Mais qu'arrive-t-il au "Dictionnaire des écoliers" tant attendu ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mais qu'arrive-t-il au "Dictionnaire des écoliers" tant attendu ?

Message par doublecasquette le Mer 15 Juin 2011 - 9:02

@frankenstein a écrit: affraid Quand même, comment se fait-il que le MEN puisse cautionner de telles âneries ? Les élèves doivent apprendre avant de créer ! S'il s'agissait d'un exercice, pas de problème, au contraire, c'est peut-être l'un des meilleurs (savoir donner la définition la plus précise d'un mot et d'un concept dans des situations différentes !) veneration A encourager et rendre obligatoire à tous les niveaux d'enseignement (ça se pratique d'ailleurs dès la PS pour les enseignants qui ont compris ce que voulait dire apprendre !)
Mais pourquoi veulent-ils que ce soit un "outil" que personne n'utilisera Wink ?
Wikipedia, par exemple, on peut l'améliorer et on peut également le critiquer pour son manque de rigueur.
Finalement,ça résume les "gros délires" de la pédagogie "moderne": L'enfant est créateur, le savoir n'est rien, avec les TICE on peut "faire des choses merveilleuses", il faut valoriser la "mutualisation", les échanges de"savoirs" (sans esprit critique) etc.
No cafe

Sur un autre forum, on me demandait parfois pourquoi j'étais contre la pédagogie de projet. Eh bien, c'est exactement pour toutes ces raisons-là...

Qu'on encourage les instits dans leurs classes à monter des petits trucs qui motivent leurs élèves tout en les laissant à leurs places d'élèves tant au point de vu de la taille du projet, de sa durée et de sa portée, c'est une chose qui peut avoir autant de réussites que toute autre méthode pédagogique.

Mais dès qu'on en fait un gros truc qui a pignon sur rue et doit pouvoir être consultable par l'ensemble de la société, on le fausse complètement soit en prenant les élèves pour de petits adultes qui sont capables de pondre des définitions qui valent celles des rédacteurs des vrais dictionnaires, soit en travaillant à leur place et en leur faisant dire et écrire ce qu'on a envie qu'ils disent ou qu'ils écrivent.

Quand j'étais jeune instit, nous avions un IEN (à l'époque un IDEN) qui était un vrai dragon. Il organisait dans la grande ville de sa circonscription une fête de l'Ecole Publique, chaque fin d'année scolaire, avec exposition de "travaux d'enfants" (mes guillemets sont beaucoup trop petits).
Comme il était capable de vous rappeler votre petit tableau minable trois ans plus tard en inspection et d'en tenir compte pour la note qu'il vous octroierait, plus personne ne se risquait à ne laisser ses élèves ne serait-ce que poser un doigt sur l'angle d'une "production enfantine" qui devait valoir l'honneur d'être exposée à la classe. Les collègues de CM2 faisaient généralement appel à des amis ou des parents qui travaillaient en collèges et pouvaient leur produire de jolis graphiques, de superbes démonstrations, de magnifiques tableaux abstraits.

L'instit qui a fait rédiger la fiche du mot "abbé" doit avoir un IEN de cet acabit...

Et comme à cet excès de sélection et à ce déni des capacités enfantines a succédé un "tout se vaut" et un déni dans l'autre sens des capacités enfantines, la fiche du mot "abbé" se met à faire tache au milieu des fiches des autres mots (que je ne suis pas encore allée voir).

Si toutefois un des promoteurs de cette idée lumineuse passe par là, pourquoi l'an prochain, au lieu d'en faire produire un troisième, tout aussi criticable et critiqué que les deux premiers, ne feriez-vous pas corriger les premières moutures par les élèves ? L'année d'après, vous recommenceriez et encore, et encore... Peut-être que dans cinq ans, quand les petits GS de mflo rentreront en 6°, nous aurions (enfin ?) une fournée d'élèves capables de se remettre en question et d'admettre que ce n'est qu'en remettant vingt fois sur le métier son ouvrage qu'on obtient enfin un résultat acceptable.

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais qu'arrive-t-il au "Dictionnaire des écoliers" tant attendu ?

Message par Rikki le Mer 15 Juin 2011 - 9:39

J'ai posté "en parallèle" sur l'autre fil... ça me fait de la peine, parce qu'on ne fait qu'exposer les petits enfants, qui sont des gens très sérieux, au ridicule. Les jeunes enfants méritent mieux que ça.

Ils sont tout à fait capables de faire la différence entre l'histoire qu'ils ont inventée et reliée pour l'école et un "vrai livre". Rendons-leur cette justice. Je pense qu'ils doivent être également capables de faire la différence entre leurs tentatives de définition et un "vrai dictionnaire". Transformer les unes en l'autre relève de la malhonnêteté intellectuelle.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais qu'arrive-t-il au "Dictionnaire des écoliers" tant attendu ?

Message par frankenstein le Mer 15 Juin 2011 - 11:58

S'ils veulent un projet qui soit drôle et peut-être efficace, qu'ils mettent en ligne les "perles" entendues en HDA ou trouvées sur des copies !
Twisted Evil

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum