"Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par Provence le Mer 8 Juin 2011 - 15:14

Je viens de tomber sur cet article.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/06/08/01016-20110608ARTFIG00498-un-village-paye-son-instituteur-pour-sauver-une-classe.php

Un village paye son instituteur pour sauver une classe


Par lefigaro.fr

08/06/2011 | Mise à jour : 14:37 Réagir
Le maire de Puy-Saint-Vincent, station de ski des Hautes-Alpes, va recruter et rémunérer aux frais de la municipalité un professeur pour sa classe de maternelle, dont l'inspection académique a annoncé la fermeture.

Puisque l'État ne veut pas mettre la main à la poche, ce sont les habitants qui le feront. En désespoir de cause face au refus de l'inspection académique de maintenir ouverte l'unique classe maternelle de son village, le maire de Puy-Saint-Vincent, dans les Hautes-Alpes, a décidé que le village se paierait son propre instituteur.

Créée par la municipalité et les parents d'élèves, une association subventionnée par la mairie prendra en charge le salaire du professeur. Pour ce faire, une enveloppe de 60.000 euros - dont 35.000 euros seront alloués à ce salaire et le reste au fonctionnement de l'école - a déjà été prévue dans le budget 2011. «On a retourné le problème dans tous les sens et c'est la seule solution (...), même si ça déplaît à l'inspection d'académie», explique Marcel Chaud, maire sans étiquette de Puy-Saint-Vincent.

Cette station de ski de moyenne montagne ne compte que 300 habitants permanents. À la rentrée prochaine, vingt-trois élèves doivent y être scolarisés, dont sept en classe maternelle. Pour l'académie un tel effectif, en baisse, ne justifie pas le maintien d'une classe maternelle dans le village. «Nous avons proposé un regroupement pédagogique avec les écoles des communes voisines, elles aussi en baisse d'effectif, afin d'avoir une complémentarité», souligne Pierre Barrière, inspecteur d'académie des Hautes-Alpes.

Huit cents mètres de dénivelé à parcourir chaque jour
Le problème, c'est que cette proposition ne prend pas en compte la «réalité du territoire», selon le conseil municipal. «Puy-Saint-Vincent se situe à 1800 mètres d'altitude et les Vigneaux, où l'on nous propose de scolariser les enfants, à 1000 mètres d'altitude. C'est impensable, les routes sont difficiles d'accès en particulier l'hiver avec la neige», souligne le maire, qui dénonce l'«approche comptable» de l'autorité académique.

«En fermant cette classe, c'est la survie du village que l'on remet en question (…) On ne peut pas demander à des jeunes de s'installer s'il n'y a pas d'école pour leurs enfants», regrette par ailleurs l'élu. Dans un village qui, en haute saison hivernale, propose 12.000 lits touristiques, il faut également attirer des saisonniers.

L'académie reste sourde à ces objections, et a fait savoir «qu'elle ne reviendra pas» sur la décision de fermeture. De son côté, le maire assure avoir déjà reçu une quinzaine de CV d'instituteurs.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par Violet le Mer 8 Juin 2011 - 15:20

C'est incroyable !

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par frankenstein le Mer 8 Juin 2011 - 15:22

Ce n'est pas la première fois que des parents ou des communes tentent le coup avec des "classes sauvages"...Elles finissent par "plier" puisqu'elles se mettent dans l'illégalité, comme les familles qui les fréquentent. Rolling Eyes

http://www.lagazettedescommunes.com/44536/vage-emba-saint-etienne-vallee-francaise-lozere-une-classe-sauvage-embarrasse-la-mairie/

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par frankenstein le Mer 8 Juin 2011 - 15:24

Les mobilisations croissantes de parents d'élèves et d'élus face aux suppressions de postes ou aux fermetures de classes en primaire révèlent une inquiétude profonde dans le pays, plaçant le gouvernement dans une position difficile avant les élections sénatoriales et présidentielle.

De Château-Thierry (Aisne) à Burdignes (Loire) ou de Chapelle-des-Bois (Doubs) à Saintry-sur-Seine (Essonne), en ville ou en milieu rural, il ne se passe guère un jour, depuis plusieurs semaines, sans que des parents réclament aux inspections académiques locales, ici le maintien d'un poste, là celui d'une classe, ou là encore s'inquiètent de l'avenir même d'une école.
La suite:
http://www.midilibre.fr/2011/06/08/la-vague-de-fermeture-d-ecoles-primaires-suscite-inquietude-et-indignation,331940.php

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par doublecasquette le Mer 8 Juin 2011 - 15:47

Nous voici donc en train de rajeunir de 178 ans ! Ça se fête, non ? Drapeaufrançais

En France, la loi du 28 juin 1833, dite loi Guizot, porte sur l'instruction primaire.

Cette loi proposée par François Guizot, ministre de l'Instruction publique dans le premier gouvernement Soult, et qu'il contribua activement à mettre en place, précède celles de Jules Ferry. C'est l'un des textes majeurs de la monarchie de Juillet. Il répond à l'article 69 de la Charte de 1830, qui avait prévu qu'une loi porterait sur « l'instruction publique et la liberté de l'enseignement ».

Reposant sur l'idée que l'instruction contribue au progrès général de la société, la loi Guizot organise l'enseignement primaire au profit des classes populaires autour de deux principes :

- la liberté de l'enseignement primaire : Tout individu âgé de dix-huit ans peut exercer librement la profession d'instituteur primaire, à condition d'obtenir un brevet de capacité, délivré à l'issue d'un examen, et de présenter un certificat de moralité.
- l'organisation d'un enseignement primaire public, intégré au sein de l'Université : Chaque département doit entretenir une école normale d'instituteurs pour la formation des maîtres et chaque commune de plus de cinq cents habitants est tenue d'entretenir une école primaire[1] et un instituteur. La commune peut satisfaire à ses obligations en subventionnant une école primaire confessionnelle établie sur son territoire.

Source Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Guizot

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par frankenstein le Mer 8 Juin 2011 - 16:02

Rappelons qu'en 20 ans, ce sont plus de 10 000 écoles rurales qui ont fermé.
Spoiler:
Vivement la gauche ! pas vrai

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par yseult le Jeu 9 Juin 2011 - 15:29

35 000 euros le salaire du professeur...y'a que moi qui réagit ou bien???
Il sera retraité??
Il sera en disponibilité??
Faut qu'on m'explique.

yseult
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par John le Jeu 9 Juin 2011 - 15:32

35 000 euros bruts, ça doit faire du 20 000 nets je pense, car il y a beaucoup de cotisations patronales et salariales à déduire.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par verdurin le Jeu 9 Juin 2011 - 23:12

Pour ceux qui ne se rendent pas compte : de Puy saint Vincent aux Vigneaux il y a deux heures de marche, pour un adulte un peu entrainé.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par frankenstein le Jeu 9 Juin 2011 - 23:25

@verdurin a écrit:Pour ceux qui ne se rendent pas compte : de Puy saint Vincent aux Vigneaux il y a deux heures de marche, pour un adulte un peu entrainé.
Oui, mais ils ont prévu un bus. Ils ne sont pas bêtes quand même.

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par verdurin le Ven 10 Juin 2011 - 0:26

@frankenstein a écrit:...
Tu as raison

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par frankenstein le Ven 10 Juin 2011 - 0:37

@verdurin a écrit:
@frankenstein a écrit:...
Tu as raison
C'était pour plaisanter...Et c'est vrai que même en bus, ce n'est pas évident de faire ce trajet tous les jours...Je connais ce coin pour y être allé il y a longtemps.

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par Jacq le Ven 10 Juin 2011 - 23:55

@John a écrit:35 000 euros bruts, ça doit faire du 20 000 nets je pense, car il y a beaucoup de cotisations patronales et salariales à déduire.


Tout à fait, c'est cela.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Un village paye un instituteur pour sauver une classe"

Message par Jacq le Ven 10 Juin 2011 - 23:59

Ce qui est très grave là dedans, outre l'abandon de l'Etat, c'est que beaucoup d'amis proches me disaient sincèrement, lorsque j'évoquais les problèmes en maternelle ou primaire : "pourquoi les maires ne payent-ils pas leurs enseignants... ?"

Terrible.... Cela revient à dire qu'un élu pourrait prendre la place de l'Etat.... et si l'Etat n'attendait que cela !???? et que des parents pourraient en venir à l'extremité de cautionner cela par la force des choses !

Entre la légitime réaction courroucée d'un élu et ce que pourraient exiger des parents et attendre l'Etat, il y a de quoi s'inquiéter fortement. Equité territoriale, fonction publique "nationale"... Voilà le risque !

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum