Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Reine Margot
Demi-dieu

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Reine Margot le Mar 7 Juin 2011 - 20:44
Mila, on ne quitte pas le métier de prof sans y avoir réfléchi et sans une puissante motivation à le faire.

Et ça ne veut pas non plus dire qu'on croit trouver la perfection en sortant.
John
John
Médiateur

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par John le Mar 7 Juin 2011 - 20:48
milasaintanne a écrit:
@betty666 a écrit:mais c'est quoi ce site de oufs ?????????? je viens de me faire sécher sur le fil des manuels par une bande de vieux réacs qui enseignent avec le lagarde et michard et qui sortent leurs bazookas qd on parle de tice et là je tombe sur tous les dépressifs qui veulent se reconvertir dans des trucs plus glauques les uns que les autres. mais pensez aux jeunes ! moi c'est mon premier poste ! un peu d'enthousiasme !

Ah, un peu d'air frais sur ce fil déprimant.
Quelqu'un a ouvert la fenêtre ?

Je sais pas, à vous lire on a l'impression que la plupart d'entre vous n'ont aucun appétit pour l'enseignement. C'est une impression ou bien ?


Le type que tu cites est un troll qui est déjà venu ici pour se foutre des gens et se faire passer pour quelqu'un en souffrance alors qu'il ne l'était pas.

Il revient ici en contournant le ban (une des choses les plus graves sur un forum), et surtout il revient pour se foutre à nouveau des gens, et tout ce que tu trouves à dire c'est "un peu d'air frais", "quelqu'un a ouvert la fenêtre" : autrement dit, ce qui est écrit ici pue.

Beaucoup quittent l'éducation car ils ne peuvent avoir aucun échange sérieux avec des collègues qui passent leur temps à se vanter, à s'auto-congratuler, et à mépriser les valeurs qu'ils sont censés transmettre aux élèves. "Tout pour moi et rien pour les autres" : il n'y a pas que chez Adam Smith que l'on peut lire cela : ça se voit tous les jours en salle des profs. Les équipes pleines de "Moi, je" inefficaces et bouffis d'orgueil, mais qui passent leur temps à étaler leur incapacité en essayant d'en mettre plein la vue aux gogos qui font semblant de les apprécier, ça aussi ça fait aussi fuir les collègues.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
John
John
Médiateur

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par John le Mar 7 Juin 2011 - 20:50
Et le dernier paragraphe concerne aussi bien des "pédagos" que des "anti-pédagos", ce n'est pas la peine de me dire que je vise X ou Y.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
mitochondrie
mitochondrie
Niveau 10

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par mitochondrie le Mar 7 Juin 2011 - 20:54
@Leclochard a écrit: Tout dépend des postes. J'ai l'impression que la coiffeuse, la boulangère ou la secrétaire ne travaillent pas plus dur aujourd'hui qu'autrefois.
Quant aux reconversions, elles témoignent de la grande souffrance de certains enseignants et aussi du courage qu'il faut pour parvenir à quitter l'enseignement. Elles attirent plutôt la sympathie, je trouve.
Et pour le coiffeur, le boulanger et le secrétaire, c'est différent ? Evil or Very Mad (Désolée, c'était plus fort que moi Embarassed )
Tout à fait d'accord sur le reste, en revanche !
mitochondrie
mitochondrie
Niveau 10

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par mitochondrie le Mar 7 Juin 2011 - 20:58
milasaintanne a écrit:Je ne dis pas qu'il est impossible de s'éclater en quittant l'EN, les erreurs de parcours ça existe, (je connais par exemple une ancienne instit qui travaille aujourd'hui à la cour des comptes, mais je ne suis pas sûre qu'elle s'éclate tant que cela) mais je ne suis pas certaine que l'herbage soit toujours plus vert ailleurs, une fois qu'on y est.
Peut-être aussi que pour certains, le but d'un boulot n'est pas de "s'éclater" mais de rapporter de quoi vivre, sans qu'il soit nécessaire d'y laisser trop de plumes.
Fourseasons
Fourseasons
Doyen

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Fourseasons le Mar 7 Juin 2011 - 21:01
On aime dans une grande majorité notre travail sur ce forum et on en parle :
http://www.neoprofs.org/t27389-nouveau-sondage-sur-votre-ressenti-du-metier?highlight=m%E9tier

Vous venez, sur ce topic, vous étonner que des collègues veulent se reconvertir. Dans tous les métiers il y en a qui veulent se reconvertir. Tout le monde à le droit de ne pas aimer son métier, de s'être trompé.
Je connais d'autres personnes hors enseignement qui veulent changer de job, je vous passe leur numéro pour que vous puissiez leur dire que c'est bizarre de ne pas aimer son job, Milasaintanne et Betty ?

J'adore mon métier et je viens sur ce topic pour féliciter ceux qui voulaient quitter ce métier qui ne leur correspondait pas et qui réalisent leur souhait. santeverre Tout le monde n'est pas fait pour l'enseignement... Et l'enseignement ce n'est pas forcément mieux qu'ailleurs non plus.

J'édite : ok pour Betty.
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par CarmenLR le Mar 7 Juin 2011 - 21:07
On peut aussi avoir envie d'évolution, tout simplement, et cela sans se bercer d'illusion, revendiquer le droit au changement...
Il ne s'agit pas nécessairement d'erreur de parcours : on peut avoir aimé ce métier, l'aimer encore et souhaiter partir ... avant de ne plus l'aimer et y avoir profondément réfléchi, comme dit Reine Margot.
Un peu comme en couple : c'était bien, très bien, mais nous ne vieillirons pas ensemble. Pas d'erreur de parcours, mais une évolution personnelle et intime.
Ca me semble, pour ma part, sain. Comme l'a rappelé Xana, ce désir de changement est vu comme une qualité dans d'autres branches... et c'est comme ça que je le vois.

De manière générale, j'ai beaucoup de mal avec la morale sur le désir : "tu désires changer de métier, mais en es-tu bien sûr(e) ? Quelle honte ! Tu veux divorcer ? Mais tu ne m'as donc jamais aimé(e) ? Mais enfin, pourquoi vas-tu en vacances en Norvège ? Ca fait dix ans que tu pars en Espagne et c'est dix fois mieux, etc."

Ca en dit beaucoup sur celui qui fait la remarque (et qui cherche une justification de son propre désir ?).

Je suis tout à fait d'accord avec John sur le ras-le-bol des collègues qui passent leur temps à s'auto-congratuler... C'est une des plaies du métier... (et une mine d'or pour leurs psychanalystes).
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Reine Margot le Mar 7 Juin 2011 - 21:13
Je trouve étonnant que l'on interroge autant le désir des professeurs qui souhaitent changer de métier, alors que dans le privé que citait Milasaintanne, personne ne s'étonne de ce qu'un(e) boulanger(e) ou un(e) secrétaire veuille changer de voie...mais quand on est prof c'est la suspicion "mais pourquoi vouloir changer alors que vous êtes prof depuis X années?" c'était le cas même pour un concours de la FP...

Pourquoi sommes-nous les seuls à ne pas avoir le droit de quitter un métier quand on ne l'aime plus?

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
sabeth
sabeth
Niveau 6

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par sabeth le Mar 7 Juin 2011 - 21:29
@John a écrit:
milasaintanne a écrit:
@betty666 a écrit:mais c'est quoi ce site de oufs ?????????? je viens de me faire sécher sur le fil des manuels par une bande de vieux réacs qui enseignent avec le lagarde et michard et qui sortent leurs bazookas qd on parle de tice et là je tombe sur tous les dépressifs qui veulent se reconvertir dans des trucs plus glauques les uns que les autres. mais pensez aux jeunes ! moi c'est mon premier poste ! un peu d'enthousiasme !

Ah, un peu d'air frais sur ce fil déprimant.
Quelqu'un a ouvert la fenêtre ?

Je sais pas, à vous lire on a l'impression que la plupart d'entre vous n'ont aucun appétit pour l'enseignement. C'est une impression ou bien ?


Le type que tu cites est un troll qui est déjà venu ici pour se foutre des gens et se faire passer pour quelqu'un en souffrance alors qu'il ne l'était pas.

Il revient ici en contournant le ban (une des choses les plus graves sur un forum), et surtout il revient pour se foutre à nouveau des gens, et tout ce que tu trouves à dire c'est "un peu d'air frais", "quelqu'un a ouvert la fenêtre" : autrement dit, ce qui est écrit ici pue.

Beaucoup quittent l'éducation car ils ne peuvent avoir aucun échange sérieux avec des collègues qui passent leur temps à se vanter, à s'auto-congratuler, et à mépriser les valeurs qu'ils sont censés transmettre aux élèves. "Tout pour moi et rien pour les autres" : il n'y a pas que chez Adam Smith que l'on peut lire cela : ça se voit tous les jours en salle des profs. Les équipes pleines de "Moi, je" inefficaces et bouffis d'orgueil, mais qui passent leur temps à étaler leur incapacité en essayant d'en mettre plein la vue aux gogos qui font semblant de les apprécier, ça aussi ça fait aussi fuir les collègues.

Moi aussi je suis assez choquée par ton intervention, Milasaintanne, et je la trouve particulièrement déplacée (voire méprisante). Vouloir changer de métier car on ne s'y sent pas bien me paraît être une démarche légitime, courageuse et...plutôt saine, au contraire de ce que tu sembles insinuer. Je trouve en effet beaucoup plus sain de se prendre en main afin et de choisir une mobilité professionnelle - avec les risques que cela comporte, surtout en France où les mobilités sont encore, quoiqu'on en dise, mal perçues - que de rester en poste et de passer son temps à se plaindre.
Si ce désir de reconversion ne te concerne pas, je ne vois pas en quoi ce fil pourrait t'être utile. Et crois-moi, nous n'avons nul besoin d'une intervention extérieure moralisatrice pour nous rendre compte que cela peut être difficile aussi ailleurs, dans d'autres domaines professionnels. Mais quitter un travail qui devient pesant permet d'éclaircir ses horizons intérieurs autant qu'extérieur: c'est, je crois, ce que nous cherchons tous (et toutes) ici.
Je m'excuse d'être un peu brusque mais je ne comprends pas pourquoi tu interviens ainsi, au milieu d'autres interventions qui cherchent plutôt à faire preuve d'empathie et d'écoute.
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par CarmenLR le Mar 7 Juin 2011 - 21:42
@sabeth a écrit:
Moi aussi je suis assez choquée par ton intervention, Milasaintanne, et je la trouve particulièrement déplacée (voire méprisante). Vouloir changer de métier car on ne s'y sent pas bien me paraît être une démarche légitime, courageuse et...plutôt saine, au contraire de ce que tu sembles insinuer. Je trouve en effet beaucoup plus sain de se prendre en main afin et de choisir une mobilité professionnelle - avec les risques que cela comporte, surtout en France où les mobilités sont encore, quoiqu'on en dise, mal perçues - que de rester en poste et de passer son temps à se plaindre.
Si ce désir de reconversion ne te concerne pas, je ne vois pas en quoi ce fil pourrait t'être utile. Et crois-moi, nous n'avons nul besoin d'une intervention extérieure moralisatrice pour nous rendre compte que cela peut être difficile aussi ailleurs, dans d'autres domaines professionnels. Mais quitter un travail qui devient pesant permet d'éclaircir ses horizons intérieurs autant qu'extérieur: c'est, je crois, ce que nous cherchons tous (et toutes) ici.
Je m'excuse d'être un peu brusque mais je ne comprends pas pourquoi tu interviens ainsi, au milieu d'autres interventions qui cherchent plutôt à faire preuve d'empathie et d'écoute.

Mille fois oui, Sabeth !!!
Leclochard
Leclochard
Empereur

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Leclochard le Mar 7 Juin 2011 - 21:44
@mitochondrie a écrit:
@Leclochard a écrit: Tout dépend des postes. J'ai l'impression que la coiffeuse, la boulangère ou la secrétaire ne travaillent pas plus dur aujourd'hui qu'autrefois.
Quant aux reconversions, elles témoignent de la grande souffrance de certains enseignants et aussi du courage qu'il faut pour parvenir à quitter l'enseignement. Elles attirent plutôt la sympathie, je trouve.
Et pour le coiffeur, le boulanger et le secrétaire, c'est différent ? Evil or Very Mad (Désolée, c'était plus fort que moi Embarassed )
Tout à fait d'accord sur le reste, en revanche !

Les métiers manuels -je ne range pas la secrétaire dans cette catégorie- ont peu évolué et il est certain que dans cinquante ans, ils n'auront guère changé. Etre boulanger, quand on fait son pain traditionnel, c'est depuis toujours se lever au milieu de la nuit, préparer sa pâte, la laisser reposer la cuire et la vendre. Dès qu'on veut faire autrement, on ne fait plus du pain ou du bon pain.
Etre coiffeuse, c'est être debout avec une paire de ciseaux ou un rasoir dans la main. Les cheveux sont les mêmes et ils resteront ainsi.
Le jardinier, le ramoneur, l'ébéniste, le tailleur de pierres, le musicien, l'ostréiculteur, etc... tu serais étonné par le nombre de métiers qui n'ont pas fondamentalement changé avec le progrès technique. Et le pire, c'est que ceux qui veulent faire autrement que la tradition l'impose font moins bien.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Invité
Invité

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Invité le Mar 7 Juin 2011 - 21:44
@sabeth a écrit:
@John a écrit:
milasaintanne a écrit:
@betty666 a écrit:mais c'est quoi ce site de oufs ?????????? je viens de me faire sécher sur le fil des manuels par une bande de vieux réacs qui enseignent avec le lagarde et michard et qui sortent leurs bazookas qd on parle de tice et là je tombe sur tous les dépressifs qui veulent se reconvertir dans des trucs plus glauques les uns que les autres. mais pensez aux jeunes ! moi c'est mon premier poste ! un peu d'enthousiasme !

Ah, un peu d'air frais sur ce fil déprimant.
Quelqu'un a ouvert la fenêtre ?

Je sais pas, à vous lire on a l'impression que la plupart d'entre vous n'ont aucun appétit pour l'enseignement. C'est une impression ou bien ?


Le type que tu cites est un troll qui est déjà venu ici pour se foutre des gens et se faire passer pour quelqu'un en souffrance alors qu'il ne l'était pas.

Il revient ici en contournant le ban (une des choses les plus graves sur un forum), et surtout il revient pour se foutre à nouveau des gens, et tout ce que tu trouves à dire c'est "un peu d'air frais", "quelqu'un a ouvert la fenêtre" : autrement dit, ce qui est écrit ici pue.

Beaucoup quittent l'éducation car ils ne peuvent avoir aucun échange sérieux avec des collègues qui passent leur temps à se vanter, à s'auto-congratuler, et à mépriser les valeurs qu'ils sont censés transmettre aux élèves. "Tout pour moi et rien pour les autres" : il n'y a pas que chez Adam Smith que l'on peut lire cela : ça se voit tous les jours en salle des profs. Les équipes pleines de "Moi, je" inefficaces et bouffis d'orgueil, mais qui passent leur temps à étaler leur incapacité en essayant d'en mettre plein la vue aux gogos qui font semblant de les apprécier, ça aussi ça fait aussi fuir les collègues.

Moi aussi je suis assez choquée par ton intervention, Milasaintanne, et je la trouve particulièrement déplacée (voire méprisante). Vouloir changer de métier car on ne s'y sent pas bien me paraît être une démarche légitime, courageuse et...plutôt saine, au contraire de ce que tu sembles insinuer. Je trouve en effet beaucoup plus sain de se prendre en main afin et de choisir une mobilité professionnelle - avec les risques que cela comporte, surtout en France où les mobilités sont encore, quoiqu'on en dise, mal perçues - que de rester en poste et de passer son temps à se plaindre.
Si ce désir de reconversion ne te concerne pas, je ne vois pas en quoi ce fil pourrait t'être utile. Et crois-moi, nous n'avons nul besoin d'une intervention extérieure moralisatrice pour nous rendre compte que cela peut être difficile aussi ailleurs, dans d'autres domaines professionnels. Mais quitter un travail qui devient pesant permet d'éclaircir ses horizons intérieurs autant qu'extérieur: c'est, je crois, ce que nous cherchons tous (et toutes) ici.
Je m'excuse d'être un peu brusque mais je ne comprends pas pourquoi tu interviens ainsi, au milieu d'autres interventions qui cherchent plutôt à faire preuve d'empathie et d'écoute.

Ma réaction concernait surtout le Lagarde & Michard et les TICE.
Si cette personne a été ban de ce forum, pourquoi le laisser à nouveau s'exprimer ?

"Vouloir changer de métier car on ne s'y sent pas bien me paraît être une démarche légitime, courageuse et...plutôt saine, au contraire de ce que tu sembles insinuer"

C'est tout à fait vrai, et je n'ai pas dit ou insinué le contraire. J'avais simplement envie de comprendre le pourquoi. Désolée.
avatar
Invité
Invité

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Invité le Mar 7 Juin 2011 - 21:47
Quelqu'un pour répondre à ma question : "Avez vous des nouvelles des "anciens"... ceux qui sont partis depuis quelques années ?"

Merci d'avance.
Leclochard
Leclochard
Empereur

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Leclochard le Mar 7 Juin 2011 - 21:49
milasaintanne a écrit:
@Leclochard a écrit:

Tout dépend des postes. J'ai l'impression que la coiffeuse, la boulangère ou la secrétaire ne travaillent pas plus dur aujourd'hui qu'autrefois.

Cela dépend surement des postes, mais pour ce que j'en vois (et je suis surtout entourée de gens qui travaillent dans le privé), tous les témoignages concordent pour décrire une dégradation des conditions de travail, du plaisir à travailler, de la reconnaissance, des salaires, etc....
En fait, quand j'y réfléchis bien, je crois que je n'ai pas entendu quelque chose du genre "Chic ! mon métier est vachement mieux qu'il y a vingt ans !"

Contrairement à ce que certains pourraient penser, mon intervention n'est pas si éloigné que cela du sujet du topic.
J'ai simplement peur que certains de ceux qui quittent l'EN avec enthousiasme ne connaissent de graves désillusions.
Avez vous des nouvelles des "anciens"... ceux qui sont partis depuis quelques années ?

Je ne dis pas qu'il est impossible de s'éclater en quittant l'EN, les erreurs de parcours ça existe, (je connais par exemple une ancienne instit qui travaille aujourd'hui à la cour des comptes, mais je ne suis pas sûre qu'elle s'éclate tant que cela) mais je ne suis pas certaine que l'herbage soit toujours plus vert ailleurs, une fois qu'on y est.

Sur ce point précis, je suis totalement d'accord avec toi, en particulier quand on évoque les métiers administratifs. Il faut voir concrètement le boulot fait par certains pour se rendre compte du prodigieux ennui de ces métiers à la reconnaissance sociale très faible. Cependant, il ne faut pas oublier que les gens qui partent de l'enseignement souffrent tant que cet ennui sera de toute façon cent fois préférable à la douleur quotidienne d'enseigner.


Dernière édition par Leclochard le Mar 7 Juin 2011 - 21:51, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Invité
Invité

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Invité le Mar 7 Juin 2011 - 21:50
@Leclochard a écrit:
@mitochondrie a écrit:
@Leclochard a écrit: Tout dépend des postes. J'ai l'impression que la coiffeuse, la boulangère ou la secrétaire ne travaillent pas plus dur aujourd'hui qu'autrefois.
Quant aux reconversions, elles témoignent de la grande souffrance de certains enseignants et aussi du courage qu'il faut pour parvenir à quitter l'enseignement. Elles attirent plutôt la sympathie, je trouve.
Et pour le coiffeur, le boulanger et le secrétaire, c'est différent ? Evil or Very Mad (Désolée, c'était plus fort que moi Embarassed )
Tout à fait d'accord sur le reste, en revanche !

Les métiers manuels -je ne range pas la secrétaire dans cette catégorie- ont peu évolué et il est certain que dans cinquante ans, ils n'auront guère changé. Etre boulanger, quand on fait son pain traditionnel, c'est depuis toujours se lever au milieu de la nuit, préparer sa pâte, la laisser reposer la cuire et la vendre. Dès qu'on veut faire autrement, on ne fait plus du pain ou du bon pain.
Etre coiffeuse, c'est être debout avec une paire de ciseaux ou un rasoir dans la main. Les cheveux sont les mêmes et ils resteront ainsi.
Le jardinier, le ramoneur, l'ébéniste, le tailleur de pierres, le musicien, l'ostréiculteur, etc... tu serais étonné par le nombre de métiers qui n'ont pas fondamentalement changé avec le progrès technique. Et le pire, c'est que ceux qui veulent faire autrement que la tradition l'impose font moins bien.

Je crois que tu as une vision très éloignée du monde du travail tel qu'il est aujourd'hui. Je crois bien au contraire que les métiers (y compris ceux que tu cite) on beaucoup changé. Cela ne se voit peut être pas de l'extérieur.
avatar
Jour de pluie
Niveau 2

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Jour de pluie le Mar 7 Juin 2011 - 21:50
@Reine Margot a écrit:Mila, on ne quitte pas le métier de prof sans y avoir réfléchi et sans une puissante motivation à le faire.

Et ça ne veut pas non plus dire qu'on croit trouver la perfection en sortant.

J'ai cru comprendre que tu avais réussit le concours de SAENES qui est bien un métier dans l'éducation Nationale? Donc je ne vois pas vraiment où se trouve la puissante motivation dont tu parles. Il te faudra encore mettre en oeuvre une certaine politique actuelle de l'éducation Nationale qui je te l'accorde peut motiver pour aller voir ailleurs si l'herbe y est plus verte. Je comprendrais plus facilement une motivation pour quitter vraiment l'éducation Nationale que d'y rester et qui plus est en descendant de catégorie.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Reine Margot le Mar 7 Juin 2011 - 21:51
milasaintanne a écrit:

C'est tout à fait vrai, et je n'ai pas dit ou insinué le contraire. J'avais simplement envie de comprendre le pourquoi. Désolée.

heu, et le "enfin un peu d'air frais" en citant quelqu'un qui est un troll qui insulte les membres du forum, c'est fait pour comprendre quoi exactement?

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Reine Margot le Mar 7 Juin 2011 - 21:51
@Jour de pluie a écrit:
@Reine Margot a écrit:Mila, on ne quitte pas le métier de prof sans y avoir réfléchi et sans une puissante motivation à le faire.

Et ça ne veut pas non plus dire qu'on croit trouver la perfection en sortant.

J'ai cru comprendre que tu avais réussit le concours de SAENES qui est bien un métier dans l'éducation Nationale? Donc je ne vois pas vraiment où se trouve la puissante motivation dont tu parles. Il te faudra encore mettre en oeuvre une certaine politique actuelle de l'éducation Nationale qui je te l'accorde peut motiver pour aller voir ailleurs si l'herbe y est plus verte. Je comprendrais plus facilement une motivation pour quitter vraiment l'éducation Nationale que d'y rester et qui plus est en descendant de catégorie.

ce n'est pas l'EN qui me gêne c'est que je ne veux plus enseigner.


Dernière édition par Reine Margot le Mar 7 Juin 2011 - 21:53, édité 1 fois

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Invité
Invité

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Invité le Mar 7 Juin 2011 - 21:53
@Leclochard a écrit: Cependant, il ne faut pas oublier que les gens qui partent de l'enseignement souffrent tant que cet ennui sera de toute façon cent fois préférables à la douleur quotidienne d'enseigner.

Tu vois, c'est ça qui m'épouvante... Que des gens en arrivent à "la douleur quotidienne d'enseigner". C'est terrible !
Je ne crois avoir entendu personne d'autre qu'un enseignant dire cela de son travail.
Et pourtant, je connais des gens qui font des métiers éprouvants et souvent très mal rémunérés.

C'est ça que j'aimerais comprendre.
Comment on en arrive là.
avatar
Invité
Invité

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Invité le Mar 7 Juin 2011 - 21:54
@Reine Margot a écrit:
milasaintanne a écrit:

C'est tout à fait vrai, et je n'ai pas dit ou insinué le contraire. J'avais simplement envie de comprendre le pourquoi. Désolée.

heu, et le "enfin un peu d'air frais" en citant quelqu'un qui est un troll qui insulte les membres du forum, c'est fait pour comprendre quoi exactement?

Et à quoi je suis sensée voir que c'est un troll ? En général les modos les virent, non ?
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par CarmenLR le Mar 7 Juin 2011 - 21:55
Milasainteanne et Jourdepluie, ce serait bien de ne plus faire dévier ce fil consacré aux reconversions... Je souhaite que ce fil continue à être dédié aux démarches actives de reconversion, et pas à leur remise en cause permanente ou à un fil général sur la pénibilité des métiers (il y a déjà des posts sur la question). Je ne sais pas : créez un autre sujet ou discutez en MP... Et commencez par quelque chose de plus engageant que ce message de 19 h 43.

"Ah, un peu d'air frais sur ce fil déprimant.
Quelqu'un a ouvert la fenêtre ?

Je sais pas, à vous lire on a l'impression que la plupart d'entre vous n'ont aucun appétit pour l'enseignement. C'est une impression ou bien ?"


Dernière édition par CarmenLR le Mar 7 Juin 2011 - 21:59, édité 1 fois
Leclochard
Leclochard
Empereur

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Leclochard le Mar 7 Juin 2011 - 21:55
milasaintanne a écrit:
@Leclochard a écrit:
@mitochondrie a écrit:
@Leclochard a écrit: Tout dépend des postes. J'ai l'impression que la coiffeuse, la boulangère ou la secrétaire ne travaillent pas plus dur aujourd'hui qu'autrefois.
Quant aux reconversions, elles témoignent de la grande souffrance de certains enseignants et aussi du courage qu'il faut pour parvenir à quitter l'enseignement. Elles attirent plutôt la sympathie, je trouve.
Et pour le coiffeur, le boulanger et le secrétaire, c'est différent ? Evil or Very Mad (Désolée, c'était plus fort que moi Embarassed )
Tout à fait d'accord sur le reste, en revanche !

Les métiers manuels -je ne range pas la secrétaire dans cette catégorie- ont peu évolué et il est certain que dans cinquante ans, ils n'auront guère changé. Etre boulanger, quand on fait son pain traditionnel, c'est depuis toujours se lever au milieu de la nuit, préparer sa pâte, la laisser reposer la cuire et la vendre. Dès qu'on veut faire autrement, on ne fait plus du pain ou du bon pain.
Etre coiffeuse, c'est être debout avec une paire de ciseaux ou un rasoir dans la main. Les cheveux sont les mêmes et ils resteront ainsi.
Le jardinier, le ramoneur, l'ébéniste, le tailleur de pierres, le musicien, l'ostréiculteur, etc... tu serais étonné par le nombre de métiers qui n'ont pas fondamentalement changé avec le progrès technique. Et le pire, c'est que ceux qui veulent faire autrement que la tradition l'impose font moins bien.

Je crois que tu as une vision très éloignée du monde du travail tel qu'il est aujourd'hui. Je crois bien au contraire que les métiers (y compris ceux que tu cite) on beaucoup changé. Cela ne se voit peut être pas de l'extérieur.

Explique-moi en quoi le travail de la coiffeuse ou du boulanger a changé ces dernières années. J'ai bossé quelques mois dans une usine de pièces détachées : je t'assure que certains faisaient la même chose depuis plus de vingt ou trente ans. Les robots ne peuvent pas tout faire et tout le monde n'est pas commercial ou informaticien.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Reine Margot le Mar 7 Juin 2011 - 21:56
milasaintanne a écrit:
@Leclochard a écrit: Cependant, il ne faut pas oublier que les gens qui partent de l'enseignement souffrent tant que cet ennui sera de toute façon cent fois préférables à la douleur quotidienne d'enseigner.

Tu vois, c'est ça qui m'épouvante... Que des gens en arrivent à "la douleur quotidienne d'enseigner". C'est terrible !
Je ne crois avoir entendu personne d'autre qu'un enseignant dire cela de son travail.
Et pourtant, je connais des gens qui font des métiers éprouvants et souvent très mal rémunérés.

C'est ça que j'aimerais comprendre.
Comment on en arrive là.

ben regarde le fil " incivilités au quotidien". Si tu ne comprends toujours pas après l'avoir lu que certains ne supportent plus l'enseignement, eh bien je ne sais pas quoi dire d'autre.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par JPhMM le Mar 7 Juin 2011 - 21:56
milasaintanne a écrit:
@Leclochard a écrit: Cependant, il ne faut pas oublier que les gens qui partent de l'enseignement souffrent tant que cet ennui sera de toute façon cent fois préférables à la douleur quotidienne d'enseigner.

Tu vois, c'est ça qui m'épouvante... Que des gens en arrivent à "la douleur quotidienne d'enseigner". C'est terrible !
Je ne crois avoir entendu personne d'autre qu'un enseignant dire cela de son travail.
Et pourtant, je connais des gens qui font des métiers éprouvants et souvent très mal rémunérés.

C'est ça que j'aimerais comprendre.
Comment on en arrive là.
"la douleur quotidienne de faire son travail."
Je l'ai, moi, très souvent entendue.
Mon père, déjà. Des caissières et ALS quand je travaillais pour une grande enseigne de la distribution, etc...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
deroute
deroute
Expert

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par deroute le Mar 7 Juin 2011 - 21:56
Tu n'as jamais entendu quelqu'un d'autre parler de la souffrance au travail?????
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ? - Page 3 Empty Re: Profs : est-il légitime de vouloir vous reconvertir ?

par Reine Margot le Mar 7 Juin 2011 - 21:57
milasaintanne a écrit:
@Reine Margot a écrit:
milasaintanne a écrit:

C'est tout à fait vrai, et je n'ai pas dit ou insinué le contraire. J'avais simplement envie de comprendre le pourquoi. Désolée.

heu, et le "enfin un peu d'air frais" en citant quelqu'un qui est un troll qui insulte les membres du forum, c'est fait pour comprendre quoi exactement?

Et à quoi je suis sensée voir que c'est un troll ? En général les modos les virent, non ?

le ton du message de betty était assez clair je pense (et je n'avais pas fait le lien avec le troll précédent en plus)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum