe lundi 7 juin le comité de pilotage de la conférence sur les rythmes scolaires. Le SNUipp avait demandé une remise à plat de l’organisation du temps solaire après les mesures brutales imposées par Xavier Darcos . En effet la suppression de la journée du samedi matin et de deux heures de classe pour tous les élèves s’est traduite le plus souvent par l’adoption d’une semaine organisée sur quatre jours de classe. Les observations des enseignants des écoles, les conclusions de l’académie de médecine comme l’avis de nombreux spécialistes mettent en avant le décalage entre les rythmes de l’enfant et l’organisation de la journée, de la semaine ou de l’année scolaire.

De nombreuses équipes pédagogiques ont cherché à faire évoluer l’organisation du temps scolaire et périscolaire pour mieux répondre aux besoins des élèves : avant 2007 25 pour cent des écoles avaient décidé de travailler fin août et début juillet en supprimant le samedi matin, d’autres avaient déplacé le samedi au mercredi matin, d’autres ont aménagé la pause méridienne pour favoriser les apprentissages, d’autres travaillent deux mercredis sur trois … Tous les enseignants regrettent le déséquilibre du deuxième trimestre qui ne respecte pas l’alternance de 7 semaines de travail et deux semaines de vacances.

Pour le SNUipp, une évolution de la durée de la journée de classe ne peut s’envisager , sans prendre en compte tous les éléments (travaux des chercheurs, âge des enfants, rythmes de vie, nécessité de mettre en place dans toutes les écoles et pour tous les élèves un accompagnement afin de ne pas augmenter les inégalités entre familles et entre territoires). Pourquoi, par exemple ne pas revenir, après une discussion avec les acteurs économiques à calendrier en deux zones qui permettrait un deuxième trimestre équilibré ? Le calendrier de tous les élèves doit-il rester tributaire d’intérêts économiques liés aux seuls 9 % des familles qui partent en vacances d’hiver ?

Pour le SNUipp la réflexion doit être conduite sans tabou et toutes les propositions doivent être étudiées avec l’ensemble de leurs conséquences. Le SNUipp est disponible pour participer à la réflexion de la conférence sur les rythmes. Il considère qu’en aucun cas les décisions prises ne devront faire l’impasse sur les moyens nécessaires tant ceux concernant le temps scolaire (plus de maîtres que de classe, …) que le temps périscolaire.

Paris le 6 juin 2010
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bref, il y a du boulot !

Alors concrètement, pour l'instant, dans le primaire, la première chose à faire, c'est d'informer sans relâche les collègues, en particulier des projets d'expérimentations que trament régulièrement dans leur dos les mairies avec les inspections d'académie et de circonscriptions, sous le regard bienveillant des 3 syndicats de la Charte. Ce simple travail d'information, pour modeste qu'il soit, s'avère efficace et a permis de faire capoter à ce jour de nombreux "projets". Et, deuxième effet, cela amène les collègues syndiqués dans ces syndicats à secouer un peu le cocotier auprès de leurs instances.

Je ne vais pas multiplier les exemples, mais disons pour faire court que, pour l'instant, en l'absence d'une condamnation unanime et sans ambiguïté de ces conclusions et de l'idée même de projet éducatif global, la seule action qui s'avère efficace et qui permet de gagner du temps, c'est la "guerilla".



Dernière édition par Mowgli le Sam 4 Juin 2011 - 22:27, édité 1 fois
frankenstein
Vénérable

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par frankenstein le Sam 4 Juin 2011 - 22:24
Pas mieux pour l'UNSA...


La conférence nationale sur les rythmes scolaires vient de remettre son rapport d’étape. Il rend compte des multiples auditions menées au cours de ces derniers mois. Sans prendre position, il pointe des principes et trace des perspectives.
(...)

Ce travail, tout en mettant en exergue la complexité du sujet, pointe la volonté quasi unanime des différents acteurs de voir le système évoluer en plaçant l’enfant et ses apprentissages au centre du débat.

A travers ce document, chacun mesure que la question des rythmes ne se cantonne pas à des plages horaires ou à la durée des congés scolaires, mais qu’elle impacte le cœur du système éducatif en mettant sur la table la question des programmes, du travail personnel des élèves, ou encore celle des missions et du service des enseignants.

Pour le SE-Unsa, ce travail doit se poursuivre. Il doit concerner tout autant le collège et le lycée que l’école primaire. L’allègement de la journée, la réorganisation de la semaine, tout comme l’approche du rythme 7-2 de l’année scolaire doivent trouver des réponses concrètes et pragmatiques. Si un cadrage national général s’impose, il devra laisser la souplesse nécessaire pour répondre aux particularités territoriales.


(...)


Paris, le 25 janvier 2011

Christian CHEVALIER
Secrétaire Général

:colere: :colere: :marteau: :marteau: :mitrailler: :mitrailler:

_________________
Mettez des pouces verts sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
Jim Thompson
Expert

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par Jim Thompson le Sam 4 Juin 2011 - 22:38
ils m******** le snuipp Sad

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par User5899 le Sam 4 Juin 2011 - 23:34
Mowgli a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:très bonne et saine réaction
maintenant on fait comment pour que ces conclusions soient oubliées?

Avant toute chose, il faudrait déjà commencer par obtenir une prise de position claire et nette de l'ensemble des syndicats.

Ben, pour ce qui concerne le primaire, ce n'est pas gagné, vu que que le Snuipp, le Sgen et le SE-Unsa sont favorables à une "discussion sur les rythmes scolaires" et en particulier à un projet éducatif global mêlant temps scolaire/temps périscolaire dans le droit fil de la Charte pour l'Ecole du XXIe siècle qu'ils avaient co-élaborée avec Allègre. Darcos puis Chatel ne se sont d'ailleurs pas foulés : ils se sont contentés de la reprendre quasiment en l'état.

Au sujet de la "réflexion" sur les rythmes scolaires, voici ce qu'écrivait le syndicat majoritaire il y a un an :
Le ministre de l’Education Nationale installe lundi 7 juin le comité de pilotage de la conférence sur les rythmes scolaires. Le SNUipp avait demandé une remise à plat de l’organisation du temps solaire après les mesures brutales imposées par Xavier Darcos . En effet la suppression de la journée du samedi matin et de deux heures de classe pour tous les élèves s’est traduite le plus souvent par l’adoption d’une semaine organisée sur quatre jours de classe. Les observations des enseignants des écoles, les conclusions de l’académie de médecine comme l’avis de nombreux spécialistes mettent en avant le décalage entre les rythmes de l’enfant et l’organisation de la journée, de la semaine ou de l’année scolaire.

De nombreuses équipes pédagogiques ont cherché à faire évoluer l’organisation du temps scolaire et périscolaire pour mieux répondre aux besoins des élèves : avant 2007 25 pour cent des écoles avaient décidé de travailler fin août et début juillet en supprimant le samedi matin, d’autres avaient déplacé le samedi au mercredi matin, d’autres ont aménagé la pause méridienne pour favoriser les apprentissages, d’autres travaillent deux mercredis sur trois … Tous les enseignants regrettent le déséquilibre du deuxième trimestre qui ne respecte pas l’alternance de 7 semaines de travail et deux semaines de vacances.

Pour le SNUipp, une évolution de la durée de la journée de classe ne peut s’envisager , sans prendre en compte tous les éléments (travaux des chercheurs, âge des enfants, rythmes de vie, nécessité de mettre en place dans toutes les écoles et pour tous les élèves un accompagnement afin de ne pas augmenter les inégalités entre familles et entre territoires). Pourquoi, par exemple ne pas revenir, après une discussion avec les acteurs économiques à calendrier en deux zones qui permettrait un deuxième trimestre équilibré ? Le calendrier de tous les élèves doit-il rester tributaire d’intérêts économiques liés aux seuls 9 % des familles qui partent en vacances d’hiver ?

Pour le SNUipp la réflexion doit être conduite sans tabou et toutes les propositions doivent être étudiées avec l’ensemble de leurs conséquences. Le SNUipp est disponible pour participer à la réflexion de la conférence sur les rythmes. Il considère qu’en aucun cas les décisions prises ne devront faire l’impasse sur les moyens nécessaires tant ceux concernant le temps scolaire (plus de maîtres que de classe, …) que le temps périscolaire.

Paris le 6 juin 2010
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bref, il y a du boulot !

Alors concrètement, pour l'instant, dans le primaire, la première chose à faire, c'est d'informer sans relâche les collègues, en particulier des projets d'expérimentations que trament régulièrement dans leur dos les mairies avec les inspections d'académie et de circonscriptions, sous le regard bienveillant des 3 syndicats de la Charte. Ce simple travail d'information, pour modeste qu'il soit, s'avère efficace et a permis de faire capoter à ce jour de nombreux "projets". Et, deuxième effet, cela amène les collègues syndiqués dans ces syndicats à secouer un peu le cocotier auprès de leurs instances.

Je ne vais pas multiplier les exemples, mais disons pour faire court que, pour l'instant, en l'absence d'une condamnation unanime et sans ambiguïté de ces conclusions et de l'idée même de projet éducatif global, la seule action qui s'avère efficace et qui permet de gagner du temps, c'est la "guerilla".

La première vraie chose à faire, c'est, en octobre, virer la FSU, la CFDT et l'UNSA de leur place de majoritaire (enfin, façon de parler, puisque le SE ne représente rien et que le SGEN n'est pas majoritaire. Mais leur voix est amplifiée par le vide qui les entoure).
avatar
Jim Thompson
Expert

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par Jim Thompson le Dim 5 Juin 2011 - 12:14
[quote="CripureParis le 6 juin 2010
[/quote]
La première vraie chose à faire, c'est, en octobre, virer la FSU, la CFDT et l'UNSA de leur place de majoritaire (enfin, façon de parler, puisque le SE ne représente rien et que le SGEN n'est pas majoritaire. Mais leur voix est amplifiée par le vide qui les entoure).[/quote]
NON NON NON NON NON NON pas La FSU au contraire il faut plein de voix FSU fleurs2 fleurs sunny
les 2 autres proréformes du lycées ok
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par User5899 le Dim 5 Juin 2011 - 13:31
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Cripure a écrit:La première vraie chose à faire, c'est, en octobre, virer la FSU, la CFDT et l'UNSA de leur place de majoritaire (enfin, façon de parler, puisque le SE ne représente rien et que le SGEN n'est pas majoritaire. Mais leur voix est amplifiée par le vide qui les entoure).
NON NON NON NON NON NON pas La FSU au contraire il faut plein de voix FSU fleurs2 fleurs sunny
les 2 autres proréformes du lycées ok
Ah bon ? Mais pourquoi ? Ils vous donnent une décharge de service ?
avatar
Jim Thompson
Expert

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par Jim Thompson le Dim 5 Juin 2011 - 14:34
bah non mais j'y suis depuis mes débuts (2003) et j'adhère à ce que propose le SNES, c'est ce qui correspond le mieux à ma vision de syndicalisme, mais ce n'est que mon humble vision et avis

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par Celeborn le Dim 5 Juin 2011 - 14:46
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:bah non mais j'y suis depuis mes débuts (2003) et j'adhère à ce que propose le SNES, c'est ce qui correspond le mieux à ma vision de syndicalisme, mais ce n'est que mon humble vision et avis

Eh oui, mais le SNES, ce n'est (hélas, dois-je dire, car en ce moment, le SNES, je trouve qu'ils disent et font des trucs plutôt bien) pas l'ensemble de la FSU. et le SNuipp, de ce point de vue, c'est une catastrophe…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Invité6
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par Invité6 le Dim 5 Juin 2011 - 15:04
après la réforme du lycée, fallait bien que le gouvernement trouve autre chose pour supprimer des postes...
je crois qu'il va être temps que le MEN dépense son argent à faire des pubs pour nous convaincre de RESTER profs !!!
meskiangasher
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par meskiangasher le Lun 6 Juin 2011 - 17:51
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:La pointe du jour : à F.O., il y en a un ou deux qui s'y connaissent en vacances, surtout parmi les toutes nouvelles recrues.
Des isérois mariés ?
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par verdurin le Mer 8 Juin 2011 - 0:51
Ne nous trompons pas : ceux qui décident des dates de vacances, et des rythmes scolaires, n'ont rien à voir avec l'éducation.
Les vacances scolaires sont déterminées par les professionnels du tourisme.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par User5899 le Mer 8 Juin 2011 - 1:00
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:La pointe du jour : à F.O., il y en a un ou deux qui s'y connaissent en vacances, surtout parmi les toutes nouvelles recrues.
Jaloux.
avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par John le Mer 8 Juin 2011 - 7:56
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:La pointe du jour : à F.O., il y en a un ou deux qui s'y connaissent en vacances, surtout parmi les toutes nouvelles recrues.
Des isérois mariés ?

On ne citera pas de noms, car ce serait déplacé Very Happy

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Contenu sponsorisé

Re: Rythmes scolaires : tartufferies !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum